Fiche SB : Super Bowl XXXVII

 

Présentation

 

Match Oakland Raiders 2148 Tampa Bay Buccaneers
Date 26 Janvier 2003
Lieu Qualcomm Stadium, San Diego, Californie
MVP Dexter JACKSON, Safety, Tampa Bay Buccaneers
Ligne Vegas Oakland Raiders, +4
Arbitre Bill CAROLLO

 

Le champion AFC : Oakland Raiders

 

Head Coach Bill CALLAHAN
Record 11-5 (1er AFC West)
Playoffs Divisional Playoff : vs. New York Jets, 30-10
Conference Championship : vs. Tennessee Titans, 41-24

 

Cela fait déjà quelques années que la fière franchise des Raiders, triple championne (XI, XV & XVIII), tape à la porte d’un retour au Super Bowl. Après un petit passage à vide dans la deuxième partie des années 1990, l’intense Head Coach Jon Gruden est arrivé pour bâtir un effectif mêlant jeunes et vétérans ; il a progressé mais a perdu la finale AFC 2000 contre Baltimore, puis le fameux Tuck Rule Game en Divisional Round 2001 contre New England. En 2002, c’est enfin au tour de la franchise de goûter à la grande finale… mais sans Gruden qui a été échangé à cause d’une bisbille avec le propriétaire Al Davis au niveau de son salaire ; c’est Bill Callahan qui a repris le navire.

Rich Gannon

L’équipe se base sur d’excellents joueurs expérimentés… TRÈS expérimentés : le Quarterback Rich Gannon (37 ans), les receveurs Tim Brown (36) et Jerry Rice (40 !), le Defensive End Trace Armstrong (37), le Safety Rod Woodson (37) et le Linebacker Bill Romanowski (36 – il vise par ailleurs le record de Charles Haley de cinq bagues de champion après deux avec San Francisco et deux avec Denver). Ces « tontons flingueurs » entourent des talents plus jeunes comme le coureur Charlie Garner, le receveur Jerry Porter, et une ligne offensive solide qui permet à l’attaque d’être une des meilleures de NFL (et même la meilleure à la passe) ; néanmoins, elle doit jouer le Super Bowl sans son Centre Pro-Bowler Barrett Robbins. La défense, elle, est moins efficace malgré la présence des Cornerbacks Charles Woodson et Tory James.

Titulaires :

  • Quarterback : Rich GANNON.
  • Coureur : Charlie GARNER.
  • Receveurs : Tim BROWN, Jerry RICE, Jerry PORTER.
  • Tight End : Doug JOLLEY.
  • Centre : Adam TREU.
  • Guards : Frank MIDDLETON, Mo COLLINS.
  • Offensive Tackles : Barry SIMS, Lincoln KENNEDY.
  • Defensive Tackles : Sam ADAMS, John PARRELLA.
  • Defensive Ends : DeLawrence GRANT, Regan UPSHAW.
  • Middle Linebacker : Napoleon HARRIS.
  • Outside Linebackers : Bill ROMANOWSKI, Eric BARTON.
  • Cornerbacks : Charles WOODSON, Tory JAMES.
  • Safeties : Anthony DORSETT, Rod WOODSON.
  • Kicker : Sebastian JANIKOWSKI.
  • Punter : Shane LECHLER.

 

Le champion NFC : Tampa Bay Buccaneers

 

Head Coach Jon GRUDEN
Record 12-4 (1er NFC South)
Playoffs Divisional Playoff : vs. San Francisco 49ers, 31-8
Conference Championship : vs. Philadelphia Eagles, 27-10

 

Jon Gruden

Vous avez bien lu : où diable Jon Gruden a-t-il été échangé contre deux choix de premier tour, deux choix de deuxième tour et 8 millions de dollars avant la saison 2002 ? Chez les Buccaneers, les champions NFC ; la première apparition de la relative jeune franchise (1976) dans la grande finale. Autant dire que les articles d’avant-Super Bowl s’écrivent sans difficulté : la revanche de Gruden contre son ancienne équipe ; et il a les atouts pour le faire : spécialiste de l’attaque, il a réussi à compléter la féroce défense bâtie par son prédécesseur, Tony Dungy, avec une escouade offensive capable.

Cette défense intraitable est menée par un quintet de playmakers : le Defensive Tackle Warren Sapp, le Defensive End Simeon Rice, le Linebacker Derrick Brooks, le Cornerback Ronde Barber et le Safety John Lynch ; avec leurs partenaires, ils ont limité les attaques à 196 points et 4044 yards, tout menant la ligue avec 31 interceptions. L’escouade offensive a complété le travail grâce au Quarterback Brad Johnson et ses solides cibles, Keyshawn Johnson et Keenan McCardell, mais surtout grâce à un jeu au sol alternant entre l’agilité de Michael Pittman et la brutalité de Mike « A-Train » Alstott. Ce match va donc être principalement l’opposition entre l’attaque des Raiders et la défense des Buccaneers dans ce Pirate Bowl ou Gruden Bowl.

Titulaires :

  • Quarterback : Brad JOHNSON.
  • Coureurs : Mike ALSTOTT, Michael PITTMAN.
  • Receveurs : Keyshawn JOHNSON, Keenan MCCARDELL.
  • Tight End : Ken DILGER.
  • Centre : Jeff CHRISTY.
  • Guards : Kerry JENKINS, Cosey COLEMAN.
  • Offensive Tackles : Roman OBEN, Kenyatta WALKER.
  • Defensive Tackles : Warren SAPP, Chuck DARBY.
  • Defensive Ends : Greg SPIRES, Simeon RICE.
  • Middle Linebacker : Shelton QUARLES.
  • Outside Linebackers : Dwight SMITH, Derrick BROOKS.
  • Cornerbacks : Brian KELLY, Ronde BARBER.
  • Safeties : John LYNCH, Dexter JACKSON.
  • Kicker : Martin GRAMÁTICA.
  • Punter : Tom TUPA.

 

1er Quart-Temps
Oakland 0 – Tampa Bay 0

 

Sebastian Janikowski d’Oakland donne le coup d’envoi, et Aaron Stecker le remonte 21 yards jusqu’aux 26 yards de Tampa Bay.

 

Drive de Tampa Bay : 14:52, balle sur TB 26

 

Tous à bord de l’A-Train, Mike Alstott, qui gagne les premiers yards mais pas au sol comme on pourrait le croire ; avec une réception de 4 yards. Michael Pittman porte la balle pour la première fois, mais il est rapidement stoppé pour un yard. En 3e tentative, Brad Johnson recule et prend la pression du Defensive End Reagan Upshaw ; si on ajoute une mauvaise communication avec le receveur Keenan McCardell, on obtient une interception droit dans les mains du Cornerback Charles Woodson.

http://static.nfl.com/static/content/public/pg-photo/2015/09/26/0ap3000000539145/super-bowl-xxxvii-charles-woodson-joe-jurevicius_pg_600.jpgIl la remonte 12 yards avant d’être poussé en touche par le receveur Joe Jurevicius.

 

Drive d’Oakland : 13:35, balle sur TB 36

 

Charlie Garner gagne 8 yards sur une petite passe de Rich Gannon. Le Quarterback cherche ensuite Tim Brown une première fois sans succès, puis une deuxième fois pour 9 yards et un first down. Le Defensive End Greg Spires se fait ensuite remarquer en limitant Garner à un yard et un scramble de Gannon pour 2 yards ; Simeon Rice suit son exemple et sacke le Quarterback pour une perte de 6 yards.

Tout cela force un Field Goal de Sebastian Janikowski de 40 yards ; la tentative est réussie, et la défense des Buccaneers a limité la casse suite à cette rapide perte de balle.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 3
Tampa Bay Buccaneers 0 0

 

Oakland réengage et Tampa Bay remonte la balle jusqu’à ses 29 yards ; un fumble originellement récupéré par les Raiders est annulé car le retourneur Aaron Stecker était au sol avant.

 

Drive de Tampa Bay : 10:32, balle sur TB 29

 

Malgré cette rapide interception, Gruden repart majoritairement à la passe : Brad Johnson trouve Jurevicius pour 11 yards, mais ne parvient pas à combiner avec Pittman ou Keyshawn Johnson. En 3e tentative, le Quarterback se tourne à nouveau vers Jurevicius en mouvement au milieu ; il gagne 23 yards dans la défense de zone des Raiders.

Pittman profite ensuite de magnifiques blocks d’Alstott et du Guard Kerry Jenkins pour trouver une brèche à gauche ; il engrange 23 yards à son tour. Brad Johnson revient à la passe, mais cela comporte toujours des risques : le blitz d’Oakland manque de le sacker ; le Linebacker Napoleon Harris force au moins une passe incomplète. Son partenaire Eric Barton stoppe ensuite Aaron Stecker pour un petit yard, et Pittman ne peut contrôler une passe sur 3e tentative.

Martin Gramática entre sur le terrain pour un Field Goal de 31 yards ; il égalise sans problème.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 3
Tampa Bay Buccaneers 3 3

 

Tampa Bay rend la balle à Oakland qui remonte jusqu’à ses 30 yards.

 

Drive d’Oakland : 7:46, balle sur OAK 30

 

Gannon complète une passe de 6 yards pour Garner, puis le pass-rush le force à bouger et à tenter une passe trop difficile pour Jerry Rice qui l’attrape hors du terrain. Spires se rappelle au bon souvenir de l’attaque des Raiders en sackant Gannon pour une perte de 5 yards, et la meilleure défense de la ligue force une des meilleures attaques à un 3&out et un dégagement.

 

Drive de Tampa Bay : 6:36, balle sur TB 16

 

La position de départ n’est pas idéale, et le drive ne va pas l’être non plus : Pittman est rapidement stoppé pour un yard, puis Alstott et lui laissent tomber des passes. C’est au tour des Bucs de faire un 3&out et de punter, mais ils perdent la bataille de la position sur le terrain ; Oakland va repartir dans la moitié de terrain de Tampa Bay.

 

Drive d’Oakland : 5:46, balle sur TB 49

 

Le coureur Zack Crockett prend la suite de Garner avec deux courses pour 6 yards. Spires continue de faire des misères à Gannon en déviant une passe ; superbe début de match d’un joueur dont on parle moins que Warren Sapp ou Simeon Rice, mais qui provoque un nouveau punt des Raiders.

 

Drive de Tampa Bay : 4:13, balle sur TB 16

 

Encore une fois, ce n’est pas une position facile, mais une course de Pittman (4 yards) et une réception de Keyshawn Johnson (12 yards) donnent un peu d’air aux champions NFC. Le vétéran Safety Rod Woodson prouve qu’il n’a rien perdu de son flair en surgissant pour dévier une passe de touchdown de Brad Johnson vers Ken Dilger, avant que Keyshawn Johnson soit pénalisé pour un déplacement illégal.

Cela n’aide pas une attaque des Bucs qui a déjà du mal à avancer : le Quarterback Johnson ne trouve pas le receveur Johnson, et Pittman est stoppé pour une perte de 2 yards. Encore un punt pour Tampa Bay dans un match devenu soudain bien plus défensif.

 

Drive d’Oakland : 1:35, balle sur OAK 49

 

Comme pour le drive précédent, Oakland démarre autour de la ligne médiane et doit essayer d’en profiter. Gannon trouve Garner pour 8 yards ; c’est symptomatique des difficultés du Quarterback, car à part Tim Brown sur sa première complétion, toutes les autres passes réussies ont été pour le coureur.

Simeon Rice domine les actions suivantes : il plaque Garner pour un gain nul, puis il force Gannon à sortir de la poche ; le Quarterback tente une passe vers Doug Jolley, mais le Safety Dexter Jackson surgit devant le Tight End pour une interception.

 

Drive de Tampa Bay : 0:09, balle sur TB 49

 

Pittman porte la balle pour un yard alors que le premier quart-temps se termine sur une égalité parfaite : 3-3 et une balle perdue partout.

 

2e Quart-Temps
Oakland 3 – Tampa Bay 3

 

Brad Johnson semble un peu mieux réglé que Rich Gannon, mais il a toujours du mal à se comprendre avec son receveur homonyme. Fort heureusement les deux tombent enfin d’accord sur la 3e tentative avec un gain de 11 yards. Mike Alstott fonce bille en tête (comme d’habitude) pour gagner 2 yards, puis Keyshawn Johnson rajoute 9 yards sur une nouvelle passe réussie.

http://static.nfl.com/static/content/public/pg-photo/2015/09/26/0ap3000000539154/super-bowl-xxxvii-mike-alstott_pg_600.jpgAlstott ajoute 5 yards, mais se fait ensuite repoussé par Bill Romanowski pour une perte de 3 yards. Cela force une nouvelle tentative Johnson – Johnson dans l’en-but, mais la passe est bien trop longue. Martin Gramática est à nouveau appelé à botter pour un Field Goal de 43 yards ; il le transforme.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 3
Tampa Bay Buccaneers 3 3 6

 

Tampa Bay frappe le renvoi et Oakland le remonte jusqu’à ses 34 yards.

 

Drive d’Oakland : 11:10, balle sur OAK 34

 

Gannon parvient enfin à trouver une autre cible que Garner : c’est Jerry Porter pour 9 yards ; le premier cité complète le first down avec une course de 2 yards.

C’est alors que les observateurs ont la réponse à une des questions essentielles posées avant le Super Bowl : savoir si Bill Callahan avait modifié suffisamment de choses dans l’attaque des Raiders installée par Jon Gruden pour que le nouveau Head Coach des Bucs ne puisse pas l’exploiter. Sur l’action suivante, Gannon feinte une passe à gauche avant de revenir au milieu du terrain ; Dexter Jackson ne mord pas une seule seconde dans la feinte et fond sans hésitation sur la cible, Porter, réussissant sa deuxième interception en quelques minutes.

Il la remonte 25 yards près de la ligne médiane, et il semble tout d’un coup que les Raiders se trouvent dans une sale situation si la défense des Bucs coachée par Gruden connaît l’attaque d’Oakland par coeur.

 

Drive de Tampa Bay : 10:06, balle sur OAK 45

 

Cependant, cela ne gagne pas un match ; c’est juste un avantage qui ne sert à rien si l’attaque n’avance pas. Brad Johnson rate Pittman, puis le coureur est plaqué après un gain de 5 yards ; la 3e tentative est une nouvelle connexion Johnson-Johnson manquée.

En résumé, si la défense de Tampa veut voir des points au tableau d’affichage, elle devra peut-être les marquer elle-même.

 

Drive d’Oakland : 9:10, balle sur OAK 11

 

L’attaque des Raiders continue d’avoir la tête dans le seau après son premier drive : Gannon ne trouve ni Brown (blitz) ni Porter (trop compliqué), et Rice sacke le Quarterback pour une perte d’un yard. 3&out et punt d’Oakland qui ne trouve plus la solution ; pire, la franchise finit par craquer dans la bataille pour la position sur le terrain : le punt arrive sur la ligne médiane, et Karl Williams le remonte 25 yards.

 

Drive de Tampa Bay : 8:26, balle sur OAK 27

 

Difficile de faire plus simple : l’attaque est déjà à distance de Field Goal. Pittman démarre bien avec une course de 6 yards, puis il trouve une brèche pour 19 yards ; le Safety Anthony Dorsett l’arrête juste avant la terre promise.

Alstott se voit refuser l’entrée, mais comme cela ne marche généralement pas deux fois de suite avec lui, il force la porte sur la deuxième tentative et score enfin le premier touchdown du match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 3
Tampa Bay Buccaneers 3 10 13

 

Les Buccaneers frappent le réengagement que les Raiders remontent jusqu’aux 29 yards.

 

Drive d’Oakland : 6:18, balle sur OAK 29

 

Les champions AFC doivent essayer de retrouver un allant offensif pour ne pas laisser l’écart se creuser avant la pause. Garner laisse tomber une passe de Gannon, mais il gagne 4 yards au sol par la suite ; le Quarterback trouve Porter pour 11 yards et le first down.

Malheureusement, le drive va vite caler : Garner ne gagne que 4 yards en deux actions, puis Brown laisse tomber une passe pour un nouveau first down. C’est encore un dégagement qui, au moins, repousse les Bucs loin dans leur terrain.

 

Drive de Tampa Bay : 3:45, balle sur TB 23

 

Pittman et ses bloqueurs commencent vraiment à trouver leur rythme : trois courses pour 17 yards, avec une pénalité défensive donnant un first down au milieu. Brad Johnson trouve ensuite Alstott sur une petite passe qui engrange 16 yards ; le A-Train sait aussi être efficace en réception. Les Raiders continuent de s’autodétruire avec deux nouvelles pénalités (hors-jeu et usage illégal des mains) qui offrent deux first downs aux Buccaneers ; la connexion Johnson-Johnson marche pour 10 yards.

Tampa Bay commence à utiliser ses temps-morts pour stopper l’horloge tout en continuant d’avancer : Alstott gagne 3 yards au sol pour un first down, puis 12 yards à la réception dans une vraie démonstration de sa polyvalence. Cela place les champions NFC à 5 yards de l’en-but, qu’ils parcourent d’une seule traite : Brad Johnson trouve McCardell sur une passe rapide dans le coin.

Le touchdown place Oakland à trois possessions d’écart juste avant la pause, autant dire à l’abri vu la performance offensive des Raiders (pour l’instant).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 3
Tampa Bay Buccaneers 3 17 20

 

Tampa Bay réalise le renvoi qu’Oakland ne remonte que jusqu’à ses 13 yards.

 

Drive d’Oakland : 0:25, balle sur OAK 13

 

Inutile de dire que les champions AFC ne font rien dans une telle situation.

La mi-temps est sifflée sur cette tardive mais importante explosion de points de la part des Buccaneers. Il est maintenant clair que Gruden lit l’attaque comme un livre qu’il a lui même écrit, et le problème pour les Raiders est qu’on ne change pas sa façon de jouer en une mi-temps juste parce qu’on est forcé de le faire.

 

3e Quart-Temps
Oakland 3 – Tampa Bay 20

 

Martin Gramática donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, et Marcus Knight le remonte 22 yards jusqu’aux 27 yards d’Oakland.

 

Drive d’Oakland : 14:53, balle sur OAK 27

 

Gannon tente d’amorcer la pompe dès le début de la nouvelle période, et il atteint Porter pour 3 yards puis Jolley pour 5 ; mais sa troisième tentative vers Knight est parfaitement défendue par le Cornerback Brian Kelly. C’est ce qu’on appelle se remettre immédiatement la tête sous l’eau avec un rapide 3&out et un punt.

 

Drive de Tampa Bay : 13:22, balle sur TB 11

 

Les Bucs vont devoir refaire un drive similaire au dernier de la première mi-temps pour se sortir de cette position. Néanmoins, si l’attaque d’Oakland n’a toujours pas trouver sa cadence, celle de Tampa Bay confirme son décollage : Pittman parcourt 8 yards en deux courses, et Brad Johnson complète par un scramble de 10 yards.

Pittman ajoute 2 yards, puis le duo Johnson-Johnson engrange 9 yards et un nouveau first down. Une passe imprécise vers Alstott n’est qu’une péripétie : le coureur couvre 3 yards, puis Jurevicius réussit une réception de 11 yards pour un nouveau first down ; rien de bien compliqué, seulement des passes rapides en rythme pour battre le pass-rush et la couverture.

Pittman est plaqué pour une perte d’un yard par le Defensive Tackle John Parrella ; plus tôt dans le match, ce genre d’actions aurait stoppé le drive, mais ce n’est plus le cas. Brad Johnson est bien protégé et la couverture ne sait plus où donner de la tête : Jurevicius est libre pour un gain de 33 yards. Dilger manque de marquer le touchdown en étant plaqué à un yard de l’en-but.

Même une pénalité contre l’Offensive Tackle Kenyatta Walker pour usage illégal des mains ne parvient pas à freiner l’attaque des Bucs : Pittman gagne 3 yards, puis Johnson trouve à nouveau McCardell dans l’en-but pour un touchdown de 8 yards. En deux longs drives entourant la pause (77 et 89 yards), le match a complètement basculé en faveur des champions NFC.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 0 3
Tampa Bay Buccaneers 3 17 7 27

 

Tampa Bay frappe le réengagement et Oakland remonte jusqu’à ses 32 yards.

 

Drive d’Oakland : 5:21, balle sur OAK 32

 

Il devient urgent pour les Raiders de tenter quelque chose pour revenir dans le match… mais le peuvent-ils contre leur ancien Head Coach ? Après une passe de Gannon pour Garner de 8 yards, le Quarterback vise Jerry Rice (qui n’a toujours aucune réception) sur l’extérieur ; il est encore une fois parfaitement lu par la défense de Tampa Bay : Dwight Smith surgit devant le légendaire receveur pour lui chiper la balle sous le nez.

https://i.pinimg.com/originals/19/ea/c5/19eac56e82b5ad4c40bfb2012fd6aca4.jpgC’est le péché cardinal du Quarterback : une passe interceptée sur l’extérieur, car il n’y a plus d’attaquant pour stopper le défenseur. Smith remonte donc 44 yards tranquillement jusqu’au touchdown qui scelle officieusement le sort du match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 0 3
Tampa Bay Buccaneers 3 17 14 34

 

Tampa Bay rend la balle à Oakland qui repart de ses 18 yards.

 

Drive d’Oakland : 4:41, balle sur OAK 18

 

Gannon est sacké par Ellis Wyms pour une perte d’un yard, continuant le match cauchemar du vétéran. Il se reprend assez longtemps afin de se connecter avec Jolley pour 25 yards et (ENFIN) Jerry Rice pour 6. Une interférence de passe défensive contre le Linebacker Shelton Quarles aide l’attaque à avancer, après quoi Gannon trouve Jon Ritchie pour 7 yards.

Malgré plusieurs passes ratées, le Quarterback parvient à monter un drive qui termine en touchdown sur une magnifique passe longue de 39 yards à l’arrière de l’en-but pour Porter. La conversion à 2 points termine en sack de Simeon Rice sur Gannon (même s’il ne compte pas dans les statistiques).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 6 9
Tampa Bay Buccaneers 3 17 14 34

 

Oakland redonne la balle à Tampa Bay qui la remonte jusqu’à ses 31 yards.

 

Drive de Tampa Bay : 2:06, balle sur TB 31

 

Les Bucs repartent au sol pour commencer à faire tourner l’horloge, mais un holding repousse Tampa en 1e&20. Pittman ne peut réussir de miracle et l’attaque se retrouve en 3e&9 alors que le troisième quart-temps se termine ; il a fait basculer la rencontre.

 

4e Quart-Temps
Oakland 9 – Tampa Bay 34

 

Pittman court un yard sur la 3e tentative et les Bucs vont se dégager, mais les Raiders décident de montrer des signes de vie grâce à leur duo Johnson-Johnson personnel : Tom Tupa voit son punt contré par Tim Johnson, et Eric Johnson récupère la balle puis plonge dans l’en-but pour un touchdown d’Oakland.

Malheureusement, encore une fois, la conversion à deux points est ratée, ce qui laisse les champions AFC à 19 points.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 6 6 15
Tampa Bay Buccaneers 3 17 14 0 34

 

Oakland rend la balle à Tampa Bay qui redémarre de ses 24 yards.

 

Drive de Tampa Bay : 14:10, balle sur TB 24

 

L’opération « écoulement du chronomètre » continue pour les floridiens, mais Pittman est plaqué pour un gain nul. Pas de panique : la firme Johnson & Johnson s’occupe du first down avec une complétion de 18 yards. La suite est moins rose avec une course de Pittman pour 2 yards et une passe incomplète pour Alstott ; mais la défense d’Oakland continue ses erreurs en étant pénalisée pour un hors-jeu de Chris Cooper puis une interférence de passe défensive de Charles Woodson.

Pittman n’en demande pas tant pour retrouver ses jambes : deux superbes blocks de Keyshawn Johnson et du Tackle Roman Oben ainsi que la tenacité du coureur ouvrent une brèche pour 24 yards. La défense des Raiders se rebiffe en empêchant un nouveau first down suite à deux courses et une passe, ce qui amène Martin Gramática pour remettre 22 points entre les deux équipes.

Néanmoins, Tom Tupa, qui tient la balle pour le Kicker, continue son passage difficile : il n’arrive pas à contrôler le snap et Oakland récupère le ballon.

 

Drive d’Oakland : 9:02, balle sur OAK 22

 

Ce coup du sort maintient le feu sacré en Gannon : il trouve Jolley pour 9, Tyrone Wheatley pour 7, Rice pour 3 et Jolley à nouveau pour 14. Le drive semble néanmoins s’arrêter net avec une passe ratée pour Garner et une pénalité pour holding du Tackle Barry Sims, mais le Quarterback continue de retrouver sa forme de saison régulière : il atteint Garner pour 7, et surtout il se connecte avec Rice qui fait un parcours intérieur profond au milieu de la défense. Le receveur attrape la balle en pleine course et sprinte pour compléter un touchdown de 48 yards ; le retour miraculeux commence à devenir une possibilité !

Logiquement, Oakland tente la conversion à deux points, et une controverse va intervenir : Porter attrape la balle au fond de l’en-but et semble poussé dehors par Nate Webster ; or, à l’époque, la règle du force out est encore en vigueur : elle stipule qu’une réception peut être validée si le receveur avait la possibilité de poser ses pieds dans le terrain mais qu’on l’en a empêché en le poussant dehors. C’est pour cela qu’elle sera supprimée dans six ans (2008) : c’est une règle trop subjective.

Pour l’heure, le ralenti ne laisse pas beaucoup de doutes : Porter aurait pu mettre les deux pieds dans le terrain s’il n’avait pas été poussé. Sauf qu’un autre aspect de la règle est soulevé : les arbitres décrètent que c’était un contact involontaire de Webster, et non un contact volontaire qui aurait déclenché le force out. De fait, l’action ne tombe pas sous la révision vidéo, ce qui est dommage : le ralenti montre clairement que Webster pousse volontairement Porter.

Au sortir de cet imbroglio, la conversion aurait donc dû être validée. C’est déjà la troisième manquée par les Raiders ; avec simplement des conversions à un point, Oakland ne serait plus qu’à 11 longueurs de Tampa, soit un touchdown (transformé à deux points) et un Field Goal.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 6 12 21
Tampa Bay Buccaneers 3 17 14 0 34

 

Oakland réengage directement en touchback.

 

Drive de Tampa Bay : 6:06, balle sur TB 20

 

Tampa Bay sait parfaitement quoi faire pour empêcher un retour d’Oakland : Pittman court deux fois pour 3 yards, et Alstott délivre un peu les fans des Buccaneers avec une réception de 9 yards. C’est un gigantesque first down dans le scénario du match car il va permettre d’écouler encore un peu plus de temps.

Pittman ne peut gagner un nouveau first down avec seulement 3 yards en trois courses, mais le principal est fait : il reste moins de 3 minutes quand Tom Tupa dégage.

 

Drive d’Oakland : 2:44, balle sur OAK 26

 

Gannon doit réaliser un miracle et commence par viser Rice pour 11 yards, puis il scramble pour un yard. Néanmoins, comme cela était écrit, c’est la défense des Bucs qui va fermer la boutique : Sapp se montre enfin en sackant Gannon pour une perte de 9 yards, provoquant un fumble au passage ; le Guard Mo Collins récupère la balle.

Le Quarterback n’échappera pas à la deuxième lame : sa passe vers Knight est à nouveau lue à la perfection par le Linebacker Derrick Brooks qui l’intercepte et remonte 44 yards jusqu’au touchdown.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 6 12 21
Tampa Bay Buccaneers 3 17 14 7 41

 

Tampa Bay redonne la possession à Oakland qui va repartir de ses 27 yards.

 

Drive d’Oakland : 1:13, balle sur OAK 27

 

Gannon complète trois passes pour 24 yards, mais la défense des Bucs a été parfaitement entraînée par Gruden pour contrer l’attaque qu’il a bâtie pendant plusieurs années à Oakland : Spires réalise encore une action importante en déviant la passe qui retombe dans les bras de Dwight Smith ; le joueur attrape sa deuxième interception du match et marque son deuxième touchdown, de 50 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 6 12 21
Tampa Bay Buccaneers 3 17 14 14 48

 

Le match se termine pendant le réengagement.

Jon Gruden peut fêter son éclatante revanche alors qu’il apporte le premier Super Bowl à la franchise de Tampa Bay ; Oakland subit sa deuxième défaite en cinq participations (après SB II).

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 3 0 6 12 21
TAMPA BAY BUCCANEERS 3 17 14 14 48

QT Tps Éq. Type Action Score
1 10:40 OAK FG Sebastian Janikowski, 40y 30
1 7:51 TB FG Martín Gramática, 31y 33
2 11:16 TB FG Martín Gramática, 43y 36
2 6:24 TB TD Mike Alstott, 2y run (PAT) 313
2 0:30 TB TD Keenan McCardell, 5y catch (PAT) 320
3 5:30 TB TD Keenan McCardell, 8y catch (PAT) 327
3 4:47 TB TD Dwight Smith, 44y INT return (PAT) 334
3 2:14 OAK TD Jerry Porter, 39y catch (no 2pt) 934
4 14:16 OAK TD Eric Johnson, 13y blocked punt return (no 2pt) 1534
4 6:06 OAK TD Jerry Rice, 48y catch (no 2pt) 2134
4 1:18 TB TD Derrick Brooks, 44y INT return (PAT) 2141
4 0:02 TB TD Dwight Smith, 50y INT return (PAT) 2148

 

Dans les interviews d’après-match et lors de la diffusion de clips vidéo du match avec les micros sur les coachs et les joueurs, on a la confirmation que Gruden a joué le rôle de Gannon à l’entraînement contre sa propre défense pour la préparer à l’attaque d’Oakland ; Bill Callahan n’a pas voulu dévier de ce que Gruden avait mis en place les années précédentes, jusqu’aux audibles.

Les 46 points inscrits en deuxième mi-temps sont un record du Super Bowl, comme les 5 interceptions lancées par Rich Gannon ; les Raiders ont été limités à 19 yards au sol et 11 first downs en tout.

Dans ces conditions, il est logique qu’un défenseur des Bucs soit voté comme meilleur joueur (même si Michael Pittman a fait une belle performance avec 29 courses pour 124 yards). Dwight Smith l’aurait mérité avec deux interceptions retournées pour 99 yards et deux touchdowns (record du Super Bowl), mais c’est finalement Dexter Jackson qui l’emporte avec ses deux interceptions aussi ; grâce, entre autres, aux votes des fans.