Match de Légende : The Tuck Rule Game

TuckRule-TuckRule

 

La présentation

 

Match Oakland Raiders @ New England Patriots
Lieu Foxboro Stadium
Date 19 Janvier 2002
Occasion AFC Divisional Playoff Game

 

La situation

 

En ce début de nouveau millénaire, les Raiders reviennent sur le devant de la scène qu’ils avaient quitté lors de la seconde moitié des années 1990. Un homme est le symbole de ce renouveau, un jeune Head Coach de 38 ans aux grimaces expressives, Jon Gruden. Il a su monter une attaque efficace autour de joueurs expérimentés comme le Quarterback Rich Gannon ou les receveurs Jerry Rice et Tim Brown. Cela a permis aux Raiders d’atteindre les playoffs en remportant l’AFC West avec un record de 10-6; ils ont ensuite battu les Jets de New York 38-24 en Wild Card.

De l’autre côté, il semblerait logique de penser que les Patriots de New England, champions de l’AFC East à 12-4, continuent sur une sympathique décennie 1990 qui les a vus arriver au Super Bowl XXXI perdu contre les Packers. Néanmoins, deux changements majeurs ont été effectués depuis la période Bill Parcells – Drew Bledsoe : après un mauvais intérim de Pete Carroll, le fidèle lieutenant de Parcells, Bill Belichick, est le Head Coach. Et surtout, Bledsoe n’a pas rejoué de la saison depuis un énorme tampon subi en Week 2 contre New York; c’est le 6e tour de la draft Tom Brady qui l’a remplacé. Autant dire que les observateurs sont surpris de voir qu’avec Brady, les Pats sont toujours aussi efficaces.

TuckRule-FoxboroLes deux équipes s’affrontent pour une place en finale AFC, mais le match ayant lieu dans le Nord-Est et non en Californie, la neige a décidé de s’inviter : 10 centimètres de poudreuse sur le terrain, et des flocons qui tombent sans interruption.

 

Le match

 

QUART-TEMPS 1

 

Oakland démarre en attaque et le premier drive se termine de manière confuse au niveau arbitral suite à une réception à quelques centimètres du First Down de Tim Brown. Les Raiders se dégagent, et New England décide de contrer la tempête de neige sur des screen pass de Brady à ses coureurs. Ca marche un temps, mais les coureurs Antowain Smith et Kevin Faulk n’arrivent pas à avancer au sol, et le drive cale. Belichick décide de tenter une 4e&3, mais le receveur David Patten glisse et ne peut attraper la passe de Brady.

TuckRule-FourthMissedSur le drive suivant, Oakland perd un de ses receveurs quand Jerry Porter se blesse à l’épaule sur une réception. Mais ce sont les deux attaques qui sont handicapées dans des conditions pareilles, et le reste du quart-temps est un double échange de punts.

Sur le dernier, les Patriots sont pénalisés pour interférence sur arrêt de volée, ce qui permet aux visiteurs de repartir du milieu du terrain.

 

QUART-TEMPS 2

 

Les Raiders s’aident de leur position de départ pour enfin monter un drive conséquent grâce au coureur Charlie Gardner et à Jerry Rice. Gannon parachève son travail avec une passe de touchdown de 13 yards pour son receveur James Jett; Oakland ouvre la marque.

Raiders 7 – Patriots 0

New England essaie de répondre de suite, mais le lancer de Brady dépasse Troy Brown et arrive dans les bras du Safety Johnnie Harris; cela ne porte pas à conséquence grâce à la défense des “Pats”.

Le match retombe ensuite dans une guerre défensive : les attaques ne gagnent pas plus d’un First Down par drive, et personne ne sort vainqueur de cet affrontement. Le match arrive donc gentiment à la pause sur ce petit score.

 

QUART-TEMPS 3

 

Au retour des vestiaires, Brady tente une passe longue vers Patten qui est sauvée de justesse par le Cornerback Eric Allen. Mais cela prouve que le Quarterback semble enfin prendre la mesure de l’événement : deux passes au Fullback Marc Edwards et deux passes à Patten permettent à New England de s’approcher du touchdown. Néanmoins, deux passes trop longues dans l’en-but forcent les Patriots à se contenter d’un Field Goal de 23 yards d’Adam Vinatieri.

Raiders 7 – Patriots 3

Gannon (photo) répond de suite sur le drive suivant grâce à sa triplette de receveurs Brown/Rice/Jett.

TuckRule-GannonLe Cornerback Ty Law réussit néanmoins une belle défense sur Rice pour empêcher un First Down sur 3e tentative; Oakland doit à son tour se contenter d’un Field Goal de 38 yards de Sebastian Janikowski.

Raiders 10 – Patriots 3

Les Patriots sont un ton en-dessous sur la possession suivante : le Defensive End Regan Upshaw provoque un fumble de Brady que le Quarterback récupère, puis le Tight End Jermaine Wiggins laisse échapper une passe facile. New England se dégage et les Raiders se retrouvent une nouvelle fois au milieu du terrain.

Une longue passe de 22 yards à Jerry Rice est la seule action positive du drive, mais elle est suffisante pour que Janikowski soit à portée de tir. Le Kicker gaucher réussit un impressionnant Field Goal de 45 yards vu les conditions.

Raiders 13 – Patriots 3

Deux bons efforts de Patten et Wiggins permettent aux locaux d’avancer à la fin du quart-temps; les fans espèrent que cette fois leur équipe va marquer un touchdown pour revenir dans le match.

 

QUART-TEMPS 4

 

Malheureusement pour Foxboro Stadium, Brady est sacké par le Defensive Tackle Chris Cooper, et les Patriots doivent à nouveau rendre la balle. Le drive suivant d’Oakland ne donne rien, et après une frayeur sur le punt avec un fumble de Troy Brown récupéré par son coéquipier Larry Izzo, New England doit repartir au charbon.

Antowain Smith connaissant des difficultés à contourner la défense au sol des Raiders, Belichick décide de passer en mode “100% aérien” malgré les blitz d’Oakland : Brady bat la pression avec des passes rapides principalement à ses deux cibles préférées, Patten et Wiggins, qui se battent sur tous les ballons; le second récupère même une passe relâchée par le premier. Après 9 lancers complétés de suite, Brady ne trouve pas de solution et décide de courir par lui-même : il marque un touchdown de 6 yards.

Raiders 13 – Patriots 10

Les Raiders “mangent” plus de 4 minutes sur le drive qui suit, mais ils finissent par caler au milieu du terrain, et ils doivent rendre la balle aux Patriots. Ces derniers n’en font rien, mais la défense des locaux répond présent en forçant un 3&out d’Oakland. Sur le punt, Troy Brown exécute un superbe retour, mais dans une situation analogue à celle du début du quart-temps, il commet un nouveau fumble… encore une fois récupéré par Izzo.

New England se retrouve alors sur ses 46 yards avec 2:06 à jouer et sans temps mort restant. Une passe à Kevin Faulk et un scramble de Brady en touche font gagner un First Down alors qu’il reste 1:50 à jouer.

 

L’action

 

1e&10 sur les 42 yards des Raiders. Brady recule et regarde le coureur J.R. Redmond sur sa gauche; il arme la passe puis se ravise car ce dernier est couvert par Upshaw. Mais le Quarterback ne regarde pas du bon côté : pendant ce temps, sur sa droite, le Cornerback Charles Woodson exécute un Corner Blitz parfait et vient frapper le #12 dans son dos, forçant le fumble; le Linebacker Greg Biekert se précipite dessus pour assurer la possession aux Raiders.

On vient de vivre le tournant décisif du match : les Patriots n’ont plus de temps mort, et il reste 1:43 à jouer. 40 secondes d’horloge * 3 tentatives = 120 secondes = 2 minutes, ce qui veut dire que Gannon va pouvoir laisser courir le temps jusqu’au bout. Néanmoins, le Head Referee Walt Coleman indique qu’il va revoir l’action à la vidéo; il a le droit de le demander lui-même puisqu’on est dans les deux dernières minutes d’une mi-temps. La plupart des observateurs supposent que c’est pour vérifier que Brady a bien interrompu son geste de passe et ramené la balle vers lui; en effet s’il est toujours dans son mouvement de passe originel, alors le fumble est considéré comme une passe incomplète, ce qui veut dire la possession à New England.

Le ralenti livre la vérité du terrain : Brady a commencé son geste de passe vers Redmond, mais il s’est ensuite ravisé pour ramener la balle vers lui, et c’est à ce moment-là que Woodson provoque le fumble. C’est en quelque sorte une “feinte de passe”, mais sûrement pas un “geste de passe”, donc même si le bras va vers l’avant, le fumble devrait compter comme tel.

Walt Coleman revient de sa révision vidéo, et annonce à la surprise générale que c’est une passe incomplète et non un fumble. C’est l’incompréhension totale, notamment sur le banc de touche des Raiders où Gruden fait un sprint pour demander des explications.

 

Les conséquences

 

Après cette décision, Brady complète une passe pour David Patten et met en place un Field Goal de 45 yards; Vinatieri le réussit et envoie le match en prolongations.

Raiders 13 – Patriots 13

Les Patriots gagnent le toss pour démarrer en attaque. Wiggins et Redmond sont les cibles principales de Brady alors qu’Antowain Smith arrive enfin à avancer au sol. Brady convertit une 4e&4 vers Patten, ce qui permet quelques minutes plus tard de mettre en place Vinatieri pour un nouveau Field Goal de 24 yards.

TuckRule-WinFGLe botteur fait coup double et le match s’achève sur la victoire des Patriots.

Raiders 13 – PATRIOTS 16

Beaucoup de gens (les Raiders en tête) crient à l’injustice suite à cette action, en partie parce que l’explication de Coleman sur le terrain n’est pas très claire. Après le match, la ligue défend la décision de l’arbitre en citant une obscure règle cachée dans les méandres du règlement : la Tuck Rule.

Cette règle très spécifique stipule que tout mouvement du bras vers l’avant lors d’une tentative de passe démarre un processus de passe, et cela même si le joueur se ravise et ramène la balle vers son corps (to tuck it back – d’où le nom de Tuck Rule). La règle précise que si le joueur perd la balle pendant le processus de passe, c’est une passe incomplète; néanmoins si le fumble intervient une fois que la balle est entièrement ramenée au corps, le processus de passe est terminé, et tout perte de balle est un fumble. La ligue explique que Coleman a estimé que Brady n’avait pas complètement ramené la balle vers lui, et donc que c’était une passe incomplète.

Bref, une bonne vieille règle tordue comme la NFL a su en faire quelques-unes, et dont l’interprétation n’est pas complètement convaincante : si vous regardez l’image-titre, certains vous argumenteront que Brady a les deux mains sur le ballon avant la perte du cuir.

La surprise vient également du fait que la Tuck Rule n’a jamais vraiment été relevée dans un match NFL avant. Elle sera appelée ensuite à plusieurs reprises, et il faudra attendre 2013 pour que la ligue convienne définitivement que c’est une règle stupide qui doit être éliminée.

A l’instar de The Immaculate Reception pour les Steelers ou The Catch pour les 49ers, The Tuck Rule Game symbolise la naissance de la dynastie des Patriots dans les années 2000 : ils iront créer la surprise en remportant le Super Bowl XXXVI contre les Rams, avant d’en remporter deux de suite en 2003 (contre Carolina) et 2004 (contre Philadelphie).

Quant à Oakland, ils ont vraiment tout perdu lors de ce match : Gruden est renvoyé par Al Davis pendant l’intersaison, et alors que les Raiders pensent prendre leur revanche l’année suivante en accédant au Super Bowl XXXVII, il se trouve que le coach de l’équipe d’en face est… Gruden. Ce dernier, connaissant l’attaque d’Oakland par coeur, habitue la défense aux tactiques offensives des Raiders; les Buccaneers de Tampa Bay l’emportent aisément 48-21, et Oakland va par la suite replonger dans les profondeurs de la NFL.

 

La box score

 

Equipes QT1 QT2 QT3 QT4 OT Final
Oakland Raiders 0 7 6 0 0 13
New England Patriots 0 0 3 10 3 16