Boom Or Bust : Les choix du premier tour de la draft 2017 (2/4)

BoomOrBust2015

Nous continuons avec les tribulations des 32 choix du premier tour de draft pour savoir comment ils se sont comportés, et s’ils ont été les meilleurs rookies de leur équipe. Aujourd’hui nous regardons les picks #9 à #16.

PS : FF = fumbles forcés, FR = fumbles récupérés.

 

9. CINCINNATI : John Ross, WR, Washington

500-BengalsSnaps : 1.8% (17/1021)
Course : 1 course, 12 yards

Encore une surprise, les Bengals décidaient de prendre un troisième receveur avec John Ross, celui qui avait établi le record au 40 yards au Combine.

http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Houston+Texans+v+Cincinnati+Bengals+2IrnH07UYD9l.jpgNous espérons que vous avez apporté une bonne gourde d’eau fraîche car le désert de performances pour les receveurs du premier tour continue.

On sait que, traditionnellement, Marvin Lewis n’aime pas trop se reposer sur les rookies (du moins s’il n’y est pas forcé – on y vient juste après), et il est vrai que Ross a lui aussi été ennuyé par les blessures avant et pendant la saison… mais le moins qu’on puisse dire c’est que les questions affluent autour du rookie et la façon dont le coaching staff (ne) l’a (pas) utilisé ; après tout il a été déclaré inactif un bon moment. Bref, c’est une première saison perdue et entourée de mystères qu’il faudra absolument lever en 2018 pour être sûr que ce n’était pas un mauvais choix.

Autant les Bengals n’auront pas vu grand-chose de leur premier tour, autant ils ont trouvé des excellents jeunes avec les trois choix suivants : le 2e tour RB Joe Mixon, le 3e tour DE Jordan Willis et le 4e tour DE Carl Lawson ont tous contribué ; le premier est devenu presque la seule arme offensive à un moment, et les deux autres ont participé à la bonne tenue de la défense. Mixon est devant d’une courte tête devant Lawson avec Willis un peu plus loin derrière.

http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Joe+Mixon+Pittsburgh+Steelers+v+Cincinnati+25iTcTYjf6al.jpg

Cela paraît contredire les habitudes de Lewis, mais il n’avait pas le choix en ce qui concerne Mixon avec la disparition de Jeremy Hill, et il a bien fait : avec 208 touches pour 913 yards et 4 TDs, il est juste derrière A.J. Green en yards gagnés, et 3e en TDs derrière Green et Tyler Kroft. Il doit encore gagner en régularité au sol (3.5 yards par course) mais il n’a pas été aidé par la ligne. Lawson se place dans le top-25 des pass-rushers avec 8.5 sacks et 21 QB hits, mais il manque un peu de poids dans la défense contre la course. C’est quand même prometteur pour suivre derrière Carlos Dunlap et Michael Johnson.

 

10. KANSAS CITY : Patrick Mahomes II, QB, Texas Tech

500-ChiefsSnaps : 6.1% (63/1033)
Passe : 22/35, 62.9%, 284 yards, 0 TDs, 1 INT, 2 sacks
QB rating : 76.4
Course : 7 courses, 10 yards

Les Chiefs avaient orchestré un énorme échange avec les Bills pour remonter de #27 en #10 ; bien entendu, pour choisir le futur Quarterback de l’équipe : Patrick Mahomes II.

Cela faisait longtemps que les Chiefs attendaient un QB drafté qui… gagne un match en saison régulière. Non, pas besoin d’aller jusqu’en playoffs, de finir avec une saison positive, il fallait juste gagner un match : le dernier était Todd Blackledge EN 1987.

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Patrick+Mahomes+Kansas+City+Chiefs+v+Denver+GP7QB-PTm3xl.jpgOn ne va pas tirer de grandes conclusions sur un match, mais on peut dire que Pat Mahomes donne de l’espoir pour le futur, montant le drive de la victoire contre les Broncos à Denver. Il faut se rappeler qu’il avait du talent en moins autour de lui (ligne, receveurs) et qu’il a dû réussir plusieurs lancers en mouvement, n’exhibant aucune peur. Il a bien entendu fait des boulettes, comme cette interception, mais étant donné la situation, il est difficile de ne pas être impatient de voir ce qu’il pourra faire la saison prochaine.

Et s’il devient le franchise QB espéré, les Chiefs auront leur duo QB-RB du futur avec le fantastique 3e tour RB Kareem Hunt.

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Byron+Jones+Kareem+Hunt+Kansas+City+Chiefs+ZeIVBQBrXvbl.jpg

On pourrait disserter des heures, mais nul besoin : 272 courses, 1327 yards, 8 TDs, meilleur coureur DE LA LIGUE. 325 touches pour 1782 yards et 11 TDs au total. Meilleur rookie offensif de l’année.

 

11. NEW ORLEANS : Marshon Lattimore, CB, Ohio State

500-SaintsSnaps : 71.1% (754/1061)
Vs. Pass : 18 passes défendues, 5 INTs (1 pick-6)
Défense : 43 plaquages, 1 à perte, 9 assists, 1 FF

La défense était sûre de recevoir du talent frais du côté de New Orleans, et la franchise avait décidé de choisir un Cornerback, Marshon Lattimore.

On vient tout juste de quitter le futur meilleur rookie offensif de l’année pour tomber sur un sérieux candidat au titre de meilleur rookie défensif de l’année. Il y a de la concurrence, mais si Marshon Lattimore n’est pas dans la discussion, il y a des coups de tatane au patapoum qui se perdent.http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Marshon+Lattimore+Detroit+Lions+v+New+Orleans+27m2QbCHqM7l.jpg

La métamorphose de la défense des Saints est due à plusieurs facteurs, et le choix de l’ex-Buckeye est à mettre en tête : non seulement il a été d’une exceptionnelle qualité pour sa première saison NFL avec 23 interventions au total (6e NFL), mais en plus il a réussi une interception avec ses fesses, ce qui donne toujours des points de style en plus. Les Saints ont leur shutdown corner pour le futur.

Et si tout continue sur ce rythme, les Saints ont peut-être réalisé la meilleure draft de l’histoire de la franchise : Lattimore et l’UDFA de 2016 Ken Crawley ont explosé pour renforcer la couverture, nous reparlerons plus tard de l’ancre en Right Tackle draftée à la fin du premier tour, le 2e tour Safety Marcus Williams a été excellent (c’est ce qui rend son erreur en Divisional Round d’autant plus terrible), les 3e tour LB Alex Anzalone et DE Trey Hendrickson ont fait quelques piges intéressantes… ah, et il y a le dernier pris au 3e tour, le RB Alvin Kamara.

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Alvin+Kamara+Washington+Redskins+v+New+Orleans+wA-pXJR0irIl.jpg

Comme pour Kareem Hunt, nous allons juste nous contenter d’un stat drop : c’est 120 courses, 728 yards (6.1), 8 TDs + 81 réceptions, 826 yards (10.2) dont 705 après réception, 81% de réceptions, 5 TDs + 11 kick returns, 347 yards, 1 TD. Total : 1554 yards et 13 TDs pour AK-41, la mitraillette à yards.

 

12. HOUSTON : Deshaun Watson, QB, Clemson

500-TexansSnaps : 42.1% (464/1102)
Passe : 126/204, 61.8%, 1699 yards, 19 TDs, 8 INTs, 19 sacks
QB rating : 103.0
Course : 36 courses, 269 yards, 2 TDs

Troisième échange surprise de la draft avec les Texans remontant de #25 en #12, annonçant un troisième Quarterback : Deshaun Watson.

Ce qui est d’autant plus remarquable dans la (malheureusement trop courte) saison de Watson, c’est qu’il n’était même pas le titulaire, et qu’il a dû remplacer Tom Savage au pied levé. Les rookies QBs qui ne sont pas titularisés de suite ne sont pas considérés comme prêts (autant qu’on puisse l’être à ce stade de sa carrière).

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Kansas+City+Chiefs+v+Houston+Texans+0nXVY7F4Cdgl.jpgMais Deshaun Watson a pris le taureau du logo par les cornes, et si on admet les erreurs classiques d’un rookie jeté dans le bain, il a été aussi étincelant avec son bras qu’avec ses jambes. A chaque fois qu’un obstacle s’est dressé devant lui, il a répondu présent avec calme, concentration et une capacité innée à créer les actions. S’il peut avoir une ligne plus stable et une deuxième cible à côté de Dédédé (Will Fuller, on te regarde), alors il a tout du franchise QB.

Et pourtant, même avec une saison complète sur le même rythme, Watson ne s’en serait pas forcément tiré seul avec la couronne de meilleur rookie. Il l’aurait probablement partagée avec le 2e tour LB Zach Cunningham.

http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Zach+Cunningham+San+Francisco+49ers+v+Houston+3Kh_2lO_56Ul.jpg

Brian Cushing arrivant au bout du rouleau, il était nécessaire de trouver son remplaçant en Benardrick McKinney… mais maintenant Houston en a trouvé un autre. Avec 90 plaquages dont 6 à perte, 1.5 sack, 1 FF et 6 passes défendues, Cunningham est peut-être même un poil plus complet que son compère, capable d’être actif contre la course et en couverture. Les deux forment un jeune duo sous-coté qui risque de faire du bruit s’il continue sur ce rythme.

 

13. ARIZONA : Haason Reddick, LB, Temple

500-CardinalsSnaps : 41.9% (445/1062)
Défense : 23 plaquages, 3 à perte, 13 assists, 2.5 sacks, 6 QB hits, 2 FF

Les Cardinals se tournaient vers la défense et renforçaient l’unité des Linebackers avec Haason Reddick.

Le plan d’Arizona était clairement de le faire jouer à l’intérieur, et les premiers retours avaient été très intéressants, notamment contre la course.

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Haason+Reddick+Arizona+Cardinals+v+Detroit+aODXt6-Wxurl.jpgEt puis Markus Golden s’est blessé, et le rookie, qui avait la possibilité à la base de faire quelques piges en Outside Linebacker, s’est retrouvé à être cantonné exclusivement dans ce rôle… et son temps de jeu a drastiquement diminué au fur et à mesure de la saison, devenant quasiment inexistant à deux reprises. C’est dommage, car Reddick a fait son meilleur travail contre la course ; il n’est pas encore prêt en couverture ou dans le pass-rush. Il faut espérer que ce n’est qu’un concours de circonstances et qu’il pourra reprendre sa position préférentielle en 2018.

Pour trouver le meilleur rookie à Arizona, tout en faisant une mention au TE non-drafté Ricky Seals-Jones qui gagne le prix de l’efficacité avec 3 TDs en 12 réceptions (!!!), il faut lorgner un cran plus loin dans la défense et cibler le 2e tour Safety Budda Baker.

http://www4.pictures.zimbio.com/gi/Pharoh+Cooper+Budda+Baker+Los+Angeles+Rams+dvCaY1ZwzmVl.jpg

Quand Tyvon Branch s’est blessé, les Cardinals ont été forcé de donner plus de temps de jeu à Baker, et l’occasion a fait le larron : avec 74 plaquages dont 3 à perte, 2 FF, 1 FR et 7 passes défendues, le rookie a saisi sa chance aux côtés d’Antoine Bethea, prouvant qu’on pouvait compter sur lui. Si on ajoute son magnifique travail comme gunner sur les équipes spéciales qui lui a valu un vote Pro-Bowl, il ne lui manque plus que bosser un peu la couverture et les mains pour réussir quelques interceptions, et il deviendra un joueur complet dans le désert.

 

14. PHILADELPHIA : Derek Barnett, DE, Tennessee

500-EaglesSnaps : 41.1% (424/1031)
Défense : 18 plaquages, 5 à perte, 3 assists, 5 sacks, 17 QB hits, 1 FF, 2 FR, 1 TD
Blocks : 2

Philadelphie décidait de continuer à bâtir une défense redoutable avec le choix du Defensive End Derek Barnett, poursuivant la chute de Jonathan Allen.

On a l’impression de ne pas avoir entendu souvent le nom « Derek Barnett » cette saison, puis on doit écrire le Boom or Bust, on tombe sur ses stats, et on se dit qu’on n’aurait pas parié sur ce genre de production.

http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Jamize+Olawale+Derek+Barnett+Oakland+Raiders+lK2HNpKYxMWl.jpgSilencieusement, le rookie des Eagles est monté en puissance, commençant à accumuler les QB hits puis parvenant à finir le travail par des sacks. Il a également été adéquat contre la course avec un ratio intéressant de plaquages à perte. Comme tous les nouveaux, il va devoir continuer à travailler pour progresser, mais sa pente est ascendante ; dans la bonne direction pour venir aider un pass-rush de Philly qui a toujours un peu de mal à finir le travail.

Avec la blessure du 2e tour CB Sidney Jones dont on savait qu’il pouvait rater la majorité de la saison (ce qui a été le cas), le 3e tour CB Rasul Douglas qui a lutté et le 4e tour WR Mack Hollins qui n’a pas vraiment convaincu, Barnett a été le meilleur rookie… mais il faut mentionner la troisième tête de l’hydre au sol, le RB non-drafté Corey Clement.

http://www4.pictures.zimbio.com/gi/Halapoulivaati+Vaitai+Corey+Clement+Philadelphia+u7UYJtPJYUtl.jpgDerrière LeGarrette Blount et malgré l’échange pour Jay Ajayi qui a rogné sur ses potentiels snaps, l’ex-Badger est parvenu à trouver des opportunités et en a profité à fond : il termine à 84 touches pour 444 yards (5.3 !) et 6 TDs. A l’instar d’Ajayi, il apporte la touche explosive pour contrebalancer la puissance de LeTractopelle, et les Eagles pourraient avoir envie d’accroître son temps de jeu dans le futur.

 

15. INDIANAPOLIS : Malik Hooker, S, Ohio State

500-ColtsSnaps : 38.1% (410/1077)
Vs. Pass : 4 passes défendues, 3 INTs
Défense : 16 plaquages, 6 assists

Indianapolis ne pouvait pas beaucoup se tromper en choisissant parmi les meilleurs défenseurs restants, et ils avaient jeté leur dévolu sur le Safety Malik Hooker.

Parfois le hasard est cruel : à peu près au même moment où Clayton Geathers est revenu de blessure, Malik Hooker a subi sa rupture d’ACL, empêchant de voir ce qui s’annonce comme un superbe duo de jeunes Safeties dans une arrière-garde des Colts qui en avait besoin.

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/San+Francisco+49ers+v+Indianapolis+Colts+MKADI_u8Myxl.jpgCe sera pour 2018, et les attentes seront importantes : l’ancien de THE Ohio State University a démontré toute l’étendue de ses talents en couverture pendant une moitié de saison, semblant se démultiplier sur le terrain grâce à sa vitesse et son instinct. C’était un petit miracle que Hooker soit encore disponible pour Indy en #15, ils ont sauté sur l’occasion, et ils ont été récompensés ; le joueur doit désormais revenir à 100% la saison prochaine.

Avec cette blessure, profitons-en pour partager le titre de meilleur rookie avec le 4e tour RB Marlon Mack qui a su répondre présent quand Robert Turbin s’est blessé… mais avec une astérisque.

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Marlon+Mack+Indianapolis+Colts+v+Tennessee+1qtvg-rcxh9l.jpg

93 courses pour 358 yards et 3 TDs sont de bons totaux quand on prend en compte la ligne offensive, et il faut y ajouter 21 réceptions pour 225 yards et 1 TD. Mais nous en venons à l’astérisque : si Mack possède une grande explosivité avec 10 gains de 20+ yards (2e de l’équipe derrière T.Y. Hilton), et la capacité de faire rater des plaquages dans l’espace, on peut se poser la question de savoir s’il a la puissance pour courir entre les Tackles, au coeur de la mêlée ; le genre de gain que Frank Gore accumule régulièrement. Cela ne fait pas de lui un mauvais coureur, mais plus un élément d’un groupe où il faudrait une alternative plus puissante.

 

16. BALTIMORE : Marlon Humphrey, CB, Alabama

500-RavensSnaps : 54.4% (596/1095)
Vs. Pass : 11 passes défendues, 2 INTs
Défense : 30 plaquages, 1 à perte, 4 assists

Ozzie Newsome aime Alabama, et avec trois autres joueurs attendus (Allen, Foster, Howard), il prenait finalement le quatrième de la liste, le Cornerback Marlon Humphrey.

Revoyez la couverture l’année dernière quand Jimmy Smith s’est blessé ; elle a terminé autour de la moyenne. Comparez avec cette année, où malgré le nouveau pépin du CB#1 elle a maintenu son excellent niveau. Certes, l’arrivée de Tony Jefferson a aidé, mais il ne joue pas Cornerback.

http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Baltimore+Ravens+v+Green+Bay+Packers+gArYaWTixIdl.jpgC’est l’émergence de Marlon Humphrey qui a permis à la défense contre la passe de faire une très belle performance ; il a fini par occuper la place de Smith à l’opposé de Brandon Carr. Cela devrait lui permettre de prendre le poste de ce dernier la saison prochaine afin de former une arrière-garde physique et terrifiante avec Smith, Jefferson et Weddle. Un nouveau choix gagnant en défense d’Ozzie Newsome, même si on voyait plutôt une addition offensive.

Humphrey a été le meilleur rookie des Ravens, même si le 2e tour LB Tyus Bowser a fait des apparitions remarquées dans le pass-rush au fur et à mesure de la saison.