Ravens at Jaguars by Kuro

Uuuuuuuuuuuuuuuurgh

1-10-JAC 35(4:53) M.Jones-Drew up the middle to JAC 35 for no gain (B.Pollard). FUMBLES (B.Pollard), RECOVERED by BAL-Ca.Williams at JAC 41. Ca.Williams to JAC 41 for no gain (G.Jones). Penalty on JAC-B.Meester, Offensive Holding, declined. Jacksonville challenged the fumble ruling, and the play was REVERSED. M.Jones-Drew up the middle to JAC 41 for 6 yards (B.Pollard). PENALTY on JAC-B.Meester, Offensive Holding, 10 yards, enforced at JAC 35 – No Play.

En une “ligne”, le résume du match : du fumble, de la pénalité, du challenge et au final on sait plus trop où on en est, si Jacksonville garde la balle, Baltimore la récupère, les arbitres ont des noeuds au cerveau, ou Obi-Wan Kenobi.

Les attaques ont été indigentes, Jacksonville s’est contenté de kicker un FG avec un rythme de métronome (1 par quart-temps) et les Ravens n’ont su répondre que par un TD au bout du seul drive où Joe Flacco n’a pas eu un bras en nouille (21 passes complétées pour 137 yards, pas mal comme moyenne). Maurice Jones-Drew est le seul joueur à surnager offensivement avec 30 portés pour 105 yards, et même lui a fumblé deux fois.

Pour vous donner une idée de la catastrophe, on a attendu respectivement :
– 7 minutes pour le premier first down du match (des Jaguars)
– 10 minutes pour la première passe complétée de Flacco
– 13 minutes pour les premiers points (des Jaguars)
– et… 40 minutes pour le premier first down des Ravens.

Au milieu du 2e QT, les deux équipes étaient NEGATIVES à la passe. A la mi-temps on en était en cumulé à 56 plays, 101 yards, 4 FD (tous pour Jax) et 0/16 en conversion de 3rd tentative.
A la fin du match, les deux QBs totalisent 29/58, 230 yards, 0 TD et 1 INT. On a également 16 pénalités pour 175 yards et le taux de conversion de 3e tentative est un magnifique 4/30. Et enfin, parce que ça vaut le coup de le préciser, c’était le Savonette Bowl avec 6 fumbles (mais seulement 2 perdus).

Vous avez une corde ? Rideau offensif, merci.

Parlons plutôt des choses positives dans ce match, car il y en a eu. On commence par Josh Scobee dit Patte-Bionique, l’homme du match dans cette mélasse offensive. Il a cappé les drives de Jacksonville avec 4 Field Goals, dont 3 supérieurs à 50 yards. Une bonne prestation qui permet aux Jaguars de s’en tirer avec la victoire.
Et pour renforcer encore plus l’importance de Scobee, comparez avec son adversaire du jour, Billy Cundiff : un Field Goal complètement raté et une onside kick qui a fait exactement 9.888999 yards, donc invalide, donnant la possibilité aux Jags de rajouter le dernier Field Goal.

Les défenses sont les raisons majeures de ce trou noir offensif. Ce n’est pas surprenant côté Ravens, mais côté Jaguars on a eu droit à une super prestation de l’ensemble de l’équipe.

En effet, Blaine Gabbert et Joe Flacco ont passé leur temps à courir pour leur vie, littéralement. La pression des deux front-7 a été intense pendant toute la partie, ce qui donne 4 sacks pour Baltimore (Suggs, Kruger, Ngata et Ayanbadejo) et 3 pour Jacksonville (Smith, Mincey et Lowery). Comme vous voyez, toujours par un joueur différent, prouvant que les DC n’ont pas hésité à multiplier les calls et les blitz pour mettre la pression.
Mais un super boulot a également été effectué dans les arrières garde pour empêcher les QB scramblant de trouver une cible. Les Jaguars notamment ont fait une démonstration d’une nouvelle couverture, l'”homme-à-slip”. Très technique et très demandeuse mais efficace, elle a empêché les receveurs des Ravens d’avoir le moindre espace libre. Drew Coleman a parachevé cette belle prestation avec l’interception de Flacco qui clôt le match sur le dernier drive.

Et puisque visiblement on était dans la semaine de l’arbitrage après la finale de la coupe du monde de rugby, nous avons eu le cousin de Joubert dans ce match. Les Ravs pourront se sentir légitimement lésé sur le premier drive du 3e QT, celui qui amène les Jags à 9-0. Le premier incident est un gros carton de Pollard sur Karim qui vient de dropper une passe de Flacco sur 3e tentative. Les arbitres décident que c’est un casque contre casque (alors que c’est l’épaule) sur un receveur sans défense (ce qui est vrai). Ca donne un first down qui permet aux Jags de continuer. Sur le même drive un peu plus tard on a le second incident : Ayanbadejo se prend une mornifle, répond par un coup sur le casque, se fait pénaliser et se retrouve carrément éjecté du terrain. Un classique cas de punition de celui qui répond.

Donc là je demande aux arbitres : mettre une claque sur le casque d’un joueur, c’est éjection, mais Robison qui plante un coup de pied dans les noix de TJ Lang reste sur le terrain ? Logic much ?

Enfin bref, une cagade de plus dans un match bourré de cagades aussi énormes les unes que les autres, la plus grosse revenant probablement au staff des Jags sur le premier drive des Ravens au 4e QT. Un punt colle Baltimore à sa ligne d’enbut, Flacco fait une play-action, roll-out et manque de nous faire une Orlovsky en sortant de la EZ. ESPN montre le ralenti, Flacco n’a PAS mis le pied dehors. 20 secondes plus tard, Del Rio lance le flag pour son dernier challenge.

Quel est le concentré d’ineptitude qui lui a dit de le faire ? Et si c’est personne, les Jags n’ont personne pour vérifier ça ? N’importe quel bozo avec le feed d’ESPN a vu le ralenti 20 secondes avant, clairement, sans l’ombre d’un doute. Eh bien non, pourquoi pas bousiller son dernier challenge ?

Rideau sur cette farce, s’il vous plaît.

La stat du match qui dit tout : Les 3/4 des gens qui regardaient le match ont zappé sur les World Series à la mi-temps. Ou sur WWE Raw. Ou sur le canal Chasse et Pêche. Bref.

Comments are closed.