Gameday : Matchs du Dimanche Week 8

Gameday 2015

 

Sommaire

 

Carolina Panthers @ Atlanta Falcons
Chicago Bears @ Dallas Cowboys
Miami Dolphins @ Detroit Lions
Arizona Cardinals @ Minnesota Vikings
Las Vegas Raiders @ New Orleans Saints
New England Patriots @ New York Jets
Pittsburgh Steelers @ Philadelphia Eagles
Tennessee Titans @ Houston Texans
Washington Commanders @ Indianapolis Colts
San Francisco 49ers @ Los Angeles Rams
New York Giants @ Seattle Seahawks
Green Bay Packers @ Buffalo Bills

 

Carolina Panthers (2-5) @ Atlanta Falcons (3-4)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 18:00
Lieu Mercedes-Benz Stadium
Titre Pour la… tête de la NFC South ?
Prévision Météo Stade couvert

 

Toutes les équipes de la division sont en négatif, ce qui veut dire que les surprenants Falcons sont en tête ; le match risque d’être imprévisible avec des Panthers qu’on soupçonnait de tanking et qui viennent de battre Tampa Bay.

Stats CAR Attaque ATL Défense
Points par match 17.7 26 24.4 24
Yards par match 271.9 32 406.9 30
Yards par passe tentée 6.5 24 7.6 30
Yards par course 4.7 12 4.3 14
Third Down % 25.000 32 48.315 32
Redzone TD % 42.857 30 59.259 21
Turnovers 8 11 10 9
Pressions 54 22 47 20
Sacks 20 25 11 27
Field Goal % 92.308 6 90.909 23
Extra Point % 100.000 1 100.000 19

Qui remportera la bataille des pires escouades sur 3e tentatives ? Les Cats devront faire sans Chuba Hubbard, ce qui veut dire que D’Onta Foreman, spécialiste en remplacement de titulaire, va devoir porter la charge au sol contre une défense des Falcons qui ne se laisse pas faire dans le secteur. Carolina aura besoin du sol pour équilibrer un peu l’attaque mais P.J. Walker devra déployer son bras contre une couverture en grande difficulté (70.8% de complétion – pire).

https://pantherswire.usatoday.com/wp-content/uploads/sites/62/2022/10/USATSI_17068697-e1666974597222.jpg?w=1000&h=600&crop=1

Stats ATL Attaque CAR Défense
Points par match 23.3 12 21.3 17
Yards par match 308.6 27 351.9 18
Yards par passe tentée 7.9 7 6.4 9
Yards par course 4.8 11 4.1 8
Third Down % 44.156 5 40.000 15
Redzone TD % 68.182 4 52.000 10
Turnovers 8 11 6 26
Pressions 52 18 41 26
Sacks 17 23 10 30
Field Goal % 78.571 24 81.250 9
Extra Point % 100.000 1 93.333 12

On ne devrait pas être surpris qu’Atlanta ait été remis à sa place par Cincinnati, même si les bilans étaient proches ; ces Falcons-là sont vaillants, mais limités. Ils vont devoir affronter une défense des visiteurs qui n’est pas à sous-estimer (demandez aux Bucs), mais qui n’est pas parfaite : ça manque d’un pass-rush constant et ça autorise un peu trop de voyages en redzone (26 voyages adverses – 25e). L’attaque terrestre peut avoir des difficultés, donc Marcus Mariota aura la clé du match.

Si les Falcons font un match propre comme ils savent les faire (peu de turnovers, de pénalités), ils devraient l’emporter.

 

Chicago Bears (3-4) @ Dallas Cowboys (5-2)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 18:00
Lieu AT&T Stadium
Titre Da Offensive Bears ?
Prévision Météo Stade couvert

 

Chicago sort de sa meilleure prestation offensive de la saison ; cela tombe bien, la formidable défense des Cowboys l’attend de pied ferme.

Stats CHI Attaque DAL Défense
Points par match 18.0 24 14.9 2
Yards par match 307.3 28 305.3 6
Yards par passe tentée 7.7 9 5.5 3
Yards par course 5.2 5 4.4 17
Third Down % 40.659 13 35.052 10
Redzone TD % 47.368 27 42.857 5
Turnovers 11 25 12 5
Pressions 72 29 85 1
Sacks 27 32 29 1
Field Goal % 100.000 1 84.210 14
Extra Point % 81.818 30 100.000 19

Les Boys ont quelques joueurs défensifs importants incertains comme Micah Parsons ou Malik Hooker, ce qui pourrait de suite changer la donne face à une attaque de Chicago qui s’est réveillée à New England avec un Justin Fields précis et mobile. Il est à parier que les Bears vont vouloir utiliser toutes les feintes possibles pour freiner une ligne défensive affamée ; Fields aura besoin de temps et de l’espace maximum pour faire son office. Le jeu au sol hors Quarterback aura d’ailleurs une grande responsabilité face à un front-7 qui peut être pris à défaut.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/b-OSeuUpJrAJKuWuInr_NbR8bVo=/0x0:4980x3500/1200x800/filters:focal(2128x230:2924x1026)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/71555093/1192574887.0.jpg

Stats DAL Attaque CHI Défense
Points par match 19.1 22 18.9 7
Yards par match 305.0 29 330.0 12
Yards par passe tentée 6.5 27 6.5 14
Yards par course 4.3 20 4.7 24
Third Down % 32.184 30 46.591 30
Redzone TD % 55.556 14 61.905 24
Turnovers 6 4 12 5
Pressions 45 7 34 31
Sacks 11 5 12 22
Field Goal % 88.235 13 69.231 5
Extra Point % 91.667 25 100.000 19

Probablement pas de Zeke pour Dallas, ce qui veut dire que Tony Pollard va encore une fois être sollicité ; le bougre répond à chaque fois présent et Chicago devra s’en méfier avec une défense au sol qui n’est pas sans défaut. Cette dernière devra résister car l’escouade voit le playcall le plus orienté vers la course, ce qui donne peu d’opportunités à un pass-rush qui vient de perdre Robert Quinn. Quoi qu’il en soit, il devra trouver quelque chose pour se booster sinon Dak Prescott va s’amuser à trouver les failles dans la couverture.

Avantage logique à Dallas : la défense des visiteurs devra hausser le ton pour limiter les points.

 

Miami Dolphins (4-3) @ Detroit Lions (1-5)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 18:00
Lieu Ford Field
Titre Miami veut réenclencher une série
Prévision Météo Stade couvert

 

Les Dolphins se sont repris en écartant Pittsburgh pour stopper la série de trois défaites de suite, et les voilà en goguette chez des Lions qui lâchent de plus en plus prise avec quatre défaites consécutives.

Stats MIA Attaque DET Défense
Points par match 21.0 19 32.3 32
Yards par match 367.0 10 412.2 32
Yards par passe tentée 8.1 3 7.7 31
Yards par course 3.9 25 5.3 30
Third Down % 36.585 23 47.887 31
Redzone TD % 65.000 5 69.565 29
Turnovers 9 16 5 29
Pressions 66 26 41 26
Sacks 15 16 9 31
Field Goal % 76.923 26 75.000 8
Extra Point % 93.750 21 95.454 18

Il serait plus rapide de lister les joueurs qui n’ont pas de pépins physiques à Miami mais il ne devrait pas y avoir de grosses absences offensives ; et même si c’était le cas, faut-il reparler de la défense des Lions ? Les Fins continuent d’être trop inconstants au sol et l’attaque entière est tombée dans un trou après un bon départ la semaine dernière ; on s’attend à ce que Tua Tagovailoa et ses partenaires fassent mieux, surtout avec plusieurs absents dans l’arrière-garde adverse.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/CO52ORIGam5VqrsINYtzU3eLdT8=/0x0:3000x2000/1200x800/filters:focal(1203x772:1683x1252)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/69038230/1057945172.0.jpg

Stats DET Attaque MIA Défense
Points par match 24.3 9 23.6 23
Yards par match 395.2 4 358.4 21
Yards par passe tentée 7.5 12 7.2 25
Yards par course 5.3 4 4.2 11
Third Down % 36.486 24 41.573 22
Redzone TD % 71.429 3 68.182 28
Turnovers 11 25 7 23
Pressions 45 7 46 21
Sacks 12 7 14 19
Field Goal % 75.000 27 87.500 20
Extra Point % 87.500 28 94.737 17

Les Lions devraient récupérer quelques armes offensives, eux, ce qui ne sera pas de trop vu les difficultés à avancer les deux derniers matchs (6 points en cumulé). Il reste à voir si Xavien Howard va s’aligner, mais avec un front-7 assez robuste en face, Jared Goff devrait être le moyen principal de progresser ; cependant pour cela, il faudrait protéger un peu mieux le cuir. Les présences d’Amon-Ra St. Brown et de T.J. Hockenson, tous les deux incertains, vont être importantes.

Miami est évidemment favori, mais les Fins sont encore un peu bancals et les Lions peuvent être embêtants à gérer à domicile.

 

Arizona Cardinals (3-4) @ Minnesota Vikings (5-1)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 18:00
Lieu U.S. Bank Stadium
Titre La formule magique durera-t-elle ?
Prévision Météo Stade couvert

 

Les Cards ont redressé le tir contre New Orleans, mais les voilà chez les autres rois du match serré : les Vikes sont sur quatre victoires consécutives avec à chaque fois une possession d’écart.

Stats ARI Attaque MIN Défense
Points par match 22.3 15 19.7 12
Yards par match 343.1 15 384.5 27
Yards par passe tentée 5.9 32 7.9 32
Yards par course 4.5 17 4.3 13
Third Down % 33.674 28 34.722 7
Redzone TD % 54.546 15 80.000 32
Turnovers 5 2 10 9
Pressions 43 6 49 19
Sacks 16 21 17 10
Field Goal % 90.909 8 58.333 2
Extra Point % 80.000 31 100.000 19

Dans la liste des “séries surprenantes”, voici celle des Cards qui sont sur 9 défaites de suite à Minnesota (dernière victoire en 1977). Arizona espère stopper cela, mais devra le faire sans une partie de sa ligne offensive : Rodney Hudson et Max Garcia sont out, sans oublier Justin Pugh qui est sur IR. Cela commence à faire beaucoup pour une unité qui va devoir protéger Kyler Mobylette et ouvrir la voie au remuant Eno Benjamin. Les Vikes continuent de souffrir en couverture avant l’endzone malgré Cameron Dantzler et Patrick Peterson ; le retour de Dédédé pourrait donc faire du dégât.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/aOwlL22jeFijakNlp4FMOFs_CNw=/0x0:2424x1650/1200x800/filters:focal(1411x127:1797x513)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/69880572/1341331562.0.jpg

Stats MIN Attaque ARI Défense
Points par match 23.2 13 25.1 27
Yards par match 339.8 18 359.7 22
Yards par passe tentée 6.7 21 7.1 23
Yards par course 4.3 21 4.3 12
Third Down % 38.667 18 41.558 21
Redzone TD % 59.091 11 57.143 17
Turnovers 6 4 10 9
Pressions 51 16 46 21
Sacks 11 5 11 27
Field Goal % 69.231 31 100.000 28
Extra Point % 85.714 29 94.444 15

La défense des visiteurs tient la route au sol, ce qui pourrait freiner Dalvin Cook, mais la couverture est bien trop permissive. C’est assez surprenant de voir que Minnesota est limité en terme de big plays malgré les playmakers que l’attaque comporte (14 big plays – pire), et le taux de 3e tentative est loin d’être mirobolant, mais l’équipe sait protéger le cuir ; son vrai souci est au niveau des équipes spéciales. En attendant, Kirk Cousins devrait trouver les solutions.

Les Vikes finiront bien par payer une nouvelle fois leurs soucis de Kicker, mais en attendant ils sont favoris.

 

Las Vegas Raiders (2-4) @ New Orleans Saints (2-5)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 18:00
Lieu Caesars Superdome
Titre L’important, ce sont les trois… victoires
Prévision Météo Stade couvert

 

Les Raiders se sont un peu rassurés contre Houston, mais ce déplacement chez les Saints est tout sauf évident, même si la défense de New Orleans craque.

Stats LV Attaque NO Défense
Points par match 27.2 3 28.6 31
Yards par match 367.2 9 340.4 14
Yards par passe tentée 7.2 14 6.9 20
Yards par course 5.4 3 4.6 21
Third Down % 40.580 14 33.333 4
Redzone TD % 54.546 15 52.632 13
Turnovers 5 2 6 26
Pressions 47 11 46 21
Sacks 13 10 15 16
Field Goal % 100.000 1 95.000 27
Extra Point % 92.857 22 81.250 1

La vraie déception cette saison c’est en effet la défense de Louisiane. Marshon Lattimore va encore rater un match, ce qui n’est pas rassurant car Derek Carr peut profiter des errements de la couverture adverse, surtout quand elle peine à intercepter des passes (1 INT – pire). Josh Jacobs va avoir son mot à dire dans un front-7 qui peut bouger de la masse dans l’exercice mais qui n’est pas exempt de tout reproche.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/VjeGGcLgc9LNuN-va1hKIE3p1Ss=/0x0:2636x3133/1200x800/filters:focal(447x538:867x958)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/71535212/1275808869.0.jpg

Stats NO Attaque LV Défense
Points par match 25.0 7 25.0 26
Yards par match 398.3 3 366.7 24
Yards par passe tentée 7.5 11 7.2 26
Yards par course 5.2 6 4.1 7
Third Down % 41.935 10 44.000 26
Redzone TD % 64.000 6 75.000 30
Turnovers 16 32 4 31
Pressions 54 22 41 26
Sacks 15 16 9 31
Field Goal % 73.333 30 66.667 3
Extra Point % 100.000 1 93.333 12

Depuis 2020, Michael Thomas, c’est 10 matchs joués et 31 matchs ratés sur blessure (en comptant celui-ci). Jarvis Landry n’est pas là non plus, ce qui veut dire que Jameis… ah non attendez, c’est toujours Andy Dalton le titulaire malgré son implosion à la fin du match de jeudi dernier. Bref, malgré tout cela, l’attaque des Saints ne se porte pas si mal grâce notamment à la draft de Chris Olave… si on exclue les ballons perdus avec une franchise qui réussit l’exploit d’être la pire de NFL en INTs ET en fumbles ; comme vous le voyez, les Raiders peinent à voler des possessions, et cela pourrait changer, surtout si la défense au sol continue de tenir… mais pour cela il va falloir que la couverture se bouge un peu (un QB Rating adverse de 104.7 – pire).

On ne sait jamais vraiment quoi attendre de ces deux équipes, mais ce qui est sûr c’est que les deux attaques au sol auront une grosse carte à jouer pour posséder le cuir et l’horloge.

 

New England Patriots (3-4) @ New York Jets (5-2)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 18:00
Lieu MetLife Stadium
Titre Les Jets face à l’histoire
Prévision Météo Quelques nuages

 

Sacré démarrage des Jets qui porte espoir, mais les blessures s’empilent et voilà la bête noire Patriot avec cette série improbable de 12 défaites consécutives ; s’il y a un moment pour la briser, c’est maintenant.

Stats NE Attaque NYJ Défense
Points par match 22.1 16 19.6 10
Yards par match 341.1 17 314.7 10
Yards par passe tentée 8.0 5 6.0 7
Yards par course 4.4 19 3.9 3
Third Down % 41.772 12 41.489 20
Redzone TD % 47.619 26 63.158 25
Turnovers 15 31 11 8
Pressions 34 1 71 3
Sacks 12 7 15 16
Field Goal % 83.333 20 69.231 5
Extra Point % 100.000 1 87.500 5

Mac Jones revient comme titulaire, mais quel que soit le Quarterback il faut absolument mieux protéger le cuir, notamment par les airs (9 INTs – pire) ; surtout que l’arrière-garde des Jets est prompte à les accumuler (8 INTs – 3e), menée par un Sauce Gardner moulin à vent, top avec 12 passes défendues. Le souci, c’est que l’attaque terrestre pourrait être en difficulté : le front-7 des Jets et les frangins Williams font un gros travail ; Rhamondre Stevenson n’est pas assuré de trouver des brèches. Et comme Mac est loin d’être sûr en ce moment…

https://a3.espncdn.com/combiner/i?img=%2Fphoto%2F2022%2F1025%2Fr1081220_1296x729_16%2D9.jpg

Stats NYJ Attaque NE Défense
Points par match 22.7 14 20.9 14
Yards par match 331.1 21 345.3 15
Yards par passe tentée 6.3 30 6.3 8
Yards par course 4.7 13 4.9 26
Third Down % 32.653 29 44.444 28
Redzone TD % 60.000 9 54.546 16
Turnovers 9 16 13 3
Pressions 57 24 57 10
Sacks 17 23 21 5
Field Goal % 86.667 16 100.000 28
Extra Point % 94.118 18 92.308 10

La blessure de Breece Hall est dommageable, mais la Grosse Pomme Verte s’est vite retournée pour récupérer James Robinson ; la défense contre la course des Patriots en grande difficulté la semaine dernière (et en général à part un match) ne dit pas merci. Contrairement à l’opposition d’en face, si jamais les visiteurs laissent les locaux faire ce qu’ils veulent au sol, cela enlèvera de la pression à Zach Wilson qui sera moins exposé à un pass-rush où Matthew Judon est redoutable, top avec 8.5 sacks.

Le bon vieil adage de “courir et stopper la course” s’applique à New England, et attention aux ballons perdus sinon la série prendra fin.

 

Pittsburgh Steelers (2-5) @ Philadelphia Eagles (6-0)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 18:00
Lieu Lincoln Financial Field
Titre Le derby de Pennsylvanie a un coup dans le nez
Prévision Météo Quelques nuages

 

Autre série incroyable pour deux équipes du même état et nées la même année : Pittsburgh n’a plus gagné à Philly depuis 1965, soit 9 défaites consécutives ; contrairement aux Jets, là ça risque d’être plus dur.

Stats PIT Attaque PHI Défense
Points par match 15.3 31 17.5 4
Yards par match 298.6 30 297.8 4
Yards par passe tentée 6.1 31 4.9 2
Yards par course 3.7 28 5.0 28
Third Down % 36.842 20 44.595 29
Redzone TD % 50.000 22 57.895 19
Turnovers 12 27 14 1
Pressions 46 9 56 12
Sacks 15 16 17 10
Field Goal % 75.000 27 50.000 1
Extra Point % 100.000 1 100.000 19

Que peut-on dire sinon que l’attaque des Steelers est toujours au ralenti et que la défense des Eagles vient de récupérer Robert Quinn ? Ce n’est pas une bonne nouvelle pour une attaque aérienne des visiteurs qui poste le pire ratio TD:INT à 4:9 malgré les efforts de tout le monde. Najee Harris n’arrive pas à progresser suffisamment pour aider Kenny Pickett et les ballons perdus sont légion face à une défense top NFL pour les voler. Philly a du mal à stopper la course, donc Harris a sa chance et il devra la saisir.

https://cloudfront-us-east-1.images.arcpublishing.com/pmn/L3MQDJVRLJEHLMFXAGZRA47BOE.jpg

Stats PHI Attaque PIT Défense
Points par match 26.8 4 23.1 22
Yards par match 394.5 5 394.3 28
Yards par passe tentée 8.2 1 7.2 27
Yards par course 4.2 23 4.1 6
Third Down % 43.678 6 41.584 23
Redzone TD % 64.000 6 46.154 7
Turnovers 2 1 10 9
Pressions 47 11 43 24
Sacks 15 16 12 22
Field Goal % 88.889 11 81.250 9
Extra Point % 94.444 17 86.667 4

Du fait de l’attaque qui peine à avancer, la défense des Steelers finit par plier avec trop d’actions (68.9 par match – pire) et de big plays (34 – pire). Pas de chance, comme vous le voyez les Eagles aiment avaler le chrono avec une attaque bien équilibrée même si elle est un peu plus efficace par les airs que par le sol. Les visiteurs doivent contenir Jalen Hurts et mettre la pression pour inverser la tendance.

À l’extérieur chez les derniers invaincus et dans un certain marasme, c’est avant tout par la défense que Pittsburgh peut s’en sortir.

 

Tennessee Titans (4-2) @ Houston Texans (1-4-1)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 21:05
Lieu NRG Stadium
Titre Creuser l’écart
Prévision Météo Stade couvert

 

Tennessee a réalisé un autre sweep d’Indy, ce qui le place à nouveau dans le siège du conducteur de l’AFC South ; mais pour le confirmer, il ne faut pas faire comme l’année dernière et chuter contre Houston (même si c’était à Tennessee pour le coup).

Stats TEN Attaque HOU Défense
Points par match 19.2 21 22.8 20
Yards par match 274.2 31 411.8 31
Yards par passe tentée 7.4 13 7.0 22
Yards par course 3.7 26 5.2 29
Third Down % 36.620 22 41.250 19
Redzone TD % 80.000 1 47.619 8
Turnovers 7 9 8 19
Pressions 52 18 41 26
Sacks 14 12 12 22
Field Goal % 88.889 11 92.857 26
Extra Point % 100.000 1 100.000 19

Non vous ne rêvez pas, même avec le Blue Bulldozer, l’attaque des Titans a un peu de mal à tourner au sol ; le quantité est là (134 courses pour Henry – 2e), pas la qualité. Cela tombe bien, les Texans ont un vrai problème dans ce secteur (164.7 yards par match – pire), et il est à parier que Mike Vrabel va démarrer le moteur pour porter son offensive et ainsi faire tourner le compteur… chronométrique. De fait, la première titularisation de Malik Willis pourrait se passer sans embûche.

https://www.gannett-cdn.com/presto/2021/11/21/PNAS/1072b2dd-7b37-4a0c-a5ee-a53697220702-titans_texans_3379.jpg?crop=2999,1687,x0,y152&width=2999&height=1687&format=pjpg&auto=webp

Stats HOU Attaque TEN Défense
Points par match 17.7 28 21.3 18
Yards par match 310.0 25 374.3 26
Yards par passe tentée 6.5 26 7.4 29
Yards par course 4.4 18 4.4 15
Third Down % 35.000 27 27.778 1
Redzone TD % 53.846 19 52.632 13
Turnovers 6 4 10 9
Pressions 51 16 54 14
Sacks 13 10 16 15
Field Goal % 85.714 17 88.889 22
Extra Point % 100.000 1 100.000 19

Tennessee est loin de manquer de talent dans l’arrière-garde, mais pour l’instant la sauce a du mal à prendre ; Davis Mills devrait trouver les opportunités pour avancer et ainsi rétablir un peu l’équilibre au temps de possession. Dameon Pierce est cordialement invité à exploser ici ou là s’il le peut, mais ce pourrait être compliqué balle en main avec une ligne défensive des visiteurs qui sait bouger son monde, Jeffery Simmons en tête.

Par rapport à 2021, Henry est là pour la confrontation, ce qui devrait changer certaines choses. Les Texans devront l’arrêter avant tout.

 

Washington Commanders (3-4) @ Indianapolis Colts (3-3-1)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 21:25
Lieu Lucas Oil Stadium
Titre The Wentz Bowl… sans Wentz
Prévision Météo Stade couvert

 

L’équipe qui avait échangé en 2021 pour Carson Wentz reçoit l’équipe à qui elle l’a échangé en 2022, mais à cause d’une blessure il ne sera pas là, et son remplaçant récupéré par échange a été mis sur le banc… bref, les deux équipes luttent pour trouver un lanceur compétent.

Stats WAS Attaque IND Défense
Points par match 17.9 25 20.0 13
Yards par match 326.6 24 313.7 9
Yards par passe tentée 6.4 29 6.5 13
Yards par course 4.1 24 4.1 4
Third Down % 36.842 20 34.831 8
Redzone TD % 50.000 22 57.895 19
Turnovers 9 16 7 23
Pressions 86 32 53 17
Sacks 24 29 17 10
Field Goal % 77.778 25 85.714 17
Extra Point % 88.889 26 92.308 10

Taylor Heinicke a mal démarré avant de se reprendre la semaine dernière, et il va devoir se méfier de Stephon Gilmore qui rôde dans le coin et qui ne fait pas de cadeau cette saison. La défense d’Indy est une de celles qui voit le playcall adverse le plus équilibré, mais elle tient la route contre la course, ce qui pourrait limiter Antonio Gibson. La ligne offensive ayant toujours des soucis de protection et avec un DeForest Buckner en face, les visiteurs ont intérêt à passer par le sol.

https://www.nbcsports.com/sites/rsnunited/files/archive/assets_media_gallery/washington/2018/09/16/redskinsvcolts1126a.jpg

Stats IND Attaque WAS Défense
Points par match 16.1 30 22.3 19
Yards par match 341.6 16 335.9 13
Yards par passe tentée 6.8 20 6.8 19
Yards par course 3.5 29 4.5 19
Third Down % 40.206 16 29.546 2
Redzone TD % 50.000 22 52.000 10
Turnovers 14 30 4 31
Pressions 85 31 75 2
Sacks 24 29 19 7
Field Goal % 85.714 17 90.909 23
Extra Point % 100.000 1 94.118 14

C’est donc Sam Ehlinger qui va mener l’attaque jusqu’à nouvel ordre, et pour sa première titularisation il se retrouve face à une défense des Commanders qui est solide sur 3e tentative et qui sait mettre la pression : le duel contre la ligne offensive va être crucial pour laisser le temps à Ehlinger de trouver ses cibles. Le retour de Jonathan Taylor la semaine dernière a fait le travail, et il devrait voir sa charge augmenter afin d’épargner le sophomore.

Comme vous le voyez on prend du sack par valise chez les deux équipes, donc avancer par le sol et protéger le cuir sont deux aspects importants ; Ehlinger devra prendre garde à ne pas rajouter aux totaux de Matt Ryan sur ce dernier point.

 

San Francisco 49ers (3-4) @ Los Angeles Rams (3-3)

 

Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 21:25
Lieu SoFi Stadium
Titre Reproduire les playoffs en saison régulière
Prévision Météo Stade couvert
Match aller Week 4 : San Francisco 24-9

 

San Francisco a un certain avantage sur L.A., ayant réussi 3.5 sweeps de suite (avec le match aller), mais la dernière finale NFC a vu les Rams l’emporter ; ils voudraient bien rééditer cela pour repasser en positif et éviter de se prendre un puissance 4.

Stats SF Attaque LAR Défense
Points par match 20.7 20 21.0 16
Yards par match 355.0 13 301.3 5
Yards par passe tentée 7.6 10 6.6 17
Yards par course 4.5 16 4.2 10
Third Down % 43.182 7 40.000 15
Redzone TD % 54.546 15 33.333 2
Turnovers 12 27 8 19
Pressions 46 9 34 31
Sacks 14 12 12 22
Field Goal % 75.000 27 84.615 15
Extra Point % 94.118 18 100.000 19

C’était une bonne chose d’avoir récupéré R&R CMC puisque Deebo Samuel (grand artisan de la victoire en Week 4) sera indisponible : il pourra remplir le même rôle. Il aura néanmoins fort à faire contre une défense des Rams qui ne laisse pas beaucoup d’ouvertures au sol ; Jimmy Garoppolo devra avant tout ne pas perdre le ballon, quitte à devoir punter car…

https://www.nbcsports.com/sites/rsnunited/files/styles/article_hero_image/public/article/hero/Tyler-Higbee-Talanoa-Hufanga-USATSI.jpg

Stats LAR Attaque SF Défense
Points par match 17.3 29 19.0 9
Yards par match 309.8 26 294.9 3
Yards par passe tentée 7.0 16 6.5 12
Yards par course 3.4 31 3.5 2
Third Down % 42.667 8 38.710 12
Redzone TD % 47.368 27 61.111 23
Turnovers 13 29 9 14
Pressions 69 27 70 4
Sacks 22 28 24 2
Field Goal % 90.000 10 70.000 7
Extra Point % 100.000 1 85.714 3

… c’est surtout la défense des 49ers qui avaient remporté le match aller, acceptant de longs drives mais limitant les Rams à des FGs. Depuis, L.A. a perdu encore quelques Offensive Linemen, ce qui risque d’être encore plus compliqué avec Nick Bosa et ses amis en face ; et ce même si Arik Armstead ne sera toujours pas là. San Francisco va vouloir encore une fois pousser le match sur le bras de Matthew Stafford, et forcer des turnovers.

Le match aller est assez proche (dans le temps) pour que les Rams savent ce qu’il faut faire pour l’emporter : la ligne offensive doit prendre le contrôle du match.

 

New York Giants (6-1) @ Seattle Seahawks (4-3)

 

Auteur K.C.
Date et Heure Française Dimanche 30 Octobre, 21:25
Lieu Lumen Field
Titre Surprise, surprise
Prévision Météo Risque de pluie fine

 

Cette rencontre est le seul match de la semaine entre équipes ayant un bilan positif. Et c’est la NFC qui se fera le plaisir de nous présenter ces deux équipes que personne n’attendait ici. Les New York Giants continuent leur marche en avant sous l’impulsion d’un coaching incroyable, tandis que les Seattle Seahawks continuent de défier les pronostics et sont en tête de leur division. Ces derniers peuvent-ils arrêter des Giants qui ne lâchent jamais rien ?

Stats NYG Attaque SEA Défense
Points par match 21.4 18 26.6 28
Yards par match 334.3 19 399.1 29
Yards par passe tentée 6.4 28 7.3 28
Yards par course 5.2 7 4.9 27
Third Down % 40.000 17 42.391 25
Redzone TD % 50.000 22 60.000 22
Turnovers 6 4 12 5
Pressions 63 25 58 9
Sacks 20 25 17 10
Field Goal % 88.235 13 83.333 12
Extra Point % 100.000 1 84.210 2

Les Giants en sont maintenant à 4 victoires d’affilée, et ont gagné leurs 6 matchs par moins de 5 points d’écart. Si les questions autour du niveau de Daniel Jones sont légitimes, le Quarterback prouve cette saison qu’il ne lâche rien non plus (9 TDs, 2 INTs + 3 TDs au sol), et qu’avec le coaching parfait, il peut être décisif aux bons moments. Sa ligne offensive est forte, avec notamment un des meilleurs Left Tackles de la saison Andrew Thomas, ce qui permet à Jones de trouver des solutions quand il n’y a pas grand chose.

https://giantswire.usatoday.com/wp-content/uploads/sites/67/2022/10/USATSI_19164977.jpg?w=1000&h=600&crop=1Le souci pour les Giants vient souvent des airs cette saison, et la blessure de la cible favorite de Jones – Daniel Bellinger – ne devrait pas aider. Le rookie Wan’Dale Robinson semble être le plus dangereux mais il manque encore de matchs dans les jambes. Darius Slayton (166y, 1 TD) apporte de bonnes choses depuis quelques matchs, et Richie James continue d’être l’un des principaux receveurs de l’équipe. Autant dire que l’attaque aérienne des Giants ne fait pas rêver.

Mais qu’importe puisque le rêve vient du niveau incroyable de Saquon Barkley après 2 saisons pourries par les blessures. Et on peut dire qu’il porte presque tout seul sur son dos son équipe : aussi bon au sol (726y, 4 TDs) que dans les airs (180y), le coureur est incroyable et est souvent celui qui marque le dernier TD du match permettant à son équipe de prendre les devants. L’attaque des Giants est quasi unidimensionnelle, mais cela ne les empêche pas de gagner pour le moment.

https://static.clubs.nfl.com/image/private/t_new_photo_album/f_auto/seahawks/btnrv2cqarnstppnkf3z.jpgSi la défense des Seahawks est très loin de la Legion Of Boom, elle est malgré tout surprenante par certains aspects, survit par les turnovers et semble complémentaire ; lorsqu’un secteur est moins bon, le reste prend la relève. Darrell Taylor commence enfin à montrer le bout de son nez pour mettre la pression (3 sacks), même si le front-7 a toujours autant de mal à contenir les courses (4eme pire de NFL) malgré les efforts de Jordyn Brooks. Heureusement que la défense aérienne est meilleure, sans être transcendante, sous l’impulsion de l’excellente recrue rookie Tariq Woolen (4 INTs, 1 TD, 2 FR).

Attention néanmoins à ce problème contre la course quand on affronte l’un des meilleurs coureurs de la saison.

Stats SEA Attaque NYG Défense
Points par match 26.1 5 18.6 6
Yards par match 362.9 12 355.4 19
Yards par passe tentée 7.9 6 6.4 10
Yards par course 5.5 1 5.7 32
Third Down % 45.570 4 34.524 6
Redzone TD % 36.364 31 40.000 4
Turnovers 10 21 9 14
Pressions 53 21 43 24
Sacks 16 21 13 21
Field Goal % 93.750 4 85.000 16
Extra Point % 94.737 16 90.000 7

Les Seahawks viennent de remporter 2 rencontres de suite afin de prendre la tête d’une division étrangement faible. S’il y a un joueur cette saison que l’on n’attendait pas à ce niveau, c’est bien Geno Smith. Le Quarterback a pris la difficile relève du côté de Seattle et est en train de réaliser la saison quasi parfaite (74%, 11 TDs, 3 INTs). Sa ligne offensive est bien meilleure que par le passé, et cela se ressent aussi.

https://www.si.com/.image/t_share/MTkzMTg4NDMxMDU5MjMyNDE1/usatsi_19206182.jpgCe qui aide aussi, ce sont les receveurs sur qui il peut compter. Que ce soit DK Metcalf ou Tyler Lockett (400+y et 2 TDs chacun), les cibles sont là pour mettre le Quarterback dans les meilleures dispositions. Le Tight End Will Dissly est aussi une cible importante, surtout en endzone (3 TDs).

Les Seahawks font souvent les bons choix lorsqu’il s’agit de choisir un coureur, et c’est une fois de plus le cas avec un rookie Kenneth Walker assez incroyable (410y, 4 TDs) qui est extrêmement difficile à amener au sol. L’attaque des Seahawks est belle, et elle peut encore s’améliorer.

https://cloudfront-us-east-1.images.arcpublishing.com/tronc/7AQMFBNGYRARFNSIJE3VUAPBFI.jpgPour la contrer, les Giants compteront sur leur grosse défense. Dexter Lawrence et Kayvon Thibodeaux forment le duo parfait pour mettre la pression, et même si le front-7 a du mal contre la course, il arrive toujours à limiter les coureurs adverses lorsqu’il le faut, grâce notamment à Jihad Ward. La défense aérienne est clairement le point fort de l’équipe avec un duo de Safeties Julian Love – Xavier McKinney qui ne laisse pas passer grand chose.

Ce sera un très bon test pour cette défense, qui devra prouver une fois de plus que ce bilan n’est pas qu’un coup de chance.

La NFC devrait donc nous offrir une belle affiche entre deux équipes surprenantes mais qui ne sont pas là par hasard. Les Giants semblent être sur un petit nuage et seront difficiles à aller chercher, mais les Seahawks ont une attaque parfaite pour faire mal là où il le faut et voudront continuer leur marche en tête de leur division.

 

Green Bay Packers (3-4) @ Buffalo Bills (5-1)

 

Date et Heure Française Lundi 31 Octobre, 01:20
Lieu Highmark Stadium
Titre Chronique d’une mort annoncée ?
Prévision Météo Nuageux

 

Au vu des dernières performances des uns et des autres, un Sunday Night Football excitant pourrait se transformer en carnage perpétré par des Bills reposés contre des Packers en pleine déconfiture.

Stats GB Attaque BUF Défense
Points par match 18.3 23 13.5 1
Yards par match 331.6 20 281.5 1
Yards par passe tentée 6.6 22 6.0 6
Yards par course 4.6 14 3.5 1
Third Down % 35.443 25 38.889 13
Redzone TD % 60.000 9 50.000 9
Turnovers 9 16 13 3
Pressions 49 14 61 8
Sacks 15 16 19 7
Field Goal % 87.500 15 66.667 3
Extra Point % 100.000 1 100.000 19

En 2021, les Packers avait surpris Arizona (dernière équipe invaincue à 7-0) à l’extérieur avec une attaque vidée de ses meilleurs receveurs… et vous savez comment ils s’en étaient sortis ? En donnant le ballon à leur meilleur joueur, Aaron Jones. Cette fois, on a plus de mal à y croire : le mal offensif est plus profond et les Bills ne sont pas des géants de papier comme les Cards ; ils l’ont prouvé depuis plusieurs années et à Kansas City avant la bye week.

Avec Allen Lazard absent et Christian Watson incertain, l’ex-Bill Sammy Watkins aura son importance, mais avec une telle DCA en face, il n’y a pas d’autres solutions : Jones doit être gavé de ballons, avec A.J. Dillon en soutien… et ce même si la défense au sol de Buffalo est un hachoir à viande industriel.

https://sportsbookwire.usatoday.com/wp-content/uploads/sites/16/2022/10/USATSI_16647270.jpg?w=1000&h=600&crop=1

Stats BUF Attaque GB Défense
Points par match 29.3 2 20.9 14
Yards par match 440.8 1 308.4 8
Yards par passe tentée 8.1 4 6.4 11
Yards par course 4.8 10 4.8 25
Third Down % 52.778 1 30.000 3
Redzone TD % 54.546 15 44.444 6
Turnovers 10 21 5 29
Pressions 34 1 54 14
Sacks 9 1 15 16
Field Goal % 81.818 21 87.500 20
Extra Point % 100.000 1 100.000 19

L’autre souci des visiteurs, c’est de stopper des locaux qui défouraillent à tout va, sinon la chute de production défensive risque de durer tout le match et pas seulement le 4e quart-temps. Bien que Devin Singletary ne soit pas sur-utilisé, il peut avancer si besoin face à une défense contre la course toujours en souffrance.

Mais c’est bien la dualité de Josh Allen qui est la force #1 de Buffalo : on sait que les Quarterbacks mobiles sont historiquement la plaie de la défense du Wisconsin, et le #17 n’hésitera pas à en profiter. La couverture intéressante va retrouver un visage connu avec l’ex-Vike Stefon Diggs, et il sera intéressant de voir si Jaire Alexander va le suivre tout le match.

Oui, cela ressemble à un carton en préparation, mais cette fois les Packers n’ont aucune pression : personne n’attend rien d’eux. Buffalo devra rester sérieux car c’est le genre de rencontres qui peut remettre Green Bay dans le droit chemin, même en cas de défaite… mais pour cela le niveau va devoir sauter deux ou trois crans.