Fiche SB : Super Bowl LV

 

Présentation

 

Match Kansas City Chiefs 931 Tampa Bay Buccaneers
Date 7 Février 2021
Lieu Raymond James Stadium, Tampa, Floride
MVP Tom BRADY, Quarterback,
Ligne Vegas Kansas City Chiefs, +3
Arbitre Carl CHEFFERS

 

Le champion AFC : Kansas City Chiefs

 

Head Coach Andy REID
Record 14-2 (1er AFC West)
Playoffs Divisional Round : vs. Cleveland, 22-17
Conference Championship : vs. Buffalo, 38-24

 

On prend (quasiment) les mêmes et on recommence : les Chiefs cherchent à réaliser le doublé après une saison survolée, même s’ils ont eu un peu plus de mal à plusieurs moments. Leur capacité à scorer rapidement leur a servi plus d’une fois, et c’est une saison où on ne compte qu’une seule « vraie » défaite, la deuxième étant intervenue en Week 17 avec une bonne partie des titulaires au repos. Andy Reid est toujours à la conduite, avec un Patrick Mahomes qui a été dans la course pour son deuxième MVP pendant toute la saison avant d’être coiffé au poteau par Aaron Rodgers. Il s’est néanmoins encore fait peur sur une blessure qui aurait pu être plus grave : après le genou l’année dernière, c’était une commotion contre les Browns en playoffs (fort heureusement le vétéran Chad Henne a fait le nécessaire pour qualifier l’équipe), et il attaque cette finale avec un orteil qui pourrait limiter sa mobilité.

https://www3.pictures.zimbio.com/gi/Andy+Reid+Patrick+Mahomes+Kansas+City+Chiefs+LRf-NLvsXsJx.jpgL’attaque a été plus efficace, aidée par la draft du coureur Clyde Edwards-Helaire, mais sa finale est mise en danger par les blessures aux postes de Tackles : Mitchell Schwartz (perdu en Week 7) et Eric Fisher (perdu en finale AFC) ne sont pas là, et si on rajoute l’absence du Guard Laurent Duvernay-Tardif depuis le début de saison pour retrait COVID, cela fait beaucoup… surtout vu les énergumènes en face. La défense, qui continue d’alterner le mauvais contre la course et le bon en couverture, va devoir faire un gros match ; le rookie L’Jarius Sneed a été une belle découverte.

Titulaires :

  • Quarterback : Patrick MAHOMES.
  • Coureurs : Clyde EDWARDS-HELAIRE.
  • Receveurs : Demarcus ROBINSON, Tyreek HILL, Byron PRINGLE.
  • Tight End : Travis KELCE.
  • Centre : Austin REITER.
  • Guards : Nick ALLEGRETTI, Stefen WISNIEWSKI.
  • Offensive Tackles : Mike REMMERS, Andrew WYLIE.
  • Defensive Tackles : Chris JONES, Derrick NNADI.
  • Defensive Ends : Tanoh KPASSAGNON, Frank CLARK.
  • Middle Linebacker : Anthony HITCHENS.
  • Outside Linebackers : Damien WILSON.
  • Cornerbacks : Charvarius WARD, Bashaud BREELAND, L’Jarius SNEED.
  • Safeties : Daniel SORENSEN, Tyrann MATHIEU.
  • Kicker : Harrison BUTKER.
  • Punter : Tommy TOWNSEND.

 

Le champion NFC : Tampa Bay Buccaneers

 

Head Coach Bruce ARIANS
Record 11-5 (2e NFC South)
Playoffs Wild Card : @ Washington, 31-23
Divisional Round : @ New Orleans, 30-20
Conference Championship : @ Green Bay, 31-26

 

C’est l’histoire d’un pari qui est en passe d’être réussi par une franchise qui a su concilier drafts réussies et Free Agency agressive. Tampa Bay dispute seulement son deuxième Super Bowl, 18 ans après la victoire contre les Raiders, et fait tomber pour de bon la « malédiction de l’équipe locale » en étant la première équipe à jouer la grande finale dans son propre stade. Pour cela, il a fallu batailler : les Bucs n’ont pas fini en tête de leur division à cause de deux défaites directes contre les Saints, mais ils sont revenus de leur bye week avec le mors aux dents. Ils ont enchaîné quatre victoires pour terminer la saison, puis en tant que Wild Card ils sont allés battre trois champions de division à l’extérieur : Washington, New Orleans et Green Bay (ironiquement, la dernière équipe vainqueur du Super Bowl en étant non-champion de division en 2010, ce que Tampa Bay pourrait réussir).

https://static.www.nfl.com/image/private/t_editorial_landscape_12_desktop/league/wqeyvpmdkl37mv7bde5eLes floridiens avaient démontré des capacités offensives les années précédentes malgré un jeu au sol sur courant alternatif – Leonard Fournette, l’ex-Jaguar, est venu renforcer le secteur derrière Ronald Jones. Le corps de receveurs détonant comportant Mike Evans, Chris Godwin, O.J. Howard, Cameron Brate et la ligne sous-cotée faisaient le travail, mais l’inconstance notoire du Quarterback Jameis Winston plombait trop l’équipe, surtout avec le Head Coach bombardier fou Bruce Arians. Alors l’équipe s’est séparée de l’ancien #1 de la draft 2015 pendant l’intersaison et a réussi LE coup : faire venir Tom Brady dans la Baie pour un nouveau challenge à 42 ans ; et en prime, ce dernier a sorti Rob Gronkowski de sa retraite, palliant la blessure de Howard et promettant un enfer aux défenses adverses. Justement, en parlant de défense, elle aussi marie avec succès draft et Free Agents : Vita Vea, le duo de Linebackers Devin White – Lavonte David ou toute l’arrière-garde est du cru, alors que Ndamukong Suh, Jason Pierre-Paul ou Shaq Barrett (meilleur sackeur NFL l’année dernière) sont venus d’ailleurs pour renforcer l’escouade de Todd Bowles. Elle est montée en puissance toute la saison, et le duel entre ce pass-rush redoutable (saupoudré des blitz de Bowles) et la ligne offensive adverse diminuée pourrait être l’histoire du match.

Titulaires :

  • Quarterback : Tom BRADY.
  • Coureurs : Leonard FOURNETTE.
  • Receveurs : Mike EVANS, Chris GODWIN, Scotty MILLER.
  • Tight End : Rob GRONKOWSKI.
  • Centre : Ryan JENSEN.
  • Guards : Ali MARPET, Aaron STINNIE.
  • Offensive Tackles : Donovan SMITH, Tristan WIRFS.
  • Nose Tackle : Vita VEA.
  • Defensive Ends : Ndamukong SUH.
  • Inside Linebackers : Devin WHITE, Lavonte DAVID.
  • Outside Linebackers : Jason PIERRE-PAUL, Shaq BARRETT.
  • Cornerbacks : Carlton DAVIS, Jamil DEAN, Sean MURPHY-BUNTING.
  • Safeties : Jordan WHITEHEAD, Antoine WINFIELD JR..
  • Kicker : Ryan SUCCOP.
  • Punter : Bradley PINION.

 

1er Quart-Temps
Kansas City 0 – Tampa Bay 0

 

Harrison Butker des Chiefs donne le coup d’envoi ; Jaydon Mickens le remonte 26 yards jusqu’aux 23 yards de Tampa Bay.

 

Drive de Tampa Bay : 14:56, balle sur TB 23

 

Une première passe de Tom Brady trouve Chris Godwin latéralement mais Daniel Sorensen le plaque rapidement pour un yard. Leonard Fournette ne trouve pas plus d’espace pour 3 yards, puis un blitz des Chiefs pousse Brady à rater une autre passe pour Godwin. C’est un 3&out pour commencer le match ; Bradley Pinion dégage le ballon que son partenaire Kevin Minter arrête sur les 33 yards des Chiefs.

 

Drive de Kansas City : 13:33, balle sur KC 33

 

La première possession des champions en titre est un microcosme de ce qu’on s’attendait à voir. Une première passe rapide de Patrick Mahomes trouve Byron Pringle qui est assailli après seulement 3 yards. Sur la deuxième passe, quelqu’un oublie de bloquer Shaq Barrett qui fond sur le Quarterback, forçant une passe perdue pour éviter le sack. Sur la troisième passe, Mahomes sort de la poche afin d’éviter la pression et il court 11 yards pour un first down ; bref, comme prévu, la ligne offensive a du mal à contenir le pass-rush des Bucs, et même avec un pied endolori Mahomes doit utiliser ses jambes pour l’éviter.

Malgré cela, Andy Reid appelle encore une passe, et Mahomes ne trouve personne : il court pour 2 yards. Deux passes imprécises pour Mecole Hardman poussent Kansas City à se dégager ; Tommy Townsend punte et les Chiefs ne parviennent pas à empêcher le touchback.

 

Drive de Tampa Bay : 11:21, balle sur TB 20

 

La bataille de position continue entre les défenses. Si Ronald Jones transperce celle des visiteurs (dans tous les sens du terme) pour 13 yards, Frank Clark décide de prendre les choses en main : il plaque Scotty Miller pour une perte de 3 yards sur une end around, une passe pour le Tight End Cameron Brate ne gagne que 5 yards, et le #55 se signale de nouveau, avec l’aide d’Alex Okafor, via un sack créant une perte de 6 yards. Les Bucs se dégagent et le rebond est encore dans le sens des Chiefs qui repartent de leurs 38 yards.

 

Drive de Kansas City : 8:33, balle sur KC 38

 

Lentement, les Chiefs gagnent sur leur position de départ, et cette fois ils vont capitaliser… grâce à l’arrivée (enfin) du jeu au sol pour freiner le pass-rush adverse. Cela commence par une end around de Tyreek Hill pour 5 yards, puis Clyde Edwards-Helaire gagne un first down avec 5 yards en force au milieu. Reid bouge la poche afin d’aider Mahomes qui garde le cuir sur l’action suivante et court 11 yards pour un nouveau first down. Edwards-Helaire ajoute 6 yards au milieu… mais le jeu aérien reste en difficulté : le Quarterback tente une bombe déviée par Sean Murphy-Bunting à la dernière seconde ; cependant, un hors-jeu de Jason Pierre-Paul offre 5 yards.

Ce sera le dernier cadeau de la défense : une passe précipitée par la pression crée une mauvaise communication avec Hardman, une option pour Edwards-Helaire est tuée dans l’oeuf face à cette défense rapide menée par Devin White, et une passe lobée encore sous la pression pour Hill tombe au sol alors qu’elle arrive droit sur le casque du receveur. Butker rentre sur le terrain et convertit un Field Goal de 49 yards pour les premiers points du match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 3
Tampa Bay Buccaneers 0 0

 

Butker remet la balle en jeu directement en touchback.

 

Drive de Tampa Bay : 5:10, balle sur TB 25

 

Les Chiefs ont ouvert la marque, les Bucs doivent leur répondre. Cela commence par un pilonnage en règle : Bruce Arians décide aussi d’utiliser davantage son jeu au sol, et Fournette en est le fer de lance avec 15 yards et un first down en trois courses ; à chaque fois, il bénéficie d’une brèche créée au centre de la ligne. Un holding de Bashaud Breeland sur Mike Evans donne un nouveau first down, et l’attaque ne va pas hésiter à profiter du succès au sol : sur deux play-actions, Brady trouve d’abord Antonio Brown sur la droite pour 16 yards, puis Brate sur un Tight End screen à droite pour 15 yards.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/8-SG9B6NGn8bfAykROIsNFuYPco=/0x0:4818x3211/1200x800/filters:focal(1976x221:2746x991)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/68784763/usa_today_15544131.0.jpgPas de feinte cette fois, Fournette porte le cuir, rebondit sur son Offensive Lineman, prend les extérieurs et engrange 11 yards : Tampa Bay entre en redzone. Une passe rapide pour Brown rajoute 5 yards avant que l’inévitable Rob Gronkowski fasse sa première apparition du match : un touchdown sur un Tight End sweep de 8 yards permet au duo Brady – Gronkowski de devenir le duo Quarterback-« receveur » avec le record de TDs en playoffs (13). Ryan Succop transforme et Tampa prend les commandes.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 3
Tampa Bay Buccaneers 7 7

 

Pinion remet la balle en jeu et Pringle se distingue avec un retour de 41 yards pour replacer les Chiefs en bonne position.

 

Drive de Kansas City : 0:30, balle sur KC 37

 

JPP élève sa grosse patte pour dévier une passe de Mahomes vers Darrel Williams, puis le Quarterback trouve enfin son Tight End Travis Kelce pour une complétion de 6 yards qui marque la fin d’un premier quart-temps où les défenses ont d’abord dominé, avant que les attaques ne répondent ; pour l’instant, avantage aux Bucs.

 

2e Quart-Temps
Kansas City 3 – Tampa Bay 7

 

Et les choses ne vont pas aller mieux au début de la deuxième période pour les champions AFC : Mahomes voit sa nouvelle tentative vers Williams, une screen pass, imprécise car précipitée par Barrett. C’est un nouveau punt de Kansas City, et il n’est pas bon : Townsend le prend sur le côté et il ne voyage que 27 yards.

 

Drive de Tampa Bay : 14:50, balle sur TB 30

 

Tampa cherche à creuser l’écart, mais Ronald Jones laisse tomber la passe de Brady. Il se reprend bien en gagnant 15 yards sur deux courses à droite après une réception du Gronk’ pour 3 yards ; en plus, le Defensive Tackle Chris Jones est pénalisé pour brutalité lors d’une escarmouche avec le Centre Ryan Jensen. Tout semble aller dans le sens des locaux, et l’action suivante le confirme : Brady, bien protégé, lâche enfin le bras ; il trouve Evans pour 31 yards au milieu du terrain, et les champions NFC sont d’un coup à 6 petits yards de l’en-but.

Duel Jones vs. Jones sur la première tentative : Ronald porte le cuir 4 yards, freiné puis stoppé par Chris à quelques encablures de la terre promise. Arians appelle un trick play où Brady vise son… Offensive Lineman Joe Haeg : ce dernier attrape le cuir mais le Linebacker Anthony Hitchens parvient à le déloger à la dernière seconde pour une passe incomplète.

C’est une action cruciale : sur la suivante, Ronald Jones semble rebondir sur l’autre Linebacker, Damien Wilson, mais ce dernier tient bon et l’empêche de franchir la ligne, avec un gain d’un petit yard. Arians décide d’y aller sur 4e&1 mais il semble qu’encore une fois Wilson stoppe Jones à temps : les arbitres décident de le déclarer trop court, et la révision vidéo n’offre aucune réponse probante. C’est donc un stop improbable de Kansas City et un drive pour rien de Tampa Bay.

 

Drive de Kansas City : 10:50, balle sur KC 1

 

Sauf que voilà les Chiefs en bien mauvaise position avec une défense pareille en face. C’est alors que Mahomes sort sa meilleure action du match pour l’instant : une petite passe vers Hill au milieu qui fait jouer sa rapidité pour gagner 14 yards et donner de l’air à son équipe.

Mais la situation va rapidement se détériorer : la pression fait reculer le Quarterback qui lance une passe dans les chaussette de Hardman – Williams est stoppé après un gain de 2 yards – Mahomes réalise un nouveau petit miracle au milieu d’une poche qui se désagrège en parvenant à lancer une passe en déséquilibre que Kelce laisse tomber – le premier punt de Townsend le voit fumbler avant de récupérer le ballon, tout ça pour qu’une pénalité fasse reculer Kansas City de 8 yards – le deuxième punt de Townsend est une nouvelle catastrophe qui place Tampa Bay sur les 38 yards… des Chiefs.

 

Drive de Tampa Bay : 9:03, balle sur KC 38

 

Cette fois, les champions NFC comptent bien aller jusqu’au bout et ne pas se laisser fermer la porte. Brady tente une push pass vers Brown (cette action où le Quarterback pousse juste la balle en avant vers un receveur qui passe devant lui), mais Wilson veille au grain et plaque le receveur pour une perte de 3 yards. Le Quarterback décide de s’en remettre au traditionnel, trouvant le Gronk’ pour 9 yards, avant que n’arrive un des tournants du match : la passe suivante est détournée par Chris Jones, maintenue en l’air par Fournette et finalement interceptée par le Safety Tyrann Mathieu.

La défense des Chiefs avait bien besoin de cela, mais la joie est de courte durée : Charvarius Ward est pénalisé pour un holding sur Evans, redonnant la balle à Tampa Bay. Fournette gagne 5 yards avec une course et une passe, puis une tentative de Brady au milieu pour Tyler Johnson tombe au sol. Succop s’avance pour un Field Goal de 40 yards qui est réussi, mais les Chiefs commettent une autre pénalité coûteuse : Hardman s’est aligné hors-jeu pour tenter le contre, et comme c’était une 4e&5, cela donne un nouveau first down à Tampa Bay.

Contre Brady, c’est un cadeau de trop : encore parfaitement protégé, il a tout le temps de trouver à nouveau le Gronk’ dans l’en-but ; 14e TD pour la paire en playoffs, et cette fois les Bucs creusent l’écart (la transformation est réussie).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 0 3
Tampa Bay Buccaneers 7 7 14

 

Pinion frappe le renvoi directement en touchback.

 

Drive de Kansas City : 6:05, balle sur KC 25

 

Les Chiefs connaissent ce genre de situations depuis l’année dernière, mais ils sentent bien qu’il faut accélérer le rythme et essayer de scorer avant la pause. Et pour la première fois, la machine se met enfin en route ; Mahomes remonte le terrain, non pas à grande vitesse grâce à une bombe, mais avec rythme même si la pression reste intense sur lui : Kelce au milieu pour 13 yards, Hardman à gauche pour 4, Kelce à nouveau au milieu pour 12.

https://chiefswire.usatoday.com/wp-content/uploads/sites/70/2021/02/96c912cc5a7841b890dd51c215fccdcb.jpg?w=1000&h=600&crop=1Le Quarterback court à gauche lui-même pour 10 yards, Edwards-Helaire ajoute 7 yards en plein coeur de la défense puis c’est la spéciale « Kelce au milieu » et 11 yards ; c’est la première fois que Kansas City arrive dans la redzone des champions NFC… alors qu’il ne reste que deux minutes à jouer avant la pause.

Les hommes du Missouri veulent le touchdown, mais avec moins de terrain à couvrir, c’est à cet endroit qu’une défense féroce est encore plus dangereuse : une autre passe latérale pour Hill ne donne rien face à White (perte d’un yard), une passe sous pression pour Kelce est un petit miracle de 5 yards avec Lavonte David sur le paletot du Tight End, et la troisième tentative est avortée par un Barrett intenable (et non-tenu par la ligne offensive) qui fonce sur Mahomes et le force à envoyer en touche. Reid doit se contenter d’un Field Goal de 34 yards de Butker.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 3 6
Tampa Bay Buccaneers 7 7 14

 

Le Kicker ré-engage, et Mickens relance de 28 yards.

 

Drive de Tampa Bay : 0:55, balle sur TB 29

 

Après une course pour un gain nul de Fournette, les Chiefs commencent à appeler des temps-morts, espérant récupérer la balle une dernière fois afin d’effacer ce mauvais arrière-goût laissé par le drive précédent… sauf que cela arrête surtout l’horloge pour des Bucs qui n’ont plus qu’un seul temps-mort. Si deux complétions pour Godwin et le Gronk’ gagnant 13 yards (et un first down) ne semblent pas menacer énormément Kansas City, l’action suivante change la donne.

Brady retente le coup de la finale NFC, visant le gros gain juste avant la pause pour assommer l’adversaire ; sa cible est Evans à la lutte avec Breeland : le Cornerback trébuche et tombe, emportant le receveur dans sa chute. Les arbitres décident que c’est une pénalité qui donne la balle avec 18 secondes sur les 24 yards des Chiefs. Une passe au milieu pour Fournette gagne 15 yards, avant que les deux équipes n’appellent chacune leur dernier temps-mort. Arrive alors un autre tournant : si la pénalité précédente était débattable, c’est aussi le cas de celle où Evans et Mathieu rentrent l’un dans l’autre alors que la passe de Brady peut être jugée comme impossible à attraper ; elle est néanmoins sifflée contre le Safety et place la balle à un yard de l’en-but.

Tampa Bay conclut le drive éclair – aidé par des décisions favorables, que ce soit par Kansas City… ou les arbitres – avec une réception de Brown transformée par Succop.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 3 6
Tampa Bay Buccaneers 7 14 21

 

Une pénalité rapproche Pinion qui envoie le ballon directement en touchback.

 

Drive de Kansas City : 0:06, balle sur KC 25

 

C’est le coup de massue pour les champions en titre qui mettent genou à terre et rentrent au vestiaire afin d’essayer de se remettre la tête à l’endroit ; si une équipe peut inverser la tendance, c’est bien celle-ci, mais elle va devoir arrêter de se tirer des balles dans le pied… surtout si les décisions hors de son contrôle vont toutes dans la même direction.

 

3e Quart-Temps
Kansas City 6 – Tampa Bay 21

 

Pinion donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps que Pringle sort de l’en-but pour 21 yards.

 

Drive de Kansas City : 14:54, balle sur KC 19

 

On s’attend à ce que Kansas City revienne avec d’autres intentions, et le drive commence parfaitement avec une course de 26 yards de Edwards-Helaire sur la gauche. On revient au classique avec 8 yards pour Kelce, puis le rookie coureur esquive Barrett et transforme un potentiel plaquage à perte en gain de 10 yards.

Williams rajoute 3 yards, mais la belle mécanique s’enraye encore : Hardman glisse et ne gagne qu’un seul yard sur une passe basse de Mahomes, puis une nouvelle pression sur le Quarterback le force à gagner du temps ; il tente de trouver Kelce mais David est sur le Tight End et la passe tombe au sol. Les Chiefs doivent encore une fois se contenter d’un Field Goal de 52 yards de Butker.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 3 3 9
Tampa Bay Buccaneers 7 14 0 21

 

Butker remet en jeu et Mickens remonte la balle jusqu’aux 26 yards de Tampa Bay.

 

Drive de Tampa Bay : 11:22, balle sur TB 26

 

À défaut de scorer des touchdowns, il faut au moins que la défense de Kansas City mette les barbelés… mais c’est tout le contraire qui arrive : Fournette est le moteur punitif du drive avec deux courses et une réception engrangeant 19 yards ; Brady rajoute une passe pour Brown de 3 yards au milieu.

https://www.denverpost.com/wp-content/uploads/2021/02/AP21039079946649.jpg?w=620Et alors qu’on s’attend depuis le début du match à ce que les Chiefs soient les détonateurs du match, ce sont les Bucs qui vont faire très mal en deux actions : le Gronk’ attrape la balle dans un trou au milieu de la couverture de zone et il gagne 25 yards, puis Fournette conclut ce drive dominant de la ligne de Tampa (et de toute l’attaque) avec un sprint de 27 yards à droite sans qu’un seul défenseur n’arrive à l’effleurer. Succop transforme et Tampa Bay peut déjà sentir le titre.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 3 3 9
Tampa Bay Buccaneers 7 14 7 28

 

Pinion ré-engage et Pringle remonte la balle sur les 25 yards.

 

Drive de Kansas City : 7:41, balle sur KC 25

 

La défense de Tampa a très bien tenu, mais il lui manque ce qui a été une de ses forces cette saison (et en playoffs) : un ballon volé. Elle va rectifier cela : après une course d’Edwards-Helaire de 3 yards, la pression parvient jusqu’à Mahomes avec un sack de Barrett, puis la tentative de miracle sur une passe longue vers Hill et déviée par Mike Edwards et interceptée par Antoine Winfield.

 

Drive de Tampa Bay : 6:20, balle sur KC 45

 

Cela ressemble à la fin officieuse du match, d’autant plus quand Fournette continue de trouver des espaces dans la défense, que ce soit sur les extérieurs ou au milieu : 19 yards en deux courses. Ronald Jones entre pour apporter 9 yards en deux courses (et un first down).

Une fois en redzone cependant, les Bucs calent : une passe lobée dans l’en-but pour Tanner Hudson est hors de portée du receveur, une autre le long de la touche pour Godwin force le receveur à sortir du terrain, puis un snap raté de Ryan Jensen provoque un sack de 15 yards. Succop est de nouveau appelé pour un Field Goal 52 yards qui paraît une bien maigre « victoire » pour les champions AFC.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 3 3 9
Tampa Bay Buccaneers 7 14 10 31

 

Pinion frappe le renvoi directement en touchback

 

Drive de Kansas City : 2:46, balle sur KC 25

 

Les Chiefs doivent trouver le moyen d’aller dans l’en-but car le temps presse, et malgré quelques erreurs comme une passe manquée pour Kelce ou une pénalité pour faux-départ de Hill, le drive avance : Edwards-Helaire gagne 12 yards, puis Hill et Watkins profitent de parcours intérieurs pour rajouter 33 yards en tout sur une réception chacun. Une passe ratée vers Williams clôt un troisième quart-temps cauchemar où, au lieu de refermer la faille, Kansas City l’a vu grandir, béante, sous leurs rêves de doublé.

 

4e Quart-Temps
Kansas City 9 – Tampa Bay 31

 

Kelce, malgré ses drops, reste la plus efficace des cibles de Mahomes et il est toujours disponible au milieu pour 17 yards, plaçant son équipe à 12 yards du touchdown. Mais de nouveau, les champions AFC tombent dans l’étau qu’est devenue la défense des Bucs dans cette partie du terrain : Williams est stoppé après un petit yard, puis la pression et la couverture de concert poussent Mahomes à deux passes très compliquées vers Robinson et Pringle.

Après un temps-mort, Reid tente logiquement la 4e&9 sur les 11 yards, mais c’est une vieille rengaine : encore une fois le Quarterback doit trouver le moyen de survivre avec deux Bucs dans la face au bout de deux secondes et il se retrouve à tenter une passe en tombant qui est déviée par White au sol.

 

Drive de Tampa Bay : 13:32, balle sur TB 12

 

Il ne reste plus guère qu’à attendre la fin du match, et les Bucs le font de manière proactive : en mangeant le chronomètre. Ronald Jones cavale pour 21 en quatre courses avant que Fournette ne continue sa finale phénoménale avec 13 yards en trois courses. Brady ajoute une passe de 6 yards pour Brate, mais il est un peu trop gourmand sur une 3e&1 : il tente une passe longue mal ajustée pour le Gronk’. Pinion dégage son équipe et force Hardman à un arrêt de volée sur ses 8 yards.

 

Drive de Kansas City : 8:06, balle sur KC 8

 

Mahomes se bat contre le chronomètre, sa propre protection et la défense adverse : après un premier gros gain de 33 yards vers Kelce, il est sacké par un groupe de joueurs pour 8 yards. Une pénalité pour brutalité de Ndamukong Suh (même si c’est là aussi plus un travail de groupe) donne 15 yards d’air à Kansas City, que Mahomes transforme en 25 yards sur trois réceptions (Kelce, Williams et Hill*2).

https://www.rochesterfirst.com/wp-content/uploads/sites/66/2021/02/GettyImages-1300921717.jpgCependant, le pass-rush se rappelle au souvenir du #15 avec un holding de Mike Remmers qui fait reculer l’attaque, puis un sack/fumble récupéré par le Quarterback lui-même. Cela place l’attaque en 3e&33, et même le bon gain de 23 yards de Hill n’est pas suffisant : une nouvelle fuite en arrière de Mahomes termine en passe déviée par Winfield devant Hill, et les Bucs récupèrent le ballon.

 

Drive de Tampa Bay : 3:58, balle sur TB 13

 

Rapide 3&out par Tampa Bay qui n’attend plus que le coup de sifflet final.

 

Drive de Kansas City : 3:30, balle sur KC 42

 

Mahomes fait un dernier drive avec six complétions pour 58 yards mais un nouveau holding de Remmers et surtout une interception de White sur sa ligne d’en-but garantissent que l’une des attaques les plus explosives de la ligue va terminer le match le plus important par son plus petit total de points (9) et de touchdowns (0) cette saison.

 

Drive de Tampa Bay : 1:33, balle sur TB 20

 

Brady met trois genoux à terre et la fête peut commencer pour la franchise de Floride qui remporte son deuxième trophée Lombardi en autant de participations.

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Kansas City Chiefs 3 3 3 0 9
TAMPA BAY BUCCANEERS 7 10 14 0 31

QT Tps Éq. Type Action Score
1 5:10 KC FG Harrison Butker, 49y 30
1 0:37 TB TD Rob Gronkowski, 8y catch (PAT) 37
2 6:05 TB TD Rob Gronkowski, 17y catch (PAT) 314
2 1:01 KC FG Harrison Butker, 34y 614
2 0:06 TB TD Antonio Brown, 1y catch (PAT) 621
3 11:26 KC FG Harrison Butker, 52y 921
3 7:45 KC TD Leonard Fournette, 27y run (PAT) 928
3 2:46 KC FG Ryan Succop, 51y 931

 

Bien entendu, tous les yeux se braquent immédiatement sur Brady qui remporte sa septième bague de champion, ce qui veut dire qu’il a gagné plus de trophées du Super Bowl à lui seul que n’importe quelle autre franchise NFL. Il est d’ailleurs voté MVP de la finale (son cinquième, aussi un record), terminant avec une redoutable efficacité : 21 passes réussies sur 29 tentées pour 201 yards et 3 touchdowns. Il a en partie prouvé qu’un Quarterback en qui on peut avoir confiance était bien la pièce manquante pour cette équipe.

https://sportshub.cbsistatic.com/i/r/2021/02/08/f70ed5cf-ff76-47cd-bf70-38339ba4290b/thumbnail/1200x675/cff8a66cae5cf8b2911273a3342f5617/usatsi-15544790-168392141-lowres.jpgMais les raisons du succès sont plus nombreuses : comme dit plus haut, la défense a tenu une des attaques les plus explosives à 9 points (comme, il y a deux ans, la défense des Patriots tenant les Rams à 3 points – qui en avait déjà profité à l’époque ?). Le pass-rush a été intenable, comme prévu, contre une ligne décimée, forçant Patrick Mahomes à poster 26 passes réussies sur 49 tentées pour 270 yards et 2 interceptions. Derrière, tout le monde a joué son rôle : si Travis Kelce a fait du grabuge avec 10 réceptions pour 133 yards, il a aussi des drops (forcés parfois par la couverture) ; Clyde Edwards-Helaire a fait son maximum (87 yards) et Tyreek Hill a été contenu la majorité du match (78 yards).

En attaque pour Tampa, Leonard Fournette a été magistral, profitant des ouvertures de la ligne offensive et punissant la défense adverse à hauteur de 135 yards ; le Gronk’ a été le finisseur flamboyant pour son retour avec 67 yards et 2 touchdowns. Bruce Arians devient le Head Coach le plus âgé à remporter le trophée à 68 ans, et les Bucs rejoignent les Ravens avec le meilleur bilan invaincu au Super Bowl (2-0).