Snippets : Matchs de la Week 14

Snippets

Les snippets reviennent cette saison. Vous retrouverez tous les matchs de la semaine qui seront ajoutés au fur et à mesure des résultats, donc n’hésitez pas à revenir consulter l’article.

Légende :

  • c = courses, r = réceptions, t = touches (courses+réceptions), y = yards.
  • kr = retours de kick, pr = retours de punt.
  • fbl = fumble perdu.
  • tck = plaquage, TFL = plaquage à perte.
  • sk = sack, QBH = QB Hit, prs = pressions (sacks + QB Hits).
  • FF = fumble forcé, FR = fumble recouvré, PD = passe défendue.

NB : Les snippets se basent sur les données d’ESPN (c).

 

Sommaire

 

Dallas Cowboys @ Chicago Bears
Carolina Panthers @ Atlanta Falcons
Indianapolis Colts @ Tampa Bay Buccaneers
Miami Dolphins @ New York Jets
San Francisco 49ers @ New Orleans Saints
Detroit Lions @ Minnesota Vikings
Denver Broncos @ Houston Texans
Baltimore Ravens @ Buffalo Bills
Cincinnati Bengals @ Cleveland Browns
Washington Redskins @ Green Bay Packers
Los Angeles Chargers @ Jacksonville Jaguars
Pittsburgh Steelers @ Arizona Cardinals
Tennessee Titans @ Oakland Raiders
Kansas City Chiefs @ New England Patriots
Seattle Seahawks @ Los Angeles Rams
New York Giants @ Philadelphia Eagles

 

Dallas Cowboys 24 @ 31 Chicago Bears

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Dallas Cowboys (6-7) 7 0 0 17 24
CHICAGO BEARS (7-6) 0 17 7 7 31

QT Tps Éq. Type Action Score
1 6:03 DAL TD Ezekiel Elliott, 2y run (PAT) 7-0
2 12:13 CHI TD Allen Robinson II, 5y catch (PAT) 7-7
2 8:06 CHI FG Eddy Pineiro, 36y 7-10
2 0:10 CHI TD Allen Robinson II, 8y catch (PAT) 7-17
3 8:18 CHI TD Anthony Miller, 14y catch (PAT) 7-24
4 14:55 DAL TD Ezekiel Elliott, 2y run (PAT) 14-24
4 13:22 CHI TD Mitchell Trubisky, 23y run (PAT) 14-31
4 4:29 DAL TD Amari Cooper, 19y catch (PAT) 21-31
4 0:08 DAL FG Brett Maher, 31y 24-31

Le déroulement du match ne vous rappelle rien ? C’est kif-kif le match contre Buffalo, avec les mêmes conclusions pour les Cowboys ; ne soyez pas trompés par le score, il n’y a pas eu de match. Après un premier drive monstre de 17 actions et parfaitement maîtrisé, Dallas est retombé dans le même trou que contre les Bills et n’en est sorti que trop tard. Malgré le fait que l’équipe termine avec un turnover differential positif (+2), la défense a été incapable de plaquer et a commis des pénalités au pire moment (sur 3e tentative) qui ont continué des drives de Chicago jusqu’au TD, et l’attaque a tenté de survivre mais a été mise sous pression.

Mitchell Trubisky (23/31, 244y, 3TD, 1INT + 10c/63y/1TD) et Dak Prescott (27/49, 334y, 1TD) ont connu des matchs diamétralement opposés : le deuxième a débuté idéalement avec ce premier drive étincelant, alors que le premier nous a lancés un petit beurre bien moche dont il a le secret. Et puis tout a changé : Dak a eu 30 secondes pour lancer mais n’a pas toujours trouvé de receveurs ouverts, alors que le Biscuit s’est repris pour mener avec son bras et ses jambes plusieurs drives à terme. David Montgomery (20t/86y + 1fbl) a bien aidé même s’il devra faire attention au fumble, Allen Robinson II (5r/48y/2TD) continue sa belle saison, et des inconnus comme J.P. Holtz (3r/56y) ou Jesper Horsted (4r/36y) ont fait des apparitions ; tout d’un coup ça va mieux quand Chicago a une attaque équilibrée et multi-facette.

Pendant ce temps, les Boys se sont cassés les dents jusqu’à ce qu’il soit trop tôt ou trop tard sur une défense qui a remis le bleu de chauffe malgré les absences, en finissant avec le duo improbable Nick Kwiatkoski (10tcks) – Kevin Pierre-Louis (6tcks + 1TFL + 1QBH + 2PDs) en ILB, et cela a bien marché. Ezekiel Elliott (21t/93y/2TD) et Amari Cooper (6r/83y/1TD) dépassent 1000 yards sur la saison, Michael Gallup (6r/109y) a été présent… mais au final peu importe, car Dallas continue de gaspiller son talent et a juste la chance d’être dans la NFC Least.

 

Carolina Panthers 20 @ 40 Atlanta Falcons

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Carolina Panthers (5-8) 0 10 0 10 20
ATLANTA FALCONS (4-9) 3 10 17 10 40

QT Tps Éq. Type Action Score
1 2:47 ATL FG Younghoe Koo, 37y 0-3
2 14:51 CAR FG Joey Slye, 46y 3-3
2 5:15 ATL TD Calvin Ridley, 15y catch (PAT) 3-10
2 1:05 CAR TD Ian Thomas, 1y catch (PAT) 10-10
2 0:00 ATL FG Younghoe Koo, 35y 10-13
3 11:08 ATL TD Devonta Freeman, 13y run (PAT) 10-20
3 6:30 ATL TD Olamide Zaccheaus, 93y catch (PAT) 10-27
3 4:55 ATL FG Younghoe Koo, 29y 10-30
4 11:40 ATL FG Younghoe Koo, 50y 10-33
4 7:54 CAR FG Joey Slye, 42y 13-33
4 5:08 ATL TD Brian Hill, 3y run (PAT) 13-40
4 1:26 CAR TD Kyle Allen, 1y run (PAT) 20-40

Ce n’était pas la pure domination du match aller, mais les Falcons ont fini par trouver la solution et s’enfuir avec la victoire en 2e MT. Matt Ryan (20/34, 313y, 2TD) a encore été très efficace, la défense des Panthers a encore cédé au sol (32c/159y/2TD), et la défense d’Atlanta a (relativement) réussi à limiter Christian McCaffrey (22t/135y) ; le pass-rush (5 sacks + 6 QB Hits) a fait le reste pour mystifier Kyle Allen (28/41, 293y, 1TD, 2INT + 6c/24y/1TD + 1fbl). Les équipes spéciales ont également fait le travail avec un fumble récupéré par Younghoe Koo (4/4 FG + 4/4 XP).

 

Indianapolis Colts 35 @ 38 Tampa Bay Buccaneers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Indianapolis Colts (6-7) 10 17 8 0 35
TAMPA BAY BUCCANEERS (6-7) 14 7 7 10 38

QT Tps Éq. Type Action Score
1 12:45 IND TD Marcus Johnson, 46y catch (PAT) 7-0
1 6:53 IND FG Chase McLaughlin, 50y 10-0
1 1:41 TB TD Jameis Winston, 1y run (PAT) 10-7
1 1:06 TB TD Mike Evans, 61y catch (PAT) 10-14
2 7:42 IND TD Marlon Mack, 2y run (PAT) 17-14
2 2:32 IND TD Darius Leonard, 80y INT return (PAT) 24-14
2 0:38 TB TD Cameron Brate, 3y catch (PAT) 24-21
2 0:00 IND FG Chase McLaughlin, 19y 27-21
3 5:59 IND TD Zach Pascal, 12y catch (2pt) 35-21
3 3:18 TB TD Justin Watson, 17y catch (PAT) 35-28
4 13:00 TB FG Matt Gay, 44y 35-31
4 3:51 TB TD Breshad Perriman, 12y catch (PAT) 35-38

Un match qui résume bien les saisons des deux équipes : des Bucs largement inconstants, capable du pire comme du meilleur, et des Colts qui luttent mais qui s’essoufflent. Indy a mené par deux fois de +10 et enfin de +14, mais a fini par perdre, et ces deux états de fait ont été causés à égale partie par un match très “Winstonien” de Jameis Winston (33/45, 456y, 4TD, 3INT + 6c/5y/1TD), qui a alternativement désespéré avec ses INTs et ravi avec ses TDs. La blessure de Mike Evans (1r/61y/1TD) n’a pas été rédhibitoire grâce à Chris Godwin (7r/91y), O.J. Howard (4r/73y) et, vous n’allez pas le croire, encore Breshad Perriman (3r/70y/1TD).

Pour Indy, malgré le gros match de Darius Leonard (9tcks + 1.5TFL + 2PDs + 2INTs), la défense a bien trop craqué. Le jeu au sol n’a pas suffisamment avancé (22c/66y/1TD) et Jacoby Brissett (19/36, 251y, 2TD) a dû faire avec les moyens du bord, c’est-à-dire Marcus Johnson (3r/105y/1TD) et Zach Pascal (5r/74y/1TD) qui essaie de surnager mais qui doit surtout penser que T.Y. Hilton leur manque.

 

Miami Dolphins 21 @ 22 New York Jets

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Miami Dolphins (3-10) 3 6 3 9 21
NEW YORK JETS (5-8) 0 16 0 6 22

QT Tps Éq. Type Action Score
1 3:06 MIA FG Jason Sanders, 22y 3-0
2 13:45 NYJ TD Robby Anderson, 26y catch (no PAT) 3-6
2 11:01 NYJ FG Sam Ficken, 37y 3-9
2 5:41 MIA FG Jason Sanders, 25y 6-9
2 1:55 NYJ TD Demaryius Thomas, 14y catch (PAT) 6-16
2 0:19 MIA FG Jason Sanders, 28y 9-16
3 10:43 MIA FG Jason Sanders, 31y 12-16
4 10:52 MIA FG Jason Sanders, 53y 15-16
4 6:59 MIA FG Jason Sanders, 47y 18-16
4 4:05 NYJ FG Sam Ficken, 42y 18-19
4 1:33 MIA FG Jason Sanders, 37y 21-19
4 0:00 NYJ FG Sam Ficken, 44y 21-22

Il n’y avait qu’un Jets/Fins pour établir le nouveau record de FGs cumulés dans un match NFL avec 10. Jason Sanders (7/8 FG + 0/0 XP) a failli voir sa jambe partir avec la balle tellement il l’a utilisée, mais le pire c’est que le FG qu’il manque coûte non seulement la victoire mais également le record égalé de FGs par une équipe dans un match. Sam Ficken (3/3 FG + 1/2 XP) a été moins utilisé, mais c’est parce que les New Yorkais ont fini dans l’en-but (même si le TD de Demaryius Thomas reste étrange).

Sam Darnold (20/36, 270y, 2TD, 1INT) a fait le job avec Robby Anderson (8t/120y/1TD) alors que le jeu au sol a avancé (32c/112y). Celui de Miami a surtout surnagé grâce à Ryan Fitzpatrick (21/37, 245y, 1INT + 7c/65y), et sinon le QB a été poursuivi par le pass-rush (2 sacks + 12 QB Hits) ; gros match de Jordan Jenkins (4tcks + 2TFLs + 2sks + 3QBHs).

 

San Francisco 49ers 48 @ 46 New Orleans Saints

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
SAN FRANCISCO 49ERS (11-2) 7 21 7 13 48
New Orleans Saints (10-3) 13 14 6 13 46

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:34 NO TD Jared Cook, 38y catch (PAT) 0-7
1 8:26 SF TD Kendrick Bourne, 6y catch (PAT) 7-7
1 4:51 NO TD Jared Cook, 26y catch (no 2pt) 7-13
2 14:57 NO TD Josh Hill, 3y catch (PAT) 7-20
2 14:43 SF TD Emmanuel Sanders, 75y catch (PAT) 14-20
2 7:29 NO TD Drew Brees, 1y run (PAT) 14-27
2 5:59 SF TD Raheem Mostert, 35y catch (PAT) 21-27
2 0:42 SF TD Raheem Mostert, 10y run (PAT) 28-27
3 12:36 NO FG Wil Lutz, 55y 28-30
3 9:40 SF TD George Kittle, 5y catch (PAT) 35-30
3 4:51 NO FG Wil Lutz, 48y 35-33
4 8:59 SF TD Kendrick Bourne, 6y catch (PAT) 42-33
4 6:06 NO TD Michael Thomas, 21y catch (PAT) 42-40
4 2:23 SF FG Robbie Gould, 41y 45-40
4 0:53 NO TD Tre’Quan Smith, 18y catch (no 2pt) 45-46
4 0:00 SF FG Robbie Gould, 30y 48-46

Comment résumer le match le plus productif en points de l’histoire de la NFL entre deux équipes à 10+ victoires avec 94 ? Peut-être seulement en disant que l’orgie offensive n’était pas prévue au vu des défenses, mais surtout qu’on n’aurait pas forcément parié sur les 49ers sortant victorieux de ce feu d’artifice ; cela grâce à au big play de George Kittle (6r/67y/1TD). Sinon, cela a été la saison des marrons au Superdome : 5 joueurs ont terminé avec 5.0+ yards par course et 11 joueurs ont fini avec 10.0+ yards par réception dont 3 avec 20.0+ !

Drew Brees (29/40, 349y, 5TD) a démarré idéalement, même après la sortie de Jared Cook (2r/64y/2TD) qui a joué son rôle de X-factor avant sa blessure et l’inefficacité d’Alvin Kamara (17t/43y + 1fbl) ; l’infernal Michael Thomas (11r/134y/1TD) a été là (pour changer), alors que Latavius Murray (9t/94y) a fait des apparitions importantes. Il a aussi mené ce qui aurait dû être le drive de la victoire, mais à chaque fois San Francisco est parvenu à revenir dans la rencontre grâce au gros match de Jimmy Garoppolo (26/35, 349y, 4TD, 1INT) qui a su envoyer du lourd au même titre que le #9 : Emmanuel Sanders (1/1, 35y, 1TD + 7r/157y/1TD) et Deebo Samuel (7t/109y) se sont amusés dans la défense (à plus d’un titre puisque Sanders a lancé une passe de TD), alors que Raheem Mostert (12t/109y/2TD) confirme avoir l’avantage dans le trio de coureurs.

Et avec cela, les 49ers récupèrent la tête de la division et de la conférence.

 

Detroit Lions 7 @ 20 Minnesota Vikings

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Detroit Lions (3-9-1) 0 0 0 7 7
MINNESOTA VIKINGS (9-4) 7 10 0 3 20

QT Tps Éq. Type Action Score
1 5:47 MIN TD Bisi Johnson, 9y catch (PAT) 0-7
2 4:42 MIN FG Dan Bailey, 27y 0-10
2 0:20 MIN TD Dalvin Cook, 3y run (PAT) 0-17
4 14:55 MIN FG Dan Bailey, 50y 0-20
4 2:09 DET TD Kenny Golladay, 10y catch (PAT) 7-20

OK, la victoire n’est pas si éclatante que prévu, mais les Vikes prennent. Dalvin Cook (20t/75y/1TD) n’a pas forcément eu la production attendue, mais Alexander Mattison (16t/64y) est toujours intéressant, et Kirk Cousins (24/30, 242y, 1TD) a distribué derrière Stefon Diggs (6r/92y). De l’autre côté du ballon, Danielle Hunter (7tcks + 3TFLs + 3sks + 3QBHs), qui est devenu le plus jeune joueur à 50+ sacks en carrière, a mené un pass-rush féroce (5 sacks + 8 QB Hits) ; malgré les efforts du duo toujours aussi improbable mais intéressant “ScarBlough” – David Blough (24/40, 205y, 1TD, 2INT) – Bo Scarbrough (20t/70y) – c’était trop juste pour les Lions.

 

Denver Broncos 38 @ 24 Houston Texans

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
DENVER BRONCOS (5-8) 14 17 7 0 38
Houston Texans (8-5) 0 3 7 14 24

QT Tps Éq. Type Action Score
1 7:27 DEN TD Noah Fant, 14y catch (PAT) 7-0
1 3:33 DEN TD Kareem Jackson, 70y fumble return (PAT) 14-0
2 11:24 DEN TD Jeff Heuerman, 8y catch (PAT) 21-0
2 8:49 HOU FG Ka’imi Fairbairn, 54y 21-3
2 3:04 DEN FG Brandon McManus, 36y 24-3
2 0:37 DEN TD Royce Freeman, 3y catch (PAT) 31-3
3 9:15 DEN TD Phillip Lindsay, 1y run (PAT) 38-3
3 7:36 HOU TD DeAndre Hopkins, 43y catch (PAT) 38-10
4 13:44 HOU TD Deshaun Watson, 6y run (PAT) 38-17
4 0:25 HOU TD Deshaun Watson, 3y run (PAT) 38-24

Il n’a fallu qu’une mi-temps pour comprendre que le piège annoncé était encore plus gros que prévu : 31-3 et un match plié. Outre le fait que Kareem Jackson (11tcks + 1TFL + 3PDs + 1INT) a été un vrai démon (avec un TD sur retour via la remise d’un partenaire !), c’est l’ensemble de la défense qui n’a pas laissé de répit à Deshaun Watson (28/50, 292y, 1TD, 2INT + 6c/44y/2TD), et ce malgré le gros match de DeAndre Hopkins (7r/120y/1TD) ; Keke Coutee (5r/68y + 1fbl) a d’abord rappelé qu’il existait avant de fumbler, ce qui ne va pas améliorer sa relation avec BOB.

Mais c’est surtout le match de Drew Lock (22/27, 309y, 3TD, 1INT) qui a été impressionnant, gérant la pression et délivrant les passes avec précision ; Noah Fant (4r/113y/1TD) a été sa cible productive préférée, et même Courtland Sutton (5r/34y) a pu “se reposer un peu”. CETTE équipe de Denver peut faire peur pour 2020, et CETTE équipe de Houston pour 2019 (mais pas pour les mêmes raisons).

 

Baltimore Ravens 24 @ 17 Buffalo Bills

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
BALTIMORE RAVENS (11-2) 3 7 7 7 24
Buffalo Bills (9-4) 0 6 3 8 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 4:56 BAL FG Justin Tucker, 36y 3-0
2 13:31 BAL TD Nick Boyle, 3y catch (PAT) 10-0
2 8:20 BUF FG Stephen Hauschka, 36y 10-3
2 0:25 BUF FG Stephen Hauschka, 47y 10-6
3 13:34 BAL TD Hayden Hurst, 61y catch (PAT) 17-6
3 11:26 BUF FG Stephen Hauschka, 48y 17-9
4 9:49 BAL TD Willie Snead IV, 4y catch (PAT) 24-9
4 7:00 BUF TD Cole Beasley, 3y catch (2pt) 24-17

Encore un match difficile, encore un écueil évité par Baltimore, et ce même si Buffalo a tenté un retour sur la fin. Buffalo a fait un énorme travail défensif (257 yards totaux), avec notamment “seulement” 118 yards au sol, mais au final la seule action explosive des Ravens aura suffi à faire la différence. Buffalo a également pêché offensivement (209 yards totaux), finissant trop de drives par des FGs ; la comparaison des QBs le démontre parfaitement : Lamar Jackson (16/25, 145y, 3TD, 1INT + 11c/40y) vs. Josh Allen (17/39, 146y, 1TD + 2c/9y + 1fbl).

Et pourtant, le jeu au sol des Bills a été plus efficace (23c/104y), mais pas suffisamment pour exempter Allen d’avancer par les airs ; et c’est là où il a pris la foudre (6 sacks + 12 QB Hits) : Matthew Judon (5tcks + 2.5TFLs + 1.5sk + 2QBHs + 1FF) a encore été très important. Eh oui, derrière l’attaque des Ravens se trouve une sacrée défense. Et Justin Tucker.

 

Cincinnati Bengals 19 @ 27 Cleveland Browns

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Cincinnati Bengals (1-12) 6 7 3 3 19
CLEVELAND BROWNS (6-7) 7 7 10 3 27

QT Tps Éq. Type Action Score
1 10:56 CIN FG Randy Bullock, 34y 3-0
1 5:36 CLE TD Denzel Ward, 61y INT return (PAT) 3-7
1 1:37 CIN FG Randy Bullock, 44y 6-7
2 12:07 CIN TD Joe Mixon, 1y run (PAT) 13-7
2 6:37 CLE TD Baker Mayfield, 7y run (PAT) 13-14
3 12:10 CLE TD Kareem Hunt, 3y run (PAT) 13-21
3 4:39 CIN FG Randy Bullock, 28y 16-21
3 0:16 CLE FG Austin Seibert, 53y 16-24
4 1:06 CLE FG Austin Seibert, 31y 16-27
4 0:12 CIN FG Randy Bullock, 46y 19-27

Cincy n’a pas pu transformer l’essai, retombé dans ses travers contre une équipe de Cleveland qui était loin d’être invincible. Les Browns ont bien mieux fonctionné quand ils se sont rappelés qu’ils avaient un jeu au sol ; Nick Chubb (16t/117y) et Kareem Hunt (11t/68y/1TD) ont fait les dégâts attendus, ce qui a épargné Baker Mayfield (11/24, 192y, 2INT + 2c/13y/1TD). En face, comme attendu, Joe Mixon (26t/186y/1TD) a été très actif, mais un sympathique Andy Dalton (22/38, 262y, 1INT) n’a pas eu la réussite avec lui avec un pick-6 sur une déviation. Et les pénalités sont arrivées à de mauvais moments (8 pénalités pour 99 yards).

 

Washington Redskins 15 @ 20 Green Bay Packers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Washington Redskins (3-10) 0 6 3 6 15
GREEN BAY PACKERS (10-3) 14 0 3 3 20

QT Tps Éq. Type Action Score
1 9:06 GB TD Aaron Jones, 4y run (PAT) 0-7
1 0:34 GB TD Robert Tonyan, 12y catch (PAT) 0-14
2 3:44 WAS TD Adrian Peterson, 2y run (no PAT) 6-14
3 10:08 GB FG Mason Crosby, 32y 6-17
3 0:11 WAS FG Dustin Hopkins, 52y 9-17
4 2:34 GB FG Mason Crosby, 33y 9-20
4 1:17 WAS TD Terry McLaurin, 13y catch (no 2pt) 15-20

Hey regardez, encore un match où les Packers démarrent tambour battant avant de s’endormir, ça commence à devenir une habitude. Cette fois cela a suffi parce que c’était Washington en face et que Dwayne Haskins (16/27, 170y, 1TD, 1INT) prend bien trop de sacks (4 sacks + 8 QB Hits), mais il a quand même eu le temps de monter un petit retour, grâce notamment au brillant Terry McLaurin (4r/57y/1TD) et sa belle réception de TD. Avant cela, Aaron Rodgers (18/28, 195y, 1TD) avait monté deux beaux drives, et puis comme d’habitude plus rien dans un gloubiboulga offensif où il a aussi été pressé (4 sacks + 8 QB Hits) et dont seul Aaron Jones (22t/192y/1TD) continue de s’extraire. #FeedAaronJones.

 

Los Angeles Chargers 45 @ 10 Jacksonville Jaguars

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
LOS ANGELES CHARGERS (5-8) 7 17 14 7 45
Jacksonville Jaguars (4-9) 3 0 7 0 10

QT Tps Éq. Type Action Score
1 7:23 JAC FG Josh Lambo, 26y 0-3
1 5:46 LAC TD Melvin Gordon, 1y run (PAT) 7-3
2 5:18 LAC TD Derek Watt, 1y run (PAT) 14-3
2 1:34 LAC TD Hunter Henry, 30y catch (PAT) 21-3
2 0:03 LAC FG Michael Badgley, 40y 24-3
3 13:53 LAC TD Austin Ekeler, 84y catch (PAT) 31-3
3 5:48 JAC TD Nick O’Leary, 12y catch (PAT) 31-10
3 1:51 LAC TD Mike Williams, 44y catch (PAT) 38-10
4 10:53 LAC TD Virgil Green, 14y catch (PAT) 45-10

Ironique, les Bolts explosent les Jags mais sont éliminés quand même. C’était l’anniversaire de Philip Rivers (16/22, 314y, 3TD), et il a fêté ses 38 ans en arrosant à volonté, trouvant surtout l’intenable Austin Ekeler (12t/213y/1TD) ; Melvin Gordon (17t/84y/1TD), Keenan Allen (5r/83y), Mike Williams (2r/63y/1TD) et Hunter Henry (2r/39y/1TD) ont également fait leur show. Gardner Minshew II (24/37, 162y, 1TD + 6c/31y) n’avait aucune chance de rivaliser sans un vrai jeu au sol (23c/88y) et avec seulement DJ Chark Jr. (9r/75y) comme vraie arme.

 

Pittsburgh Steelers 23 @ 17 Arizona Cardinals

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
PITTSBURGH STEELERS (8-5) 10 3 7 3 23
Arizona Cardinals (3-9-1) 0 10 0 7 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 4:20 PIT FG Chris Boswell, 30y 3-0
1 2:52 PIT TD Diontae Johnson, 85y punt return (PAT) 10-0
2 11:15 ARI FG Zane Gonzalez, 30y 10-3
2 1:51 ARI TD Charles Clay, 5y catch (PAT) 10-10
2 0:00 PIT FG Chris Boswell, 37y 13-10
3 2:00 PIT TD Diontae Johnson, 2y catch (PAT) 20-10
4 6:44 ARI TD David Johnson, 24y catch (PAT) 20-17
4 1:42 PIT FG Chris Boswell, 25y 23-17

Avec Pittsbugh, on ne sait jamais vraiment qui va être le héros du match. Cette fois, c’est Diontae Johnson (7t/76y/1TD + 2pr/87y/1TD) qui a scoré par deux fois pour aider les Steelers à conserver leur #6. Devlin Hodges (16/19, 152y, 1TD) a joué son type de football : conservateur et sans perdre la balle, mais cela n’a pas toujours été facile avec un jeu au sol éclaté entre plusieurs joueurs (35c/140y).

Cependant, c’est surtout la défense qui a encore été reine, freinant les coureurs des Cards (22c/71y) et mettant la pression sur Kyler Murray (20/30, 194y, 2TD, 3INT) ; il ne s’est pas laissé faire comme vous voyez, mais au final il a été submergé par la défense de Pittsburgh, du pass-rush (5 sacks + 6 QB Hits) à la couverture avec Joe Haden (4tcks + 2PDs + 2INTs).

 

Tennessee Titans 42 @ 21 Oakland Raiders

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
TENNESSEE TITANS (8-5) 7 14 7 14 42
Oakland Raiders (6-7) 7 14 0 0 21

QT Tps Éq. Type Action Score
1 7:43 OAK TD DeAndre Washington, 14y run (PAT) 0-7
1 3:21 TEN TD Derrick Henry, 12y run (PAT) 7-7
2 14:04 TEN TD A.J. Brown, 91y catch (PAT) 14-7
2 10:43 OAK TD Rico Gafford, 49y catch (PAT) 14-14
2 6:52 TEN TD A.J. Brown, 16y catch (PAT) 21-14
2 0:24 OAK TD Foster Moreau, 1y catch (PAT) 21-21
3 5:36 TEN TD Derrick Henry, 10y run (PAT) 28-21
4 14:29 TEN TD Jonnu Smith, 17y catch (PAT) 35-21
4 13:12 TEN TD Jayon Brown, 46y fumble return (PAT) 42-21

Que Derrick Henry (19t/109y/2TD) casse des bouches, ce n’est pas surprenant, mais ce A.J. Brown (6t/166y/2TD) n’est pas facile à arrêter non plus ; pas étonnant que, dès sa draft, on l’a identifié à Anquan Boldin. Les deux ont à eux seuls renverser les Raiders dans un match où les Titans ont mis un coup d’accélérateur en 2e MT ; Oakland avait bien tenu jusque là, du moins offensivement : l’absence de Josh Jacobs s’est fait sentir malgré les efforts de DeAndre Washington (20t/96y/1TD), et Derek Carr (25/34, 263y, 2TD) n’a pas réussi à suivre Ryan Tannehill (21/27, 391y, 3TD, 1INT) dans le duel aérien.

Non ce n’est pas une faute de frappe, c’est la vérité : Carr a fini par lâcher prise, ayant Darren Waller (6r/73y + 1fbl) comme meilleur receveur. La défense des Titans, si elle n’a pas mis une pression énorme, a su fermer la boutique par la suite (356 yards totaux), clôturant même le score suite au fumble de Waller.

 

Kansas City Chiefs 23 @ 16 New England Patriots

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
KANSAS CITY CHIEFS (9-4) 3 17 3 0 23
New England Patriots (10-3) 7 0 6 3 16

QT Tps Éq. Type Action Score
1 12:34 NE TD Julian Edelman, 37y catch (PAT) 0-7
1 7:12 KC FG Harrison Butker, 48y 3-7
2 13:04 KC TD Mecole Hardman, 48y catch (PAT) 10-7
2 9:33 KC TD Travis Kelce, 4y run (PAT) 17-7
2 0:59 KC FG Harrison Butker, 31y 20-7
3 8:46 KC FG Harrison Butker, 41y 23-7
3 4:23 NE TD Brandon Bolden, 10y run (no 2pt) 23-13
4 11:42 NE FG Nick Folk, 29y 23-16

Entre deux défenses qui ont fait un sacré match, et deux équipes spéciales qui ont contré chacune un coup de botte (punt pour NE, FG pour KC), cela a été à l’attaque qui en fera suffisamment plus que l’autre pour l’emporter. Et cela a été… Kansas City ? Eh oui : contrairement à 2018, Patrick Mahomes (26/40, 283y, 1TD, 1INT) a mieux démarré mais moins bien fini le match face à NE, et c’est ensuite la défense qui a dû tenir, frustrant Tom Brady (19/36, 169y, 1TD, 1INT) jusqu’à cette dernière passe incomplète vers un Julian Edelman (9t/103y/1TD) qui, sans surprise, a été le plus productif chez les locaux. Et encore, son TD est venu sur un flea-flicker, la preuve que le jeu aérien des Pats a eu besoin de chercher loin pour marquer.

Pardon ? Il y en a eu deux autres ? Ah oui, le TD défensif sur retour de fumble arrêté par un sifflet intempestif, puis celui de N’Keal Harry refusé parce que l’arbitre a cru qu’il avait mis le pied en touche. Cela fait beaucoup dans un seul match en effet, mais ce n’est pas forcément anodin, parce que le TD annulé de Harry a mené à un FG et non à un TD ; cela veut aussi dire qu’actuellement, New England n’a pas les armes pour outrepasser ces coups du Destin qu’ils n’ont peut-être pas l’habitude d’avoir.

 

Seattle Seahawks 12 @ 28 Los Angeles Rams

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Seattle Seahawks (10-3) 3 0 6 3 12
LOS ANGELES RAMS (8-5) 7 14 0 7 28

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:34 SEA FG Jason Myers, 39y 3-0
1 5:08 LAR TD Malcolm Brown, 1y run (PAT) 3-7
2 11:28 LAR TD Robert Woods, 2y catch (PAT) 3-14
2 0:51 LAR TD Cooper Kupp, 10y catch (PAT) 3-21
3 12:54 SEA TD Quandre Diggs, 55y INT return (no PAT) 9-21
4 11:07 LAR TD Todd Gurley II, 7y run (PAT) 9-28
4 7:03 SEA FG Jason Myers, 34y 12-28

Hello, les Rams, où étiez-vous cette saison ? La version 2018 est réapparue (peut-être trop tard – nous verrons) et n’a pas eu de pitié pour des Hawks qui ont dû se demander dans quelle panade ils s’étaient fourrés. Ils ont semblé incapables de stopper Robert Woods (9t/127y/1TD) ou Tyler Higbee (7r/116y), alors que Todd Gurley II (27t/113y/1TD) a complété au sol et par les airs ; les trois ont offert des cibles compétentes pour un Jared Goff (22/31, 293y, 2TD, 2INT) qui continue cependant de rendre la balle à l’adversaire un peu trop facilement, avec un pick-6 de l’excellent Quandre Diggs (5tcks + 2PDs + 2INTs).

Cette fois cela n’a pas prêté à conséquence parce que la défense a sorti l’artillerie lourde, mais elle a aussi bénéficié de la blessure de Rashaad Penny ; après sa sortie, l’attaque des Hawks n’a pas réussi à retrouver le rythme, et ce même si Chris Carson (18t/91y) n’a pas été mauvais. C’est parce que le pass-rush des Rams a été intransigeant (5 sacks + 11 QB Hits), poussant Russell Wilson (22/36, 245y, 1INT + 5c/28y) dans ses retranchements ; il n’a jamais trouvé la solution malgré DK Metcalf (6r/78y).

 

New York Giants 17 @ 23 Philadelphia Eagles

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 OT Final
New York Giants (2-11) 0 17 0 0 0 17
PHILADELPHIA EAGLES (6-7) 0 3 7 7 6 23

QT Tps Éq. Type Action Score
2 14:52 NYG TD Darius Slayton, 35y catch (PAT) 7-0
2 9:33 PHI FG Jake Elliott, 34y 7-3
2 5:30 NYG FG Aldrick Rosas, 34y 10-3
2 0:27 NYG TD Darius Slayton, 55y catch (PAT) 17-3
3 1:28 PHI TD Boston Scott, 2y run (PAT) 17-10
4 1:53 PHI TD Zach Ertz, 2y catch (PAT) 17-17
OT 5:10 PHI TD Zach Ertz, 2y catch (no 2pt) 17-23

OK, il serait facile de taper sur les Eagles, mais au moins ils ont fini par remporter le match, et ils ont dû finir en attaque à deux doigts de rappeler Mike Quick ou Harold Carmichael pour faire une pige en receveur (oui il a 70 ans et alors ?). Et surtout, c’est plus facile de taper sur les Giants : quel plan défensif contre Philly, qui a perdu 172 receveurs cette saison, passe son temps à oublier Zach Ertz (9r/91y/2TD) en couverture ? Cela a fini par leur coûter cher puisque ce dernier a scoré le TD de l’égalisation et le TD de la victoire. Et pourtant les G-men avait fait un bon travail en 1e MT, limitant le jeu au sol et poussant Carson Wentz (33/50, 325y, 2TD + 1fbl) dans des situations compliquées ; le pass-rush a été présent (3 sacks + 10 QB Hits), mené par le Supervillain Oshane Ximines (2tcks + 2TFLs + 2sks + 2QBHs).

De l’autre côté, Eli Manning (15/30, 203y, 2TD) s’est mué en bombardier fou, envoyant pruneau sur pruneau vers le rookie Darius Slayton (5r/154y/2TD) qui commence sérieusement à se faire un nom en NFL. Mais par la suite, on a aussi vu que le reste n’arrivait pas à suivre, et qu’Eli est tombé à court de solutions : Saquon Barkley (20t/67y) a été bien limité, et le #10 n’a pas été assez régulier. La défense s’est alors mise à oublier Ertz, et n’a pas pu arrêter le dernier né de l’arbre à coureurs de Philly, Boston Scott (16t/128y/1TD) ; Miles Sanders (19t/69y) a aussi apporté sa contribution.

Les Eagles ont eu chaud, mais ils ont enfin “rattrapé” les Cowboys. À voir s’ils vont en profiter.