Snippets : Matchs de la Week 10

Snippets

Les snippets reviennent cette saison. Vous retrouverez tous les matchs de la semaine qui seront ajoutés au fur et à mesure des résultats, donc n’hésitez pas à revenir consulter l’article.

Légende :

  • c = courses, r = réceptions, t = touches (courses+réceptions), y = yards.
  • kr = retours de kick, pr = retours de punt.
  • fbl = fumble perdu.
  • tck = plaquage, TFL = plaquage à perte.
  • sk = sack, QBH = QB Hit, prs = pressions (sacks + QB Hits).
  • FF = fumble forcé, FR = fumble recouvré, PD = passe défendue.

NB : Les snippets se basent sur les données d’ESPN (c).

 

Sommaire

 

Los Angeles Chargers @ Oakland Raiders
Baltimore Ravens @ Cincinnati Bengals
Buffalo Bills @ Cleveland Browns
Atlanta Falcons @ New Orleans Saints
Detroit Lions @ Chicago Bears
New York Giants @ New York Jets
Kansas City Chiefs @ Tennessee Titans
Arizona Cardinals @ Tampa Bay Buccaneers
Miami Dolphins @ Indianapolis Colts
Carolina Panthers @ Green Bay Packers
Los Angeles Rams @ Pittsburgh Steelers
Minnesota Vikings @ Dallas Cowboys
Seattle Seahawks @ San Francisco 49ers

 

Los Angeles Chargers 24 @ 26 Oakland Raiders

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Los Angeles Chargers (4-6) 0 14 3 7 24
OAKLAND RAIDERS (5-4) 10 7 3 6 26

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:01 OAK FG Daniel Carlson, 40y 0-3
1 6:02 OAK TD Erik Harris, 56y INT return (PAT) 0-10
2 8:24 LAC TD Hunter Henry, 2y catch (PAT) 7-10
2 4:14 LAC TD Melvin Gordon, 3y run (PAT) 14-10
2 0:21 OAK TD Alec Ingold, 9y catch (PAT) 14-17
3 11:33 OAK FG Daniel Carlson, 22y 14-20
3 0:25 LAC FG Michael Badgley, 27y 17-20
4 4:02 LAC TD Austin Ekeler, 6y catch (PAT) 24-20
4 1:02 OAK TD Josh Jacobs, 18y run (no 2pt) 24-26

Les Chargers ont démarré le match de la pire des façons, mais les Raiders ont presque semblé trop surpris de se retrouver en avance ; ils ont été dominés, continuant à se tirer des balles dans le pied à cause des pénalités (12 pénalités pour 97 yards) avant de parvenir à se reprendre. Cela a ensuite donné un match d’abord ennuyeux en 3e QT puis haletant en 4e QT avec un finish qui ressemble presque au match précédent : TD des Raiders pour prendre l’avantage puis on tient bon en défense ensuite.

D’ailleurs, comme face aux Lions, Derek Carr (21/31, 218y, 1TD) s’est appuyé sur les sous-cotés Jalen Richard (6t/43y) et Hunter Renfrow (4r/42y) pour avancer avant de remettre le ballon à Josh Jacobs (19t/101y/1TD) ; le rookie n’a pas été surchargé de travail mais il a été crucial, bien aidé par les blocks d’une ligne offensive un peu bricolée qui, mine de rien, a su limiter le pass-rush dans une certaine mesure (3 sacks + 5 QB Hits).

Certes Melvin Ingram III (7tcks + 2TFLs + 2sks + 2QBHs + 1PD) a fait un peu de grabuge, mais cela n’a rien à voir avec le karcher qui est arrivé droit sur Philip Rivers (17/31, 207y, 2TD, 3INT) : les Raiders ont été intenables (5 sacks + 11 QB Hits), ne laissant pas un instant de répit au lanceur, d’où des erreurs dont Erik Harris (3PDs + 2INTs) a été le récipiendaire inattendu (et encore, une 3e INT a été annulée sur pénalité). Le rookie Clelin Ferrell (8tcks + 2.5TFLs + 2.5sks + 3QBHs + 1PD) et ses partenaires ont campé dans le backfield, mais ils ont été moins efficaces contre la course : Melvin Gordon (23t/133y/1TD) confirme son retour en forme et Austin Ekeler (8t/48y/1TD) est toujours précieux. Keenan Allen (8r/68y) a été la cible favorite de Rivers, mais il est difficile de l’emporter quand vous finissez avec un turnover differential de -3.

 

Baltimore Ravens 49 @ 13 Cincinnati Bengals

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
BALTIMORE RAVENS (7-2) 14 14 21 0 49
Cincinnati Bengals (0-9) 0 10 0 3 13

QT Tps Éq. Type Action Score
1 12:18 BAL TD Mark Andrews, 2y catch (PAT) 7-0
1 3:54 BAL TD Mark Ingram II, 1y run (PAT) 14-0
2 13:34 CIN FG Randy Bullock, 42y 14-3
2 9:28 BAL TD Mark Andrews, 17y catch (PAT) 21-3
2 3:42 BAL TD Marcus Peters, 89y INT return (PAT) 28-3
2 0:26 CIN TD Tyler Eifert, 6y catch (PAT) 28-10
3 8:08 BAL TD Lamar Jackson, 47y run (PAT) 35-10
3 5:13 BAL TD Marquise Brown, 20y catch (PAT) 42-10
3 2:14 BAL TD Tyus Bowser, 33y fumble return (PAT) 49-10
4 2:29 CIN FG Randy Bullock, 39y 49-13

Certes c’était contre la défense des Bengals, mais Lamar Jackson (15/17, 223y, 3TD + 7c/65y/1TD) continue de postuler pour le titre de MVP de la saison avec une autre performance pharaonique. Mark Andrews (6r/53y/2TD) confirme qu’il est sa cible préférée, et la défense a complété son énorme travail avec 2 TDs. Ryan Finley (16/30, 167y, 1TD, 1INT + 5c/22y + 1fbl) a vaillamment lutté avec l’aide de Joe Mixon (32t/151y) car Cincy a été moins ridicule que d’autres malgré le score (307 yards totaux), mais c’était trop difficile.

 

Buffalo Bills 16 @ 19 Cleveland Browns

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Buffalo Bills (6-3) 0 7 2 7 16
CLEVELAND BROWNS (3-6) 6 3 3 7 19

QT Tps Éq. Type Action Score
1 12:09 CLE TD Jarvis Landry, 17y catch (no PAT) 0-6
2 10:09 BUF TD Josh Allen, 10y run (PAT) 7-6
2 3:35 CLE FG Austin Seibert, 27y 7-9
3 10:53 BUF SFTY Baker Mayfield Sacked in endzone 9-9
3 3:49 CLE FG Austin Seibert, 47y 9-12
4 5:26 BUF TD Josh Allen, 1y run (PAT) 16-12
4 1:44 CLE TD Rashard Higgins, 7y catch (PAT) 16-19

Bien entendu, c’est le match qui renverse l’ordre établi de la saison : Buffalo qui tombe à Cleveland histoire de calmer les ardeurs des uns et raviver les regrets des autres (et avec un FG de l’égalisation manqué histoire de). Et pourtant cela n’a pas été de tout repos, avec un playcall aux abords de l’endzone à se taper la tête contre le mur… au propre comme au figuré puisque les Browns ont eu HUIT actions à 1 yard de la terre promise sans marquer.

Cela confirme les soucis en redzone, mais pour une fois la victoire est au bout car Baker Mayfield (26/38, 238y, 2TD) a protégé le cuir (même si on peut lui reprocher son safety), s’appuyant sur les playmakers autour de lui : Jarvis Landry (9r/97y/1TD) a été la cible préférée, Nick Chubb (22t/121y) a encore fait un gros match, et le retour de Kareem Hunt (11t/74y) a été notable. Chubb et Hunt ont confirmé que la défense au sol des Bills continue sa mauvaise passe (26c/147y)… tant qu’on ne parle pas de scorer de près. Pour Buffalo, Josh Allen (22/41, 266y + 6c/28y/2TD) ne peut pas continuer à être aussi boom or bust dans son jeu, mais Tre’Davious White (6tcks + 4PDs) a fait un match monstre contre son ancien partenaire OBJ.

 

Atlanta Falcons 26 @ 9 New Orleans Saints

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
ATLANTA FALCONS (2-7) 3 10 0 13 26
New Orleans Saints (7-2) 3 3 3 0 9

QT Tps Éq. Type Action Score
1 9:27 ATL FG Younghoe Koo, 37y 3-0
1 4:09 NO FG Wil Lutz, 29y 3-3
2 11:09 ATL TD Austin Hooper, 8y catch (PAT) 10-3
2 1:31 ATL FG Younghoe Koo, 36y 13-3
2 0:00 NO FG Wil Lutz, 47y 13-6
3 6:05 NO FG Wil Lutz, 28y 13-9
4 14:53 ATL TD Brian Hill, 10y catch (PAT) 20-9
4 7:27 ATL FG Younghoe Koo, 48y 23-9
4 2:32 ATL FG Younghoe Koo, 30y 26-9

Il fallait lire le Gameday, Sean Payton. Dan Quinn a dû avoir des flashbacks de sa défense à Seattle car son escouade a été monstrueuse : Drew Brees (32/45, 287y) a été contenu autant que faire se peut malgré le match de Michael Thomas (13r/152y), il a été mis sous une énorme pression (6 sacks + 11 QB Hits) grâce notamment à Grady Jarrett (3tcks + 2.5TFLs + 2.5sks + 5QBHs), et le jeu au sol a été lui aussi stoppé malgré le retour d’Alvin Kamara (12t/74y).

Et cela fait plaisir pour Matt Ryan (20/35, 182y, 2TD, 1INT) qui a reçu (ENFIN) un peu d’aide du jeu au sol (34c/143y), et qui a distribué le cuir pour avancer. Certes, d’aucuns diront que les Saints se sont souvent tirés dans le pied avec des pénalités (12 pénalités pour 90 yards) dont une rafale curieuse de illegal hands to the face, mais fallait-il encore stopper l’offensive de New Orleans sur 3e tentative (3/12) – chez elle – et convertir.

 

Detroit Lions 13 @ 20 Chicago Bears

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Detroit Lions (3-5-1) 3 3 0 7 13
CHICAGO BEARS (4-5) 0 7 13 0 20

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:42 DET FG Matt Prater, 22y 3-0
2 4:40 DET FG Matt Prater, 54y 6-0
2 0:25 CHI TD Ben Braunecker, 18y catch (PAT) 6-7
3 12:25 CHI TD Tarik Cohen, 9y catch (no PAT) 6-13
3 9:38 CHI TD Taylor Gabriel, 24y catch (PAT) 6-20
4 5:53 DET TD Kenny Golladay, 47y catch (PAT) 13-20

Une purge pendant une mi-temps qui a tout juste été meilleure dans les 30 dernières minutes, mais comment les Bears expliquent ce terrible total de yards (226 yards totaux) ou ce terrible taux de 3e tentatives (2/12) qui les ont forcé à faire un stop contre les Lions menés par Jeff Driskel (27/46, 269y, 1TD, 1INT + 5c/37y + 1r/6y) pour l’emporter ? Et non vous ne rêvez pas, il a même attrapé une de ses propres passes déviées, à la Brett Favre, parce qu’il a vraiment dû tout faire.

L’attaque des locaux a encore été indigente pendant la majorité de la 1e MT avant que Mitchell Trubisky (16/23, 173y, 3TD) ne trouve enfin la boîte de vitesse ; au moins derrière il a su engranger les drives et les points avec efficacité… mais les questions subsistent. Allen Robinson II (6r/86y) a confirmé qu’il était crucial pour cette attaque.

 

New York Giants 27 @ 34 New York Jets

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
New York Giants (2-8) 0 13 14 0 27
NEW YORK JETS (2-7) 14 0 10 10 34

QT Tps Éq. Type Action Score
1 7:21 NYJ TD Sam Darnold, 2y run (PAT) 0-7
1 1:35 NYJ TD Jamison Crowder, 23y catch (PAT) 0-14
2 12:26 NYG TD Darius Slayton, 5y catch (PAT) 7-14
2 5:24 NYG TD Darius Slayton, 39y catch (no 2pt) 13-14
3 14:13 NYJ TD Jamal Adams, 25y fumble return (PAT) 13-21
3 11:51 NYG TD Golden Tate, 61y catch (no 2pt) 19-21
3 5:21 NYG TD Golden Tate, 15y catch (2pt) 27-21
3 1:42 NYJ FG Sam Ficken, 53y 27-24
4 14:52 NYJ TD Le’Veon Bell, 1y run (PAT) 27-31
4 7:36 NYJ FG Sam Ficken, 35y 27-34

Contrairement au match ci-dessus, qui a été “mauvais mauvais”, le duel fratricide de New York a été “bon mauvais” avec une rencontre vivante dont Gang Green est sorti avec la victoire. Avec un jeu au sol quasiment annihilé que ce soit du côté des bleus (17c/23y) ou des verts (29c/76y/2TD), la parole a été aux QBs qui ont pris une marée impressionnante : les Jets (6 sacks + 10 QB Hits) ont pilonné Daniel Jones (26/40, 308y, 4TD + 1fbl + 3c/20y) qui a soufflé le chaud et le froid, créant de nouvelles manières de fumbler la balle – et cette fois cela a coûté un TD ; à peine moins matraqué (2 sacks + 8 QB Hits), Sam Darnold (19/30, 230y, 1TD + 3c/25y/1TD) a été un peu plus efficace en scorant aussi avec ses jambes.

En attaque, Le’Veon Bell (22t/68y/1TD) a fait juste ce qu’il fallait pour aider contrairement à Saquon Barkley (18t/31y) dont la ligne de stat au sol (13 courses pour 1 yard) est estampillée Bad Day Barry Sanders ; le rookie WR Darius Slayton (10r/121y/2TD) est sorti de sa boîte pour compenser. En défense, match énorme de l’ex-cible d’échange, Jamal Adams (9tcks + 2TFLs + 2sks + 2QBHs + 1FF + 1FR + 1PD) qui nous a presque fait une Khalil Mack (il manquait une INT pour allumer toutes les loupiotes).

 

Kansas City Chiefs 32 @ 35 Tennessee Titans

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Kansas City Chiefs (6-4) 10 3 9 10 32
TENNESSEE TITANS (5-5) 0 13 7 15 35

QT Tps Éq. Type Action Score
1 9:19 KC TD Travis Kelce, 3y catch (PAT) 7-0
1 4:43 KC FG Harrison Butker, 30y 10-0
2 10:23 TEN TD Anthony Firkser, 9y catch (PAT) 10-7
2 6:14 TEN TD Rashaan Evans, 53y fumble return (no 2pt) 10-13
2 1:12 KC FG Harrison Butker, 41y 13-13
3 6:54 KC TD Tyreek Hill, 11y catch (no 2pt) 19-13
3 5:58 TEN TD Derrick Henry, 68y run (PAT) 19-20
3 1:58 KC FG Harrison Butker, 43y 22-20
4 11:54 KC TD Mecole Hardman, 63y catch (PAT) 29-20
4 6:26 TEN TD Derrick Henry, 1y run (PAT) 29-27
4 3:14 KC FG Harrison Butker, 39y 32-27
4 0:23 TEN TD Adam Humphries, 23y catch (2pt) 32-35

Cela commence à faire beaucoup, Kansas City, et ce même si le block du FG de l’égalisation par Joshua Kalu est à montrer dans les écoles. La défense a encore craqué dans les derniers moments, cette fois face à l’improbable sauveur de Tennessee, Ryan Tannehill (13/19, 181y, 2TD + 3c/37y + 1fbl) : un dernier drive de main de maître au bout d’un match où il a tout utilisé (bras, jambes) pour mener l’équipe à la victoire. Mais c’est aussi (surtout ?) le succès de Derrick Henry (25t/191y/2TD) qui a remis la défense au sol de Kansas City à sa place dans une performance brutale. Après une explosion nucléaire, il restera les cafards et les hommes de Mike Vrabel, et c’est pourquoi ils ne sont pas 2-8 mais 5-5 : si vous ne les écrasez pas de suite, ils s’accrochent (ça n’y ressemble pas, mais c’est un compliment).

Et pourtant Patrick Mahomes (36/50, 446y, 3TD) est revenu en forme, délivrant des passes de son cru à ses playmakers, et étant assisté par un jeu au sol efficace : Tyreek Hill (12t/160y/1TD), Travis Kelce (7r/75y/1TD), Damien Williams (24t/109y + 1fbl) et Mecole Hardman (1r/63y/1TD) ; mais ce fumble remonté pour un TD de Williams a eu une importance cruciale. Car cela a été la différence : comment expliquer autrement que les Chiefs s’inclinent avec un avantage en yards évident (530 yards totaux), un temps de possession monstre (37:51) et un turnover differential nul sur le match.

 

Arizona Cardinals 27 @ 30 Tampa Bay Buccaneers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Arizona Cardinals (3-6-1) 3 10 7 7 27
TAMPA BAY BUCCANEERS (3-6) 7 10 3 10 30

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:13 ARI FG Zane Gonzalez, 37y 3-0
1 3:42 TB TD Ronald Jones II, 7y run (PAT) 3-7
2 14:14 ARI FG Zane Gonzalez, 54y 6-7
2 8:53 TB FG Matt Gay, 30y 6-10
2 1:03 ARI TD Christian Kirk, 33y catch (PAT) 13-10
2 0:08 TB TD O.J. Howard, 10y catch (PAT) 13-17
3 8:37 TB FG Matt Gay, 45y 13-20
3 8:10 ARI TD Christian Kirk, 69y catch (PAT) 20-20
4 9:44 TB FG Matt Gay, 41y 20-23
4 7:22 ARI TD Christian Kirk, 15y catch (PAT) 27-23
4 1:43 TB TD Peyton Barber, 1y run (PAT) 27-30

Le Bruce Arians Bowl a été ce qu’on pouvait attendre de la part du savant fou offensif. Jameis Winston (30/48, 358y, 1TD, 2INT) a encore fait du Winston dans le texte, bien mis sous pression par les Cards (4 sacks + 10 QB Hits) ; Kyler Murray (27/44, 324y, 3TD, 1INT + 3c/38y) grandit sous nos yeux, et sa connexion avec Christian Kirk (6r/138y/3TD) par la même occasion. Mais l’expérience de Tampa et l’incapacité d’Arizona à convertir sur 3e tentative (1/10) ont fini par payer. La défense contre la course a aussi fait le travail, étouffant les visiteurs (18c/75y), forçant même un fumble de David Johnson ; ce que l’attaque des Cards ne fait pas souvent. Les coureurs des Bucs ont fait juste ce qu’il fallait pour apporter leur contribution (malgré un fumble aussi), ce qui a suffi à l’emporter.

 

Miami Dolphins 16 @ 12 Indianapolis Colts

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
MIAMI DOLPHINS (2-7) 3 7 0 6 16
Indianapolis Colts (5-4) 0 0 6 6 12

QT Tps Éq. Type Action Score
1 6:44 MIA FG Jason Sanders, 47y 3-0
2 1:52 MIA TD Ryan Fitzpatrick, 11y run (PAT) 10-0
3 7:50 IND FG Adam Vinatieri, 25y 10-3
3 0:38 IND FG Adam Vinatieri, 39y 10-6
4 11:30 IND TD Jack Doyle, 1y catch (no PAT) 10-12
4 5:45 MIA FG Jason Sanders, 48y 13-12
4 3:31 MIA FG Jason Sanders, 48y 16-12

La légende de Ryan Fitzpatrick (21/33, 169y, 1INT + 4c/23y/1TD) continue, même si encore une fois l’attaque des Fins est tombée en catalepsie après la pause ; la faute à un monstrueux Darius Leonard (13tcks + 2TFLs + 1sk + 1QBH + 1FF + 2PDs + 1INT). La chance de Miami, c’est d’avoir eu une attaque des Colts amorphe en face, entre l’implosion de Brian Hoyer (18/39, 204y, 1TD, 3INT), l’incapacité de supplanter T.Y. Hilton, et le retour des mains en ciment d’Eric Ebron (5r/56y) au point de se faire arracher un TD dans l’endzone. Le match cauchemar par excellence pour Indy qui a encore vu Adam Vinatieri (2/2 FG + 0/1 XP) rater un XP qui a forcé les Colts à chercher le TD à la fin au lieu du FG de la prolongation.

 

Carolina Panthers 16 @ 24 Green Bay Packers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Carolina Panthers (5-4) 7 3 0 6 16
GREEN BAY PACKERS (8-2) 7 7 10 0 24

QT Tps Éq. Type Action Score
1 7:18 CAR TD Curtis Samuel, 2y catch (PAT) 7-0
1 3:35 GB TD Aaron Jones, 5y run (PAT) 7-7
2 14:55 CAR FG Joey Slye, 50y 10-7
2 9:20 GB TD Aaron Jones, 1y run (PAT) 10-14
3 11:50 GB TD Aaron Jones, 13y run (PAT) 10-21
3 1:21 GB FG Mason Crosby, 47y 10-24
4 11:58 CAR TD Christian McCaffrey, 3y run (no 2pt) 16-24

Rien de tel qu’un bon vieux match dans la neige à Lambeau entre deux équipes aux attaques équilibrées, mais c’est bien la défense de Green Bay qui – encore une fois – a plié mais n’a pas rompu dans les moments cruciaux : une INT en endzone et ce stop à quelques centimètres à la fin du match. Sans surprise, les coureurs ont été présents : Christian McCaffrey (26t/141y/1TD) a porté le cuir mais n’a pas réussi à franchir ce dernier centimètre, alors qu’Aaron Jones (13c/93y/3TD) continue sa saison incroyable flanqué de Jamaal Williams (13t/63y) ; le #33 est désormais à égalité avec R&R CMC en tête des marqueurs de TD avec 14.

Mais la vraie performance remarquable vient de celui qui était fan des Packers étant jeune : Kyle Allen (28/43, 307y, 1TD, 1INT + 1fbl) a commis deux erreurs qui font la différence, mais cela ne doit pas effacer sa performance le reste du match ; malgré la pression (3 sacks + 9 QB Hits), il a su y échapper, se déplacer et trouver ses cibles, DJ Moore (9r/120y) et Greg Olsen (8r/98y) en tête. Mais, comme craint, la différence d’expérience entre les QBs a été fatale : Aaron Rodgers (17/29, 233y) n’a pas fait un match phénoménal, mais il n’a pas perdu le cuir, et le retour de Davante Adams (7r/118y) a fait du bien.

 

Los Angeles Rams 12 @ 17 Pittsburgh Steelers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Los Angeles Rams (5-4) 7 0 3 2 12
PITTSBURGH STEELERS (5-4) 7 7 0 3 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 14:46 LAR TD Dante Fowler Jr., 26y fumble return (PAT) 7-0
1 0:34 PIT TD James Washington, 3y catch (PAT) 7-7
2 1:44 PIT TD Minkah Fitzpatrick, 43y fumble return (PAT) 7-14
3 0:11 LAR FG Greg Zuerlein, 30y 10-14
4 12:40 LAR SFTY Mason Rudolph sacked in endzone 12-14
4 2:46 PIT FG Chris Boswell, 33y 12-17

Deux TDs défensifs, un safety, une apparition de Blake Bortles pour jouer une option avortée par un mauvais snap (!) suivie d’une passe sur feinte de punt interceptée par un coureur de Pittsburgh (!!), une attaque des Rams vidée de toute inspiration, Cooper Kupp avec la bulle, Minkah Fitzpatrick qui continue sa candidature pour meilleur échange intra-saison de tous les temps… un match vraiment très bizarre qui confirme la baisse de tension des Rams et le retour du diable Vauvert de Steelers laissés sur le côté de la route il y a un mois à 1-4.

Mason Rudolph (22/38, 242y, 1TD) a eu du mal à avancer sans aucun jeu au sol et avec le pass-rush des Rams dans la face (3 sacks + 8 QB Hits) ; James Washington (6r/90y/1TD + 1fbl) a été une aide précieuse jusqu’à ce qu’il fumble. Mais cela reste toujours mieux que Jared Goff (22/41, 243y, 2INT + 1fbl) qui a été encore plus mis sous pression (4 sacks + 9 QB Hits) ; il a réussi à trouver Robert Woods (7r/95y) et Gerald Everett (8r/68y), et même Todd Gurley II (12t/73y) a eu un peu de succès, mais au final cela a été insuffisant à cause des pertes de balle (4 turnovers) et d’un taux quasi-nul de conversion de 3e tentative (1/14).

 

Minnesota Vikings 28 @ 24 Dallas Cowboys

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
MINNESOTA VIKINGS (7-3) 14 3 11 0 28
Dallas Cowboys (5-4) 0 14 7 3 24

QT Tps Éq. Type Action Score
1 9:25 MIN TD Kyle Rudolph, 1y catch (PAT) 7-0
1 0:32 MIN TD Kyle Rudolph, 1y catch (PAT) 14-0
2 8:08 DAL TD Michael Gallup, 23y catch (PAT) 14-7
2 1:54 DAL TD Randall Cobb, 22y catch (PAT) 14-14
2 0:00 MIN FG Dan Bailey, 26y 17-14
3 9:38 MIN FG Dan Bailey, 27y 20-14
3 7:01 DAL TD Amari Cooper, 12y catch (PAT) 20-21
3 0:02 MIN TD Dalvin Cook, 2y run (2pt) 28-21
4 10:00 DAL FG Brett Maher, 23y 28-24

Les Cowboys sont les rois du playcall à l’envers : quand leur coureur est chaud, ils passent, et quand leur QB est en feu, ils courent ; et ils perdent tout autant. Ezekiel Elliott (22t/63y) est placé dans une cage depuis le début du match, Dak Prescott (28/46, 397y, 3TD, 1INT) envoie de la poudre aux quatre coins du terrain… et les trois dernières actions offensives vont à Zeke sur deux courses et une passe (OK, la dernière est peut-être un mauvais choix de Dak, mais quand même).

Voilà comment Dallas perd un match en étant en position de le gagner, avec des grosses perfs d’Amari Cooper (11r/147y/1TD) et Randall Cobb (6r/106y/1TD), plus une assistance de Michael Gallup (4r/76y/1TD). En face, sans surprise, Dalvin Cook (33t/183y/1TD) a fait le show et donné des maux de crâne à la défense des Boys ; le rookie Alexander Mattison (9t/54y) continue d’être un lieutenant solide. Sans Adam Thielen, Kirk Cousins (23/32, 220y, 2TD) a surtout pris garde à ne pas commettre de bourde, s’appuyant beaucoup sur son coureur et terminant les drives grâce à un Kyle Rudolph (4r/14y/2TD) actif (et spectaculaire) en 1er QT.

Minny suit la cadence de Green Bay, alors que Dallas se met à portée de tir de Philly dans une NFC où la situation s’est embrumée cette semaine.

 

Seattle Seahawks 27 @ 24 San Francisco 49ers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 OT Final
SEATTLE SEAHAWKS (8-2) 0 7 14 3 3 27
San Francisco 49ers (8-1) 10 0 0 14 0 24

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:19 SF FG Chase McLaughlin, 43y 0-3
1 2:03 SF TD Kendrick Bourne, 10y catch (PAT) 0-10
2 2:51 SEA TD Jadeveon Clowney, 10y fumble return (PAT) 7-10
3 4:37 SEA TD Jacob Hollister, 3y catch (PAT) 14-10
3 1:42 SEA TD Chris Carson, 1y run (PAT) 21-10
4 12:01 SF TD DeForest Buckner, 12y fumble return (2pt) 21-18
4 6:17 SF FG Chase McLaughlin, 39y 21-21
4 1:45 SEA FG Jason Myers, 46y 24-21
4 0:01 SF FG Chase McLaughlin, 47y 24-24
OT 0:00 SEA FG Jason Myers, 42y 27-24

Ah, que cela fait du bien de retrouver un bon vieux 49ers-Hawks des familles, avec du suspens jusqu’au bout de la nuit et des renversements de situation un peu partout. San Francisco a pris de l’avance mais la défense de Seattle s’est réveillée, puis cela a été un combat de boxe avec des ballons volés de partout (7 ballons perdus en tout) ; d’ailleurs, le dernier en date a failli être fatal quand Russell Wilson (24/34, 232y, 1TD, 1INT + 6c/53y) a commis cette INT totalement inhabituelle pour lui en prolongation alors que le FG de la victoire était à portée de pied. Mais le candidat au MVP s’est bien repris pour mener le dernier drive du match après le raté du rookie Chase McLaughlin (3/4 FG + 1/1 XP) qui a manqué sa chance plus tôt.

Le QB continue d’avoir une belle connexion avec DK Metcalf (6r/70y + 1fbl) et Jacob Hollister (8r/62y/1TD), alors que Chris Carson (28t/101y/1TD) n’a pas toujours eu du succès au sol mais il a quand même gagné des yards importants. Wilson a pourtant connu un début de match très compliqué sous la pression des locaux (5 sacks + 7 QB Hits) menés par Fred Warner (10tcks + 2TFLs + 2sks + 2QBHs + 1PD). De l’autre côté, avec des coureurs plutôt bien contenus (27c/87y), l’absence de George Kittle, la blessure d’Emmanuel Sanders et aussi du pass-rush devant le nez (5 sacks + 10 QB Hits), Jimmy Garoppolo (24/46, 248y, 1TD, 1INT + 2fbls) a connu un match mitigé, devant se reposer majoritairement sur Deebo Samuel (8r/112y) ; un peu trop, puisque sa bombe vers le jeune receveur en prolongations a été défendue. Jadeveon Clowney (5tcks + 1sk + 5QBHs + 1FF + 1FR) a marqué le match de son empreinte.

Il n’y a plus d’équipes invaincues et la situation en tête de la NFC devient de plus en plus intéressante avec CINQ équipes à 7+ victoires (sans surprise, il n’y en a que deux en AFC).