Snippets : Matchs de la Week 10

Snippets

Les snippets reviennent cette saison. Vous retrouverez tous les matchs de la semaine qui seront ajoutés au fur et à mesure des résultats, donc n’hésitez pas à revenir consulter l’article.

Légende :

  • c = courses, r = réceptions, t = touches (courses+réceptions), y = yards.
  • kr = retours de kick, pr = retours de punt.
  • fbl = fumble perdu.
  • tck = plaquage, TFL = plaquage à perte.
  • sk = sack, QBH = QB Hit, prs = pressions (sacks + QB Hits).
  • FF = fumble forcé, FR = fumble recouvré, PD = passe défendue.

NB : Les snippets se basent sur les données d’ESPN (c).

 

Sommaire

 

Carolina Panthers @ Pittsburgh Steelers
New Orleans Saints @ Cincinnati Bengals
Atlanta Falcons @ Cleveland Browns
Jacksonville Jaguars @ Indianapolis Colts
Detroit Lions @ Chicago Bears
Arizona Cardinals @ Kansas City Chiefs
New England Patriots @ Tennessee Titans
Washington Redskins @ Tampa Bay Buccaneers
Buffalo Bills @ New York Jets
Los Angeles Chargers @ Oakland Raiders
Miami Dolphins @ Green Bay Packers
Seattle Seahawks @ Los Angeles Rams
Dallas Cowboys @ Philadelphia Eagles
New York Giants @ San Francisco 49ers

 

Carolina Panthers 21 @ 52 Pittsburgh Steelers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Carolina Panthers (6-3) 7 7 0 7 21
PITTSBURGH STEELERS (6-2-1) 21 10 14 7 52

QT Tps Éq. Type Action Score
1 10:29 CAR TD Christian McCaffrey, 20y catch (PAT) 7-0
1 10:18 PIT TD JuJu Smith-Schuster, 75y catch (PAT) 7-7
1 10:09 PIT TD Vince Williams, 17y INT return (PAT) 7-14
1 4:35 PIT TD James Conner, 2y run (PAT) 7-21
2 9:46 PIT FG Chris Boswell, 50y 7-24
2 5:04 CAR TD Christian McCaffrey, 25y catch (PAT) 14-24
2 3:08 PIT TD Antonio Brown, 53y catch (PAT) 14-31
3 8:18 PIT TD Vance McDonald, 12y catch (PAT) 14-38
3 0:18 PIT TD Jesse James, 8y catch (PAT) 14-45
4 14:55 PIT TD Jaylen Samuels, 6y catch (PAT) 14-52
4 5:35 CAR TD Christian McCaffrey, 1y run (PAT) 21-52

Le snippet du TNF la semaine dernière commençait ainsi (sans les stats) : « Naufrage intégral des Raiders après leur premier drive : non seulement Derek Carr n’a pas pu faire grand-chose à cause d’une protection à la rue, mais la seule chose qui marchait à peu près – le jeu au sol – a été totalement sorti du match ; la faute à une défense passoire qui a transformé la première titularisation du sophomore non-drafté Nick Mullens en joyeuse aventure. »

Ben Roethlisberger (22/25, 328y, 5TD) n’a jamais été un sophomore non-drafté, mais pour le reste, remplacez « Raiders » par « Panthers » et c’est la même chose : après un premier drive méthodique et couronné de succès, les Steelers ont scoré deux TDs en deux actions (une offensive et une défensive) et les vannes se sont ouvertes. Si on exclut le dernier drive de la 1e MT, Pittsburgh a marqué sur SEPT drives successifs.

Pas inquiété pour un sou derrière sa superbe ligne offensive (1 sack + 2 QB Hits), Big Ben a pu poster un QB Rating parfait (158.3) en distribuant tranquillement au milieu d’une couverture perdue, puis sortir au début du 4e QT (!) ; James Conner (14t/73y/1TD), Antonio Brown (6r/96y/1TD), JuJu Smith-Schuster (3r/90y/1TD) et Vance McDonald (4r/44y/1TD) en ont profité. En face, Cam Newton (23/29, 193y, 2TD, 1INT) a été bien plus harassé (5 sacks + 7 QB Hits) après le premier drive, lançant un pick-6 coupable, et seul Christian McCaffrey (19t/138y/3TD) s’en est sorti ; Cameron Heyward (3tcks + 2TFLs + 2sks + 2QBHs) a été le fer de lance du pass-rush des locaux.

 

New Orleans Saints 51 @ 14 Cincinnati Bengals

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
NEW ORLEANS SAINTS (8-1) 7 28 10 6 51
Cincinnati Bengals (5-4) 7 0 0 7 14

QT Tps Éq. Type Action Score
1 6:30 NO TD Michael Thomas, 7y catch (PAT) 7-0
1 1:56 CIN TD John Ross, 2y catch (PAT) 7-7
2 13:33 NO TD Mark Ingram II, 28y catch (PAT) 14-7
2 5:34 NO TD Alvin Kamara, 4y run (PAT) 21-7
2 1:22 NO TD Alvin Kamara, 1y run (PAT) 28-7
2 0:02 NO TD Michael Thomas, 17y catch (PAT) 35-7
3 9:04 NO FG Wil Lutz, 29y 38-7
3 2:25 NO TD Drew Brees, 1y run (PAT) 45-7
4 10:41 NO FG Wil Lutz, 42y 48-7
4 7:17 NO FG Wil Lutz, 41y 51-7
4 4:42 CIN TD Jeff Driskel, 27y run (PAT) 51-14

Le match était fini à la mi-temps, derrière Drew Brees (22/25, 265y, 3TD + 2c/3y/1TD) qui a dépassé Brett Favre pour devenir le 2e QB de tous les temps en TDs (509), Mark Ingram II (16t/162y/1TD), Alvin Kamara (16t/102y/2TD) et Michael Thomas (8r/70y/2TD). New Orleans a mangé l’horloge (39:46), alors qu’Andy Dalton (12/20, 153y, 1TD, 2INT) n’a pas pu lutter malgré Tyler Boyd (3r/65y) et Joe Mixon (13t/85y).

 

Atlanta Falcons 16 @ 28 Cleveland Browns

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Atlanta Falcons (4-5) 0 10 0 6 16
CLEVELAND BROWNS (3-6-1) 7 7 14 0 28

QT Tps Éq. Type Action Score
1 4:36 CLE TD Rashard Higgins, 28y catch (PAT) 0-7
2 12:18 ATL FG Giorgio Tavecchio, 40y 3-7
2 5:04 ATL TD Julio Jones, 1y catch (PAT) 10-7
2 0:55 CLE TD Nick Chubb, 13y catch (PAT) 10-14
3 10:27 CLE TD Duke Johnson Jr., 11y catch (PAT) 10-21
3 8:45 CLE TD Nick Chubb, 92y run (PAT) 10-28
4 4:24 ATL TD Austin Hooper, 3y catch (no 2pt) 16-28

Le changement de Coordinateur Offensif était-il le boost qu’attendait Cleveland ? Toujours est-il que Freddie Kitchens vient de permettre à Baker Mayfield (17/20, 216y, 3TD + 6c/20y) de faire son match le plus complet, bien assisté par l’explosion de Nick Chubb (23t/209y/2TD) qui a scoré le plus long TD de l’histoire des Browns. Il est toujours compliqué de faire confiance aux receveurs, mais quand le jeu au sol avance ainsi, nul besoin. Certes, la défense d’Atlanta a aidé, mais le playcall semble bien plus créatif pour mettre les jeunes talents en position de réussir (même si cela peut se retourner contre eux, cf. l’INT sur le trick play).

Et la défense, que l’on sait déjà compétente, a fait le reste : Matt Ryan (38/52, 330y, 2TD + 1fbl) a fait un bon match avec notamment une passe de TD sur 4e improbable, mais les Falcons sont retombés dans leur travers une fois dans le terrain de Cleveland, avec notamment ce stop encaissé à quelques centimètres alors qu’un simple plongeon d’un QB de 1m93 aurait suffi. La protection a également eu un peu de mal (2 sacks + 4 QB Hits) alors que Mayfield n’a pas été touché du match.

 

Jacksonville Jaguars 26 @ 29 Indianapolis Colts

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Jacksonville Jaguars (3-6) 7 9 7 3 26
INDIANAPOLIS COLTS (4-5) 14 15 0 0 29

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:26 IND TD Eric Ebron, 53y catch (PAT) 0-7
1 2:58 JAC TD Donte Moncrief, 80y catch (PAT) 7-7
1 0:00 IND TD Eric Ebron, 2y run (PAT) 7-14
2 9:19 IND TD Eric Ebron, 12y catch (PAT) 7-21
2 5:53 JAC TD Leonard Fournette, 1y run (no PAT) 13-21
2 1:46 IND TD Mo Alie-Cox, 1y catch (2pt) 13-29
2 0:05 JAC FG Josh Lambo, 28y 16-29
3 6:25 JAC TD Leonard Fournette, 1y catch (PAT) 23-29
4 4:03 JAC FG Josh Lambo, 55y 26-29

Tiens, les Colts bipolaires, cela faisait longtemps ! Encore une fois Indy n’a joué qu’une mi-temps et doit à un fumble sur le dernier drive des Jags de s’en sortir avec une victoire importante. La 1e Compagnie des Tight Ends avait pourtant fait le travail : Eric Ebron (4t/71y/3TD) a été inarrêtable avec une assist de Mo Alie-Cox (2r/28y/1TD) ; si vous rajoutez une ligne parfaite (0 sack + 2 QB Hits), T.Y. Hilton (3r/77y) et le jeu au sol (23c/81y/1TD), vous avez un Andrew Luck (21/29, 285y, 3TD, 1INT) heureux qui en est à son 6e match consécutif avec 3+ TDs, rejoignant Tom Brady et Peyton Manning.

Et puis l’attaque est tombée dans un trou, et les Jags sont revenus derrière un match propre de Blake Bortles (26/38, 320y, 2TD) et les charges de Leonard Fournette (29t/109y/2TD) qui a surtout fait du dégât en réception. Donte Moncrief (3r/98y/1TD) s’est montré contre son ancienne équipe et les visiteurs ont menacé de revenir à égalité jusqu’à la fin et ce fumble forcé par Kenny Moore sur Rashad Greene. La finale AFC semble déjà d’un autre siècle à Jacksonville.

 

Detroit Lions 22 @ 34 Chicago Bears

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Detroit Lions (3-6) 0 7 3 12 22
CHICAGO BEARS (6-3) 13 13 8 0 34

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:22 CHI TD Tarik Cohen, 3y run (no PAT) 0-6
1 0:38 CHI TD Allen Robinson, 36y catch (PAT) 0-13
2 11:24 CHI TD Anthony Miller, 45y catch (no PAT) 0-19
2 8:14 CHI TD Mitchell Trubisky, 4y run (PAT) 0-26
2 1:05 DET TD Kerryon Johnson, 1y run (PAT) 7-26
3 13:23 DET FG Matt Prater, 52y 10-26
3 2:50 CHI TD Allen Robinson, 26y catch (2pt) 10-34
4 8:30 DET TD Kenny Golladay, 5y catch (no 2pt) 16-34
4 7:21 DET TD Kerryon Johnson, 13y catch (no 2pt) 22-34

Ne vous fiez pas au score final : sans Golden Tate ni Darius Slay, ces Lions n’avaient aucune chance contre des Bears qui ont dominé des deux côtés du ballon. Mitch Trubisky (23/30, 355y, 3TD + 3c/18y/1TD) a été parfait, lasérisant à volonté et courant pour se dégourdir les jambes ; Allen Robinson (6r/133y/2TD) et Anthony Miller (5r/122y/1TD) se sont amusés dans la couverture. Matthew Stafford (25/42, 274y, 2TD, 2INT) a été encore une fois concassé tout le match (6 sacks + 9 QB Hits) ; Kerryon Johnson (20t/89y/2TD + 1fbl) et Kenny Golladay (6r/78y/1TD) ont un peu surnagé. Khalil Mack (5tcks + 2TFLs + 2sks + 2QBHs) a signé son retour et Roquan Smith (10tcks + 1TFL + 1sk + 1QBH + 1PD) a définitivement pris ses aises.

 

Arizona Cardinals 14 @ 26 Kansas City Chiefs

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Arizona Cardinals (2-7) 7 0 7 0 14
KANSAS CITY CHIEFS (9-1) 10 10 0 6 26

QT Tps Éq. Type Action Score
1 14:04 KC TD Tyreek Hill, 37y catch (PAT) 0-7
1 8:03 ARI TD David Johnson, 9y catch (PAT) 7-7
1 3:00 KC FG Harrison Butker, 45y 7-10
2 12:29 KC FG Harrison Butker, 46y 7-13
2 5:31 KC TD Tyreek Hill, 14y catch (PAT) 7-20
3 7:48 ARI TD David Johnson, 1y run (PAT) 14-20
4 10:14 KC TD Spencer Ware, 3y run (no 2pt) 14-26

Patrick Mahomes (21/28, 249y, 2TD + 4c/21y) est le nouveau recordman de TDs à la passe des Chiefs en une saison, dépassant le HOFer Len Dawson avec 31. Le match a été plutôt tranquille grâce au duo habituel Tyreek Hill (8t/137y/2TD) – Kareem Hunt (18t/96y) même si le score ne le reflète pas ; les Cards n’ont jamais semblé en position de vraiment prendre l’avantage : la défense a fait son maximum, mais l’attaque est plombée par une ligne indigente (5 sacks + 13 QB Hits).

Il serait vraiment intéressant de voir Josh Rosen (22/39, 208y, 1TD, 2INT) avec une protection potable et d’autres armes aux côtés de David Johnson (28t/183y/2TD) et Larry Fitzgerald (6r/50y) ; au passage, ce dernier est devenu le deuxième receveur de l’histoire en yards derrière Jerry Rice avec 15952. Les pass-rushers C.Jones se sont gavés, que ce soit Chandler Jones (3tcks + 2TFLs + 2sks + 3QBHs) ou Chris Jones (3tcks + 2TFLs + 2sks + 3QBHs + 1FF + 2PDs).

 

New England Patriots 10 @ 34 Tennessee Titans

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
New England Patriots (7-3) 3 7 0 0 10
TENNESSEE TITANS (5-4) 17 7 3 7 34

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:29 TEN TD Jonnu Smith, 4y catch (PAT) 0-7
1 9:19 NE FG Stephen Gostkowski, 52y 3-7
1 5:58 TEN TD Corey Davis, 23y catch (PAT) 3-14
1 2:35 TEN FG Ryan Succop, 33y 3-17
2 12:49 NE TD James Develin, 1y run (PAT) 10-17
2 1:09 TEN TD Derrick Henry, 1y run (PAT) 10-24
3 4:15 TEN FG Ryan Succop, 31y 10-27
4 7:13 TEN TD Derrick Henry, 10y run (PAT) 10-34

Que la NFL se le dise : ces Titans semblent avoir atteint une certaine plénitude depuis leur bye week ; la victoire à Dallas était solide, celle contre New England l’est encore plus. Mike Vrabel doit aimer la célèbre conférence de presse de Mike Singletary à San Francisco après la débâcle Vernon Davis quand il dit qu’il est « old school » et qu’il veut que « son équipe frappe les adversaires dans la bouche » ; c’est ce que Tennessee a fait à New England tout le match.

L’attaque menée par un Marcus Mariota (16/24, 228y, 2TD + 2c/21y) en contrôle a su mettre quelques banderilles grâce à Corey Davis (7r/125y/1TD) et Jonnu Smith (3r/45y/1TD) avant de laisser le duo Derrick Henry (11c/58y/2TD) – Dion Lewis (20c/57y) porter la charge. La défense, elle, n’a pas laissé beaucoup de répit à Tom Brady (21/41, 254y), affaibli par des blessures sur l’OL, l’absence du Gronk’ et quelques drops de Josh Gordon (4r/81y) ; la pression a été constante (3 sacks + 6 QB Hits) avec notamment un Wesley Woodyard (10tcks + 1.5TFL + 1.5sk + 3QBHs) en feu. New England a ramé tout le match, notamment en 3e tentative (3/15).

 

Washington Redskins 16 @ 3 Tampa Bay Buccaneers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
WASHINGTON REDSKINS (6-3) 3 3 0 10 16
Tampa Bay Buccaneers (3-6) 0 3 0 0 3

QT Tps Éq. Type Action Score
1 0:10 WAS FG Dustin Hopkins, 43y 3-0
2 2:03 TB FG Chandler Catanzaro, 33y 3-3
2 0:20 WAS FG Dustin Hopkins, 43y 6-3
4 14:07 WAS TD Josh Doctson, 6y catch (PAT) 13-3
4 12:03 WAS FG Dustin Hopkins, 26y 16-3

Les Bucs sont la première équipe de l’histoire à terminer avec 450+ yards et 3 points ou moins. Tampa Bay n’a eu aucun mal à avancer (501 yards totaux), mais la redzone a été leur kryptonite (0/5) avec une INT, un FG raté, un FG réussi, un fumble sur snap qui termine en FG raté et un fumble. Les efforts de Ryan Fitzpatrick (29/41, 406y, 2INT + 8c/35y + 1fbl) ? De Charles Godwin (7r/103y) ? De Jacquizz Rodgers (9t/102y + 1fbl) ? La bulle.

Cela a suffi pour une attaque des Reds minée par les blessures et qui a manqué de vie : Alex Smith (19/27, 178y, 1TD) a fait du Alex Smith, Adrian Peterson (19c/68y) a eu un peu de mal mais a été solide, comme le Kicker Dustin Hopkins (3/3 FG + 1/1 XP), et cela a suffi avec une défense qui a forcé des ballons volés (4 turnovers), mais cela reste quand même inquiétant.

 

Buffalo Bills 41 @ 10 New York Jets

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
BUFFALO BILLS (3-7) 14 17 7 3 41
New York Jets (3-7) 0 3 7 0 10

QT Tps Éq. Type Action Score
1 14:11 BUF TD LeSean McCoy, 28y run (PAT) 7-0
1 2:12 BUF TD Jason Croom, 0y fumble return (PAT) 14-0
2 13:52 BUF FG Stephen Hauschka, 54y 17-0
2 7:58 BUF TD Dion Dawkins, 7y catch (PAT) 24-0
2 0:42 BUF TD LeSean McCoy, 1y run (PAT) 31-0
2 0:00 NYJ FG Jason Myers, 55y 31-3
3 6:32 NYJ TD Isaiah Crowell, 5y run (PAT) 31-10
3 0:33 BUF TD Zay Jones, 8y catch (PAT) 38-10
4 2:44 BUF FG Stephen Hauschka, 31y 41-10

Uh… OK, Jets, OK. OOOOOOOOOOOK. Vous étiez juste à un TD de plus de Buffalo de prendre en un match la moitié des points marqués par les Bills depuis le début de la saison (96). À domicile. Face à un QB qui était sur son canapé il y a deux semaines. Et qui a lancé une passe de TD à son Left Tackle.

Donc, Matt Barkley (15/25, 232y, 2TD) a été Jim Kelly, LeSean McCoy (27t/118y/2TD) a été Thurman Thomas, Robert Foster (3r/105y) a été Andre Reed, Zay Jones (8r/93y/1TD) a été James Lofton, et les Jets ont joué le rôle de l’AFC durant la période 1990-1993. C’est la période des reconstitutions historiques avec le centenaire de l’armistice de 1918 après tout. En face, Josh McCown (17/34, 135y, 2INT) a implosé dans une attaque indigente (199 yards totaux). C’est le genre de performances globales qui virent des Head Coachs.

 

Los Angeles Chargers 20 @ 6 Oakland Raiders

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
LOS ANGELES CHARGERS (7-2) 0 10 7 3 20
Oakland Raiders (1-8) 3 0 0 3 6

QT Tps Éq. Type Action Score
1 2:51 OAK FG Daniel Carlson, 46y 0-3
2 5:47 LAC FG Mike Badgley, 27y 3-3
2 0:24 LAC TD Keenan Allen, 11y catch (PAT) 10-3
3 12:32 LAC TD Melvin Gordon, 66y catch (PAT) 17-3
4 14:49 OAK FG Daniel Carlson, 30y 17-6
4 7:12 LAC FG Mike Badgley, 41y 20-6

Bonne nouvelle : c’est probablement la performance défensive la plus complète des Raiders cette saison, avec des Bolts qui ont mis du temps à trouver la solution ; cela se voit dans la production générale (335 yards totaux), en 3e tentative (2/10) et dans la pression (1 sack + 6 QB Hits). Mauvaise nouvelle : ils ont fini par trouver la solution et n’ont pas été inquiétés par la suite car l’attaque manque toujours de punch dans la zone de vérité.

Philip Rivers (18/26, 223y, 2TD, 1INT) a été patient et s’est reposé – comme toujours – sur l’inarrêtable Melvin Gordon (23t/165y/1TD) ainsi que Keenan Allen (6r/57y/1TD) pour faire le gros du travail et assurer la victoire. Derek Carr (24/37, 243y) a également été aidé avec Doug Martin (18t/92y), Jared Cook (4r/52y) ou Jalen Richard (8t/59y), mais l’attaque des locaux manque d’explosivité et elle a été aphone en redzone (0/3) ; c’est trop peu contre une équipe solide comme les Bolts.

 

Miami Dolphins 12 @ 31 Green Bay Packers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Miami Dolphins (5-5) 3 6 3 0 12
GREEN BAY PACKERS (4-4-1) 7 7 14 3 31

QT Tps Éq. Type Action Score
1 6:07 GB TD Davante Adams, 7y catch (PAT) 0-7
1 1:18 MIA FG Jason Sanders, 37y 3-7
2 14:53 GB TD Aaron Jones, 2y run (PAT) 3-14
2 10:29 MIA FG Jason Sanders, 25y 6-14
2 2:49 MIA FG Jason Sanders, 47y 9-14
3 11:43 MIA FG Jason Sanders, 40y 12-14
3 9:33 GB TD Aaron Jones, 10y run (PAT) 12-21
3 7:25 GB TD Davante Adams, 25y catch (PAT) 12-28
4 8:53 GB FG Mason Crosby, 38y 12-31

L’immortel Frank Gore (15t/102y) vient de réussir sa 14e saison consécutive à 500+ yards au sol, un record NFL qui prouve – si besoin – sa longévité et sa disponibilité. Avec Danny Amendola (7r/72y), il a bien aidé Brock Osweiler (23/37, 213y, 1INT + 1fbl) à avancer sur le terrain, mais il est compliqué de gagner quand votre efficacité en redzone (0/3) est aux antipodes de celle de l’adversaires (4/4), et quand votre protection s’effondre (6 sacks + 9 QB Hits).

Après un mauvais départ, la défense a pourtant fait son maximum au milieu du match pour freiner Aaron Rodgers (19/28, 199y, 2TD + 6c/21y) et surtout un Aaron Jones (18t/172y/2TD) qui reçoit enfin les ballons qu’il mérite ; mais elle a fini par craquer logiquement même si l’attaque des locaux ne tourne toujours pas à plein régime avec les absents : Davante Adams (4r/57y/2TD) est le sauveur alors que Marquez Valdes-Scantling (6r/44y) confirme qu’il a la confiance de Rodgers. Gros matchs du Fin Robert Quinn (3tcks + 1.5TFL + 1.5sk + 3QBHs) et découverte du Safety Packer Raven Greene (1tck + 1TFL + 1sk + 1QBH + 1PD) + un fake punt réussi.

 

Seattle Seahawks 31 @ 36 Los Angeles Rams

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Seattle Seahawks (4-5) 14 0 7 10 31
LOS ANGELES RAMS (9-1) 7 10 3 16 36

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:16 SEA TD Nick Vannett, 8y catch (PAT) 7-0
1 6:41 LAR TD Gerald Everett, 10y catch (PAT) 7-7
1 3:42 SEA TD Rashaad Penny, 18y run (PAT) 14-7
2 14:48 LAR FG Greg Zuerlein, 35y 14-10
2 2:48 LAR TD Todd Gurley II, 17y run (PAT) 14-17
3 9:44 LAR FG Greg Zuerlein, 37y 14-20
3 4:20 SEA TD Tyler Lockett, 23y catch (PAT) 21-20
4 14:54 LAR TD Tyler Higbee, 10y catch 21-26
4 9:52 SEA FG Sebastian Janikowski, 33y 24-26
4 7:34 LAR FG Greg Zuerlein, 20y 24-29
4 5:49 LAR TD Brandin Cooks, 9y run (PAT) 24-36
4 1:56 SEA TD Mike Davis, 3y catch (PAT) 31-36

On savait que la défense au sol des Rams était son point faible, mais elle lui jouera de sales tours en playoffs : Seattle a couru sur la tête de L.A. (34c/273y/1TD) et a été à un drive final de l’emporter (deuxième crève-coeur consécutif pour les Hawks). Rashaad Penny (12c/108y/1TD) et Mike Davis (15t/80y/1TD) ont régulièrement trouvé les espaces, alors que Russell Wilson (17/26, 176y, 3TD + 9c/92y + 1fbl) a fait son numéro habituel, mais le sack/fumble en 4e QT a été fatal car il a fourni l’écart final impossible à combler.

Cependant, le coureur de l’autre côté n’a pas été mal non plus : Todd Gurley II (19t/160y/1TD) a bien rebondi après le match de New Orleans, assisté par Brandin Cooks (11t/109y/1TD) et Robert Woods (7t/106y) ; Jared Goff (28/39, 318y, 2TD) continue de distribuer à la perfection. La défense a fait le reste avec une grosse pression (4 sacks + 10 QB Hits) menée par Aaron Donald (4tcks + 3.5TFLs + 2.5sks + 5QBHs) alors que Dante Fowler s’est montré à la fois pour jouer les zéros (pénalités) et les héros (le sack/fumble forcé et récupéré). Mais Cooper Kupp est perdu pour la saison.

 

Dallas Cowboys 27 @ 20 Philadelphia Eagles

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
DALLAS COWBOYS (4-5) 3 10 0 14 27
Philadelphia Eagles (4-5) 0 3 10 7 20

QT Tps Éq. Type Action Score
1 6:59 DAL FG Brett Maher, 25y 3-0
2 3:41 DAL FG Brett Maher, 31y 6-0
2 1:33 PHI FG Jake Elliott, 56y 6-3
2 0:19 DAL TD Dak Prescott, 1y run (PAT) 13-3
3 9:36 PHI FG Jake Elliott, 26y 13-6
3 2:08 PHI TD Zach Ertz, 15y catch (PAT) 13-13
4 11:42 DAL TD Ezekiel Elliott, 7y catch (PAT) 20-13
4 7:27 PHI TD Zach Ertz, 1y catch (PAT) 20-20
4 3:19 DAL TD Ezekiel Elliott, 1y run (PAT) 27-20

Un duel tout d’abord défensif en diable s’est mué en duel offensif à l’orée du dernier QT, et ce sont les Boys qui ont émergé en vainqueurs grâce à un énorme match d’Ezekiel Elliott (25t/187y/2TD) et quelques actions cruciales de la défense menée par un impérial Leighton Vander Esch (13tcks + 1TFL + 1PD + 1INT). Dak Prescott (26/36, 270y, 1TD) a fait le reste grâce à Amari Cooper (6r/75y), Cole Beasley (4r/37y) et Allen Hurns (2r/40y), et ce malgré une grosse pression de Philly (4 sacks + 10 QB Hits) ; les blessures dans l’arrière-garde des Eagles ont été trop lourdes à supporter entre Sidney Jones, Jalen Mills et Ronald Darby.

L’attaque des Eagles continue de payer le manque d’avancée au sol (16c/71y) à part une action, forçant Carson Wentz (32/44, 360y, 2TD, 1INT) a trouvé des solutions avec son bras ; ses connexions avec Zach Ertz (14r/145y/2TD) et Nelson Agholor (5r/83y) sont toujours aussi importantes, mais il n’y a pas eu de troisième larron, et sûrement pas Golden Tate. Cette escouade n’a plus la verve de 2017 et cela se voit.

 

New York Giants 27 @ 23 San Francisco 49ers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
NEW YORK GIANTS (2-7) 7 3 10 7 27
San Francisco 49ers (2-8) 3 10 7 3 23

QT Tps Éq. Type Action Score
1 10:13 SF FG Robbie Gould, 53y 0-3
1 2:43 NYG TD Odell Beckham Jr., 10y catch (PAT) 7-3
2 13:05 SF TD Matt Breida, 3y run (PAT) 7-10
2 1:50 NYG FG Aldrick Rosas, 20y 10-10
2 0:02 SF FG Robbie Gould, 36y 10-13
3 8:09 SF TD Matt Breida, 11y catch (PAT) 10-20
3 6:36 NYG TD Odell Beckham Jr., 20y catch (PAT) 17-20
3 2:10 NYG FG Aldrick Rosas, 31y 20-20
4 2:46 SF FG Robbie Gould, 30y 20-23
4 0:53 NYG TD Sterling Shepard, 3y catch (PAT) 27-23

Les 49ers terminent avec plus de yards (374 yards totaux) et plus de possession (34:14), mais ils ont donné trop souvent le bâton pour se faire battre dans ce match, aidant plusieurs fois les Giants avec des pénalités (10 pénalités pour 97 yards), une INT dans leur propre redzone ou de mauvaises couvertures sur équipes spéciales. Enfin bien protégé, Eli Manning (19/31, 188y, 3TD) a fait le travail même s’il n’a pas été parfait, ratant plusieurs lancers ; il a quand même réussi à mener plusieurs drives, dont celui de la victoire, grâce notamment à Saquon Barkley (24t/100y) et Odell Beckham Jr. (4r/73y/2TD).

Nick Mullens (27/39, 250y, 1TD, 2INT) est un peu redescendu sur Terre avec ses deux INTs déviées dans les mains de B.J. Goodson, mais il n’a jamais lâché ; il a surtout visé l’énorme George Kittle (9r/83y), mais il s’est également tourné vers Marquise Goodwin (4r/69y). Matt Breida (20t/132y/2TD) continue d’être une arme formidable pour cette attaque, à tel point que quand quelqu’un d’autre porte le cuir cela ne marche plus aussi bien. Cependant, dans un match entre deux équipes proches, ce sont les pertes de balle des locaux qui ont fait la différence (2 turnovers).