Fiche SB : Super Bowl XXXVIII

 

Présentation

 

Match Carolina Panthers 2932 New England Patriots
Date 1er Février 2004
Lieu Reliant Stadium, Houston, Texas
MVP Tom BRADY, Quarterback, New England Patriots
Ligne Vegas New England Patriots, +7
Arbitre Ed HOCHULI

 

Le champion AFC : New England Patriots

 

Head Coach Bill BELICHICK
Record 14-2 (1er AFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Tennessee Titans, 17-14
Conference Championship : vs. Indianapolis Colts, 24-14

 

Troy Brown

Pour la deuxième fois en trois ans (et la quatrième fois au total), les Patriots atteignent le Super Bowl ; cette fois ils ne se présentent pas comme les victimes présumées, mais comme une équipe dominante qui a terminé 14-2. Elle a vu quelques changements pendant la saison : la libération de Lawyer Milloy suite à une bisbille sur son contrat a ouvert la porte à l’émergence de Tyrone Poole, alors que la signature de Rodney Harrison a créé une base arrière redoutable. La défense a également vu la signature du Nose Tackle Ted Washington au coeur de la 3-4 avec Richard Seymour à ses côtés, et le très solide quatuor de Linebackers McGinest – Bruschi – Phifer – Vrabel est toujours présent. Une escouade intransigeante qui avait été le point fort de New England il y a deux ans.

En attaque, sans surprise, Tom Brady a définitivement pris la place de Drew Bledsoe, et il continue de s’appuyer sur un jeu de course puissant avec Antowain Smith, et des cibles sous-cotées comme Troy Brown, Deion Branch et le Tight End Daniel Graham ; sans oublier le polyvalent Kevin Faulk.

Titulaires :

  • Quarterback : Tom BRADY.
  • Coureurs : Antowain SMITH, Larry CENTERS.
  • Receveurs : Deion BRANCH, Troy BROWN.
  • Tight End : Daniel GRAHAM.
  • Centre : Dan KOPPEN.
  • Guards : Russ HOCHSTEIN, Joe ANDRUZZI.
  • Offensive Tackles : Matt LIGHT, Tom ASHWORTH.
  • Nose Tackle : Ted WASHINGTON.
  • Defensive Ends : Bobby HAMILTON, Richard SEYMOUR.
  • Inside Linebackers : Tedy BRUSCHI, Roman PHIFER.
  • Outside Linebackers : Willie MCGINEST, Mike VRABEL.
  • Cornerbacks : Ty LAW, Tyrone POOLE.
  • Safeties : Eugene WILSON, Rodney HARRISON.
  • Kicker : Adam VINATIERI.
  • Punter : Ken WALTER.

 

Le champion NFC : Carolina Panthers

 

Head Coach John FOX
Record 11-5 (1er NFC South)
Playoffs Wild Card : vs. Dallas Cowboys, 29-10
Divisional Playoff : @ Saint-Louis Rams, 29-23 (2OT)
Conference Championship : vs. Philadelphia Eagles, 14-3

 

Qui aurait pu prévoir que les Panthers, nés seulement en 1995, allaient parvenir à leur premier Super Bowl alors qu’ils avaient posté un terrible 1-15 il y a seulement deux ans ? John Fox est arrivé entre-temps, et la franchise de Charlotte s’est rapidement améliorée pour finir 7-9 en 2002. La saison 2003 a été intense au niveau du suspense, à tel point que l’équipe a été surnommée les Cardiac Cats : plusieurs victoires à l’arrachée et/ou en prolongations, comme ce succès improbable en double prolongation lors du Divisional Round à Saint-Louis.

John Fox et Jake Delhomme

Cette équipe s’appuie avant tout sur la défense avec une ligne défensive redoutable comprenant Kris Jenkins, Mike Rucker et Julius Peppers ou une arrière-garde friande d’interceptions avec le quatuor Manning Jr – Howard – Minter – Grant. L’attaque est un mélange assez particulier entre un puissant jeu au sol mené par le duo Stephen Davis – DeShaun Foster, et le jeu aérien fantasque du cajun et ex-joueur de NFL Europe Jake Delhomme ; ce dernier possède des cibles explosives comme Muhsin Muhammad ou la pile électrique Steve Smith. Petit raccourci amusant : Delhomme est le deuxième Quarterback non-drafté à être titulaire au Super Bowl ; le premier était Kurt Warner avec les Rams en 1999… dont Delhomme était le remplaçant chez les Amsterdam Admirals de la NFL Europe.

Notons enfin que le Super Bowl prend définitivement ses quartiers au début du mois de février : afin de faire monter le suspense, la NFL a décidé de laisser deux semaines de repos après les finales de conférence (et en a profité pour insérer le Pro-Bowl au milieu).

Titulaires :

  • Quarterback : Jake DELHOMME.
  • Coureurs : Stephen DAVIS, Brad HOOVER.
  • Receveurs : Muhsin MUHAMMAD, Steve SMITH.
  • Tight End : Jermaine WIGGINS.
  • Centre : Jeff MITCHELL.
  • Guards : Jeno JAMES, Kevin DONNALLY.
  • Offensive Tackles : Todd STEUSSIE, Jordan GROSS.
  • Defensive Tackles : Brentson BUCKNER, Kris JENKINS.
  • Defensive Ends : Julius PEPPERS, Mike RUCKER.
  • Middle Linebacker : Dan MORGAN.
  • Outside Linebackers : Greg FAVORS, Will WITHERSPOON.
  • Cornerbacks : Ricky MANNING JR, Reggie HOWARD.
  • Safeties : Mike MINTER, Deon GRANT.
  • Kicker : John KASAY.
  • Punter : Todd SAUERBRUN.

 

1er Quart-Temps
Carolina 0 – New England 0

 

Adam Vinatieri de New England donne le coup d’envoi qui est remonté 18 yards par Rod Smart ; Carolina part de ses 23 yards.

 

Drive de Carolina : 14:54, balle sur CAR 23

 

Sans grande surprise, les Panthers démarrent au sol avec deux courses de Stephen Davis pour 7 yards. Cela force Jake Delhomme à lancer sa première passe en 3e tentative, mais la couverture fait un excellent travail et il ne peut trouver Steve Smith. C’est un rapide 3&out et un punt pour le premier drive de ce match ; Troy Brown réussit un excellent premier retour de 28 yards qui place la balle dans la moitié de terrain de Carolina.

 

Drive de New England : 13:12, balle sur CAR 47

 

Tom Brady perce immédiatement la défense avec une play-action et une complétion de 16 yards pour ce même Brown. Kevin Faulk ajoute 5 yards au sol avant que le Quarterback ne continue son excellent début de match par une passe réussie de 12 yards vers Brown. Un blitz le force à lancer en touche, puis il commet un faux départ, ce qui repousse l’attaque en 2e&15.

Il envoie une passe trop longue à travers l’en-but, puis donne le ballon à Antowain Smith qui n’avance que d’un yard. La défense de Carolina a bien tenu mais concède quand même un Field Goal de 31 yards. Sauf qu’à la surprise générale, le héros du Super Bowl XXXVI Adam Vinatieri le manque sur la droite des poteaux !

 

Drive de Carolina : 10:29, balle sur CAR 21

 

Les champions NFC peuvent respirer, et repartir en attaque… mais la défense des Patriots reste intransigeante : le Linebacker Roman Phifer mène la charge pour stopper Stephen Davis après 2 yards, une passe longue de Delhomme pour Muhsin Muhammad est imprécise car le receveur est bien couvert, et finalement le Linebacker Mike Vrabel sacke le Quarterback pour une perte de 9 yards. Un nouveau 3&out.

 

Drive de New England : 9:12, balle sur NE 38

 

Bien protégé, Brady tente une passe vers David Givens mais elle est trop en avant du receveur, et le Safety Deon Grant manque d’un cheveu de l’intercepter. Antowain Smith gagne ensuite 7 yards avec une course et une passe, mais Dan Morgan stoppe le joueur avant le first down. À leur tour, les Patriots font un 3&out et doivent se dégager.

 

Drive de Carolina : 7:29, balle sur CAR 11

 

Carolina est toujours à la recherche de son premier first down… et ce n’est pas son troisième drive qui va lui apporter : Davis est toujours parfaitement contenu (2 yards), Steve Smith est rapidement poussé dehors par le Cornerback Ty Law sur une petite passe de Delhomme, et le Quarterback s’échappe miraculeusement d’un sack du Defensive End Jarvis Green pour lancer la balle en touche.

Encore un 3&out dans un début de match ultra-défensif, comme on pouvait s’y attendre vu les deux équipes. Une pénalité pour retard de jeu fait encore reculer l’unité de punt, et malgré un fumble de Troy Brown qu’il récupère, les Patriots repartent de nouveau dans le camp des Panthers.

 

Drive de New England : 6:02, balle sur CAR 49

 

Antowain Smith démarre bien le drive avec une course de 7 yards en plein milieu ; Brady obtient le first down par une passe de 4 yards pour le receveur Deion Branch. Le duo est de nouveau utilisé et gagne cette fois 7 yards en deux actions, plaçant New England en 3e&3.

Les champions AFC essaient une tactique surprise avec une end around pour Troy Brown mais le Linebacker Will Witherspoon ferme la porte et plaque le receveur pour une perte de 10 yards ; non seulement cela stoppe le drive, mais cela empêche un Field Goal. C’est donc un nouveau punt de Ken Walter qui positionne Carolina près de son en-but.

 

Drive de Carolina : 3:04, balle sur CAR 8

 

Delhomme vise Muhammad mais la passe est déviée. Davis gagne 3 yards, ne parvenant pas à faire beaucoup mieux contre cette défense pour l’instant. Il faut une pénalité pour holding défensif de Law sur Muhammad pour que les Cats obtiennent enfin leur premier first down du match.

Cela prouve bien leur difficulté en attaque, et ils ne parviennent pas à en gagner un deuxième derrière : Davis est plaqué après 4 yards, la pression force une passe manquée de Delhomme, et l’autre coureur DeShaun Foster ne peut engranger que 3 yards. Les joueurs de Charlotte doivent encore punter alors que le premier quart-temps touche à sa fin.

 

Drive de New England : 0:35, balle sur NE 32

 

Brady ne parvient pas à se connecter avec Brown, mais Antowain Smith couvre 9 yards au sol sur la dernière action d’un premier quart-temps défensif en diable : aucun point marqué et seulement quatre first downs (dont un sur pénalité).

 

2e Quart-Temps
Carolina 0 – New England 0

 

Le cinquième first down du match ne vient pas sur la première action du deuxième quart-temps : Antowain Smith se prend un mur sur la gauche de la ligne offensive et ne gagne aucun terrain ; 3&out et un dégagement pour New England.

 

Drive de Carolina : 14:12, balle sur CAR 37

 

Malgré son inefficacité, Delhomme ne se décourage pas et vise de nouveau long vers Steve Smith ; l’explosif receveur est un peu trop court, ayant pourtant battu la double couverture. Sur l’action suivante, le début de match très compliqué de Davis continue avec un trio de défenseurs le plaquant pour une perte de 2 yards, puis Willie McGinest sacke le Quarterback pour une perte de 11 yards.

Après 17 minutes de jeu et cinq drives, les Panthers ont accumulé exactement 0 yards nets (19 à la course, un à la passe, 20 perdus sur sacks) et un first down sur pénalité.

 

Drive de New England : 13:05, balle sur NE 25

 

On s’attend donc plus à voir un long drive des Patriots que des Panthers, d’autant plus que New England pourrait déjà mener 3-0 sans le raté (inhabituel) de Vinatieri. Antowain Smith continue son bon travail avec 8 yards en deux courses, puis le Defensive Tackle Kris Jenkins donne un first down via un hors-jeu. Brady trouve Brown pour 6 yards, puis Faulk gagne le first down avec une course de 9 yards.

http://static.nfl.com/static/content/public/pg-photo/2015/10/16/0ap3000000558720/super-bowl-xxxviii-deion-branch_pg_600.jpgLe drive menace alors de caler : Faulk est stoppé pour un gain nul, Brady combine encore avec Brown pour 9 yards, mais le Quarterback est de suite arrêté sur un QB sneak. Bill Belichick décide de jouer la 4e&1 ; c’est un pari réussi : Antowain Smith force la porte pour le yard crucial… même si les ralentis ne sont pas totalement concluants. Brady continue de distribuer à courte distance en visant le Tight End Daniel Graham pour 3 yards, et Jenkins commet un nouveau hors-jeu.

Antowain Smith continue son entreprise de démolition avec 9 yards pour le first down, puis 2 yards. Cependant, Brady ne parvient pas à trouver Branch ni Givens, ce qui force un nouvel essai pour Adam Vinatieri. Le Kicker s’élance pour 36 yards : Shane Burton pousse la protection, lève les bras et dévie le Field Goal !

New England mène 7-1 en first downs et 105-0 en yards, mais le score est toujours nul et vierge. C’est un peu l’histoire des Cardiac Cats toute cette saison : une bonne étoile veille sur eux.

 

Drive de Carolina : 6:00, balle sur CAR 27

 

Néanmoins, cette bonne étoile ne peut pas tout rattraper. Sur le drive suivant, Davis perd 2 yards sur un gros plaquage du Defensive End Bobby Hamilton, Delhomme et Kris Mangum partagent les torts sur une passe ratée alors que le Tight End était tout seul, et surtout la défense réussit la première grosse action du match : Vrabel sacke le Quarterback sur son côté aveugle et lui arrache la balle ; Richard Seymour se précipite dessus pour redonner la possession en excellente position aux champions AFC.

 

Drive de New England : 5:15, balle sur CAR 20

 

Antowain Smith rapproche l’attaque avec une course de 6 yards, mais le duo Burton – Morgan le repousse pour une perte de 3 yards ensuite. Brady décide alors de prendre les choses en main : avec ses jambes – en gagnant 12 yards sur un scramble au centre du terrain – puis avec son bras – en trouvant Branch dans l’en-but.

Voici ENFIN les premiers points du match après 26:55 de jeu, établissant un record pour l’ouverture du score la plus tardive de l’histoire du Super Bowl (il avait fallu 22:26 à Pittsburgh au SB IX – et encore, c’était un safety sur un mauvais snap des Vikings).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 0 0
New England Patriots 0 7 7

 

New England réengage et le retour n’est déjà pas fameux, mais une pénalité pour brutalité repousse Carolina sur ses 5 yards.

 

Drive de Carolina : 2:58, balle sur CAR 5

 

Étant donné la « performance » de l’attaque des Panthers, ce touchdown des Patriots pourrait bien peser très lourd dans la balance ; Delhomme est forcé d’utiliser son bras pour remonter le terrain vu le temps restant, et sa ligne statistique est d’une passe réussie sur 8 tentées pour… un yard.

Le premier essai n’est pas rassurant : la passe longue pour Steve Smith est parfaitement défendue par Tyrone Poole. Il préfère remettre à Davis qui gagne 5 yards, cependant il va falloir autre chose, et le cajun le sait. Il a été largement inconstant toute la saison mais a été capable de fulgurances ; il va encore le prouver : il se connecte avec Ricky Proehl (l’ex-Ram) pour 13 yards ; c’est la deuxième passe complétée et le deuxième first down de Carolina.

Les troisièmes arrivent juste derrière : Delhomme délivre une merveille de passe lobée vers Muhammad pour 23 yards. Enfin lancé, le Quarterback délivre un nouveau lancer à Proehl pour 15 yards ; d’un seul coup les complétions et les yards pleuvent pour Carolina. La source semble néanmoins se tarir quand Delhomme ne parvient pas à atteindre Muhammad à deux reprises sur deux mauvais lancers.

Alors le Quarterback change de cible : son arc-en-ciel retombe pile dans les mains de Steve Smith qui a réussi à semer Poole ; le #89 entre dans l’en-but pour un touchdown égalisateur de 39 yards !

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 7 7
New England Patriots 0 7 7

 

Carolina rend la balle à New England qui repart de ses 22 yards.

 

Drive de New England : 1:14, balle sur NE 22

 

Après 27 premières minutes très défensives, deux touchdowns en 118 secondes… et ce n’est pas encore fini ; on sait ce que les Patriots peuvent faire avec un peu plus d’une minute à jouer. Pour ceux qui auraient raté le Super Bowl XXXVI, Brady délivre une deuxième séance : il trouve Givens pour 12 yards (le receveur sort intelligemment du terrain pour arrêter l’horloge), et surtout il répond à Delhomme avec sa passe longue personnelle pour Branch ; le receveur est plaqué par le Cornerback Ricky Manning Jr. après un gain de 52 yards.

Le #12 décide ensuite de se concentrer sur Givens pour la fin du drive : première passe trop longue dans l’en-but alors qu’il était seul, deuxième réussie pour 9 yards en esquivant un sack, et enfin troisième réussie dans l’en-but pour un touchdown de 5 yards grâce à une play-action. C’est une avalanche de points qui s’abat sur ce Super Bowl vraiment étrange.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 7 7
New England Patriots 0 14 14

 

New England tape un renvoi pourri pour éviter tout retour longue distance, ce qui permet quand même à Carolina de repartir de ses 47 yards.

 

Drive de Carolina : 0:12, balle sur CAR 47

 

Avec ces Cardiac Cats, 12 secondes peuvent largement suffire pour gagner la vingtaine de yards suffisante afin de rajouter un Field Goal. Les Patriots le savent et activent le mode préventif en défense, reculant pour contrer toute passe longue. C’est alors que John Fox prend tout le monde à revers… en appelant une course de Davis.

Les bloqueurs profitent de la surprise et ouvrent une grande brèche dans une défense trop loin pour réagir de suite ; le coureur avance de 21 yards en plein milieu du terrain ! Cela permet à Fox d’appeler un temps-mort à 7 secondes de la fin pour faire entrer John Kasay. Le Kicker réussit le Field Goal de 50 yards et la mi-temps est atteinte !

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 10 10
New England Patriots 0 14 14

 

Les observateurs ont du mal à comprendre ce qu’il vient de se passer : un record pour l’ouverture du score la plus tardive d’un Super Bowl avant une explosion improbable de 24 points en trois minutes ! Les Patriots rentrent au vestiaire avec un peu plus de confiance que les Panthers : ils pourraient mener 20-10 sans les deux Field Goals manqués ; s’ils nettoient leur jeu, ils peuvent dominer la deuxième mi-temps comme la première.

 

3e Quart-Temps
Carolina 10 – New England 14

 

À mi-temps folle, show de la mi-temps fou avec la fameuse controverse de Nipplegate… et un streaker. John Kasay donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps ; Bethel Johnson le remonte 19 yards jusqu’aux 26 yards de New England.

 

Drive de New England : 14:55, balle sur NE 26

 

Antowain Smith porte la balle deux fois pour 4 yards, puis Brady échappe au pass-rush et trouve Faulk ; Morgan et Grant font un énorme travail pour stopper le coureur avant le first down. C’est un rapide 3&out et un punt pour les champions AFC ; Kevin Walter ne passe pas un bon match, et les rebonds sont pour Carolina qui repart de ses 42 yards.

 

Drive de Carolina : 12:28, balle sur CAR 42

 

Stephen Davis ne trouve pas d’espace à gauche (2 yards), mais y arrive bien mieux au milieu pour 14 yards ; cependant, il y a une bonne raison à cela : un holding est sifflé contre le Guard Jeno James. Vrabel rend 5 de ces 10 yards avec un hors-jeu, puis le Tight End et ex-Patriot Jermaine Wiggins gagne le first down avec une réception de 15 yards où il casse le plaquage de Poole et saute par-dessus le Safety Eugene Wilson.

http://static.nfl.com/static/content/public/pg-photo/2015/10/16/0ap3000000558719/super-bowl-xxxviii-jake-delhomme_pg_600.jpgWiggins fait de nouveau mal à son ancienne équipe avec un gain de 6 yards, mais le Safety Rodney Harrison le stoppe immédiatement. Sur la tentative suivante, Delhomme semble trouver Muhammad qui fumble sous l’impact de Law ; le ballon est récupéré par Wilson. Cependant, les arbitres décrètent que le receveur n’a pas possédé la balle assez longtemps et que c’est donc une passe incomplète ; une décision discutable quand on voit le ralenti, mais elle n’est pas dans la liste des actions que l’on peut revoir à la vidéo.

Delhomme ne trouve pas Proehl non plus, et le drive cale ; c’est un nouveau punt dans une deuxième mi-temps qui semble recommencer comme la première, la pause ayant agi comme un couvercle de casserole.

 

Drive de New England : 9:13, balle sur NE 10

 

Brady repart en visant court : il complète vers Brown pour 5 yards et Faulk pour 7, obtenant le first down. Belichick décide de repasser ensuite par le sol : Antowain Smith gagne 4 et 3 yards. Faulk est utilisé sur la 3e tentative, mais la défense veille : le Defensive End Al Wallace plaque le coureur avant la limite des 10 yards.

C’est donc un autre 3&out et un dégagement alors que confirmation est faite : retour au combat défensif. Kevin Walter reprend ses esprits et fait un excellent punt, bien aidé par une pénalité pour un block illégal dans le dos qui repousse encore plus les Panthers dans leur camp.

 

Drive de Carolina : 5:53, balle sur CAR 10

 

À l’instar de la première mi-temps, la question est : quelle équipe cassera le status quo offensif ? Carolina commence son drive au sol avec Davis qui couvre 7 yards en deux courses, mais quand Delhomme tente de passer, la couverture est excellente ; un blitz finit par le sacker pour une perte de 9 yards via Harrison. Au tour des champions NFC de faire un 3&out et de punter.

 

Drive de New England : 3:57, balle sur NE 29

 

Le quart-temps file à grande vitesse et il ne reste déjà plus que quatre minutes à jouer. Brady réussit la meilleure action de la période avec une complétion de 16 yards pour Branch ; cela semble enfin lancer les hostilités offensives : Jenkins commet sa troisième pénalité du match avec un autre hors-jeu, puis Antowain Smith engrange 10 yards et un first down en deux courses.

Brady atteint Branch à nouveau pour 8 yards, mais un holding du Guard Joe Andruzzi sur l’action suivante repousse l’attaque de 10 yards. Peu importe : le Quarterback a enfin retrouvé son rythme, et grâce une belle play-action qui immobilise les Linebackers sur place, il peut trouver Graham tout seul derrière eux ; un gain de 33 yards. Antowain Smith rajoute 5 yards alors le troisième quart-temps, comme le premier, se termine sans point.

 

4e Quart-Temps
Carolina 10 – New England 14

 

Le quatrième ne devrait pas suivre le même chemin : Brady délivre une passe parfaite de 4 yards pour le Tight End Christian Fauria au bord de l’en-but pour un touchdown. Les arbitres le refusent – les ralentis ne sont pas concluants – mais ce n’est pas grave : une pénalité pour holding défensif rapproche un peu les Patriots, et Antowain Smith convertit en un touchdown de 2 yards pour creuser l’écart.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 10 0 0 10
New England Patriots 0 14 0 7 21

 

New England frappe le réengagement et Carolina repart de ses 19 yards.

 

Drive de Carolina : 14:44, balle sur CAR 19

 

À la fin de la première mi-temps, le touchdown des champions AFC avait réveillé les champions NFC, ouvrant les portes à quelques minutes de folie. Va-t-on encore avoir droit à la même chose ?

https://media.gettyimages.com/photos/carolinas-steve-smith-makes-fourth-quarter-catch-as-tyronne-poole-picture-id631560488?k=6&m=631560488&s=612x612&w=0&h=EL5JNlgo-3cf9TD6tTjhxMAf958sPL2LUxrEXl06BK4=Delhomme délivre de suite quelques indices : en no-huddle, il combine avec Muhammad pour 13 yards. Une pénalité pour faux départ du Guard Kevin Donnally est rapidement balayée par une extraordinaire complétion de 18 yards : le Quarterback échappe à la pression et gagne un maximum de temps avant de lober une passe très haute pour Steve Smith ; bien qu’il ne mesure que 1.75m, le #89 fait un bond à deux pieds sans élan hallucinant au-dessus de Poole pour récupérer le cuir et gagner le first down.

La prochaine « improvisation » de Delhomme termine dans un carré de terrain vide, mais le lancer suivant est une nouvelle démonstration de la détente verticale de Steve Smith qui plane encore au-dessus de Poole pour un gain de 22 yards. C’est à ce moment que le jeu au sol aimerait rappeler qu’il sait aussi être spectaculaire : Foster part sur sa gauche, suit trois excellents blocks, force le passage et accélère jusqu’à l’en-but pour un touchdown de 33 yards !

Carolina tente une conversion à deux points pour revenir à trois longueurs, mais la passe de Delhomme pour Muhammad est imprécise.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 10 0 6 16
New England Patriots 0 14 0 7 21

 

Carolina redonne la balle à New England qui repart de ses 27 yards.

 

Drive de New England : 12:32, balle sur NE 27

 

Brady commence idéalement son drive avec une complétion de 14 yards pour Branch sur un parcours intérieur. Il vise ensuite Brown, mais doit s’y reprendre à deux fois à cause du blitz ; la seconde connexion gagne 12 yards et un first down. Antowain Smith se fraye un chemin pour 8 yards en deux courses, puis Graham obtient le first down avec une réception de 6 yards sur une play-action rendue efficace par le travail du coureur.

Et puisqu’on parle de coureur efficace, c’est au tour de Faulk de faire sa meilleure imitation de Foster : il utilise ses blocks et son accélération pour accumuler 23 yards. Smith ajoute un yard, puis Brady manque Givens dans l’en-but. New England se retrouve en 3e tentative à 9 yards de la terre promise, et le Quarterback veut le touchdown… mais il le veut un peu trop : sous la pression d’Al Wallace, il essaie d’atteindre Fauria mais la passe est trop courte ; le Cornerback Reggie Howard l’intercepte.

L’arrière commet juste l’erreur de vouloir relancer et de ressortir de son en-but ; il est rapidement plaqué sur les 10 yards, ce qui ne donne pas une position facile à son attaque.

 

Drive de Carolina : 7:38, balle sur CAR 10

 

Il est rare de voir Brady rater une passe à ce point ; autant dire que les Panthers ont tout intérêt à en profiter un maximum. Cela début plutôt bien avec une pénalité contre McGinest pour usage illégal des mains, mais le Tackle Jordan Gross est ensuite pénalisé à son tour pour avoir dépassé la ligne de scrimmage sur une situation de passe ; Belichick décide de la décliner pour laisser Carolina en 2e&10 (au lieu d’une 1e&15). Il a confiance en la combinaison de son pass-rush et de sa couverture : cela semble être confirmé quand Delhomme, obligé de sortir de la poche, lance trop haut pour Steve Smith.

Mais il va vite comprendre pourquoi le cajun est à la fois le plus frustrant et le plus fou des Quarterbacks cette saison : en 3e&10, il utilise la play-action, patiente un maximum, puis envoie un missile sur la gauche du terrain. Muhammad a complètement troué la défense de zone entre Law et Wilson ; il attrape le cuir et repousse le Safety pour un touchdown sidérant de 85 yards, le plus long sur une action offensive de l’histoire du Super Bowl !

Carolina repasse devant d’un petit point ; malheureusement, pour tempérer un peu la folie ambiante, la conversion à deux points ne fonctionne pas entre Delhomme et l’ex-Titan Kevin Dyson.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 10 0 12 22
New England Patriots 0 14 0 7 21

 

Carolina rend la balle à New England qui repart de ses 32 yards.

 

Drive de New England : 6:47, balle sur NE 32

 

C’est confirmé : ce Super Bowl est totalement barré ; à la méthode des Patriots répond la folie des Panthers. Sans paniquer, Brady reprend son rythme classique : il trouve Faulk pour 2 yards, bénéficie d’un holding défensif de Morgan (5 yards), trouve Faulk à nouveau pour 5 yards, puis Brown pour 6 pour un first down. Faulk avance de 3 yards et le Quarterback réussit sa passe longue du drive vers Givens pour 25 yards le long de la touche droite.

Malgré la pression mise par la défense des Cats, Brady sait délivrer des passes précises (ou les envoyer en touche le cas échéant) : en 3e&9, Givens se montre à nouveau pour un gain crucial de 18 yards, profitant de la glissade de Ricky Manning Jr ; les Patriots se retrouvent à 3 petits yards de reprendre l’avantage au score.

Antowain Smith rapproche avec une course de 2 yards, puis Belichick s’appuie sur une tactique offensive favorite dans cette situation : la passe pour… Mike Vrabel, le Linebacker-marqueur-de-touchdown. New England tente à son tour une conversion à deux points ; Faulk prend le snap direct et pousse au milieu de la ligne pour créer un écart de 7 points.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 10 0 12 22
New England Patriots 0 14 0 15 29

 

New England renvoie le ballon à Carolina qui repart de ses 20 yards.

 

Drive de Carolina : 2:43, balle sur CAR 20

 

Les Panthers peuvent-ils rendre la pareille ? Et surtout, quand on se rappelle du Super Bowl XXXVI, sauront-ils ne pas le faire trop vite en laissant du temps aux Patriots ? C’est un peu le souci de Carolina : Jake Delhomme ne connaît que deux états – « ECG plat » et « 9.0 sur l’échelle de Richter ».

Il trouve Foster sur une screen pass pour 7 yards, puis le coureur en ajoute autant au sol. Le cajun se connecte ensuite avec Muhammad pour 19 yards sur le flanc gauche et Proehl pour 31 yards dans une remontée folle. Les Cats sont déjà à portée de l’en-but : la passe pour Muhammad est manquée, alors le Quarterback trouve Mangum pour 2 yards.

En 3&8 à 12 yards de l’en-but, l’histoire décide de bégayer : Delhomme bat le blitz et trouve Proehl ; l’ex-Ram, qui avait ramené son équipe à 17-17 il y a deux ans, ramène les Panthers à 29-29 avec un touchdown de 12 yards. Ce quart-temps est officiellement délirant, et il n’est pas terminé.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 10 0 19 29
New England Patriots 0 14 0 15 29

 

Tout le monde se rappelle du finish du Super Bowl XXXVI, et chacun se demande si Brady va pouvoir refaire le même dernier drive victorieux. Malheureusement pour les fans des champions NFC, Carolina ne va rien faire pour le mettre dans une mauvaise situation : le Kicker John Kasay fait la pire erreur possible en voulant empêcher un gros retour ; il veut viser le coin et finit par envoyer le réengagement directement en touche.

C’est une pénalité qui donne la possession à New England sur ses 40 yards.

 

Drive de New England : 1:08, balle sur NE 40

 

Ce Super Bowl lunaire dans son scénario (ainsi que dans son show de la mi-temps) ne pouvait avoir qu’un finish au couteau. Brady ne parvient pas à trouver Branch, mais il se connecte avec Brown pour 13 yards. La défense des Panthers tente clairement de supprimer l’action longue en reculant, même si 30 yards gagnés pourrait suffire pour Adam Vinatieri.

Brown semble réussir une action cruciale juste derrière avec un gain de 20 yards, mais il est pénalisé pour interférence de passe offensive, ce qui repousse les Patriots dans leur propre camp alors qu’il ne reste plus que 44 secondes. Qu’à cela ne tienne : il se rachète avec une réception de 13 yards. Brady trouve ensuite Graham pour 4 yards, mettant New England en 3e&3. La défense ne blitze plus depuis un moment, ce qui est une erreur : le Quarterback a tout le temps de trouver Branch pour 17 yards, et les Patriots peuvent appeler leur dernier temps-mort avec 8 secondes restantes.

Adam Vinatieri rentre sur le terrain pour réussir son seul Field Goal du match, de 41 yards. Le Kicker se rachète de ses errements et réussit le coup de pied parfait qui permet à New England de repasser devant.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 10 0 19 29
New England Patriots 0 14 0 18 32

 

Il ne reste que 4 secondes à jouer, et les Panthers ne peuvent réussir de miracle ; Vinatieri vient de gagner le deuxième Super Bowl des Patriots en trois ans – même s’il aurait pu le faire bien avant – et les Cardiac Cats ont finalement épuisé leur neuf vies aux portes de l’exploit.

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Carolina Panthers 0 10 0 19 29
NEW ENGLAND PATRIOTS 0 14 0 18 32

QT Tps Éq. Type Action Score
2 3:05 NE TD Deion Branch, 5y catch (PAT) 07
2 1:07 CAR TD Steve Smith, 39y catch (PAT) 77
2 0:18 NE TD David Givens, 5y catch (PAT) 714
2 0:00 CAR FG John Kasay, 50y 1014
4 14:49 NE TD Antowain Smith, 2y run (PAT) 1021
4 12:39 CAR TD DeShaun Foster, 33y run (no 2pt) 1621
4 6:53 CAR TD Muhsin Muhammad, 85y catch (no 2pt) 2221
4 2:51 NE TD Mike Vrabel, 1y catch (2pt) 2229
4 1:08 CAR TD Ricky Proehl, 12y catch (PAT) 2929
4 0:04 NE FG Adam Vinatieri, 41y 2932

 

Ce Super Bowl restera probablement dans les annales comme un des plus fous avec son scénario totalement improbable : deux quarts-temps sans aucun point, 24 dans les trois dernières minutes du deuxième et surtout 37 dans le dernier (un record du Super Bowl).

Malgré l’inefficacité offensive générale pendant plus de la moitié du match, il finit avec de très hautes marques dans l’histoire du Super Bowl. Deuxième meilleur total de yards : le duo New England – Carolina (868) se place derrière le duo Washington – Denver (929) du SB XXII. Deuxième fois que chaque Quarterback dépasse 300 yards : le duo Brady (354) – Delhomme (323) rejoint le duo Joe Montana (331) – Dan Marino (318) du SB XIX. Enfin, deuxième fois qu’un receveur de chaque équipe dépasse 100 yards : le duo Branch (143) – Muhammad (140) rejoint le duo Michael Irvin (114) – Andre Reed (152) du SB XXVII.

Autre statistique ironique quand on se rappelle le début du match : Jake Delhomme finit avec un meilleur QB Rating que Tom Brady – 113.6 (16/33, 323 yards, 3 touchdowns) contre 100.5 (32/48, 354 yards, 3 touchdowns et 1 interception) ; un excellent résumé des deux joueurs : l’un fantasque et très inconstant, l’autre plus solide et régulier. C’est d’ailleurs, et sans surprise, le Quarterback des Patriots qui gagne son deuxième titre de meilleur joueur de la finale : ses 32 complétions sont un record de la grande finale, et il a encore une fois su mener le drive de la victoire.