Fiche SB : Super Bowl XXXIX

 

Présentation

 

Match New England Patriots 2421 Philadelphia Eagles
Date 6 Février 2005
Lieu Alltel Stadium, Jacksonville, Floride
MVP Deion BRANCH, Wide Receiver, New England Patriots
Ligne Vegas New England Patriots, +7
Arbitre Terry MCAULAY

 

Le champion AFC : New England Patriots

 

Head Coach Bill BELICHICK
Record 14-2 (1er AFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Indianapolis Colts, 20-3
Conference Championship : vs. Pittsburgh Steelers, 41-27

 

Les Patriots ont à nouveau dominé l’AFC en terminant 14-2, se basant sur sa défense pour construire deux victoires en playoffs. Et pourtant, cette dernière n’a pas été épargnée, surtout au niveau des blessures dans l’arrière-garde ; elle a dû faire une partie de la saison avec la paire titulaire pour ce Super Bowl, Randall Gay et Asante Samuel, sans compter… le receveur Troy Brown en dépanneur ponctuel ! En attaque, le principal changement a été la signature de l’ex-Bengal coureur Corey Dillon qui a fait une saison exceptionnelle au sol (1635 yards, 12 touchdowns).

Deion Branch (qui a porté le #83 puis le #84)

Mis à part cela, New England est à nouveau favori pour ajouter son nom à la liste des équipes ayant réalisé le doublé : Green Bay, Miami, Pittsburgh deux fois, San Francisco, Dallas et Denver.

Titulaires :

  • Quarterback : Tom BRADY.
  • Coureurs : Corey DILLON, Patrick PASS.
  • Receveurs : David GIVENS, Deion BRANCH.
  • Tight End : Daniel GRAHAM.
  • Centre : Dan KOPPEN.
  • Guards : Joe ANDRUZZI, Stephen NEAL.
  • Offensive Tackles : Matt LIGHT, Brandon GORIN.
  • Nose Tackle : Vince WILFORK.
  • Defensive Ends : Rosevelt COLVIN, Jarvis GREEN.
  • Inside Linebackers : Tedy BRUSCHI, Roman PHIFER.
  • Outside Linebackers : Willie MCGINEST, Mike VRABEL.
  • Cornerbacks : Randall GAY, Asante SAMUEL.
  • Safeties : Rodney HARRISON, Eugene WILSON.
  • Kicker : Adam VINATIERI.
  • Punter : Josh MILLER.

 

Le champion NFC : Philadelphia Eagles

 

Head Coach Andy REID
Record 13-3 (1er NFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Minnesota Vikings, 27-14
Conference Championship : vs. Atlanta Falcons, 27-10

 

Le premier adversaire des Patriots dans ce triptyque des années 2000 était un ancien champion (Saint-Louis), le deuxième était une équipe novice dans la grande finale (Carolina), le troisième est une franchise qui revient enfin au premier plan après plusieurs années maudites. Cela fait 24 ans que les Eagles ne sont pas retournés au Super Bowl depuis SB XV, mais en plus l’équipe de Pennsylvanie s’est littéralement tapée la tête contre la porte de la grande finale : elle a jouée QUATRE finales de conférences consécutives de 2001 à 2004. Saint-Louis, Tampa Bay et Carolina ont éliminé les Eagles les années précédentes – les deux dernières à domicile alors qu’ils étaient favoris – mais cette fois, Atlanta n’a pas pu freiner la volonté de Philly de retourner sur la plus grande scène de la NFL.

Donovan McNabb

Atteindre les playoffs semblait encore loin à la fin des années 1990, mais l’arrivée du Head Coach Andy Reid et la draft en #1 du Quarterback Donovan McNabb en 1999 ont inversé la tendance. Aussi menaçant avec son bras que ses jambes, McNabb réussit un exploit en 2004, devenant le premier Quarterback à plus de 30 touchdowns (31) et moins de 10 interceptions (8) dans une saison. Il est bien aidé par une ligne offensive solide, un coureur polyvalent en Brian Westbrook et le caractériel mais génial receveur Terrell Owens ; ce dernier revient d’une fracture de la cheville pile pour la finale. Néanmoins, c’est la défense qui est la plus redoutable des escouades avec les Defensive Linemen Corey Simon et Jevon Kearse (ex-Titan), le Linebacker Jeremiah Trotter ou une arrière-garde intraitable avec Lito Sheppard, Sheldon Brown et surtout le Safety Brian Dawkins.

Titulaires :

  • Quarterback : Donovan MCNABB.
  • Coureurs : Brian WESTBROOK, Josh PARRY.
  • Receveurs : Todd PINKSTON, Terrell OWENS.
  • Tight End : L.J. SMITH.
  • Centre : Hank FRALEY.
  • Guards : Artis HICKS, Jermane MAYBERRY.
  • Offensive Tackles : Tra THOMAS, Jon RUNYAN.
  • Defensive Tackles : Corey SIMON, Darwin WALKER.
  • Defensive Ends : Derrick BURGESS, Jevon KEARSE.
  • Middle Linebacker : Jeremiah TROTTER.
  • Outside Linebackers : Keith ADAMS, Dhani JONES.
  • Cornerbacks : Lito SHEPPARD, Sheldon BROWN.
  • Safeties : Michael LEWIS, Brian DAWKINS.
  • Kicker : David AKERS.
  • Punter : Dirk JOHNSON.

 

1er Quart-Temps
New England 0 – Philadelphia 0

 

Adam Vinatieri de New England donne le coup d’envoi ; le retourneur Roderick Hood fait un bon travail et le remonte 32 yards jusqu’aux 39 de Philly.

 

Drive de Philadelphia : 14:56, balle sur PHI 39

 

Les Patriots démontrent de suite qu’ils ne vont pas laisser Donovan McNabb faire comme il l’entend : un premier blitz force le Quarterback à s’échapper de la poche ; il ne peut trouver Terrell Owens. Le duo se connecte pour 7 yards, mais la pression se fait encore plus forte : un nouveau blitz permet au Linebacker Tedy Bruschi de foncer sur McNabb ; il arrive à se défaire de justesse du défenseur, mais il est attrapé par un autre Linebacker, Willie McGinest, qui force un fumble récupéré par Bruschi.

New England pense avoir réussi le premier vol de ballon du match, mais les arbitres déclarent que McNabb avait le genou à terre sur la première tentative de plaquage de Bruschi, rendant le reste de l’action nul et non avenu. Bill Belichick demande une révision vidéo, mais elle confirme cela, et au lieu d’un fumble, c’est un 3&out et un punt pour Philly.

 

Drive de New England : 13:56, balle sur NE 28

 

Tom Brady démarre le Super Bowl avec, comme toujours, calme et précision : une complétion de 16 yards pour Deion Branch ; il peut remercier le coureur Corey Dillon qui a parfaitement bloqué un blitz du Linebacker Jeremiah Trotter. Malheureusement, l’excellent Tackle Matt Light commet un faux départ, repoussant l’attaque de 5 yards. Dillon court 4 yards puis réussit une réception pour 2, ce qui laisse New England en 3e&9 ; parfaitement protégé, Brady n’arrive cependant pas à trouver David Patten, bien couvert.

Les champions en titre doivent se dégager.

 

Drive de Philadelphia : 11:31, balle sur PHI 7

 

Les Eagles démarrent en bien mauvaise position, et cela ne s’améliore pas quand le Defensive End Richard Seymour plaque le coureur Brian Westbrook pour une perte de 2 yards. La couverture fait un bon travail, le Safety Rodney Harrison en tête, pour limiter Owens à 7 yards, puis le duo Bruschi – Mike Vrabel stoppe Westbrook pour un gain de 2 yards qui empêche le first down.

Un nouveau 3&out pour les champions NFC dans un début de match compliqué pour eux.

 

Drive de New England : 9:55, balle sur NE 32

 

À l’instar du premier drive de New England, une progression intéressante de l’attaque est stoppée par un faux départ d’un Tackle : Dillon court 3 yards puis les receveurs Branch et David Givens réussissent deux réceptions pour 10 yards, mais la pénalité de Brandon Gorin un peu plus tôt laisse les Patriots en 4e&2, forçant un punt.

 

Drive de Philadelphia : 7:31, balle sur PHI 26

 

La première passe de ce drive n’est pas rassurante : McNabb rate totalement sa tentative vers le receveur Todd Pinkston. Andy Reid décide alors de s’en remettre à une tactique qui a bien marché cette saison : la petite passe que Westbrook transforme un gain substantiel ; cette fois, il est de 14 yards pour le premier first down de Philly.https://media.gettyimages.com/photos/football-super-bowl-xxxix-philadelphia-eagles-brian-westbrook-against-picture-id110313770?k=6&m=110313770&s=612x612&w=0&h=dI8c9tCSmN9bWdXxBpVaPjjr5__N_RUEKUSs-hpt4MQ=

Le vétéran coureur Dorsey Levens (ex-Packer) est rapidement stoppé après un yard, puis McNabb doit s’y reprendre à deux fois pour trouver le Tight End L.J. Smith pour 9 yards et un nouveau first down. Westbrook réussit encore un petit miracle en cassant le plaquage de Rosevelt Colvin pour gagner 3 yards, avant qu’Owens ne range sa fracture de la cheville au rayon des souvenirs : il utilise un block très limite du receveur Freddie Mitchell sur le Cornerback Randall Gay pour se retrouver seul, attraper la balle et couvrir 30 yards ; Colvin est pénalisé 15 yards pour brutalité, plaçant les Eagles sur les 8 yards des Patriots.

Le Linebacker se rachète juste derrière : sur un blitz, il repousse McNabb et Vrabel le sacke pour une perte massive de 16 yards. Afin de rattraper cette bourde, le Quarterback vise Owens dans l’en-but mais ce dernier est parfaitement couvert par Harrison ; le Safety dévie la balle, récupérée par Asante Samuel qui remonte 32 yards. Cependant, la joie est de courte durée : cette deuxième perte de balle est, elle aussi, annulée pour une pénalité contre le Linebacker Roman Phifer à cause d’un contact illégal.

Comme on dit, jamais deux sans trois, et cette fois la troisième ne sera pas annulée : McNabb tente une passe lobée bien trop compliquée vers un Westbrook bien couvert, et Harrison surgit pour l’intercepter.

 

Drive de New England : 3:06, balle sur NE 3

 

La situation n’est cependant pas idéale pour l’attaque, collée le dos à son en-but. Dillon utilise sa patience pour gagner 7 yards, mais la passe longue de Brady pour Givens n’est pas assez précise. Kevin Faulk est parfaitement bloqué par le Defensive Tackle Corey Simon pour un gain nul, ce qui signifie 3&out et punt pour les Patriots.

Et avec cette position de départ, le Punter Josh Miller ne peut pas faire de miracles ; Philly va repartir dans le camp de New England.

 

Drive de Philadelphia : 1:35, balle sur NE 45

 

McNabb tente encore une action d’éclat avec une passe longue pour Pinkston mais Gay est parfaitement placé ; il manque même de l’intercepter. Le Quarterback essaie ensuite de créer quelque chose avec ses jambes ; Harrison veille bien et le plaque pour une perte d’un yard.

Rien ne va vraiment dans ce drive, et cela va empirer : McNabb trouve L.J. Smith qui se bat contre Harrison pour casser son plaquage ; le Patriot tient bon pour maintenir le Tight End en place, ce qui permet à Gay d’arriver et de déloger le ballon, créant un fumble récupéré par l’autre Safety Eugene Wilson. C’est déjà la quatrième perte de balle officieuse et la deuxième officielle pour les champions NFC… en un seul quart-temps.

 

Drive de New England : 0:42, balle sur NE 38

 

Fort heureusement pour eux, jusque là, la défense a empêché l’équipe de Belichick d’en profiter. Cela ne semble pas être différent pour ce drive : Givens glisse sur son changement de direction, ratant la passe, et Dillon est limité à 3 yards sur la dernière action d’un premier quart-temps assez mouvementé, mais sans aucun point marqué.

 

2e Quart-Temps
New England 0 – Philadelphia 0

 

Le début du deuxième quart-temps confirme le duel défensif : Brady est sacké par le Defensive End Derrick Burgess pour une perte de 8 yards ; encore un 3&out et un punt pour les Patriots.

 

Drive de Philadelphia : 14:31, balle sur PHI 19

 

Le drive de Philly ne débute pas très bien non plus : Westbrook ne peut engranger que 2 yards en deux courses. McNabb se réveille alors et profite d’une belle protection afin de trouver Pinkston pour 17 yards et un first down. Cela semble lancer l’escouade offensive des Eagles : Westbrook fait les extérieurs pour gagner 5 yards, puis le Quarterback réussit enfin son action explosive : il échappe au blitz et envoie une passe longue que Pinkston attrape en pleine extension pour 40 yards.

https://media.gettyimages.com/photos/football-super-bowl-philadelphia-eagles-donovan-mcnabb-against-new-picture-id110312881?k=6&m=110312881&s=612x612&w=0&h=pkFAQ9eQixAiV34EgA_1nEfuCDBEyp7TDy8m_d6AqeY=Westbrook profite de nouveau de l’espace sur les côtés pour 11 yards, et Philly est revenu dans les 10 yards de New England. Le coureur est arrêté pour un gain nul par Bruschi, puis le Tackle Jon Runyan est pénalisé pour une formation illégale ; comme il l’a fait par le passé, Belichick refuse la pénalité, ayant confiance en sa défense pour stopper une 3e&6 (contrairement à une 2e&11).

Mais il a tort : McNabb recule, prend son temps, le blitz est bien contenu, et il se connecte avec L.J. Smith pour le premier touchdown du match au bout d’un drive de 81 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New England Patriots 0 0 0
Philadelphia Eagles 0 7 7

 

Philly réengage, et New England doit repartir de ses 13 yards à cause d’un holding lors du retour.

 

Drive de New England : 9:49, balle sur NE 13

 

Les Patriots décident de prendre une page du playbook d’en face pour démarrer le drive suivant : les Eagles sont connus pour utiliser beaucoup de screen passes pour Westbrook, alors Brady en complète deux de suite vers Dillon ; cela marche bien puisque le coureur gagne 29 yards. Faulk ajoute 8 yards sur la course suivante, permettant aux champions AFC d’être déjà au milieu du terrain ; il complète le first down avec une course de 5 yards.

Arrive alors une autre action confuse : Brady atteint Givens qui se bat pour gagner 13 yards, mais qui semble fumbler la balle sur le plaquage combiné du Safety Brian Dawkins et du Cornerback Sheldon Brown ; ce dernier récupère la balle. Les arbitres entérinent la décision, mais Belichick demande l’arbitrage vidéo, et il a gain de cause : le genou de Givens était au sol avant la perte de balle. C’est donc une réception pour 13 yards et un first down.

Cette (bonne) décision est capitalisée de suite par New England : Corey Dillon court sur sa droite, ne voit aucune brèche, puis change de direction et accélère en portant deux Eagles sur son dos pour un gain de 25 yards ! Une passe rapide de Brady pour Branch gagne 3 yards, avec seulement 4 petits yards à faire jusqu’à l’en-but.

Brady recule et feinte la remise à Dillon sur une play-action, mais le coureur heurte par erreur la balle qui quitte les mains du Quarterback. Plusieurs joueurs plongent sur le cuir et les arbitres donnent la possession à Philly ; le Defensive Tackle Darwin Walker est crédité avec la récupération. C’est un excellent drive des Patriots gâché par une action pourtant simple.

 

Drive de Philadelphia : 5:28, balle sur PHI 13

 

La défense des champions AFC répond rapidement : Westbrook est plaqué pour une perte d’un yard, le coureur laisse tomber une passe, puis McNabb est forcé de sortir de la poche et ne peut assurer une passe précise pour Mitchell. 3&out et punt pour les Eagles qui ne profitent pas de cette possession volée… c’est même pire : Dirk Johnson fait un punt misérable de 29 yards que Troy Brown remonte un peu pour placer la balle sur les 37 yards de Philly.

 

Drive de New England : 4:25, balle sur PHI 37

 

Brady compte bien profiter immédiatement de ce cadeau : il trouve le Tight End Daniel Graham pour 7 yards. Après une passe manquée vers Dillon, il se connecte avec Branch deux fois pour 7 et 4 yards. C’est là où le #12 est le plus dangereux : en rythme sur les passes courtes et intermédiaires qui prennent le pass-rush de vitesse.

Sur l’action suivante, il atteint Brown pour 12 yards, puis Dillon ajoute 3 yards au sol. De nouveau, l’attaque est à 4 yards de l’en-but, et cette fois personne n’arrêtera le #12 : sa passe arrive dans les mains de Givens au bord de l’en-but pour le touchdown égalisateur.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New England Patriots 0 7 7
Philadelphia Eagles 0 7 7

 

New England tape le renvoi et J.R. Reed fait un excellent retour de 33 yards, mais une pénalité pour holding fait reculer Philly jusqu’à ses 19 yards.

 

Drive de Philadelphia : 1:03, balle sur PHI 19

 

Les Eagles peuvent-ils rajouter des points juste avant la mi-temps ? On ne peut pas dire qu’une course de Westbrook dénote d’une énorme envie d’aller marquer ; surtout quand un groupe de défenseurs mené par McGinest le plaque pour une perte de 3 yards. Reid appelle enfin des passes, et McNabb réussit deux complétions vers Pinkston pour un total de 25 yards. La tentative suivante est relâchée par Mitchell, et il ne reste déjà plus que 4 secondes. Westbrook gagne 22 yards sur une course mais cela ne donne rien.

C’est la fin d’une première mi-temps défensive, comme on pouvait s’y attendre ; elle a vu son lot de pertes de balle (annulées ou non) et un touchdown de chaque côté.

 

3e Quart-Temps
New England 7 – Philadelphia 7

 

David Akers donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, et Patrick Pass le remonte 17 yards jusqu’aux 31 yards de New England.

 

Drive de New England : 14:55, balle sur NE 31

 

Malgré le blitz, Brady parvient à se connecter avec Branch sur un parcours intérieur pour 8 yards, mais Trotter plaque ensuite Dillon pour une perte de 4 yards. Peu importe : dans une action très similaire à la première, le blitz ne parvient pas à battre la protection et le Quarterback a le temps de trouver Branch au milieu pour 27 yards.

Il n’a pas la même réussite sur les deux passes suivantes pour Branch et Patten (excellente couverture du Cornerback Matt Ware sur ce dernier), mais réussit à convertir la 3e tentative avec une stratégie toute simple : Branch, toujours au milieu, pour 15 yards. Après une course pour un gain nul de Dillon, Brady revient vers son receveur préféré sur ce drive, mais à l’extérieur cette fois : même réussite pour un gain de 21 yards ; le receveur est poussé dehors à 2 yards de l’en-but.

https://media.gettyimages.com/photos/football-super-bowl-xxxix-new-england-patriots-mike-vrabel-in-action-picture-id81863349?k=6&m=81863349&s=612x612&w=0&h=DVo1b5KcTgjJsoupOIZD-Mkjw7-ID2K3IpZ3KJvjkuc=La défense n’a aucune réponse pour le #83, mais c’est une autre cible appréciée du Quarterback qui va marquer : Vrabel et sa traditionnelle réception de touchdown ; il démontre au passage de bonnes mains pour jongler et attraper le cuir. Excellent premier drive de la mi-temps qui remet la pression sur les Eagles.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New England Patriots 0 7 7 14
Philadelphia Eagles 0 7 0 7

 

New England rend la balle à Philly ; J.R. Reed fait un bon retour pour placer la balle sur les 35 yards.

 

Drive de Philadelphia : 10:59, balle sur PHI 35

 

Les Eagles doivent répondre pour ne pas laisser les Patriots s’envoler. McNabb trouve Owens pour 10 yards et un first down, ce qui est un bon début… mais le reste ne va pas être du même niveau : Westbrook fonce dans un mur, McNabb est sacké sur un blitz par Seymour pour une perte de 6 yards, et le Quarterback tente une passe longue vers Pinkston trop difficile à attraper.

C’est donc déjà un punt pour Philadelphie ; même cette phase-là semble être manquée quand Troy Brown s’échappe pour 45 yards, mais un holding fait reculer les Patriots jusqu’à leurs 8 yards.

 

Drive de New England : 8:49, balle sur NE 8

 

Dillon engrange 6 yards sur une course, après quoi le blitz arrive enfin sur Brady : le Safety Michael Lewis frappe le Quarterback au moment de la passe et l’envoie en cloche ; elle aurait pu être interceptée mais retombe au sol. La 3e tentative n’est pas plus fructueuse : une passe longue vers Patten est trop imprécise et retombe sur l’herbe.

3&out et punt de New England ; Westbrook fumble le ballon en touche sur les 36 yards, et une pénalité pour holding repousse l’attaque sur ses 26 yards.

 

Drive de Philadelphia : 7:52, balle sur PHI 26

 

McNabb parvient enfin à distribuer le cuir : il trouve Westbrook pour 15 yards et Owens pour 8. Le coureur ajoute 7 yards au sol, puis le Quarterback reprend les airs : Greg Lewis pour 12 yards, Owens pour 7 ; Westbrook complète le first down avec 4 yards. L’attaque de Philly semble enfin avoir trouvé un certain rythme, et même une passe déviée sur la ligne de scrimmage ne la freine pas : McNabb combine avec Lewis pour 7 yards, puis Westbrook pour 4 yards sur une magnifique réception où il va chercher la balle à une main derrière lui.

Pour le remercier de cet exploit, le Quarterback le vise à nouveau sur un parcours intérieur : il envoie une passe laser entre les plongeons croisés de Vrabel et du Safety Dexter Reid (qui a remplacé Wilson blessé plus tôt) ; Westbrook l’attrape et entre dans l’en-but pour égaliser à 14-14 !

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New England Patriots 0 7 7 14
Philadelphia Eagles 0 7 7 14

 

Philly renvoie la balle à New England, et Bethel Johnson exécute un bon retour pour démarrer des 34 yards.

 

Drive de New England : 3:35, balle sur NE 34

 

Le drive ne débute pas très bien avec une pénalité de 5 yards pour un faux départ de Brown ; le receveur tente de se racheter avec une réception de 4 yards. Une screen pass pour Faulk permet d’obtenir un first down avec 13 yards. Dillon ajoute 3 yards au sol, avant que Brady ne vise Branch sur le côté pour 5 yards. C’est à ce moment que le jeu au sol commence enfin à trouver des espaces : Dillon gagne 9 yards, puis Faulk en couvre 8 ; à chaque fois grâce à de beaux blocks du Fullback Patrick Pass.

C’est la fin d’un troisième quart-temps qui n’a pas vraiment décanté la situation ; c’est d’ailleurs la première fois qu’un Super Bowl est à égalité à la fin de trois périodes. Cependant, les Patriots sont en marche vers un nouveau touchdown.

 

4e Quart-Temps
New England 14 – Philadelphia 14

 

L’efficacité de leur jeu au sol continue : Faulk trouve une brèche à droite de la ligne pour 12 yards et un first down. Le coureur-receveur rappelle qu’il est également redoutable en réception avec une énième screen pass qui lui permet de gagner 14 yards ; cela doit être particulièrement rageant pour les Eagles d’être battus à plusieurs reprises par leur tactique offensive préférée.

La balle est placée à 2 petits yards de l’en-but, une distance que Dillon franchit malgré le plaquage de Dawkins ; New England reprend l’avantage au score.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New England Patriots 0 7 7 7 21
Philadelphia Eagles 0 7 7 0 14

 

New England frappe le réengagement et Philly repart de ses 22 yards.

 

Drive de Philadelphia : 13:38, balle sur PHI 22

 

McNabb a du temps pour trouver une cible, mais Levens ne parvient pas à contrôler la passe. Colvin fait en suite une action magnifique en se débarrassant du block du Tackle Tra Thomas et en plaquant Westbrook pour une perte de 6 yards. Cela permet aux Patriots d’amener le blitz sur la 3e tentative : la passe longue vers Lewis finit en touche.

3&out et punt pour les champions NFC qui ne peuvent se permettre la moindre perte de terrain sous peine de prendre la pression immédiatement ; de plus, cela les fait reculer et permet à New England de démarrer dans leur camp avec un bon retour de punt.

 

Drive de New England : 12:29, balle sur PHI 47

 

La situation est idéale pour prendre le large avec un nouveau drive finissant dans l’en-but. La défense des Eagles se rebiffe un moment quand Walker stoppe Dillon pour une perte de 3 yards et surtout quand Sheldon Brown semble réussir une interception, mais Branch lui retire littéralement la balle des mains et réussit un gain de 19 yards ; de plus, Corey Simon est pénalisé de 15 yards pour un plaquage à retardement sur le Quarterback.

https://media.gettyimages.com/photos/football-super-bowl-xxxix-new-england-patriots-deion-branch-in-action-picture-id81342213?k=6&m=81342213&s=612x612&w=0&h=znMU_7jTLDYMabsCUTcFp8sc28FdiB2aGozEaqVC9l8=La balle est à 16 yards de l’en-but. Dillon en gagne 12 en deux courses avec un first down. Cela donne trois tentatives pour faire 4 yards : Pass est arrêté pour un gain nul par le Linebacker Mark Simoneau, une passe de Brady est déviée par Michael Lewis, et Dillon est stoppé à nouveau pour un gain nul par Burgess. La défense a réussi à limiter New England à un Field Goal de 22 yards d’Adam Vinatieri.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New England Patriots 0 7 7 10 24
Philadelphia Eagles 0 7 7 0 14

 

New England donne le coup de renvoi et Philly repart de ses 26 yards.

 

Drive de Philadelphia : 8:35, balle sur PHI 26

 

Avec moins de 9 minutes restantes, il faut scorer sur ce drive pour les Eagles, sinon le temps pourrait venir à manquer par la suite. Westbrook ne peut gagner que 2 yards, puis Owens réussit une action cruciale : il change de direction après sa réception, trompant Gay, et accumule 36 yards ; cela place l’attaque sur les 36 yards des Patriots, et le match pourrait être totalement relancé.

Malheureusement, c’est à ce moment que McNabb prend la pire décision : non seulement sa passe avait peu de chance d’être attrapée par L.J. Smith car elle était trop basse, mais surtout elle est interceptée par Bruschi. Cela pourrait être l’action décisive si jamais New England remonte le terrain et marque… ou, le cas échéant, fait tourner suffisamment l’horloge.

 

Drive de New England : 7:20, balle sur NE 24

 

Sans surprise, les Patriots courent : Dillon gagne 5 yards en deux courses. Cela force Brady à tenter une passe en 3e&5, et la défense répond présent en blitzant le Quarterback pour le forcer à envoyer en touche. 3&out et dégagement des champions AFC qui n’ont même pas pu grignoter deux minutes.

 

Drive de Philadelphia : 5:40, balle sur PHI 21

 

Tout est donc possible, mais il faut accélérer la cadence. C’est pourquoi il paraît surprenant que les Eagles ne passent pas en no-huddle ; il est vrai qu’Andy Reid est parfois connu pour mal gérer l’horloge dans les fins de match. C’est d’autant plus difficile à comprendre que McNabb ne se contente que de petites passes : L.J. Smith pour 4 yards, Lewis deux fois pour 4 yards, Owens pour 5 yards, Josh Parry pour 2 yards.

Une passe manquée pour Owens arrête l’horloge, mais McNabb semble confus sur l’action suivante et garde la balle, étant plaqué pour un gain nul. Le Quarterback trouve ensuite Mitchell pour 11 yards, mais les huddles continuent et l’horloge n’affiche déjà plus que 2:30 restantes. Westbrook laisse tomber une passe qui aurait pu donner un gros gain, mais il se rachète avec une réception pour 13 yards ; on atteint les deux dernières minutes du match.

Une passe vers Owens est déviée, puis McNabb se décide enfin à accélérer le tempo : il tente une passe longue dans l’en-but pour Lewis ; le receveur grille la politesse au remplaçant Dexter Reid et marque le touchdown qui ramène Philly à trois points.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New England Patriots 0 7 7 10 24
Philadelphia Eagles 0 7 7 7 21

 

Sans surprise, après ce drive qui a pris 3:52, Philly est forcé de tenter un onside kick, et les Patriots le savent : la tentative de David Akers est attrapée par le Tight Christian Fauria, ce qui risque de ne laisser que des miettes aux Eagles… si jamais ils récupèrent la balle.

 

Drive de New England : 1:47, balle sur PHI 41

 

La défense fait son travail, stoppant Faulk pour un total de 5 yards en trois courses ; Reid dépense le reste de ses temps-morts pour arrêter l’horloge à 55 secondes avant le dégagement des Patriots qui est parfait : il cale les Eagles tout près de leur en-but.

 

Drive de Philadelphia : 0:46, balle sur PHI 4

 

Les champions NFC se retrouvent avec 61 yards à faire pour avoir un Field Goal de 50 yards, en 46 secondes et sans aucun temps-mort. Et pour ne rien arranger, McNabb complète en catastrophe une passe à Westbrook… pour un yard ; le coureur, par réflexe, l’attrape au lieu de la laisser tomber pour arrêter l’horloge.

Cela condamne quasiment de suite le dernier drive du match, car le chronomètre continue de s’écouler ; la deuxième passe vers Owens est ratée, et la troisième vers L.J. Smith est interceptée par Harrison, scellant la victoire de son équipe.

 

Drive de New England : 0:09, balle sur PHI 22

 

Brady pose un genou au sol : les Patriots deviennent la huitième équipe à réaliser le doublé (la septième franchise différente) et la deuxième à gagner trois Super Bowls en quatre ans après Dallas (XXVII, XXVIII & XXX).

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
NEW ENGLAND PATRIOTS 0 7 7 10 24
Philadelphia Eagles 0 7 7 7 21

QT Tps Éq. Type Action Score
2 9:55 PHI TD L.J. Smith, 6y catch (PAT) 07
2 1:10 NE TD David Givens, 4y catch (PAT) 77
3 11:04 NE TD Mike Vrabel, 2y catch (PAT) 147
3 3:35 PHI TD Brian Westbrook, 10y catch (PAT) 1414
4 13:44 NE TD Corey Dillon, 2y run (PAT) 2114
4 8:40 NE FG Adam Vinatieri, 22y 2414
4 1:48 PHI TD Greg Lewis, 30y catch (PAT) 2421

 

C’est la confirmation que les Patriots s’installent comme la dynastie du nouveau millénaire avec le talent du duo Bill Belichick – Tom Brady ; il égale le duo légendaire de San Francisco Bill Walsh – Joe Montana et ses trois bagues (la quatrième de Montana a été gagnée avec George Seifert) et il est désormais à une marche du mythique duo de Pittsburgh Chuck Noll – Terry Bradshaw et ses quatre bagues.

Cependant, pour une fois, Brady n’est pas choisi comme meilleur joueur du match (le laissant – comme pour les bagues – à une marche de Joe Cool) ; pourtant il a fait un match propre avec 23 passes réussies sur 33 tentées pour 236 yards et 2 touchdowns. C’est le receveur Deion Branch qui reçoit cette distinction grâce à deux records : 11 réceptions dans un seul Super Bowl (il égale la marque du Bengal Dan Ross au SB XVI et du 49er Jerry Rice au SB XXIII), et deux Super Bowls consécutifs à 100+ yards en réception (143 l’année dernière et 133 cette année).

De l’autre côté, Donovan McNabb termine à 30 passes réussies sur 51 tentées pour 357 yards, 3 touchdowns, 3 interceptions et 4 sacks ; Terrell Owens a été le meilleur receveur avec 9 réceptions et 122 yards, ce qui est assez fou quand on se rappelle qu’il s’est fracturé la cheville six semaines plus tôt et qu’il n’a pas joué une minute avant la grande finale.