Fiche SB : Super Bowl XXVIII

 

Présentation

 

Match Dallas Cowboys 3013 Buffalo Bills
Date 30 Janvier 1994
Lieu Georgia Dome, Atlanta, Géorgie
MVP Emmitt SMITH, Running Back, Dallas Cowboys
Ligne Vegas Dallas Cowboys, +10.5
Arbitre Bob MCELWEE

 

Le champion AFC : Buffalo Bills

 

Head Coach Marv LEVY
Record 12-4 (1er AFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Los Angeles Raiders, 29-23
Conference Championship : vs. Kansas City Chiefs, 30-13

 

Le Super Bowl XXVIII innove dans l’histoire de la grande finale : s’il est le quatrième à offrir la revanche d’une ancienne affiche, il est le premier à la proposer dès l’année suivante. En effet, les Bills sont champions AFC pour la quatrième année consécutive, établissant de nouveau un record ; ils vont chercher à ne pas l’accompagner de deux autres : égaler le plus mauvais bilan au Super Bowl (Minnesota et Denver à 0-4) et, surtout, les perdre d’affilée.

Polian et deux des trophées Lamar Hunt de champions AFC

Il est d’ailleurs dommage que ces échecs répétés à soulever le trophée Lombardi masquent un peu cette écrasante domination d’une équipe sur sa conférence. La K-Gun Offense et la défense de Buffalo combinent en une force inarrêtable dans l’AFC avec quatre titres de division et quatre titres de conférence en autant d’années. Le renouvellement de l’équipe est assuré par le receveur Bill Brooks, le Linebacker Mark Maddox ou le Cornerback Mickey Washington. Marv Levy et Jim Kelly rejoignent d’illustres noms au panthéon des Head Coachs (Chuck Noll) et Quarterbacks (Roger StaubachTerry BradshawJoe Montana) en démarrant quatre Super Bowls… mais désormais, il faut laver l’affront de l’année précédente.

Titulaires :

  • Quarterback : Jim KELLY.
  • Coureurs : Thurman THOMAS.
  • Receveurs : Don BEEBE, Bill BROOKS.
  • Tight End : Pete METZELAARS.
  • Centre : Kent HULL.
  • Guards : Glenn PARKER, John DAVIS.
  • Offensive Tackles : John FINA, Howard BALLARD.
  • Nose Tackle : Jeff WRIGHT.
  • Defensive Ends : Phil HANSEN, Bruce SMITH.
  • Inside Linebackers : Cornelius BENNETT, Mark MADDOX.
  • Outside Linebackers : Marvcus PATTON, Darryl TALLEY.
  • Cornerbacks : Mickey WASHINGTON, Nate ODOMES.
  • Safeties : Henry JONES, Mark KELSO.
  • Kicker : Steve CHRISTIE.
  • Punter : Chris MOHR.

 

Le champion NFC : Dallas Cowboys

 

Head Coach Jimmy JOHNSON
Record 12-4 (1er NFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Green Bay Packers, 27-17
Conference Championship : vs. San Francisco 49ers, 38-21

 

En face, ce sont donc les Cowboys qui ont remporté leur deuxième titre NFC consécutif ; dans un effet miroir saisissant, à chaque fois ils ont écarté la dynastie des années 1980, les 49ers, comme ces derniers l’avaient fait avec l’excellente équipe des Cowboys des années 1970. Mais, pour revenir à 1993, la saison a été un peu plus compliquée : Emmitt Smith a refusé de s’entraîner et de jouer avant d’avoir un nouveau contrat, et diverses blessures ont ébranlé l’effectif (comme celle du Centre Mark Stepnoski).

Charles Haley

Sinon, dans l’absolu, rien de bien différent : l’attaque continue de s’appuyer sur le Great Wall Of Dallas (la ligne offensive), les Triplets Aikman – Smith (NFL Most Valuable Player) – Irvin et les précieux « Moose » Johnston et Jay Novacek. La défense repose sur un front-7 puissant avec Russell Maryland, Tony Casillas, Tony Tolbert, Charles Haley ou Ken Norton Jr, et a ajouté la polyvalence de l’arrière Darren Woodson.

Titulaires :

  • Quarterback : Troy AIKMAN.
  • Coureurs : Emmitt SMITH, Daryl JOHNSTON.
  • Receveurs : Alvin HARPER, Michael IRVIN.
  • Tight End : Jay NOVACEK.
  • Centre : John GESEK.
  • Guards : Nate NEWTON, Kevin GOGAN.
  • Offensive Tackles : Mark TUINEI, Erik WILLIAMS.
  • Defensive Tackles : Tony CASILLAS, Leon LETT.
  • Defensive Ends : Tony TOLBERT, Charles HALEY.
  • Middle Linebacker : Ken NORTON JR..
  • Outside Linebackers : Darrin SMITH.
  • Cornerbacks : Kevin SMITH, Larry BROWN, Darren WOODSON.
  • Safeties : Thomas EVERETT, James WASHINGTON.
  • Kicker : Eddie MURRAY.
  • Punter : John JETT.

 

1er Quart-Temps
Dallas 0 – Buffalo 0

 

Steve Christie de Buffalo donne le coup d’envoi, et Dallas réussit sa première belle action : Kevin Williams remonte 50 yards le long de la touche à gauche pour placer le ballon dans le terrain des Bills.

 

Drive de Dallas : 14:37, balle sur BUF 48

 

Troy Aikman capitalise de suite sur cette excellente position de départ en se connectant pour la première fois avec le Playmaker, Michael Irvin ; un gain de 20 yards. Le Tight End Jay Novacek rajoute 4 yards sur une petite réception, et c’est au tour du troisième Triplet d’entrer en poste : Emmitt Smith est néanmoins bien stoppé par l’infatigable Defensive End Bruce Smith pour un gain nul.

Aikman vise Kevin Williams pour convertir la 3e tentative, mais la passe est imprécise. Le Kicker Eddie Murray réussit le Field Goal de 41 yards, mais la défense de Buffalo remporte déjà une petite victoire. En 28 éditions, voici seulement le troisième drive inaugural d’un Super Bowl amenant des points.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 3 3
Buffalo Bills 0 0

 

Dallas fait le réengagement et Buffalo remonte la balle jusqu’à ses 21 yards.

 

Drive de Buffalo : 12:31, balle sur BUF 21

 

Les « Triplets de l’AFC » démarrent le drive pour Buffalo : Thurman Thomas couvre 5 yards en deux courses, puis Jim Kelly trouve Andre Reed pour 11. Sur l’action suivante, le Quarterback passe rapidement à son coureur qui bénéficie d’un bon block du receveur Bill Brooks, échappe au plaquage du Cornerback Larry Brown et engrange 24 yards.

Kenneth Davis ajoute 3 yards, mais le drive finit par caler : la passe pour Don Beebe est trop haute, comme celle pour Brooks – même si le receveur la jongle et la laisse tomber. Steve Christie égalise avec un Field Goal de 54 yards ; le premier de 50+ yards de l’histoire du Super Bowl.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 3 3
Buffalo Bills 3 3

 

Buffalo renvoie la balle directement en touchback.

 

Drive de Dallas : 10:14, balle sur DAL 20

 

Emmitt Smith accumule 9 yards en deux courses par le fameux lead draw et Daryl Johnston gagne le first down au centre avec un gain de 5 yards ; mais la course de Moose est annulée pour un holding du Centre John Gesek. Cela transforme la 3e&1 en 3e&11, et ce n’est définitivement pas le drive du remplaçant de Stepnoski : sur l’action suivante, il fait un croche-pied involontaire à Aikman qui perd un yard.

Le Super Bowl XXVIII n’égalera pas le Super Bowl XXI et ses trois premiers drives terminant en points ; c’est le premier punt du match, et il est pour Dallas.

 

Drive de Buffalo : 8:04, balle sur BUF 41

 

Les Bills sont en bonne position pour tenter de reprendre l’avantage, mais les spectres des deux précédentes finales vont se rappeler à eux : Kelly complète une shovel pass limite que Thomas a du mal à contrôler ; il parvient tout de même à avancer de 7 yards, mais le Safety James Washington force le fumble qui est récupéré par son partenaire Darren Woodson.

 

Drive de Dallas : 7:57, balle sur les 50

 

Emmitt Smith repart au travail avec une course de 3 yards et une réception de 8 yards pour un first down. Aikman réussit ensuite une passe vers Alvin Harper pour 24 yards, menaçant de réaliser ce qu’ils ont si bien réussi lors du Super Bowl précédent : voler un ballon et marquer un touchdown.

Une end around de Kevin Williams gagne 6 yards, avant que la défense des champions AFC ne réagisse : le Linebacker Marcvus Patton plaque Emmitt Smith à perte sur une petite passe, puis le coureur est stoppé rapidement par le Linebacker Darryl Talley pour un gain de seulement 3 yards. Eddie Murray doit entrer pour réussir un Field Goal de 24 yards ; encore une belle réaction de Buffalo malgré la position désavantageuse.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 6 6
Buffalo Bills 3 3

 

Dallas exécute un nouveau touchback sur le réengagement.

 

Drive de Buffalo : 3:50, balle sur BUF 20

 

https://i.pinimg.com/originals/69/e2/d3/69e2d3a0f3b52b103159ba03224d4eeb.jpgThomas est rapidement stoppé sur la première action mais Kelly obtient le first down avec deux passes rapides vers Brooks et Pete Metzelaars pour 13 yards. Thomas ajoute 4 yards au sol, puis Reed 3 en réception ; malheureusement, Brooks laisse encore tomber une passe, ce qui condamne les Bills à se dégager. C’est au tour des Cowboys de commettre une erreur : Dave Thomas percute le punter Chris Mohr, offrant une nouvelle série de tentatives et 15 yards à Buffalo.

Le jeu de course a encore du mal à avancer (6 yards en deux courses), mais Kelly fait le travail avec son bras : il se connecte avec Beebe pour 9 yards, et Reed pour 13, permettant à la K-Gun Offense de continuer alors que ce premier quart-temps s’achève.

 

2e Quart-Temps
Dallas 6 – Buffalo 3

 

Davis semble avoir un peu plus de succès avec 10 yards en deux tentatives, et Kelly rajoute 7 yards avec une complétion pour Beebe. Les Bills continuent ce long drive ressemblant beaucoup à ceux, dévastateurs, des Giants il y a quatre ans : Thomas couvre 7 yards, puis Kelly trouve à nouveau Beebe pour 6 yards.

Finalement, Thomas termine lui-même ce magnifique travail en évitant le Defensive End Leon Lett pour scorer un touchdown de 4 yards. Ce drive parfait de Buffalo aura duré 17 actions, 80 yards, et 7:29.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 6 0 6
Buffalo Bills 3 7 10

 

Les Bills tapent le réengagement que les Cowboys remontent jusqu’à leurs 23 yards.

 

Drive de Dallas : 12:16, balle sur DAL 23

 

Aikman et Irvin répondent de suite avec leur parcours favori : la route intérieure profonde qui gagne 15 yards. Emmitt Smith suit le mouvement avec 15 yards en deux courses, puis Aikman doit scrambler pour gagner 3 yards. Sur la 3e tentative, le Quarterback cherche son Playmaker, mais la passe est presque interceptée par le Safety Henry Jones.

Nouveau punt des texans qui ont quelques problèmes à avancer avec régularité ; au moins, l’équipe spéciale fait une magnifique couverture et arrête la balle à un petit yard de l’en-but de Buffalo.

 

Drive de Buffalo : 9:32, balle sur BUF 1

 

Cela ne fait pas peur à Kelly : il feinte la remise à Thomas (ce qui serait pourtant le choix logique aussi près de l’en-but – surtout quand on se rappelle le sack/fumble/touchdown de l’année dernière), et complète une passe vers Reed qui esquive Thomas Smith et engrange 19 yards. Après 4 yards pour Thomas, le Quarterback des champions AFC continue sa distribution : Brooks pour 8, Keith McKeller pour 7.

Thomas ajoute 3 yards, puis Kelly combine avec Reed pour 7 et Thomas sur une shovel pass pour 5. La K-Gun Offense semble enfin avoir trouvé son rythme, et c’est à ce moment que ce jeu de gagne-petit doit payer… mais cela ne va pas arriver : Kelly prend la défense à revers en tentant une bombe vers Beebe qui a de l’avance sur son défenseur, mais la passe est un peu trop longue. Reed n’arrive pas à contrôler le lancer suivant, puis le Cornerback Kevin Smith dévie le prochain presque dans les mains de son partenaire James Washington.

La belle mécanique s’est enrayée et Buffalo doit se dégager ; la star Steve Tasker rend la pareille à Dallas en arrêtant la balle à un yard de leur en-but.

 

Drive de Dallas : 6:15, balle sur DAL 1

 

Les champions NFC savent aussi se sortir d’une situation compliquée par de petits gains sûrs avec les Triplets : Emmitt Smith court 3 yards, puis Aikman trouve Irvin pour 13 yards. Moose Johnston apporte sa contribution avec une réception de 11 yards, puis Smith (course), Irvin et Novacek (réceptions) gagnent un autre first down. L’attaque de Dallas continue dans un excellent rythme, gagnant 23 yards avec une course de Smith, une réception de Smith et une de Novacek ; les texans sont désormais dans la moitié de terrain de Buffalo.

Cependant, comme pour les champions AFC sur le drive précédent, la mécanique va s’enrayer d’un coup, et bien plus brutalement : sous la pression de Bruce Smith, Aikman vise Harper mais sa passe est trop courte et Nate Odomes l’intercepte ; il remonte la balle dans le terrain de Dallas. C’est un petit exploit : le Quarterback des Cowboys n’avait lancé que six interceptions toute la saison.

 

Drive de Buffalo : 0:44, balle sur DAL 47

 

Buffalo doit capitaliser immédiatement sur ce ballon volé avec le peu de temps qu’il reste dans la mi-temps. On pense d’abord que ce sera probablement un Field Goal, mais Kelly se connecte avec Thomas et Reed pour deux gains qui cumulent 36 yards ; le receveur aurait néanmoins pu sortir du terrain pour économiser un temps-mort. Une autre réception de Thomas pour 3 yards fait entrer Buffalo dans les 10 yards des Cowboys.

La pression arrive sur le Quarterback qui parvient à éviter le sack et tenter une passe vers McKeller, mais elle est imprécise. Il essaie ensuite une nouvelle shovel pass pour Thomas, mais la défense veille et il est plaqué par un groupe de joueurs pour un gain nul. Malgré cette belle avancée, les Bills doivent se contenter d’un troisième Field Goal de Steve Christie, de 28 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 6 0 6
Buffalo Bills 3 10 13

 

Mais l’essentiel est ailleurs : Buffalo arrive à la pause avec une petite avance grâce à la plus belle performance générale depuis la première mi-temps contre les Giants, et quelques erreurs mentales des Cowboys. Peut-être est-ce enfin la bonne année pour les Bills.

 

3e Quart-Temps
Dallas 6 – Buffalo 13

 

Eddie Murray donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps que Russell Copeland remonte jusqu’aux 28 yards de Buffalo.

 

Drive de Buffalo : 14:27, balle sur BUF 28

 

Les Bills repartent au sol avec Thomas pour 6 yards, avant une complétion de Kelly vers Brooks pour 9 yards. Sur l’action suivante, Thomas porte à nouveau la balle pour 3 yards, mais les vieux démons resurgissent : il commet son second fumble du match suite à un nouveau plaquage de Leon Lett ; la balle roule en dehors de la mêlée droit sur James Washington qui la ramasse.

https://cdn-s3.si.com/s3fs-public/si/multimedia/photo_gallery/0802/nfl.sb.top.defensive.performers/images/washington.james.jpgIl sprinte sur la gauche du terrain, profite de blocks de Thomas Everett sur Kelly et de Lett sur le Left Tackle John Fina, repique à droite, évite Beebe et termine sa course de 46 yards dans l’en-but, égalisant dès le début de la deuxième mi-temps. Ken Norton Jr. est pénalisé pour une brutalité après l’interception, mais cela n’annule pas le touchdown ; elle est appliquée sur la transformation (qui passe quand même).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 6 0 7 13
Buffalo Bills 3 10 0 13

 

Dallas renvoie la balle à Buffalo ; un bon retour place l’attaque sur ses 37 yards.

 

Drive de Buffalo : 13:55, balle sur BUF 37

 

Dallas vient de rappeler qu’au football américain, il suffit parfois d’une seule action pour changer le cours d’un match. Buffalo doit absolument réagir mentalement pour ne pas trop subir le contre-coup, mais il est notable : Thomas est stoppé pour 2 yards puis Kelly manque d’être intercepté par Larry Brown. Le Quarterback est finalement sacké par Jim Jeffcoat et Charles Haley ; l’élan est clairement en train de changer de camp en faveur des Cowboys.

 

Drive de Dallas : 13:14, balle sur DAL 36

 

Les texans n’hésitent pas un instant à confirmer cette tendance par un véritable festival d’Emmitt Smith et de ses bloqueurs. Le coureur porte la balle sur six courses consécutives, accumulant 46 yards. Aikman varie un petit peu en trouvant Johnston pour 3 yards, mais le #22 ne laisse à personne d’autre le soin de terminer dans l’en-but : un touchdown de 15 yards pour achever un petit travail d’Hercule ; 7 courses pour 61 yards, une moyenne de 8.7 yards par porter et au moins 5 plaquages cassés.

Dallas repasse devant et il semble que cette avance pourrait être insurmontable vu le déroulement des derniers Super Bowls de Buffalo.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 6 0 14 20
Buffalo Bills 3 10 0 13

 

Dallas tape le réengagement et Buffalo repart de ses 37 yards grâce à un bon retour de Beebe.

 

Drive de Buffalo : 8:30, balle sur BUF 37

 

Les Bills doivent absolument, au mieux marquer, au pire maintenir l’écart pour ne pas plonger encore plus dans le doute. Cela ne démarre pas bien du tout : sur une petite passe, Davis est plaqué pour une perte de 8 yards par le Defensive End Tony Tolbert. Le coureur se reprend bien et parvient même à gagner 18 yards et un first down sur deux courses, dont une avec une remise directe du Centre Kent Hull ; les Cowboys s’attendaient surtout à des passes.

Kelly trouve ensuite Beebe pour 10 yards, mais le drive ne peut aller plus loin : Davis est de nouveau plaqué à perte pour 3 yards par les deux Tony (Tolbert et Casillas), la passe pour Reed est imprécise, et la pression rend la passe vers Davis trop basse. C’est encore un punt pour une équipe des Bills qui n’y arrive plus car la défense texane est montée en température.

 

Drive de Dallas : 6:01, balle sur DAL 23

 

Emmitt Smith gagne 2 yards, après quoi Aikman trouve Irvin pour 14 puis Novacek pour 5. Mais la défense se rebiffe : le Linebacker Keith Goganious plaque le coureur pour une perte de 3 yards, avant qu’une passe incomplète du Quarterback pour lui ne force un rapide punt de Dallas.

 

Drive de Buffalo : 3:05, balle sur BUF 16

 

Il faudrait maintenant que l’attaque des Bills retrouve la marche avant, mais Woodson se lance de loin pour venir tamponner Davis sur une petite passe et lui faire perdre 4 yards. Beebe refait une partie du retard sur une réception de 11 yards, néanmoins cela ne suffit pas : les Bills retentent un snap direct à Davis, mais il est un peu haut et le coureur le fumble ; il récupère la possession mais ne peut pas avancer, et Buffalo doit donc à nouveau se dégager.

 

Drive de Dallas : 1:20, balle sur DAL 30

 

Au moins, la défense des champions AFC est plus solide : Talley plaque le coureur Lincoln Coleman pour une perte de 3 yards ; il est rentré à la place d’un Emmitt Smith apparemment touché. Aikman rate ensuite deux fois Novacek ; deux passes qui sont à la fois mal lancées, et mal attrapées. De fait, c’est un 3&out des texans qui doivent remercier leur défense de ne pas voir revenir les Bills.

 

Drive de Buffalo : 0:20, balle sur BUF 31

 

Buffalo doit rapidement profiter du travail défensif car si Dallas le fait en premier, le match pourrait être hors d’atteinte. Mais Kevin Smith défend bien une passe vers Reed, et Thomas ne gagne que 4 yards alors que le troisième quart-temps se termine.

Cette période a été dominée par Dallas, puis par les deux défenses, mais le score est toujours serré et tout est possible.

 

4e Quart-Temps
Dallas 20 – Buffalo 13

 

Tout est possible… comme voir les Bills s’autodétruire une énième fois face à une défense de Dallas qui s’acclimate de plus en plus à l’attaque de Buffalo ; surgissant sur les passes rapides, qu’elles soient à l’extérieur ou à l’intérieur.

C’est ce que fait James Washington qui plante ses appuis et apparaît devant Beebe sur une route intérieure pour intercepter le cuir. Le Cornerback fait un match remarquable en étant impliqué sur toutes les pertes de balle de Buffalo : un fumble forcé, un fumble remonté pour un touchdown et une interception.

 

Drive de Dallas : 14:53, balle sur BUF 34

 

Malgré un faux départ du Tackle Erik Williams et la pression mise par Jeff Wright qui force Aikman à sortir du terrain pour une perte de 2 yards (sack), le drive suivant de Dallas est tout en domination et en maîtrise : Emmitt Smith traîne un plaqueur avec lui pour 6 yards, puis il reçoit une passe d’Aikman pour 9 yards. Il ajoute 4 yards, après quoi le Quarterback trouve Harper pour 16 yards.

https://i.pinimg.com/564x/82/9d/19/829d1990ea62029623db1d774f980101.jpgSmith achève le drive tout seul comme un grand : trois courses pour 5 yards, et une 4e tentative convertie par un touchdown d’un yard.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 6 0 14 7 27
Buffalo Bills 3 10 0 0 13

 

Dallas réengage et Buffalo repart de ses 22 yards.

 

Drive de Buffalo : 9:40, balle sur BUF 22

 

Plus d’autres solutions pour Buffalo : il faut inverser la tendance tout de suite sous peine de connaître une quatrième désillusion de suite. Cela commence plutôt bien avec deux scrambles de Kelly pour 12 yards, mais cela ne va pas plus loin car la défense texane a vraiment décidé de revenir du vestiaire bien plus agressive en deuxième mi-temps.

Kevin Smith et James Washington poussent Brooks en touche pour un gain d’un yard, Jimmie Jones plaque Thomas pour une perte d’un yard, et il en profite pour ajouter un sack de Kelly pour une perte de 13 yards. On se demande bien ce qui peut empêcher les Cowboys de réaliser le doublé vu le flot du match en ce moment, surtout quand ils récupèrent la balle quasiment au milieu du terrain.

 

Drive de Dallas : 7:00, balle sur DAL 49

 

Emmitt Smith reprend du service avec 11 yards en trois courses, alors qu’Aikman se connecte avec Novacek pour 4 yards et surtout Harper pour 35 ; le receveur est plaqué à un petit yard de l’en-but. L’attaque doit reculer de 5 yards sur un faux départ du Centre Frank Cornish, ce qui permet à la défense de bien résister : le duo au sol Smith – Johnston n’arrive pas à entrer dans l’en-but en trois courses.

Eddie Murray en profite néanmoins pour ajouter un Field Goal de 20 yards qui semble sceller le résultat du match autant qu’un touchdown l’aurait fait.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Dallas Cowboys 6 0 14 10 30
Buffalo Bills 3 10 0 0 13

 

Dallas frappe le renvoi que Buffalo remonte jusqu’à ses 34 yards.

 

Drive de Buffalo : 2:39, balle sur BUF 34

 

Kelly tente de monter un drive pour l’honneur, même si le coeur n’y est plus. Beebe gagne 18 yards, puis Davis court pour 6. Une interférence de passe offensive sur l’action suivante fait reculer l’attaque, et le Quarterback tente tout pour continuer : il complète des passes pour Davis (7), Brooks (15 + 15) et Beebe (9), mais au milieu il en manque beaucoup et doit même encaisser un sack de Tolbert.

La dernière complétion pour Beebe sur une 4e&17 est trop courte, ce qui rend la balle à Dallas.

 

Drive de Dallas : 0:04, balle sur DAL 13

 

Le Quarterback remplaçant Bernie Kosar, si souvent stoppé par les Broncos quand il jouait aux Browns à la fin des années 1980, entre sur le terrain pour poser le genou au sol et écouler le reste du temps.

Dallas devient la sixième équipe à réussir le doublé, et Buffalo la première à perdre quatre Super Bowls d’affilée.

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
DALLAS COWBOYS 6 0 14 10 30
Buffalo Bills 3 10 0 0 13

QT Tps Éq. Type Action Score
1 12:41 DAL FG Eddie Murray, 41y 30
1 10:19 BUF FG Steve Christie, 54y 33
1 3:55 DAL FG Eddie Murray, 24y 63
2 12:26 BUF TD Thurman Thomas, 4y run (PAT) 610
2 0:00 BUF FG Steve Christie, 28y 613
3 14:05 DAL TD James Washington, 48y fumble return (PAT) 1313
3 8:42 DAL TD Emmitt Smith, 15y run (PAT) 2013
4 9:50 DAL TD Emmitt Smith, 1y run (PAT) 2713
4 2:50 DAL FG Eddie Murray, 20y 3013

 

La jeune équipe de Dallas promet d’être la mieux placée pour recevoir le titre de dynastie des années 1990 avec ce doublé. Chez les Bills, c’est la consternation : ils rejoignent Minnesota et Denver avec un bilan de 0-4 ; Thurman Thomas a la maigre consolation d’être le premier joueur à marquer un touchdown dans quatre Super Bowls différents, et Jim Kelly d’être le premier Quarterback à tenter 50+ passes dans deux Super Bowls différents.

En face, le Defensive Back James Washington a fait une partie gigantesque avec 11 plaquages, 1 fumble forcé, 1 fumblé récupéré pour 1 touchdown et 1 interception. Le Defensive End Charles Haley reçoit la palme du meilleur choix de carrière : il est passé du doublé des 49ers (XXIII & XXIV) à celui des Cowboys (XXVII & XXVIII) : il rejoint ainsi d’illustres noms avec quatre bagues.

Mais c’est le coureur Emmitt Smith qui reçoit le vote du meilleur joueur : il termine avec 30 courses pour 132 yards et 2 touchdowns. Cela lui permet de devenir le quatrième joueur et premier coureur, après les Quarterbacks Bart Starr (SB I), Terry Bradshaw (SB XIII) et Joe Montana (SB XXIV), à être lu Most Valuable Player de la saison régulière ET du Super Bowl.