Fiche SB : Super Bowl XX

 

Présentation

 

Match Chicago Bears 4610 New England Patriots
Date 26 Janvier 1986
Lieu Louisiana Superdome, New Orleans, Louisiane
MVP Richard DENT, Defensive End, Chicago Bears
Ligne Vegas Chicago Bears, +10
Arbitre Red CASHION

 

Le champion AFC : New England Patriots

 

Head Coach Raymond BERRY
Record 11-5 (3e AFC East)
Playoffs Wild Card : @ New York Jets, 26-14
Divisional Playoff : @ Los Angeles Raiders, 27-20
Conference Championship : @ Miami Dolphins, 31-14

 

John Hannah

A l’instar des Super Bowls I, III et XVI, l’édition XX oppose deux équipes qui participent à leur première grande finale ; coïncidence amusante, les deux sont dirigées par des Head Coaches qui sont des anciens Tight Ends destinés à finir au Hall Of Fame. Du côté de l’AFC, ce sont les New England Patriots qui ont créé la surprise ; à leur tête se trouve Raymond Berry, l’ex-joueur des Colts qui a remporté le titre NFL en 1958 et 1959. Surprise est d’ailleurs un bien faible mot : ils ont terminé à la TROISIÈME place de leur division et ont dû passer par trois matchs de playoffs à l’extérieur ; ils sont les premiers à réaliser cet exploit.

Malgré une saison inégale, l’équipe est parvenue jusqu’au Super Bowl sur quelques forces. Le jeu au sol mené par le duo Tony Collins – Craig James, derrière une ligne offensive excellente avec le Guard John Hannah, a fait un gros travail ; Stanley Morgan est une arme importante à la réception. La défense, elle, est menée par le duo de Linebackers Steve Nelson – Andre Tippett, et le duo d’arrières Raymond Clayborn – Fred Marion est une machine à interceptions.

Titulaires :

  • Quarterback : Tony EASON.
  • Coureurs : Tony COLLINS, Craig JAMES.
  • Receveurs : Stanley MORGAN, Stephen STARRING.
  • Tight End : Lin DAWSON.
  • Centre : Pete BROCK.
  • Guards : John HANNAH, Ron WOOTEN.
  • Offensive Tackles : Brian HOLLOWAY, Steve MOORE.
  • Nose Tackle : Lester WILLIAMS.
  • Defensive Ends : Garin VERIS, Julius ADAMS.
  • Inside Linebackers : Steve NELSON, Larry MCGRAW.
  • Outside Linebackers : Andre TIPPETT, Don BLACKMON.
  • Cornerbacks : Ronnie LIPPETT, Raymond CLAYBORN.
  • Safeties : Roland JAMES, Fred MARION.
  • Kicker : Tony FRANKLIN.
  • Punter : Rich CAMARILLO.

 

Le champion NFC : Chicago Bears

 

Head Coach Mike DITKA
Record 15-1 (1er NFC Central)
Playoffs Divisional Playoff : vs. New York Giants, 21-0
Conference Championship : vs. Los Angeles Rams, 24-0

 

Walter Payton

Du côté de la NFC, ce sont les Chicago Bears qui ont écrasé la NFL, étant la deuxième équipe à poster un 15-1 après les 49ers l’année précédente ; leur Head Coach est Mike Ditka, l’ex-joueur des Cowboys qui a remporté le Super Bowl VI. Néanmoins, sans manquer de respect à Ditka et à une attaque des Bears capable derrière le Quarterback Jim McMahon, le receveur Willie Gault et l’extraordinaire coureur Walter Payton qui a déjà atteint des sommets insoupçonnés, ce qui fait surtout parler de Chicago en 1985, c’est sa défense historique.

Son architecte est Buddy Ryan, qui a mis en place une escouade absolument effrayante avec une stratégie appelée la 46 defense, d’après le numéro du Safety Doug Plank. Ce monstre a mené la ligue en points encaissés (198 en 16 matchs !), yards encaissés, yards encaissés au sol et interceptions. Où que vous regardiez, il n’y a que vitesse, violence et vivacité : la ligne défensive avec le quatuor Hampton – McMichael – Perry – Dent, le capitaine Linebacker Mike Singletary flanqué de ses acolytes Otis Wilson et Wilber Marshall, ou les arrières intransigeants parmi lesquels Leslie Frazier et Dave Duerson. Elle n’a autorisé AUCUN point en deux matchs de playoffs, et il est clair que les Patriots vont devoir réaliser un nouvel exploit pour passer outre cet obstacle massif.

Titulaires :

  • Quarterback : Jim MCMAHON.
  • Coureurs : Matt SUHEY, Walter PAYTON.
  • Receveurs : Willie GAULT, Dennis MCKINNON.
  • Tight End : Emery MOOREHEAD.
  • Centre : Jay HILGENBERG.
  • Guards : Mark BORTZ, Tom THAYER.
  • Offensive Tackles : Jim COVERT, Keith VAN HORNE.
  • Defensive Tackles : Steve MCMICHAEL, William PERRY.
  • Defensive Ends : Dan HAMPTON, Richard DENT.
  • Middle Linebacker : Mike SINGLETARY.
  • Outside Linebackers : Otis WILSON, Wilber MARSHALL.
  • Cornerbacks : Mike RICHARDSON, Leslie FRAZIER.
  • Safeties : Dave DUERSON, Gary FENCIK.
  • Kicker : Kevin BUTLER.
  • Punter : Maury BUFORD.

 

1er Quart-Temps
Chicago 0 – New England 0

 

Tony Franklin des Patriots donne le coup d’envoi que Willie Gault remonte jusqu’aux 18 yards des Bears.

 

Drive de Chicago : 14:41, balle sur CHI 18

 

Sans surprise, Chicago commence par donner la balle à celui qui est devenu le meilleur coureur de tous les temps en yards : Walter Payton. Mais les débuts de Sweetness ne vont pas être à la hauteur de son talent : après une première course de 7 yards, la deuxième se termine par un plaquage du Linebacker Steve Nelson qui force un fumble récupéré par Larry McGraw.

Alors que la défense des Bears a été le sujet de discussion principal avant le match, c’est celle des Patriots qui réussit la première action décisive.

 

Drive de New England : 14:01, balle sur CHI 19

 

Le Quarterback Tony Eason cherche à capitaliser de suite sur ce premier tournant du match, mais il ne trouve pas son Tight End Lin Dawson qui, en plus, se blesse au genou sur l’action. La passe suivante vers Stanley Morgan est bien défendue par Mike Singletary, puis la pression force Eason à lancer trop fort dans l’en-but pour Stephen Starring.

Les Patriots doivent se contenter d’un Field Goal de 36 yards de Tony Franklin. Si le Super Bowl VIII reste toujours (pour l’instant) la seule grande finale avec des points sur le premier drive du match, New England établit le record du score le plus rapide de l’histoire du Super Bowl après seulement 1:19 de jeu.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 0 0
New England Patriots 3 3

 

Les Patriots redonnent la balle aux Bears qui repartent de leurs 31 yards.

 

Drive de Chicago : 13:12, balle sur CHI 31

 

Ditka préfère redémarrer par les airs, et cela semble de premier abord une mauvaise idée : Jim McMahon est presque intercepté par le Linebacker Don Blackmon. Mais la deuxième passe est bien plus réussie : le Quarterback envoie un lancer long très précis pour Gault qui a deux pas d’avance sur le Cornerback Ronnie Lippett ; c’est un gain de 43 yards.

Le jeu au sol reprend ses droits avec un first down gagné par Matt Suhey en deux actions. Payton revient sur le terrain mais ne connaît pas un énorme succès avec une course d’un yard et une passe dans sa direction déviée par Blackmon. McMahon essaie de courir sur 3e tentative, mais il fait un magnifique soleil sous l’impact de Lippett, ce qui stoppe l’avancée de Chicago.

C’est au tour des Bears de se contenter d’un Field Goal de 28 yards de Kevin Butler.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 3 3
New England Patriots 3 3

 

Chicago réengage, et Starring fait un excellent retour qui place la balle sur les 41 yards de son équipe.

 

Drive de New England : 9:08, balle sur NE 41

 

Les Patriots utilisent beaucoup la play-action, mais sans grand succès : Starring est bien couvert, la passe pour Morgan est trop courte, et Eason subit le blitz pour finir enterré sous trois Bears.

https://i.pinimg.com/originals/b7/6f/71/b76f71ad26ee1438dd17d0b51cf5cddf.jpg3&out et punt pour New England, alors qu’il est assez surprenant de voir les champions AFC lancer six passes sachant que la course est plutôt leur fort (même s’il est vrai que la défense de Chicago est la meilleure de NFL dans cet exercice).

 

Drive de Chicago : 8:18, balle sur CHI 29

 

McMahon trouve à nouveau Gault pour un bon gain de 19 yards, mais le reste du drive est moins réussi : une passe envoyée en touche, un sack de Dennis Owens et une course pour un petit gain de Payton forcent les champions NFC à rendre la balle.

 

Drive de New England : 5:59, balle sur NE 20

 

Puisque l’attaque de Chicago a du mal à avancer, la défense décide de lui donner un peu d’aide : Singletary plaque le coureur Craig James pour un gain nul, puis Steve McMichael et Richard Dent sackent Eason, lui arrachant la balle ; Dan Hampton récupère l’offrande pour placer les Bears en excellente position.

 

Drive de Chicago : 5:17, balle sur NE 13

 

La défense de New England n’a pas dit son dernier mot, et ce même si Chicago est à 13 yards de son en-but. La franchise de l’Illinois gagne un first down grâce à une réception d’Emery Moorehead pour 8 yards et deux courses de Payton et McMahon, mais la suite n’est pas du même tonneau : Payton est repoussé par Larry McGrew, une action surprise avec le Defensive Tackle William « The Refrigerator » Perry dans le rôle du passeur finit en sack collectif, et McMahon ne trouve pas Calvin Thomas dans l’en-but.

C’est une belle résistance de la défense des champions AFC qui forcent un Field Goal de 24 yards des Bears.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 6 6
New England Patriots 3 3

 

Chicago remet le ballon jeu, et New England doit repartir de ses 18 yards.

 

Drive de New England : 1:18, balle sur NE 18

 

La situation n’est déjà pas idéale, elle va tourner au cauchemar : sur la première action, Craig James rentre dans Dent qui arrache un nouveau ballon (il a mené la ligue avec 7 fumbles forcés cette saison) ; Singletary récupère le fumble pour la deuxième perte de balle des Patriots dans le premier quart-temps.

 

Drive de Chicago : 1:10, balle sur NE 13

 

Cette fois, même la défense de New England ne peut rien faire contre la motivation du coureur Matt Suhey : après une course de 2 yards, il trouve de l’espace sur la droite et engrange 11 yards pour marquer le premier touchdown du match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 13 13
New England Patriots 3 3

 

Chicago tape le réengagement, et New England va repartir de ses 24 yards ; en essayant de garder la balle cette fois.

 

Drive de New England : 0:12, balle sur NE 24

 

Craig James court 3 yards alors que le premier quart-temps se termine sur cette série de pertes de balle qui a propulsé Chicago devant au score.

New England avait idéalement débuté mais se retrouve avec… -19 yards nets.

 

2e Quart-Temps
Chicago 13 – New England 3

 

Le début du deuxième quart-temps ressemble un peu à la fin du premier : le Cornerback Mike Richardson défend une passe vers Morgan, et Hampton sacke Eason pour une perte de 4 yards. C’est un 3&out et un punt pour New England qui met Chicago dans une position sympathique.

 

Drive de Chicago : 14:01, balle sur CHI 41

 

McMahon en profite pour faire avancer son équipe : il trouve Thomas pour 4 yards – Dennis Gentry gagne le first down avec une course de 8 yards – puis le Quarterback atteint Gault pour 7 yards et surtout Suhey complètement seul le long de la touche pour 24 yards.

Cela rapproche suffisamment les Bears pour qu’ils finissent le travail au sol une nouvelle fois : Suhey gagne 11 yards en trois courses, puis Payton ajoute 2 yards et McMahon entre dans l’en-but lui-même sur une course de 2 yards. Le match est en train de tourner rapidement dans le sens des champions NFC.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 13 7 20
New England Patriots 3 0 3

 

Chicago réengage et New England repart de ses 29 yards.

 

Drive de New England : 7:00, balle sur NE 29

 

Ce n’est pas le drive suivant qui va rassurer les fans des Patriots : James est stoppé pour un gain nul par Perry et Dent, Tony Collins est plaqué à perte par Wilbur Marshall, et Eason est sacké par Otis Wilson & Cie. Cette perte de 13 yards en trois actions amène le « total » des yards de New England à -36, et force un punt.

Ce dégagement n’est pas anodin : le retourneur Keith Ortego a oublié ce qu’il devait faire, et il demande un arrêt de volée. En pleine confusion, il décide de relancer quand même (ce qui est interdit) ; sur cette vaine tentative, il percute son partenaire Leslie Frazier qui est gravement touché au genou. Non seulement les Bears vont reculer sur la pénalité, mais Frazier (qui a mené l’équipe en 1985 avec six interceptions) devra arrêter sa carrière suite à cette blessure.

 

Drive de Chicago : 5:21, balle sur CHI 42

 

La seule chose qui sauve les Patriots de la débandade (pour l’instant), c’est que les Bears commettent eux aussi des erreurs : après une course de 5 yards de Payton, Suhey est rapidement plaqué par Larry McGrew qui force le fumble ; le Cornerback Raymond Clayborn le récupère.

 

Drive de New England : 5:08, balle sur NE 46

 

Raymond Berry en a assez vu de la part de Eason qui termine sans aucune passe complétée sur 6 tentées avec 3 sacks et un fumble ; il devient le premier Quarterback titulaire à compléter zéro passe dans un Super Bowl. Steve Grogan prend sa place et fait rapidement connaissance avec Richard Dent : le Defensive End lui fonce dessus et dévie sa passe.

https://imagesvc.timeincapp.com/v3/mm/image?url=https%3A%2F%2Fcdn-s3.si.com%2Fs3fs-public%2Fsi%2Fmultimedia%2Fphoto_gallery%2F0701%2Fgallery.top.sb.linebackers%2Fimages%2Fsingletary.jpg&w=1100&q=85Le remplaçant fait mieux que Eason en trouvant Collins pour 8 yards et James pour 6 ; c’est seulement le premier first down des Patriots après plus de 25 minutes de jeu ! Collins ajoute 3 yards au sol, mais la belle période de Grogan ne va pas durer : ses deux passes suivantes sont incomplètes, et il prend deux bons chocs juste derrière. New England doit se dégager.

 

Drive de Chicago : 2:58, balle sur CHI 20

 

Payton trouve enfin un peu d’espace, engrangeant 15 yards en trois courses, puis Ronnie Lippett offre un first down avec un usage illégal des mains sur Gault. Le drive menace de caler avec deux passes manquées de McMahon, mais le Quarterback trouve Gentry pour 14 yards et un autre first down. Le coureur ajoute 5 yards ensuite, avant que Ken Margerum soit visé, seul au centre du terrain, pour un gain de 29 yards. Gentry fait passer un frisson en fumblant l’échange avec McMahon, mais il récupère la balle et avance de 2 yards.

Le Quarterback court lui-même pour gagner 7 yards alors que l’horloge continue de tourner et approche de la pause. Dans la précipitation pour arrêter le temps, Chicago est pénalisé pour une procédure illégale car les Bears n’étaient pas tous positionnés ; Ditka préfère ne pas prendre de risque et assurer le coup avec un Field Goal de 24 yards de Kevin Butler.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 13 10 23
New England Patriots 3 0 3

 

La première mi-temps se termine sur cette fin de drive un peu folle, mais personne n’est dupe : si New England a scoré en premier, Chicago a totalement écrasé le reste du match de sa domination, gagnant 236 yards et scorant 23 points tout en limitant les Patriots à trois points, -19 yards, 21 actions et un first down.

 

3e Quart-Temps
Chicago 23 – New England 3

 

Keith Butler donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps et Stephen Starring fait un retour de 24 yards pour placer la balle sur les 22 yards des Patriots.

 

Drive de New England : 14:41, balle sur NE 22

 

La franchise de New England va-t-elle pouvoir repasser dans les yards positifs sur ce drive ? Cela part bien avec une passe rapide de 8 yards de Grogan pour Morgan. Collins gagne le deuxième first down des Patriots avec une course de 3 yards, mais l’attaque recule juste derrière avec un sack commencé par McMichael et terminé par Dent pour une perte de 5 yards.

Le Guard John Hannah, d’ordinaire parfait, a tellement peur de la pression de la ligne défensive qu’il démarre trop tôt et fait un faux départ, et à juste raison : sur l’action suivante, Grogan est enseveli sous le duo Wilson – Hampton pour le cinquième sack des Bears et une perte de 13 yards. Le Quarterback a le courage de rester debout et de ne rien lâcher, réussissant une belle passe lobée de 24 yards pour Starring… mais il y avait 33 yards à faire pour un first down.

Le Punter Rich Camarillo démontre sa magnifique jambe sur un énorme punt de 62 yards qui plaque les Bears contre leur en-but.

 

Drive de Chicago : 12:27, balle sur CHI 4

 

Malheureusement pour Camarillo et son beau travail, il est annulé sur l’action suivante : la défense de New England mord dans la play-action de McMahon qui envoie une passe longue attrapée par Gault ; Fred Marion sauve le touchdown en plaquant le receveur par le maillot après un gain de 60 yards. Moorehead ajoute 14 yards sur une réception près de la touche, et l’attaque de Chicago commence la deuxième mi-temps comme elle a fini la première : en faisant ce qu’elle veut.

Payton et Suhey rapprochent l’offensive de l’en-but avec 14 yards en quatre courses, après quoi Lippett dévie une passe pour Dennis McKinnon. McMahon pense marquer un touchdown à la passe en se connectant avec Margerum, mais le Safety Roland James réussit un superbe plaquage qui stoppe le receveur à un yard de l’en-but. Cependant, cela ne fait que repousser l’échéance : le fantasque Quarterback score son deuxième touchdown du match au sol.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 13 10 7 30
New England Patriots 3 0 0 3

 

Chicago redonne la balle en touchback à une équipe de New England dépitée qui a déjà compris qu’elle n’avait plus aucune chance.

 

Drive de New England : 7:00, balle sur NE 20

 

La souffrance des Patriots et de leurs fans n’est pas terminée : après une passe ratée de Grogan pour James et une course de ce dernier pour 3 maigres yards, le lancer du Quarterback pour Derrick Ramsey est derrière le Tight End ; il ne peut que le dévier droit dans les mains du rookie Reggie Phillips qui a remplacé Frazier.

L’arrière n’a que le vert de la pelouse artificielle du Louisiana Superdome devant lui et inscrit un touchdown de 28 yards pour la défense de Buddy Ryan.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 13 10 14 37
New England Patriots 3 0 0 3

 

Chicago botte un nouveau réengagement, et New England doit repartir de ses 31 yards.

 

Drive de New England : 6:00, balle sur NE 31

 

La question désormais, au lieu de savoir qui va gagner le match, est plutôt de savoir jusqu’où les Bears vont établir les nouveaux records de points marqués, de points d’écart, de first downs encaissés, de yards encaissés et de sacks réussis dans un Super Bowl.

Et d’ailleurs, il faut rapidement ajouter le record de ballons volés dans un Super Bowl à la liste : après une première passe manquée vers Morgan, le receveur attrape la deuxième de 19 yards, mais il la fumble sur le plaquage du Safety Gary Fencik ; Wilber Marshall récupère le ballon et s’autorise même à le transmettre à Otis Wilson qui le remonte jusqu’aux 37 yards des Patriots.

 

Drive de Chicago : 5:43, balle sur NE 37

 

Payton avance de 13 yards mais recule de 4 sur l’action suivante ; il semble être le seul Bear qui ne s’amuse pas vraiment dans ce match, étant plutôt bien contenu par la défense. Même une passe de McMahon pour lui est mal lancée.

Le Quarterback préfère atteindre un autre coureur, Gentry, complètement ouvert le long de la touche pour un touchdown de 27 yards… mais les records devront attendre encore un peu : les arbitres le jugent hors du terrain à un yard de l’en-but. Pour remuer le couteau dans la plaie de New England, le ralenti révèle qu’aucun de ses pieds n’était dans le terrain, et que la réception n’aurait pas dû compter au départ.

https://imasportsphile.com/wp-content/uploads/2017/05/647e45cd-920f-4e5d-883a-ed5285ede2d8.jpgDitka appelle alors sa tactique préférée et la plus humiliante de toutes : envoyer William « The Refrigerator » Perry, 1m88 et 159 kilos, comme coureur. Le Réfrigérateur score le touchdown de près, et Chicago devient la première équipe à dépasser 40 points au Super Bowl.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 13 10 21 44
New England Patriots 3 0 0 3

 

Les Bears remettent la balle en jeu et les Patriots repartent de leurs 24 yards.

 

Drive de New England : 3:02, balle sur NE 24

 

Grogan trouve Starring pour 15 yards puis Morgan pour 13, avant qu’une pénalité pour hors-jeu de Chicago donne un first down automatique. Le Quarterback fait son maximum pour mener un drive potable, mais il termine le troisième quart-temps sur un sack de Hampton.

 

4e Quart-Temps
Chicago 44 – New England 3

 

Grogan ne se démoralise pas et parvient à trouver Morgan pour 16 yards, puis Irving Fryar pour 8 et le premier touchdown des Patriots. New England évite ainsi de rejoindre Miami, la seule équipe à n’avoir inscrit aucun touchdown dans un Super Bowl (SB VI).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 13 10 21 0 44
New England Patriots 3 0 0 7 10

 

New England renvoie la balle à Chicago qui démarre de ses 24 yards.

 

Drive de Chicago : 12:52, balle sur CHI 24

 

Blessé à la main et avec le match largement gagné, McMahon laisse sa place à Steve Fuller qui remet trois fois la balle à Payton pour seulement 9 yards. Le légendaire #34 n’est vraiment pas à son niveau habituel, mais le reste de l’équipe a largement fait le nécessaire. C’est un 3&out et un punt.

 

Drive de New England : 11:23, balle sur NE 38

 

Les Patriots ont vite fait de rendre la balle aux Bears : Grogan trouve Derrick Ramsey qui n’a vraiment pas de chance ; après avoir dévié une passe pour une interception, il fumble celle-ci sur le plaquage de Shaun Gayle. La possession est récupérée par Mike Singletary pour le cinquième vol de ballon des champions NFC.

 

Drive de Chicago : 11:16, balle sur NE 43

 

Fuller ne peut maintenir le drive au-delà du 3&out, et Chicago se dégage rapidement ; un beau punt qui plaque New England contre son en-but.

 

Drive de New England : 10:06, balle sur NE 4

 

Grogan se donne de l’espace en trouvant Morgan pour 15 yards, puis il continue avec Collins pour 11 et Fryar pour 16. Mais il se trompe complètement sur la passe suivante et envoie le ballon droit dans les mains du Linebacker Jim Morrissey ; il faut un retour furieux de Collins pour l’empêcher de scorer un autre touchdown sur retour d’interception.

 

Drive de Chicago : 7:57, balle sur NE 5

 

Une pénalité pour block illégal de Moorehead fait reculer les Bears de 10 yards, et comme Fuller ne lance pas de passes, ils doivent courir. Ils essaient même de convertir une 4e&11 en envoyant Payton qui ne gagne que 6 yards et rend la balle aux Patriots.

 

Drive de New England : 5:48, balle sur NE 5

 

C’est un cadeau empoisonné : plaqué contre son en-but, Grogan manque une première passe pour Starring. Sur la deuxième tentative, la défense finit de cocher toutes les cases : fumbles récupérés, interceptions, sacks, touchdown (deux si on compte celui au sol du Réfrigérateur)… et safety ; Henry Waechter sacke Grogan dans l’en-but, ajoutant deux points.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Chicago Bears 13 10 21 2 46
New England Patriots 3 0 0 7 10

 

Selon la règle du safety, New England rend la balle à Chicago qui démarre de ses 28 yards.

 

Drive de Chicago : 5:23, balle sur CHI 28

 

Fuller est sacké par Ben Thomas, la seule action remarquable d’un rapide 3&out alors que tout le monde attend la fin du match depuis le milieu du troisième quart-temps.

 

Drive de New England : 4:28, balle sur NE 49

 

Grogan tente trois passes qui ne gagnent aucun terrain, et les Patriots puntent.

 

Drive de Chicago : 3:30, balle sur CHI 20

 

Chicago gagne deux first downs qui permettent à l’horloge de s’écouler complètement et de rendre officiel ce qui était officieux depuis un bon moment : l’historique franchise de Chicago, présente depuis la naissance de la ligue et détentrice de 8 titres NFL, remporte son premier Super Bowl.

https://i.kinja-img.com/gawker-media/image/upload/s--KxE02WyA--/c_scale,f_auto,fl_progressive,q_80,w_800/j4jer970kvbdaebgfacp.jpgScène surréaliste, alors que le Head Coach Mike Ditka est porté en triomphe par les attaquants, Buddy Ryan est porté en triomphe par les défenseurs ; preuve de l’importance de ce dernier, mais aussi de l’inimitié totale entre les deux hommes qui les a empêchés de travailler ensemble (chacun se concentrant sur son escouade).

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
CHICAGO BEARS 13 10 21 2 46
New England Patriots 3 0 0 7 10

QT Tps Éq. Type Action Score
1 13:41 NE FG Tony Franklin, 36y 03
1 9:20 CHI FG Kevin Butler, 28y 33
1 1:26 CHI FG Kevin Butler, 24y 63
1 0:23 CHI TD Matt Suhey, 11y run (PAT) 133
2 7:24 CHI TD Jim McMahon, 2y run (PAT) 203
2 0:00 CHI FG Kevin Butler, 24y 233
3 7:22 CHI TD Jim McMahon, 1y run (PAT) 303
3 6:16 CHI TD Reggie Phillips, 28y INT return (PAT) 373
3 3:22 CHI TD William Perry, 1y run (PAT) 443
4 13:14 NE TD Irving Fryar, 8y catch (PAT) 4410
4 5:36 CHI SAF Steve Grogan tackled in end zone 4610

 

Il va sans dire que le Super Bowl XX est la grande finale la plus déséquilibrée à l’époque, donnant lieu à de nombreux records établis ou égalés : records de points marqués par une équipe (46), record de points d’écart (+36), record de yards encaissés au sol (7) et record de sacks (7). Le seul regret pour Ditka est de ne pas avoir permis à Walter Payton de marquer un touchdown : le coureur a été limité à 61 yards en 22 courses. New England a évité de justesse le record du plus petit nombre de yards totaux avec 123, soit 4 de plus que les Vikings (119) lors du Super Bowl IX.

A l’instar de la défense des Cowboys lors du Super Bowl XII, toute l’escouade des Bears aurait mérité d’être élue meilleur joueur ; mais il faut choisir, et c’est le Richard Dent qui reçoit la récompense avec 1.5 sack, 2 fumbles forcés et 1 passe déviée.