Fiche SB : Super Bowl XVIII

 

Présentation

 

Match Washington Redskins 938 Los Angeles Raiders
Date 22 Janvier 1984
Lieu Tampa Stadium, Tampa, Floride
MVP Marcus ALLEN, Running Back, Los Angeles Raiders
Ligne Vegas Washington Redskins, +3
Arbitre Gene BARTH

 

Le champion AFC : Los Angeles Raiders

 

Head Coach Tom FLORES
Record 12-4 (1er AFC West)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Pittsburgh Steelers, 38-10
Conference Championship : vs. Seattle Seahawks, 30-14

 

Marcus Allen

Suite à son procès gagné contre la NFL, Al Davis a pu déménager sa franchise à Los Angeles comme il le désirait, au début de l’année précédente. Ce sont donc bien les Los Angeles Raiders qui accèdent à leur « premier » Super Bowl, même si c’est déjà le quatrième pour les Silver&Black qui égalent ainsi les rivaux Steelers, derrière les Cowboys (cinq).

L’équipe de Tom Flores a connu quelques petites modifications depuis le Super Bowl XV, avec l’arrivée de joueurs majeurs : la menace double Marcus Allen qui a engrangé 1604 yards et 11 touchdowns, le Tight End Todd Christensen qui a mené la ligue en réceptions (92 pour 1247 yards et 12 touchdowns), les Defensive Ends Howie Long et Lyle Alzado ainsi que le Cornerback Mike Haynes qui forme un duo d’exception avec Lester Hayes. Si on ajoute les stars présentes lors de la victoire précédente, tout cela fait des Raiders un véritable concurrent pour la victoire finale.

Titulaires :

  • Quarterback : Jim PLUNKETT.
  • Coureurs : Kenny KING, Marcus ALLEN.
  • Receveurs : Cliff BRANCH, Malcolm BARNWELL.
  • Tight End : Todd CHRISTENSEN.
  • Centre : Dave DALBY.
  • Guards : Charley HANNAH, Mickey MARVIN.
  • Offensive Tackles : Bruce DAVIS, Henry LAWRENCE.
  • Nose Tackle : Reggie KINLAW.
  • Defensive Ends : Howie LONG, Lyle ALZADO.
  • Inside Linebackers : Matt MILLEN, Bob NELSON.
  • Outside Linebackers : Ted HENDRICKS, Rod MARTIN.
  • Cornerbacks : Lester HAYES, Mike HAYNES.
  • Safeties : Mike DAVIS, Vann MCELROY.
  • Kicker : Chris BAHR.
  • Punter : Ray GUY.

 

Le champion NFC : Washington Redskins

 

Head Coach Joe GIBBS
Record 14-2 (1er NFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Los Angeles Rams, 51-7
Conference Championship : vs. San Francisco 49ers, 24-21

 

Art Monk

Les Redskins retournent au Super Bowl en tant que champions en titre ; il est difficile de contester leur totale domination : ils ont posté le meilleur record en NFL et leurs deux défaites ont été d’un petit point d’écart (30-31 contre Dallas et 47-48 dans un mythique Monday Night Football contre Green Bay). L’équipe a peut-être lâché un peu de lest en défense (bien qu’étant la meilleure défense au sol), mais l’attaque est devenue une machine infernale qui a établi un record NFL avec 541 points marqués.

Toujours présent, le Quarterback Joe Theismann a arrosé pour 3714 yards et 29 touchdowns, étant élu Most Valuable Player ; le retour de blessure d’Art Monk, qui avait raté les playoffs en 1982, est une bénédiction. Le coureur John Riggins, toujours derrière ses fidèles Hogs, a établi le record de touchdowns au sol sur une saison avec 24. Le Kicker Mark Moseley continue d’être précieux avec sa précision. La défense, menée par Dave Butz, Dexter Manley ou Mark Murphy, a été contente d’accueillir le rookie Cornerback Darrell Green. Les deux équipes finalistes se sont rencontrées en saison régulière pour une victoire des Reds 37-35, et on s’attend à la même explosion offensive pour ce Super Bowl.

Titulaires :

  • Quarterback : Joe THEISMANN.
  • Coureur : John RIGGINS.
  • Receveurs : Charlie BROWN, Art MONK.
  • Tight Ends : Don WARREN, Rick WALKER.
  • Centre : Jeff BOSTIC.
  • Guards : Russ GRIMM, Mark MAY.
  • Offensive Tackles : Joe JACOBY, George STARKE.
  • Defensive Tackles : Dave BUTZ, Darryl GRANT.
  • Defensive Ends : Todd LIEBENSTEIN, Dexter MANLEY.
  • Middle Linebacker : Neal OLKEWICZ.
  • Outside Linebackers : Mel KAUFMAN, Rich MILOT.
  • Cornerbacks : Darrell GREEN, Anthony WASHINGTON.
  • Safeties : Ken COFFEY, Mark MURPHY.
  • Kicker : Mark MOSELEY.
  • Punter : Jeff HAYES.

 

1er Quart-Temps
Washington 0 – Los Angeles 0

 

Jeff Hayes des Redskins donne le coup d’envoi qui finit directement en touchback.

 

Drive de Los Angeles : 14:35, balle sur LA 20

 

Sans surprise, c’est Marcus Allen qui démarre le match des Raiders avec la balle dans les mains ; il court pour 5 yards, puis Jim Plunkett le trouve sur une passe latérale pour 6 yards. Le coureur ajoute 2 yards sur la course suivante, avant que Plunkett décide de changer de cible : cette fois il vise son Tight End Todd Christensen, mais le Safety Ken Coffey surgit et manque l’interception de peu.

Sur la 3e tentative, sans solution, le Quarterback passe pour le coureur Kenny King qui est stoppé au bout d’un yard ; la défense des Redskins reprend là où elle s’était arrêtée à la fin de la finale précédente. C’est encore un drive inaugural du Super Bowl qui se termine sans point.

 

Drive de Washington : 12:02, balle sur WAS 19

 

Sans surprise non plus, c’est Diesel Riggins qui démarre le match des Redskins avec la balle dans les mains : il gagne 11 yards et un first down en trois courses derrière les Hogs. Joe Gibbs décide de changer son fusil d’épaule et d’utiliser la passe vers Art Monk : la première est ratée et dangereuse car Mike Haynes vient la contester et aurait pu l’intercepter, la deuxième est bien trop longue et la troisième est à nouveau mal ajustée.

Cela force Washington à se dégager, et le premier tournant du match intervient : Derrick Jensen transperce le milieu de la protection du Punter Jeff Hayes et contre le ballon ; il récupère lui-même le cuir dans l’en-but pour le premier touchdown du match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 0
Los Angeles Raiders 7 7

 

Après cette action remarquable des équipes spéciales de Los Angeles, les Raiders remettent la balle en jeu, et les Redskins la remontent jusqu’à leurs 21 yards.

 

Drive de Washington : 9:34, balle sur WAS 21

 

Après ce coup pris derrière la tête, Washington doit repartir en attaque. Riggins gagne 4 yards au sol, mais il est le seul élément offensif des champions NFC qui avance : Theismann vise Charlie Brown qui laisse tomber la passe, puis le Quarterback doit scrambler pour 5 yards ; il est trop court pour un first down, poussé dehors par James Davis.

Les Redskins doivent se dégager, et le punt de Jeff Hayes n’est vraiment pas bon, mais cette fois ce sont les Raiders qui commettent une erreur : en tentant de bloquer un joueur adverse, le Raider Ted Watts ne voit pas la balle lui rebondir dessus ; de fait, la balle devient vivante, et Greg Williams de Washington récupère la possession pour poursuivre le drive des joueurs de la capitale.

Cependant, Theismann n’est toujours pas en rythme : il lance à nouveau trop long pour son Tight End Clint Didier. Ses jambes fonctionnent toujours et il évite le sack du Safety Mike Davis avant de régler enfin la mire, trouvant Charlie Brown pour 8 yards. Riggins reprend du service, engrangeant 5 yards en deux courses ; la ligne défensive résiste plutôt bien aux Hogs. En 3e&6, Theismann cherche Nick Giaquinto, mais sa passe est encore imprécise à cause d’une excellente couverture de Los Angeles.

Mark Moseley doit rentrer pour un Field Goal de 44 yards, mais le vent fait légèrement pencher les poteaux sur la droite ; le Kicker rate sa tentative de peu à gauche pour une autre erreur des équipes spéciales.

 

Drive de Los Angeles : 6:16, balle sur LA 28

 

On pensait que Allen ou Riggins réussiraient la première course de 10+ yards du match, c’est le coureur des Raiders Kenny King qui y parvient sur la première action du drive (10 yards). Plunkett trouve à nouveau son coureur sur une petite passe qu’il transforme en gain de 7 yards, puis une nouvelle passe de 9 yards vers Christensen apporte un nouveau first down. Le Linebacker Rich Milot plaque King à perte sur une petite passe, de plus Los Angeles est pénalisé pour holding.

Un fumble d’Allen sur un plaquage de Monte Coleman est récupéré par le Tackle Charley Hannah, mais il fait encore plus reculer l’attaque. Plunkett ne peut couvrir les 24 yards jusqu’au first down, et les Raiders puntent. Le retour va jusqu’aux 26 yards, mais une pénalité pour holding fait reculer les champions NFC sur leurs 8 yards.

 

Drive de Washington : 3:31, balle sur WAS 8

 

Theismann se connecte avec le bien-nommé Joe Washington pour 10 yards et un first down qui donne un peu d’air à la franchise du même nom. Le Quarterback tente ensuite une passe longue vers Didier mais elle est encore incomplète. Riggins tente de prendre les extérieurs, mais le Linebacker Rod Martin ne le lâche pas et le pousse dehors pour une perte de 3 yards ; ce n’est pas forcément le fort de Diesel de passer par le périphérique.

https://cdn-s3.si.com/s3fs-public/2015/12/17/john-riggins-redskins-tackled-1984-superbowl-xviii-si.jpgLe Defensive End Lyle Alzado fait un petit cadeau de 5 yards à l’attaque avec un hors-jeu, mais Washington n’en profite pas : Theismann cherche Charlie Brown qui relâche la balle sous l’impact du duo formé par Mike Haynes et Vann McElroy. C’est un nouveau punt pour les Reds qui n’arrivent pas à grand-chose en attaque ; une surprise pour tous les observateurs.

 

Drive de Los Angeles : 0:36, balle sur LA 38

 

Contrairement à Riggins, Allen n’a aucun problème à faire le tour si besoin est : il transperce la défense sur 17 yards à gauche. Il ajoute 3 yards juste avant la fin d’un premier quart-temps qui aura surtout été marqué par les péripéties sur équipes spéciales. Pour le reste, les deux défenses prennent le pas sur les deux attaques.

 

2e Quart-Temps
Washington 0 – Los Angeles 7

 

Cet état de fait se confirme au début du deuxième quart-temps : Plunkett ne trouve Christensen que pour 3 petits yards sur un coup de flipper assez incroyable ; la balle rebondit des mains du Tight End dans les mains de Darryl Grant qui ne la contrôle pas et la remet dans les bras du Raider sans le vouloir.

En 3e&4, Allen est totalement englouti par le Defensive Tackle Perry Brooks pour une perte de 3 yards. Los Angeles doit se dégager à son tour ; le phénoménal Punter Ray Guy démontre ses énormes qualités athlétiques en allant chercher le snap très haut à une main avant de botter.

 

Drive de Washington : 13:34, balle sur WAS 20

 

Riggins continue d’avoir du mal sur les extérieurs, et d’avancer bien mieux au coeur du jeu (5 yards en deux courses). Theismann gagne le first down sur une petite passe à son receveur préféré en ce début de match, le coureur Joe Washington. Riggins est bien stoppé par Howie Long, puis Theismann est poursuivi puis sacké par le Linebacker Matt Millen pour une perte de 7 yards.

16 yards semble une distance bien longue contre cette défense, et la passe longue pour Charlie Brown est manquée ; au grand dam du receveur, aucune pénalité n’est appelée contre Haynes. L’attaque record de la capitale est complètement muselée par la défense des Raiders qui force punt sur punt.

 

Drive de Los Angeles : 10:48, balle sur LA 35

 

Et l’attaque californienne sait aussi réussir des actions explosives : Plunkett utilise la play-action pour envoyer une bombe vers Cliff Branch qui réussit une réception de 50 yards entre Darrell Green et Anthony Washington (encore un !). Allen rajoute 3 yards juste derrière, avant que la connexion Plunkett – Branch ne score le deuxième touchdown du match pour 12 yards ; le receveur est seul dans l’en-but suite à un beau parcours intérieur.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 0 0
Los Angeles Raiders 7 7 14

 

Los Angeles tape le renvoi et Washington le remonte jusqu’à ses 20 yards.

 

Drive de Washington : 9:14, balle sur WAS 20

 

Les Redskins doivent absolument retrouver leur attaque pour réagir de suite. Cela démarre mal avec un nouveau sack de Theismann par Rod Martin et une nouvelle passe mal ajustée vers Monk. Le Quarterback parvient néanmoins à acquérir le first down en étant patient et en bougeant dans la poche pour trouver Alvin Garrett et un gain de 17 yards. Le Tackle George Starke met l’attaque dans un trou en étant pénalisé pour holding sur une belle passe de Theismann pour Didier, mais le duo se reforme sur l’action suivante via une screen pass pour 18 yards.

Riggins poursuit le drive avec 10 yards en quatre courses, alors qu’une pénalité pour hors-jeu de Howie Long et une interférence de passe défensive contre Lester Hayes avancent l’attaque de 18 yards. Theismann semble enfin avoir trouvé la formule avec Didier, cette fois pour 20 yards, ce qui amène les champions NFC à 14 yards de l’en-but dans le premier drive enfin construit de leur part.

Le Quarterback doit scrambler pour 5 yards sur l’action suivante, après quoi Riggins ajoute 2 yards. En 3e&3, Gibbs appelle une passe, mais cette fois la liaison entre les deux Joe (Theismann et Washington) ne fonctionne pas avec une belle défense de l’omniprésent Rod Martin. Mark Moseley entre sur le terrain et réussit le Field Goal de 24 yards pour mettre enfin les Reds sur le tableau d’affichage.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 3 3
Los Angeles Raiders 7 7 14

 

Washington redonne la balle à Los Angeles en l’envoyant en touchback.

 

Drive de Los Angeles : 2:33, balle sur LA 20

 

Allen explose pour 11 yards sur la droite, démarrant bien le drive, mais ce gain est annulé par un sack de 10 yards de Darryl Grant sur Plunkett. Allen regagne 7 yards, puis le Quarterback atteint le coureur Frank Hawkins qui fait une belle feinte pour un gain de 14 yards et un first down. Plunkett continue sur sa série, se connectant avec Christensen pour 14 yards et Cliff Branch pour 7.

Malheureusement, un holding du Guard Mickey Marvin repousse l’attaque de 10 yards, et cette fois la distance est trop longue à couvrir : Allen gagne 8 yards, puis la bombe de Plunkett pour Christensen sur 3e tentative est manquée. Situés sur les 39 yards de Washington, les Raiders considèrent être trop éloignés pour tenter un Field Goal et se dégagent.

 

Drive de Washington : 0:12, balle sur WAS 12

 

C’est alors qu’intervient un autre tournant. Lors du match de saison régulière entre les deux équipes, les Redskins avaient appelé une action, Rocket Screen, qui avait résulté en un gain de 67 yards de Joe Washington. Situés sur leurs 12 yards et avec 12 secondes à jouer, Gibbs appelle à nouveau Rocket Screen, espérant que, cette fois, le coureur puisse aller jusqu’à l’en-but adverse et ramener les champions NFC à 4 points. C’est un pari osé mais qui se comprend, et qui ne comporte pas énormément de risque.

http://media.cleveland.com/startingblocks/photo/9252288-large.jpgCependant, dans un éclair de lucidité, les coachs des Raiders sentent le coup arriver : le Coach des Linebackers Charlie Sumner fait sortir Matt Millen et fait rentrer Jack Squirek, un joueur bien plus rapide qui doit spécifiquement marquer Joe Washington. L’action démarre : Theismann exécute sa feinte de passe à droite, se retourne et lance sa screen pass à gauche vers le coureur ; à sa stupéfaction totale, Squirek surgit sur la trajectoire, intercepte la passe et la remonte 5 yards jusqu’au touchdown.

Los Angeles possède ainsi une avance massive de 18 points à la pause ; le genre de tournant qui peut décider un match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 3 3
Los Angeles Raiders 7 14 21

 

La mi-temps intervient sur le coup de renvoi que les Redskins remontent 32 yards. Au lieu de l’explosion offensive que l’on attendait, les Raiders ont complètement étouffé l’attaque de Washington et ont profité des diverses erreurs pour prendre une avance substantielle.

 

3e Quart-Temps
Washington 3 – Los Angeles 21

 

Chris Bahr frappe le coup d’envoi de la première mi-temps, et Alvin Garrett fait un bon retour qui place la balle sur les 30 yards des Redskins.

 

Drive de Washington : 14:36, balle sur WAS 30

 

Washington doit impérativement marquer un touchdown de suite pour se remettre dans le match. Cela commence bien par une complétion de 23 yards de Theismann pour Charlie Brown. Riggins trouve un peu d’espace avec 7 yards en deux tentatives, puis le Quarterback lance une petite passe pour Giaquinto qui utilise sa vitesse afin de gagner 14 yards.

Theismann atteint ensuite Didier pour 13 yards, après quoi Riggins termine le travail : au bout de quatre courses, il inscrit le touchdown de l’espoir. Malheureusement, Moseley est vraiment dans un mauvais jour : sa transformation est bloquée par le Tight End Don Hasselbeck (le père des futurs Quarterbacks Matt et Tim).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 3 6 9
Los Angeles Raiders 7 14 0 21

 

Washington réengage et Los Angeles remonte la balle sur ses 30 yards.

 

Drive de Los Angeles : 10:30, balle sur LA 30

 

Dans le scénario idéal de retour, c’est à la défense des Redskins de faire le travail pour redonner la balle à l’attaque. Néanmoins, au lieu de cela, le rookie Cornerback Darrell Green commet une interférence de passe défensive qui coûte 38 yards. Plunkett complète une passe vers Branch puis une vers Christensen pour un total de 13 yards.

Allen ajoute 6 yards et la balle se trouve déjà aux abords des 10 yards de Washington. Une passe courte pour Hawkins engrange 6 yards, et Allen finit le travail lui-même par sa vivacité avec un touchdown de 5 yards ; la transformation, réussie, met désormais 19 points d’écart entre les deux équipes.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 3 6 9
Los Angeles Raiders 7 14 7 28

 

Los Angeles rend la balle à Washington qui repart de ses 30 yards.

 

Drive de Washington : 7:00, balle sur WAS 30

 

Les champions NFC essaient de surprendre la défense avec un flea-flicker, mais la couverture est excellente et Theismann doit se résigner à une passe d’un yard pour Riggins ; le duo de Cornerbacks Hayes – Haynes fait un travail assez formidable (si on excepte l’interférence de passe du premier un peu plus tôt).

Theismann continue d’être frustré par cette qualité de couverture qui le force à tenter des passes impossibles (ou à prendre des sacks) ; il lance trop haut pour Charlie Brown puis Art Monk. C’est un 3&out et un punt pour Washington.

 

Drive de Los Angeles : 6:32, balle sur LA 28

 

Allen gagne 16 yards sur une course et une passe, mais Plunkett est un peu déréglé sur ses passes longues : les deux tentatives vers Malcolm Barnwell et Christensen sont un peu trop fortes. Sur la 3e tentative, le blitz arrive sur lui et il est sacké par Monte Coleman, ce qui force un punt des Raiders. Darrell Green fait un beau retour qui ramène la balle dans le camp de Los Angeles.

 

Drive de Washington : 4:56, balle sur LA 46

 

Washington doit absolument profiter de cette belle position, mais décidément rien ne va : malgré 5 yards en deux courses de Riggins, Theismann est sacké par le Nose Tackle Bill Pickel ; c’est un nouveau 3&out et un nouveau punt démoralisants.

 

Drive de Los Angeles : 3:18, balle sur LA 13

 

Les Raiders repartent en attaque par une passe rapide de Plunkett pour Cliff Branch de 9 yards, et un first down obtenu par Allen au sol. La tactique suivante est une autre passe complétée pour Branch, mais le receveur fumble sur le plaquage de Darrell Green et Anthony Washington récupère la possession. Enfin, voici un tournant favorable à la capitale après le punt récupéré au premier quart-temps (qui n’avait rien donné).

 

Drive de Washington : 1:47, balle sur LA 35

 

Cette fois, les champions NFC sont bien décidés à profiter du cadeau. Theismann trouve Didier pour 6 yards, puis Riggins est envoyé au front pour 2 yards. En 3e tentative, Joe Washington est stoppé pour un yard par le héros de la fin de la première mi-temps, Jack Squirek, ce qui provoque une 4e&1. Conscient de l’aspect impératif d’obtenir le touchdown, Gibbs décide de s’en remettre à son cheval de labour, John Riggins.

Sauf qu’au lieu de l’envoyer tout droit, il essaie de le faire passer sur le côté gauche, une stratégie qui n’a pas souvent marché dans le match. La défense des Raiders, rapide et agressive, réagit immédiatement sur son côté droit, transperçant les blocks ; Rod Martin et Derrick Jensen plaquent le coureur pour un gain nul, et les Redskins doivent rendre la balle aux Raiders.

 

Drive de Los Angeles : 0:12, balle sur LA 26

 

Si quelqu’un avait encore un doute sur l’issue du match, la dernière action du troisième quart-temps va l’effacer : Plunkett remet la balle à Marcus Allen qui commence à courir sur sa gauche. La défense de Washington réagit bien et Ken Coffey se présente devant lui ; Allen pile net, fait une pirouette et part sur sa droite, sa vivacité laissant Coffey attraper de l’air (ou presque).

https://i.pinimg.com/originals/9b/95/7b/9b957bada9b4433757233b72404ffcdc.jpgUne énorme brèche s’ouvre alors au coeur de la ligne offensive, et Allen la voit ; il repique au centre, dépasse la ligne de scrimmage puis repart vers la gauche alors qu’il laisse toute la défense des Redskins dans son sillage. À la fin de cette course magistrale et totalement improbable de 74 yards, Allen établit une nouveau record du Super Bowl pour un touchdown au sol et met fin au suspense de la finale.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 3 6 9
Los Angeles Raiders 7 14 14 35

 

4e Quart-Temps
Washington 9 – Los Angeles 35

 

La première action d’un dernier quart-temps qui s’annonce bien long est le coup de renvoi de Los Angeles ; Washington repart sur ses 24 yards.

 

Drive de Washington : 14:43, balle sur WAS 24

 

Malgré une belle complétion de Theismann pour Monk de 26 yards (la première du match après cinq échecs), le Quarterback est bientôt sacké par Jeff Barnes, ce qui stoppe le drive et force le sixième punt de Washington.

 

Drive de Los Angeles : 13:18, balle sur LA 31

 

Los Angeles attend patiemment la fin du match avec des courses : Allen et Hawkins gagnent 9 yards en trois courses, et Tom Flores ne demande pas son reste ; il punte.

 

Drive de Washington : 10:55, balle sur WAS 16

 

Theismann réussit une passe rapide pour Charlie Brown qui sème Mike Haynes et engrange 60 yards, mais même cette belle action ne sert à rien : après un échange de pénalités (faux départ du Guard Mark May – brutalité de Dave Stalls), Theismann est sacké par Mike Davis dans son côté aveugle ; cela force un fumble récupéré par (qui d’autre) Rod Martin.

 

Drive de Los Angeles : 8:51, balle sur LA 31

 

Encore une fois, les Raiders courent pour épuiser l’horloge ; une passe incomplète sur 3e tentative force Los Angeles à se dégager.

 

Drive de Washington : 7:14, balle sur WAS 17

 

Theismann trouve Charlie Brown et Joe Washington pour 15 yards cumulés, mais son calvaire continue avec une passe longue interceptée par Mike Haynes en couverture sur Art Monk.

 

Drive de Los Angeles : 6:19, balle sur LA 42

 

Allen met un point d’exclamation à sa performance du jour avec une course de 39 yards où il voit la brèche à droite puis casse deux plaquages en repiquant à gauche. Flores décide de le sortir du match après cette chevauchée ; Greg Pruitt et Frank Hawkins terminent le travail à sa place, même si l’attaque ne parvient pas à entrer dans l’en-but. Chris Bahr réussit un Field Goal de 21 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 3 6 0 9
Los Angeles Raiders 7 14 14 3 38

 

Los Angeles donne le coup de renvoi et Washington repart de ses 17 yards.

 

Drive de Washington : 2:12, balle sur WAS 17

 

Le calvaire de Theismann se termine par un sixième sack, de Greg Townsend, qui force l’équipe à se dégager une dernière fois.

 

Drive de Los Angeles : 1:10, balle sur LA 35

 

Les Raiders courent deux fois pour mettre fin à cette finale qui n’a plus de suspense depuis longtemps.

Les Silver&Black remportent leur deuxième Super Bowl et offrent le premier à la ville de Los Angeles (qui avait échoué avec les Rams lors du SB XIV).

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Washington Redskins 0 3 6 0 9
LOS ANGELES RAIDERS 7 14 14 3 38

QT Tps Éq. Type Action Score
1 10:08 LA TD Derrick Jensen, blocked punt recovery (PAT) 07
2 9:14 LA TD Cliff Branch, 12y catch (PAT) 014
2 3:05 WAS FG Mark Moseley, 24y 314
2 0:07 LA TD Jack Squirek, 5y INT return (PAT) 321
3 10:52 WAS TD John Riggins, 1y run (no PAT)
921
3 7:06 LA TD Marcus Allen, 5y run (PAT) 928
3 0:00 LA TD Marcus Allen, 74y run (PAT) 935
4 2:24 LA FG Chris Bahr, 21y 938

 

Ce match établit plusieurs records de l’époque : le plus gros écart (+29) et le plus grand nombre de points marqués par une équipe (38). L’attaque si explosive des Redskins a été limitée à 283 yards, dont 90 au sol, et seulement 9 points ; son plus bas total en saison régulière était de 23, et elle avait marqué 30+ points 11 fois sur 16 (sans compter le 51-7 passé aux Rams en Divisional Round). La défense des Raiders, à tous les niveaux, a été d’une qualité exceptionnelle dans ce match.

Cependant et sans surprise, avec le record du Super Bowl de 191 yards au sol (en 20 courses et avec 2 touchdowns), le coureur Marcus Allen est élu meilleur joueur de la finale.