Fiche SB : Super Bowl XV

 

Présentation

 

Match Oakland Raiders 2710 Philadelphia Eagles
Date 25 Janvier 1981
Lieu Louisiana Superdome, New Orleans, Louisiane
MVP Jim PLUNKETT, Quarterback, Oakland Raiders
Ligne Vegas Philadelphia Eagles, +3
Arbitre Ben DREITH

 

Le champion AFC : Oakland Raiders

 

Head Coach Tom FLORES
Record 11-5 (2e AFC West)
Playoffs Wild Card : vs. Houston Oilers, 27-7
Divisional Playoff : vs. Cleveland Browns, 14-12
Conference Championship : vs. San Diego Chargers, 27-10

 

Les Raiders ont dû patienter quatre ans depuis Super Bowl XI avant de retourner à la grande finale, tout en serrant les mâchoires de voir le rival haï Pittsburgh remporter deux titres. Et le chemin n’était pas dégagé pour une franchise qui a mal démarré la saison ; elle a même dû faire entrer son Quarterback remplaçant, le « has-been » Jim Plunkett, pour remplacer le titulaire Dan Pastorini victime d’une fracture de la jambe. Après des débuts difficiles, il a pris le rythme et s’est bien intégré dans une attaque qui possède toujours le coureur Mark Van Eeghen et le receveur Cliff Branch (déjà présents il y a quatre ans) ; la ligne offensive, elle, est toujours aussi formidable à gauche avec le duo Gene Upshaw – Art Shell.

Tom Flores et Jim Plunkett

La défense, qui évolue en 3-4, contient un superbe corps de Linebackers avec Matt Millen, Ted « Mad Stork » Hendricks et Rod Martin, alors que le Cornerback Lester Hayes a réussi le total hallucinant de 13 interceptions pour remporter le titre de Defensive Player Of The Year. Oakland est la première équipe atteignant le Super Bowl en passant par le Wild Card Round, le tour de playoffs supplémentaire instauré en 1978. Son Head Coach, Tom Flores, est un habitué de la grande finale : il l’a gagnée avec les Chiefs comme joueur (SB IV) et comme assistant coach avec Oakland (SB XI). Il devient, par ailleurs, le premier Head Coach issu de minorités à y emmener son équipe (il est d’origine hispanique).

Titulaires :

  • Quarterback : Jim PLUNKETT.
  • Coureurs : Mark VAN EEGHEN, Kenny KING.
  • Receveurs : Cliff BRANCH, Bob CHANDLER.
  • Tight End : Raymond CHESTER.
  • Centre : Dave DALBY.
  • Guards : Gene UPSHAW, Mickey MARVIN.
  • Offensive Tackles : Art SHELL, Henry LAWRENCE.
  • Nose Tackle : Reggie KINLAW.
  • Defensive Ends : John MATUSZAK, Dave BROWNING.
  • Inside Linebackers : Matt MILLEN, Bob NELSON.
  • Outside Linebackers : Ted HENDRICKS, Rod MARTIN.
  • Cornerbacks : Lester HAYES, Dwayne O’STEEN.
  • Safeties : Mike DAVIS, Burgess OWENS.
  • Kicker : Chris BAHR.
  • Punter : Ray GUY.

 

Le champion NFC : Philadelphia Eagles

 

Head Coach Dick VERMEIL
Record 12-4 (1er NFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Minnesota Vikings, 31-16
Conference Championship : vs. Dallas Cowboys, 20-7

 

Plus surprenant que le retour des Raiders aux affaires, c’est le nom du champion NFC : les Philadelphia Eagles ont un passé glorieux avec des titres NFL en 1948, 1949 et 1960, mais ils ont vécu une traversée du désert ensuite. Il a fallu l’arrivée du Head Coach Dick Vermeil et l’avènement d’une défense de fer pour leur permettre de s’extirper de la NFC East dominée depuis longtemps par les Dallas Cowboys, puis de se défaire d’eux à nouveau en finale de conférence.

Ron Jaworski et Dick Vermeil

Cette défense, qui n’a encaissé que 222 points en 16 matchs, est menée par le Nose Tackle Charlie Johnson, le Linebacker Bill Bergey et les arrières Herman Edwards (futur Head Coach), Roynell Young et Brenard Wilson ; c’est d’ailleurs le premier Super Bowl qui voit s’affronter deux défenses qui jouent en 3-4, i.e. 3 Defensive Linemen et 4 Linebackers. Pour autant, l’attaque n’est pas à négliger avec le Polish Rifle, le Quarterback Ron « Jaws » Jaworski, à la baguette. Il possède une flopée d’armes dangereuses comme le coureur Wilbert Montgomery, le géant receveur Harold Carmichael ou le Tight End Keith Krepfle. La saison des Eagles a été assez impressionnante pour que les bookmakers les placent favoris du match d’une courte tête (+3).

Titulaires :

  • Quarterback : Ron JAWORSKI.
  • Coureurs : Leroy HARRIS, Wilbert MONTGOMERY.
  • Receveurs : Harold CARMICHAEL, Charlie SMITH.
  • Tight End : Keith KREPFLE.
  • Centre : Guy MORRISS.
  • Guards : Petey PEROT, Woody PEOPLES.
  • Offensive Tackles : Stan WALTERS, Jerry SISEMORE.
  • Nose Tackle : Charlie JOHNSON.
  • Defensive Ends : Dennis HARRISON, Carl HAIRSTON.
  • Inside Linebackers : Bill BERGEY, Frank LEMASTER.
  • Outside Linebackers : John BUNTING, Jerry ROBINSON.
  • Cornerbacks : Roynell YOUNG, Herman EDWARDS.
  • Safeties : Randy LOGAN, Brenard WILSON.
  • Kicker : Tony FRANKLIN.
  • Punter : Max RUNAGER.

 

1er Quart-Temps
Oakland 0 – Philadelphia 0

 

Petite anecdote sympathique : le Kicker des Raiders qui donne le coup d’envoi est Chris Bahr, le grand frère de Matt Bahr, le Kicker des Steelers lors de Super Bowl XIV. Le ballon traverse le terrain et Billy Campfield le remonte 16 yards, faisant démarrer Philly de ses 24 yards.

 

Drive de Philadelphia : 14:52, balle sur PHI 24

 

Les Eagles commencent idéalement par une course de Montgomery pour 8 yards, à laquelle Leroy Harris ajoute 3 yards pour gagner le premier first down du match. Sur l’action suivante, Ron Jaworski tente sa première passe de la rencontre, et c’est une catastrophe : il vise le Tight End John Spagnola mais ne voit pas du tout Rod Martin descendu en couverture ; ce dernier intercepte le ballon et le remonte jusqu’aux 30 yards.

 

Drive d’Oakland : 13:12, balle sur PHI 30

 

La défense des Eagles tente de rattraper cette erreur en stoppant les coureurs Mark Van Eeghen et Kenny King, mais une pénalité pour hors-jeu du Defensive End Carl Hairston rapproche Oakland du first down ; Van Eeghen court 4 yards et donne une nouvelle série de quatre tentatives.

Pour sa première passe du match, Jim Plunkett trouve Cliff Branch sur un parcours intérieur qui engrange 14 yards. Van Eeghen ajoute 3 yards en deux courses, après quoi Plunkett prend son temps et trouve Branch dans l’en-but pour le premier touchdown du match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 7 7
Philadelphia Eagles 0 0

 

Les Raiders remettent la balle en jeu, et les Eagles la remontent jusqu’à leurs 25 yards.

 

Drive de Philadelphia : 8:48, balle sur PHI 25

 

Montgomery est de nouveau bien contenu, n’enregistrant que 4 yards en deux courses. Cela pousse Jaworski à tenter une autre passe ; mis sous pression, il s’échappe près de la touche et tente de se connecter avec Charlie Smith, mais la passe est déviée par Lester Hayes. C’est un 3&out et un punt de Philly.

 

Drive d’Oakland : 7:06, balle sur OAK 22

 

Kenny King trouve un peu d’espace pour 6 yards, et Van Eeghen s’approche du first down sans toutefois l’obtenir grâce à l’intervention du Defensive End Dennis Harrison. Cela donne une 3e&1 que Plunkett essaie de convertir par un QB Sneak, mais les arbitres ne lui accordent pas une progression suffisante. C’est donc au tour d’Oakland de subir un 3&out et de se dégager.

 

Drive de Philadelphia : 5:28, balle sur PHI 37

 

Jaworski complète enfin sa première passe du match à son Tight End Keith Krepfle pour 8 yards. Montgomery continue d’avoir des résultats médiocres au sol (4 yards en deux courses), mais au moins il gagne un first down, et il est bien plus utile en réception : Jaws le trouve via une screen pass pour 13 yards sur l’action suivante. Cependant, en ce qui concerne la course, il est de nouveau stoppé rapidement. Le Quarterback évite ensuite un sack de justesse en jetant la balle à Leroy Harris, mais ce dernier ne gagne qu’un yard.

De nouveau sous pression, Jaworski fait un arc sur sa gauche pour se donner du temps et fait signe au receveur Rodney Parker de prendre la profondeur ; il lui envoie une magnifique passe de touchdown de 40 yards au nez et à la barbe d’Odis McKinney et Burgess Owens… une joie de courte durée : au début de l’action, le receveur Harold Carmichael était en mouvement latéral, et il a démarré son mouvement vertical avant le snap, ce qui est interdit et pénalisé.

Le touchdown est donc annulé, et Philly ne s’en remet pas : Jaworski tente d’atteindre Rodney Parker en 3e&15, mais la passe est trop haute. C’est un nouveau punt.

 

Drive d’Oakland : 1:06, balle sur OAK 14

 

Plunkett démarre le drive en se connectant avec Branch le long de la touche pour 4 yards. Kenny King ajoute 2 yards au sol, et va faire bien mieux sur l’action suivante : alors que la poche de protection se désagrège, Plunkett ne panique pas, se déplace intelligemment et lobe une passe au-dessus du Cornerback Herman Edwards pour le coureur, le long de la touche ; ce dernier attrape la passe, fait une pirouette et n’a que du terrain libre devant lui.

Il fonce tout droit et marque un touchdown de 80 yards qui est un coup de massue terrible pour les Eagles ; il y a quelques secondes, ils pensaient avoir égalisé, et cinq actions plus tard, ils sont menés 14-0 après la plus longue passe de touchdown de l’histoire du Super Bowl.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 14 14
Philadelphia Eagles 0 0

 

Oakland donne le coup de renvoi, et Philly le remonte jusqu’à ses 26 yards alors que le premier quart-temps se termine sur une série de coups du sort qui fait pencher la balance du côté des Raiders.

 

2e Quart-Temps
Oakland 14 – Philadelphia 0

 

Drive de Philadelphia : 15:00, balle sur PHI 26

 

Montgomery trouve un peu d’espace pour gagner 6 yards au début du deuxième quart-temps, mais la défense d’Oakland n’encaisse pas deux gains substantiels de suite au sol ; Leroy Harris est stoppé pour un gain nul par le Nose Tackle Reggie Kinlaw. Cela force Jaworski à tenter une passe, qu’il réussit pour Spagnola ; un beau gain de 22 yards de la part du Tight End. Jaws manque une bombe pour Charlie Smith de quelques centimètres, puis trouve Montgomery au centre du terrain pour un gros gain de 25 yards.

Le coureur gagne 5 yards au sol, alors que Harris est stoppé quasiment immédiatement. Cela met encore la pression sur le Quarterback pour réussir sa passe en 3e tentative, mais cette fois il ne peut se connecter avec Montgomery sur une passe précipitée. Les Eagles doivent donc se contenter d’un Field Goal de 30 yards de Tony Franklin.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 14 0 14
Philadelphia Eagles 0 3 3

 

Philly botte le réengagement qu’Oakland remonte jusqu’à ses 20 yards.

 

Drive d’Oakland : 10:18, balle sur OAK 20

 

Plunkett décide de tenter une bombe pour la première action du drive ; elle est bien trop longue. Le coureur Arthur Whittington porte ensuite la balle mais le Linebacker Frank LeMaster le plaque pour une perte de 2 yards. Sur la 3e tentative, Plunkett ne trouve aucune solution et scramble pour 5 yards ; c’est un 3&out et un punt pour les champions AFC.

 

Drive de Philadelphia : 8:23, balle sur PHI 26

 

Vermeil décide d’enclencher le mode 100% aérien sur le drive suivant… avec un mauvais résultat : Jaworski vise Carmichael qui est rapidement plaqué par le Linebacker Bob Nelson, Montgomery laisse tomber la balle et la tentative de screen pass vers Billy Campfield est imprécise. Les Eagles doivent se dégager.

 

Drive d’Oakland : 7:23, balle sur OAK 37

 

Les Raiders repartent au sol avec un Van Eeghen qui gagne un first down en deux courses. Plunkett essaie ensuite de trouver Kenny King, mais la passe est un peu haute et le Safety Brenard Wilson vient le percuter en même temps. Le Quarterback ne panique pas, scanne de nouveau le terrain et atteint Cliff Branch pour 18 yards et un nouveau first down.

Image result for super bowl xvKenny King gagne 4 yards au sol, mais une autre passe de Plunkett pour Branch est parfaitement défendue par Herman Edwards. Le Quarterback scramble encore pour 4 yards sur la 3e tentative, ce qui n’est pas suffisant pour un first down. Chris Bahr pénètre sur le terrain pour tenter un Field Goal de 45 yards, mais il passe à droite des poteaux.

 

Drive de Philadelphia : 3:34, balle sur PHI 27

 

Philly a la possibilité de marquer à nouveau juste avant la mi-temps, ce qui redonnerait le moral aux troupes. Mais Montgomery continue de lutter pour trouver des yards au sol, le Linebacker Matt Millen le stoppant pour un gain nul. Jaworski tente de passer par les airs et vise Carmichael, mais sa tentative arrive droit dans les mains de Burgess Owens ; il la laisse inexplicablement retomber.

Le Quarterback a eu chaud, et se fait pardonner sur la tentative suivante avec une passe plus précise pour Carmichael qui gagne 29 yards. Sans surprise, une autre course de Harris ne donne pas grand-chose, et Jaws doit remettre le couvert avec son bras ; après deux passes manquées, il se connecte avec Montgomery sur une screen pass de 16 yards, maintenant le drive en vie.

Malheureusement, c’est sur les 11 yards des Raiders que l’avancée s’arrête : une passe lobée pour Montgomery est trop longue, une passe vers Krepfle est défendue par le Safety Mike Davis, et une passe lobée vers un Rodney Parker totalement ouvert est également mal ajustée. Après ce long drive, Philly doit se contenter d’un Field Goal de 28 yards, mais c’est à ce moment que le grand spécialiste des contres sur Field Goals déploie ses deux mètres : Ted Hendricks profite de la trajectoire basse du ballon pour le dévier, et les Eagles repartent sans aucun point.

 

Drive d’Oakland : 0:43, balle sur OAK 14

 

Oakland fait courir Van Eeghen pour épuiser l’horloge et terminer la mi-temps sur un avantage de 14-3 ; il a été bâti sur une défense intraitable contre la course, et une attaque opportuniste qui a su profiter d’une erreur de leurs adversaires.

 

3e Quart-Temps
Oakland 14 – Philadelphia 3

 

Tony Franklin donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, et Ira Matthews le remonte 21 yards jusqu’aux 24 yards des Raiders.

 

Drive d’Oakland : 14:52, balle sur OAK 24

 

Dès le début du drive, les Raiders sont pénalisés pour un holding du Tackle Henry Lawrence, ce qui repousse Oakland en 1e&20. Van Eeghen en regagne une partie avec une course de 8 yards, puis Plunkett complète le retard sur une screen pass du remuant Kenny King pour 13 yards. Parfaitement protégé après une play-action, le Quarterback lâche son bras et touche Bob Chandler, qui a distance le Cornerback Roynell Young, pour un gain de 32 yards.

Van Eeghen ajoute 4 yards avant que Young soit de nouveau la victime de Plunkett : le Defensive Back pense avoir une interception facile sur une passe longue, mais Cliff Branch s’ajuste parfaitement, surgit devant le défenseur, lui vole le ballon sous le nez et pénètre dans l’en-but pour un touchdown de 29 yards. Philly aura encaissé un touchdown sur chaque premier drive de mi-temps.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 14 0 7 21
Philadelphia Eagles 0 3 0 3

 

Les Raiders donnent le coup de renvoi, et comme si le score ne suffisait pas, les Eagles commettent une nouvelle erreur : le ballon va sortir tout seul du terrain, ce qui est une pénalité qui donnerait la possession à Philly sur ses 40 yards. Mais le retourneur Perry Harrington le touche juste avant : il rend ainsi la balle vivante qui sort ensuite sur la ligne des 10 yards ; en résumé, les champions NFC perdent 30 yards de position sur le terrain.

 

Drive de Philadelphia : 12:18, balle sur PHI 10

 

L’attaque essaie de se sortir de ce guêpier grâce à deux courses de Montgomery pour 7 yards, et une passe de Jaworski à Carmichael pour 18 yards. Matt Millen est ensuite pénalisé pour interférence de passe défensive, ce qui donne un nouveau first down aux Eagles. Jaws se connecte à nouveau avec son grand receveur Carmichael pour 19 yards, passant ainsi dans la moitié de terrain des Raiders.

http://imasportsphile.com/wp-content/uploads/2017/05/5f56103e5b0574eb9efce740e5a058f2.jpgHarris et Montgomery ajoutent 7 yards en deux courses, étant au maximum de leur efficacité du jour. Cela donne une 3e&3 que le Quarterback tente de compléter par la passe, mais sa courte tentative vers Spagnola est parfaitement lue par Rod Martin qui passe devant le Tight End et réussit sa deuxième interception du match.

 

Drive d’Oakland : 8:20, balle sur OAK 32

 

Alors que le jeu de course des Raiders continue de souffler le chaud et le froid avec un bon gain suivi d’un plaquage à perte, c’est Plunkett qui fait la majorité du travail sur le drive suivant : deux passes pour Raymond Chester de 16 yards et Bob Chandler pour 17 yards sur la droite permettent à Oakland de bien avancer.

Les limitations du jeu au sol finissent tout de même par pénaliser le drive quand le Quarterback ne peut se connecter avec Chester une deuxième fois. Chris Bahr rentre pour un Field Goal de 46 yards qu’il réussit sans problème ; cela met les Raiders à trois touchdowns transformés d’écart.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 14 0 10 24
Philadelphia Eagles 0 3 0 3

 

Oakland redonne la ballon à Philly qui n’arrive pas à s’en sortir : un bon retour est annulé par une pénalité pour clipping ; les Eagles vont repartir de leurs 12 yards.

 

Drive de Philadelphia : 4:35, balle sur PHI 12

 

Jaworski essaie de redémarrer la machine offensive par une bombe, mais elle est trop longue pour Montgomery. La deuxième pour Charlie Smith est bien plus précise pour 42 yards, mais elle a failli finir en catastrophe avec un blitz de Mike Davis que Jaws a esquivé de justesse. Le jeu de course prend le relais avec trois courses pour 10 yards et un first down, mais le drive menace de caler à nouveau avec une passe manquée pour Carmichael et une autre échappée par le receveur.

Le Quarterback ne désespère pas et vise parfaitement Rodney Parker entre McKinney et Owens pour un gain de 19 yards. Louie Giammons court pour 7 yards, approchant Philly sur les 5 yards des Raiders, alors que le troisième quart-temps s’achève ; il reste une mince lueur d’espoir pour les champions NFC s’ils peuvent marquer un touchdown.

 

4e Quart-Temps
Oakland 24 – Philadelphia 3

 

Cela ne se présente pas bien quand Montgomery est plaqué pour un gain nul, après quoi un « échange de pénalités » place Philly en 3e&6. Jaws relance le suspense en trouvant Krepfle au fond de l’en-but pour le premier touchdown des Eagles.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 14 0 10 0 24
Philadelphia Eagles 0 3 0 7 10

 

Philly donne le coup de réengagement, et c’est au tour d’Oakland de se mettre en mauvaise position ; la couverture plaque le retourneur sur ses 11 yards.

 

Drive d’Oakland : 13:48, balle sur OAK 11

 

Afin de manger le chronomètre un maximum, les Raiders démarrent au sol ; Van Eeghen gagne 13 yards en deux courses sur la gauche derrière l’excellent duo Upshaw – Shell. Malgré la pression autour de lui, Plunkett reste très calme et trouve Chester pour 8 yards ; une pénalité pour brutalité de Claude Humphrey sur le Quarterback ajoute 15 yards. Une passe longue pour Branch est mal ajustée, mais le receveur devient défenseur pour empêcher l’interception de Herman Edwards.

Plunkett se remet la tête à l’endroit pour trouver Chandler à deux reprises, engrangeant 28 yards au passage… mais ce sera tout : le jeu au sol continue d’être inconstant (7 yards en deux courses), Van Eeghen laisse tomber une passe et Chandler est parfaitement couvert par Edwards dans l’en-but. Chris Bahr entre sur le terrain et réussit un Field Goal de 25 yards qui remet trois possessions d’écart entre les deux équipes.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Oakland Raiders 14 0 10 3 27
Philadelphia Eagles 0 3 0 7 10

 

Oakland tape le coup de renvoi et Philly le remonte jusqu’à ses 22 yards.

 

Drive de Philadelphia : 8:29, balle sur PHI 22

 

Le temps commence sérieusement à presser pour les Eagles ; Jaworski trouve Charlie Smith pour 16 yards, puis Montgomery pour 19 yards. Vu l’écart et le temps restant, Vermeil appelle une course assez inexplicable de Harris, surtout qu’elle ne trompe personne : Rod Martin le plaque pour un gain nul.

Et ce n’est pas le pire : sur l’action suivante, le Centre Guy Morriss et Jaws ne sécurisent pas le snap ; la balle tombe par terre. Elle est récupérée par le Defensive End Willie Jones, et cette troisième perte de balle des Eagles ressemble fort à la fin officieuse du match.

 

Drive d’Oakland : 5:30, balle sur OAK 42

 

Les Raiders font courir l’horloge un maximum avec deux courses pour 8 yards, avant que Whittington ne laisse tomber une passe qui aurait converti la 3e tentative. Rapide 3&out et punt d’Oakland.

 

Drive de Philadelphia : 3:51, balle sur PHI 12

 

La défense des Raiders recule en mode préventif, s’assurant simplement qu’aucune passe longue ne soit complétée. Philly remonte donc le terrain à coups de passe de Jaworski pour Montgomery : deux pour 18 yards en tout, plus une pénalité de 15 yards pour brutalité de Willie Jones sur le Quarterback.

Image result for super bowl xv rod martinJuste derrière, le lanceur fait de Rod Martin un héros de la grande finale : le Linebacker réussit sa troisième interception, un record dans un Super Bowl.

 

Drive d’Oakland : 2:50, balle sur PHI 38

 

Van Eeghen et Ryan Jensen courent plusieurs fois pour épuiser le reste du temps et entériner une victoire d’Oakland assurée depuis un moment.

Les Raiders remportent ainsi leur deuxième titre, quatre ans après le Super Bowl XI, et surtout ils deviennent la première équipe non-championne de division (passée par le Wild Card Round) à soulever le trophée Lombardi.

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
OAKLAND RAIDERS 14 0 10 3 27
Philadelphia Eagles 0 3 0 7 10

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:58 OAK TD Cliff Branch, 2y catch (PAT) 70
1 0:09 OAK TD Kenny King, 80y catch (PAT) 140
2 10:28 PHI FG Tony Franklin, 30y 143
3 12:24 OAK TD Cliff Branch, 29y catch (PAT) 213
3 4:35 OAK FG Chris Bahr, 46y 243
4 13:59 PHI TD Keith Krepfle, 8y catch (PAT) 2410
4 8:29 OAK FG Chris Bahr, 35y 2710

 

Le propriétaire des Raiders Al Davis jubile à nouveau : son inimitié pour Pete Rozelle, née de la fusion NFL-AFL, a été exacerbée par la fronde menée par le commissioner contre la volonté de Davis de déménager la franchise d’Oakland à Los Angeles ; cela a poussé Davis à intenter un procès à la ligue. Avec cette victoire, Rozelle est forcé de lui remettre le trophée à la télévision, aux yeux de tous ; deux ans plus tard, Davis obtiendra gain de cause et déménagera les Raiders en Californie, où ils rejoindront les Rams.

Loin de ces considérations, Tom Flores devient le premier Head Coach issu des minorités à gagner le Super Bowl, et le premier à gagner un Super Bowl comme joueur, assistant coach et Head Coach. Avec 13 passes réussies sur 21 tentées pour 261 yards et 3 touchdowns, Jim Plunkett complète sa magnifique renaissance après un début de carrière en dents de scie en étant voté le meilleur joueur de la finale.