Fiche SB : Super Bowl XIX

 

Présentation

 

Match Miami Dolphins 1638 San Francisco 49ers
Date 20 Janvier 1985
Lieu Stanford Stadium, Stanford, Californie
MVP Joe MONTANA, Quarterback, San Francisco 49ers
Ligne Vegas San Francisco 49ers, +3.5
Arbitre Pat HAGGERTY

 

Le champion AFC : Miami Dolphins

 

Head Coach Don SHULA
Record 14-2 (1er AFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Seattle Seahawks, 31-10
Conference Championship : vs. Pittsburgh Steelers, 45-28

 

C’est le cinquième Super Bowl des Miami Dolphins qui égalent le record de participations des Dallas Cowboys ; Don Shula en profite pour accroître son avance chez les Head Coaches avec, déjà, sa sixième grande finale. L’équipe de 1984 est quelque peu différente de celle de 1982 qui a chuté contre Washington, surtout en attaque : elle est menée par un jeune Quarterback extraordinaire, Dan Marino, qui a réécrit les livres des records ; il est le premier à avoir passé la barre des 5000 yards (5084) et 40 touchdowns (48) avec 362 passes tentées. Pour l’aider, il a une ligne offensive extrêmement solide menée par Dwight Stephenson (13 sacks seulement) et les Marks Brothers, un duo explosif de receveurs composé de Mark Clayton et Mark Duper, le premier duo à 1300+ yards chacun ; Clayton a également établi le record de touchdowns en réception avec 18.

Clayton, Duper et Marino

Le jeu au sol est également solide, mais la défense est déjà un peu plus limite ; les Killer Bees ont perdu un peu de leur piquant malgré la présence de Kim Bokamper ou des frères Safeties Glenn & Lyle Blackwood. Miami a surtout atteint son magnifique record de 14-2 par la puissance de son attaque, comme démontré lors des playoffs avec cette victoire 45-28 en finale de conférence sur Pittsburgh. De fait, Miami devra se méfier de ne pas finir comme les Redskins au Super Bowl précédent : une attaque de feu éteinte par la défense adverse.

Titulaires :

  • Quarterback : Dan MARINO.
  • Coureurs : Tony NATHAN, Woody BENNETT.
  • Receveurs : Mark CLAYTON, Mark DUPER.
  • Tight End : Bruce HARDY.
  • Centre : Dwight STEPHENSON.
  • Guards : Roy FOSTER, Ed NEWMAN.
  • Offensive Tackles : Jon GIESLER, Cleveland GREEN.
  • Nose Tackle : Bob BAUMHOWER.
  • Defensive Ends : Doug BETTERS, Kim BOKAMPER.
  • Inside Linebackers : Jay BROPHY, Mark BROWN.
  • Outside Linebackers : Bob BRUDZINSKI, Charles BOWSER.
  • Cornerbacks : Don MCNEAL, William JUDSON.
  • Safeties : Glenn BLACKWOOD, Lyle BLACKWOOD.
  • Kicker : Uwe VON SCHAMANN.
  • Punter : Reggie ROBY.

 

Le champion NFC : San Francisco 49ers

 

Head Coach Bill WALSH
Record 15-1 (1er NFC West)
Playoffs Divisional Playoff : vs. New York Giants, 21-10
Conference Championship : vs. Chicago Bears, 23-0

 

Malgré la magnifique saison des Dolphins, ils ne sont pas favoris en arrivant au Super Bowl : ils vont affronter la première équipe à atteindre 15-1 depuis que la saison NFL est passée à 16 matchs en 1978. Les San Francisco 49ers de Bill Walsh se présentent ainsi pour leur deuxième Super Bowl en trois ans. La grande différence avec 1981, c’est la défense qui est passée dans une organisation en 3-4 ; elle a été extrêmement efficace en encaissant seulement 227 points (meilleure de la NFL), et 10 en deux matchs de playoffs. Ronnie Lott est devenu un excellent Cornerback dans une arrière-garde relevée qui comprend Eric Wright, Carlton Williamson et Dwight Hicks, alors que le front-7 est redoutable avec Jack « Hacksaw » Reynolds, Dwaine Board ou Keena Turner.

http://rogercraig33.com/wp-content/uploads/2015/09/Roger-Craig-in-Open-Space.jpg
Roger Craig

Mais bien sûr, c’est l’attaque qui attire tous les regards avec un Joe Montana toujours aussi calme et précis dans sa manière de conduire la West Coast Offense. S’il est toujours supporté par une ligne offensive excellente ainsi que le trio formé par le coureur Wendell Tyler et les receveurs Freddie Solomon et Dwight Clark, il a reçu l’aide du sémillant Roger Craig, capable de faire mal à la course et à la réception. Bref, les 49ers semblent encore plus dangereux qu’au Super Bowl XVI.

Titulaires :

  • Quarterback : Joe MONTANA.
  • Coureurs : Wendell TYLER, Roger CRAIG.
  • Receveurs : Freddie SOLOMON, Dwight CLARK.
  • Tight End : Russ FRANCIS.
  • Centre : Fred QUILAN.
  • Guards : John AYERS, Randy CROSS.
  • Offensive Tackles : Bubba PARIS, Keith FAHNHORST.
  • Nose Tackle : Manu TUIASOSOPO.
  • Defensive Ends : Lawrence PILLERS, Dwaine BOARD.
  • Inside Linebackers : Riki ELLISON, Jack REYNOLDS.
  • Outside Linebackers : Dan BUNZ, Keena TURNER.
  • Cornerbacks : Ronnie LOTT, Eric WRIGHT.
  • Safeties : Carlton WILLIAMSON, Dwight HICKS.
  • Kicker : Ray WERSCHING.
  • Punter : Max RUNAGER.

 

1er Quart-Temps
Miami 0 – San Francisco 0

 

Uwe Von Schamann des Dolphins donne le coup d’envoi du match, et les 49ers commencent par une erreur : alors que le coup de pied est parti pour sortir, Derrick Harmon le récupère et ne parvient pas à s’arrêter à temps, sortant du terrain. San Francisco est de suite dans une situation difficile, à 6 yards seulement de son en-but.

 

Drive de San Francisco : 14:38, balle sur SF 6

 

Joe Montana attaque avec une passe rapide classique pour Freddie Solomon que le receveur laisse tomber. Wendell Tyler fait une belle première course pour 8 yards, puis il s’échappe pour une réception de 10 yards ; il ajoute 4 yards au sol. Montana utilise le succès de son coureur sur une play-action pour trouver Dwight Clark ; c’est un gain de 8 yards, et la West Coast Offense est déjà à plein régime.

Roger Craig entre sur le terrain et gagne 5 yards en deux courses, avant que San Francisco ne doive s’arrêter sur une passe relâchée par Mike Wilson. C’est le premier punt du match.

 

Drive de Miami : 11:14, balle sur MIA 36

 

Dès le premier drive du match, les Dolphins prouvent comment ils sont arrivés au Super Bowl : Marino délivre une passe pour le coureur Tony Nathan qui casse le plaquage de Ronnie Lott et gagne 25 yards. Le grand Quarterback trouve ensuite Dan Johnson pour 5 yards, avant une course efficace de Woody Bennett qui obtient le first down.

La première tentative de Marino vers l’un des Marks Brothers, Clayton, est incomplète ; s’en suivent deux complétions de 4 yards pour Nathan et Clayton, mais cela ne permet pas de continuer le drive. Uwe Von Schamann entre pour un Field Goal de 37 yards réussi ; voici les premiers points du match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 3 3
San Francisco 49ers 0 0

 

Miami remet la balle en jeu, et San Francisco remonte jusqu’à ses 22 yards.

 

Drive de San Francisco : 6:51, balle sur SF 22

 

Fidèle à son système, Walsh alterne entre passes courtes de Montana et courses efficaces. Le Quarterback trouve Craig pour 6 yards, puis Tyler gagne le first down avec une course de 6 yards. Montana se connecte avec Clark pour 9 yards, Tyler gagne un nouveau first down avec une course de 6 yards. Montana vise à nouveau Craig pour 2 yards, puis le coureur est rapidement stoppé par le Nose Tackle Bob Baumhower.

https://res.cloudinary.com/nflclubs/image/private/t_photogallery/f_auto/49ers/makiwhxxz9ceh8l3qicg.jpgEn 3e&7, Joe Cool démontre encore une fois pourquoi il mérite ce surnom : il échappe à la pression du Linebacker Riki Ellison et décide de courir, engrangeant 15 yards. Sur l’action suivante, le Quarterback se déplace de nouveau pour se donner du temps, et il vise Carl Monroe qui est entouré par deux Dolphins : Don McNeal arrive trop tard et Lyle Blackwood rate son plaquage, permettant au coureur de marquer un touchdown de 33 yards qui place San Francisco en tête.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 3 3
San Francisco 49ers 7 7

 

Les 49ers redonnent la balle aux Dolphins qui remontent jusqu’à leurs 30 yards.

 

Drive de Miami : 2:51, balle sur MIA 30

 

Nathan démarre bien le drive suivant avec un gain de 5 yards, avant que Marino ne décide de prendre les choses en main ; si Montana adore les passes rapides et précises pour grignoter le terrain, le #13 est plus un artificier qui peut enchaîner les passes de 10+ yards. Parfaitement protégé, il trouve Clayton pour 18 yards, puis Duper pour 11 yards.

Il revient vers Clayton qui fait un gros effort vers l’intérieur pour gagner 13 yards, puis c’est le Tight End Don Johnson qui s’échappe le long de la touche pour une chevauchée de 21 yards ; il est stoppé tout proche de l’en-but. Ce drive éclair de Miami est complété par une passe de touchdown de 2 yards de Marino pour Don Johnson ; les floridiens n’auront pas mis beaucoup de temps à douter.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 10
San Francisco 49ers 7 7

 

Miami tape le réengagement que San Francisco remonte jusqu’à ses 30 yards.

 

Drive de San Francisco : 0:23, balle sur SF 30

 

Montana répond de suite à Marino dans le duel des Quarterbacks que tout le monde attendait avec impatience : suite à une play-action, il se connecte avec Craig qui utilise sa vivacité pour parcourir 18 yards.

C’est la fin d’un premier quart-temps très plaisant, légèrement à l’avantage des champions AFC.

 

2e Quart-Temps
Miami 7 – San Francisco 10

 

Le #16 décide de rappeler qu’il peut aussi lâcher son bras, mais sa passe longue pour Renaldo Nehemiah est mal ajustée (et il était bien couvert). Craig gagne 3 yards sur une petite course, cependant le drive cale quand une deuxième bombe de Montana pour Nehemiah ne marche pas mieux que la première. C’est un punt des 49ers.

 

Drive de Miami : 14:00, balle sur MIA 14

 

Les Dolphins tentent de repartir au sol, mais Woody Bennett est immédiatement plaqué pour une perte de 4 yards par le Defensive End Fred Dean. Marino essaie ensuite de viser le Tight End Bruce Hardy, mais ce dernier glisse sur la pelouse. Dean met la pression sur le Quarterback qui précipite une passe imprécise vers Nat Moore, et c’est un 3&out qui force Miami à se dégager. Le punt n’est pas très bon et San Francisco va pouvoir repartir dans la moitié de terrain des champions AFC.

 

Drive de San Francisco : 12:59, balle sur MIA 47

 

Montana fait à nouveau montre de sa capacité à courir : sans solution mais contre une couverture homme-à-homme, il trouve beaucoup d’espace devant lui pour un gain de 19 yards. Il continue la marche en avant avec son bras, visant Clark pour 16 yards.

Tyler porte la balle pour 4 yards supplémentaires et Montana termine ce drive ultra-rapide par une passe au milieu du terrain vers Craig ; un touchdown de 8 yards qui permet aux 49ers de repasser devant.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 0 10
San Francisco 49ers 7 7 14

 

San Francisco frappe le renvoi, et une pénalité pour saisie de la grille faciale permet aux floridiens de repartir de leurs 35 yards.

 

Drive de Miami : 11:12, balle sur MIA 35

 

Bennett gagne 4 yards au sol, tout comme Nathan à la réception. Marino tente une passe longue vers Nat Moore sur 3e tentative, mais la couverture de Dwight Hicks est bonne et le receveur ne peut se saisir de la passe. C’est un 3&out et un punt de Miami que Dana McLemore remonte de belle manière jusqu’aux 45 yards des californiens ; lentement, le momentum revient de leur côté.

 

Drive de San Francisco : 9:41, balle sur SF 45

 

Le jeu de course de San Francisco fait le travail pour démarrer le drive : Tyler et Craig engrangent 15 yards en deux courses, pénétrant déjà dans le camp de Miami. Bien protégé par la ligne et faisant hésiter la défense avec des play-actions, Montana peut ensuite viser son Tight End Russ Francis par deux fois pour 10 et 19 yards ; les Dolphins ne savent plus où donner de la tête en défense.

Craig ajoute 5 yards au sol, avant que Joe Cool n’entre lui-même dans l’en-but sur une course de 6 yards. Les 49ers sont totalement inarrêtables en attaque, surtout que les Dolphins continuent de leur laisser une excellente position de départ sur le terrain.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 0 10
San Francisco 49ers 7 14 21

 

San Francisco tape le réengagement, et Miami repart de ses 26 yards.

 

Drive de Miami : 6:44, balle sur MIA 26

 

Alors que la belle mécanique offensive des champions NFC est à pleine capacité, celle des champions AFC est grippée : Marino est submergé par le blitz de San Francisco et frappé par Gary Johnson ; sa passe vers Clayton est incomplète. Johnson réussit une deuxième action consécutive importante en plaquant Nathan pour une perte de 3 yards, puis le Cornerback Eric Wright fait un magnifique effort pour rejoindre Mark Duper et dévier la passe.

Encore une fois, Miami fait un 3&out et doit rendre la balle à San Francisco. Encore une fois, le punt n’est pas bon, permettant aux californiens de repartir de leurs 48 yards.

 

Drive de San Francisco : 5:44, balle sur SF 48

 

La défense de Don Shula doit absolument trouver un moyen d’arrêter l’élan de l’attaque de Bill Walsh, et cela commence bien avec un sack du Defensive End Doug Betters pour une perte de 5 yards. Mais Montana n’en a cure : il utilise son coureur-receveur préféré, Roger Craig, pour 20 yards qui effacent largement le sack et gagnent un first down.

Le #16 continue de faire beaucoup de mal avec ses jambes avec un gain de 7 yards, mais sa passe suivante donne lieu à une controverse : il semble bien que Freddie Solomon attrape la balle puis fumble suite au plaquage de Lyle Blackwood, mais les arbitres jugent qu’il n’a pas eu le contrôle et que le passe est finalement incomplète.

San Francisco ne tarde pas à profiter de cette décision : Tyler avance de 9 yards, puis Montana se connecte avec Russ Francis pour 9 yards. Les 49ers terminent le drive au sol avec Harmon, Tyler et finalement un touchdown de 2 yards de Craig ; c’est le troisième du quart-temps pour les floridiens, et celui qui commence à sérieusement creuser l’écart.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 0 10
San Francisco 49ers 7 21 28

 

Les 49ers bottent le réengagement et le contraste saisissant entre les positions de départ des deux équipes continue : les Dolphins repartent de leurs 15 yards.

 

Drive de Miami : 1:56, balle sur MIA 15

 

Vu le score, Shula passe en mode 100% aérien. Marino remonte le terrain en enchaînant les lancers courts : Nathan pour 9 yards, Joe Rose pour 8, Nat Moore pour 8. Clayton attrape la passe suivante en touche, mais au moins cela arrête l’horloge. Nathan gagne 3 yards sur la réception suivante, puis Clayton engrange 15 yards sur un déplacement rare du Quarterback.

https://cdn-s3.si.com/s3fs-public/images/1985-0120-Dan-Marino-001315443.jpgCe dernier réussit enfin un gros gain avec une superbe réception de 30 yards de Rose entre Keena Turner et Carlton Williamson. Le blitz des 49ers pousse ensuite Marino à manquer sa passe vers Clayton, et Nathan est rapidement stoppé pour un gain nul par Keena Turner. Clayton est à nouveau visé sur la 3e tentative, mais Ronnie Lott est bien placé et peut dévier la balle, ce qui force Miami à se contenter un Field Goal frustrant. Uwe Von Schamann score de 31 yards pour rapprocher un peu les floridiens.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 3 13
San Francisco 49ers 7 21 28

 

Miami va encore plus regretter de ne pas avoir marquer un touchdown sur le renvoi : le rookie des 49ers Guy McIntyre reçoit le ballon dans le terrain, se met à genou et ne bouge plus. Le problème, c’est qu’il a oublié de demander un arrêt de volée et qu’il n’est pas dans l’en-but, ce qui veut dire que l’action est toujours vivante. Joe Carter des Dolphins vient le percuter et provoque un fumble qui est récupéré par Jim Jensen alors qu’il ne reste que 4 secondes à jouer.

 

Drive de Miami : 0:04, balle sur SF 12

 

Cela permet à Miami de rajouter un Field Goal inespéré de 30 yards par Uwe Von Schamann.

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 6 16
San Francisco 49ers 7 21 28

 

La mi-temps se termine ainsi sur ce coup du sort qui met un peu de baume au coeur des floridiens, mais ils ont payé très cher la bataille de position sur le terrain et leur inefficacité à stopper la West Coast Offense.

 

3e Quart-Temps
Miami 28 – San Francisco 16

 

Ray Wersching donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, et Fulton Walker le remonte 20 yards jusqu’aux 26 yards des Dolphins.

 

Drive de Miami : 14:44, balle sur MIA 26

 

Ces deux Field Goals juste avant la mi-temps font tout de même du bien à Miami car les Dolphins ont la possibilité de relancer le match en revenant potentiellement à 5 points. Cependant, le drive ne commence pas idéalement quand le Defensive End Dwaine Board stoppe Nathan pour une petite perte. La passe suivante de Marino est encore manquée en direction de Clayton, un souci pour le Quarterback qui est trop erratique dans sa précision.

Le drive de l’espoir se transforme définitivement en drive cauchemar avec un sack de Board et une perte de 9 yards ; c’est un 3&out et un punt qui replonge les floridiens dans leurs vieux démons : les californiens repartent de leurs propres 47 yards.

 

Drive de San Francisco : 13:40, balle sur SF 47

 

Même causes, quasiment même conséquences : après un premier échec, Montana échappe à la pression et trouve Tyler en mouvement pour 15 yards ; c’est une des différences majeures entre lui et Marino : le #16 sait se déplacer le cas échéant pour créer des actions positives. Earl Cooper gagne 4 yards au sol, puis Tyler lui emboîte le pas pour un first down.

Après une passe manquée vers Mike Wilson, Montana continue de faire mal aux Killer Bees avec ses jambes en gagnant 12 yards ; même les blitz ne le dérangent pas. Lyle Blackwood punit Tyler pour un gain nul sur la course suivante, et la défense parvient enfin à stopper le rouleau-compresseur : le Linebacker Charles Bowser limite Clark à 5 yards, puis la passe pour Russ Francis est manquée.

Ray Wersching entre pour un Field Goal de 27 yards réussi.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 6 0 16
San Francisco 49ers 7 21 3 31

 

Petite victoire pour Miami qui a limité San Francisco à un Field Goal, et qui retourne le coup de renvoi jusqu’à ses 32 yards.

 

Drive de Miami : 9:54, balle sur MIA 32

 

Marino doit absolument trouver le moyen de marquer pour rester dans le match ; il se connecte avec Nathan pour 5 yards afin de démarrer le drive. Mais la pression intense de la défense des 49ers et l’incapacité du Quarterback à s’échapper comme Montana le rattrapent : il est sacké d’abord par le Nose Tackle Manu Tuiasosopo, puis par Dwaine Board.

C’est encore un 3&out et un punt ; mais au moins, cette fois, les champions NFC doivent repartir de leurs 30 yards.

 

Drive de San Francisco : 8:38, balle sur SF 30

 

Sauf qu’avec une attaque tellement bien huilée, parcourir 50 yards ou 70 yards fait peu de différence… surtout quand, sur la première action, Montana trouve Tyler tout seul au milieu du terrain et qu’il explose pour 40 yards ; les Linebackers sont totalement incapables de couvrir les coureurs dans leurs parcours. Juste derrière, le Quarterback fait fi du blitz et retourne la tactique contre Miami en trouvant Francis seul pour 14 yards.

Craig ne parvient pas à garder le contrôle de la balle sur la passe suivante, et Francis est pénalisé pour un faux départ, mais ce ne sont que des péripéties : Montana atteint une nouvelle fois ses deux coureurs ; Tyler gagne 5 yards puis Craig utilise sa rapidité et marque son troisième touchdown du match sur une réception de 16 yards.

https://res.cloudinary.com/nflclubs/image/private/t_photogallery/f_auto/49ers/hlpn4xel7bnqcifwh5uz.jpgRien, et surtout pas la défense de Miami, ne peut arrêter l’attaque de San Francisco quand elle est dans cette forme-là.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 6 0 16
San Francisco 49ers 7 21 10 38

 

Les 49ers redonnent la balle aux Dolphins qui repartent de leurs 34 yards.

 

Drive de Miami : 5:54, balle sur MIA 34

 

Miami essaie de se relancer à la passe : Marino trouve Rose pour 7 yards puis Clayton pour 15. Nathan explose pour 16 yards à droite de la ligne, mais le drive ne va pas aller plus loin : après une passe manquée pour Clayton, le deuxième essai est intercepté par Eric Wright aux abords de l’en-but.

 

Drive de San Francisco : 3:27, balle sur SF 1

 

Acculés, les 49ers se donnent un peu d’air avec une course de Tyler et une réception de Craig pour 9 yards cumulés. Montana peut alors viser un peu plus loin et gagne un first down avec une réception de Solomon pour 14 yards. Craig ajoute 16 yards en deux courses, avant que Clark n’y aille de sa réception de 6 yards.

C’est sur cette avancée que le troisième quart-temps se termine, et on se dirige vers une dernière période qui, comme le Super Bowl précédent, risque d’être longue.

 

4e Quart-Temps
Miami 38 – San Francisco 16

 

San Francisco repasse au sol pour manger le chronomètre, mais la défense répond enfin présent, forçant un punt après une passe ratée de Montana vers Clark.

 

Drive de Miami : 12:45, balle sur MIA 21

 

Le drive commence de la pire manière possible avec un sack de groupe pour une perte de 12 yards. Marino regagne ce terrain perdu avec une passe vers Clayton pour 27 yards, mais le pass-rush et la couverture continuent d’être excellents, forçant de mauvais lancers du Quarterback ; il rate quatre passes sur cinq avec un gain de 14 yards de Jimmy Cefalo dans le lot.

Cela force un punt de Miami ; Dana McLemore le fumble et Vince Heflin redonne la possession aux Dolphins, mais cela n’aura aucune incidence : sur l’action suivante, Marino essaie de jouer les Montana et court sur sa droite pour échapper à la pression, mais sa passe dans l’en-but est interceptée par Carlton Williamson.

 

Drive de San Francisco : 10:45, balle sur SF 20

 

San Francisco entame alors un drive énorme pour épuiser le temps restant : cela commence par une end around de Solomon qui gagne 5 yards. Craig court 8 yards, Tyler ajoute 7 yards et Harmon engrange 5 yards en deux courses. Montana lance une passe vers Clark qui domine le Cornerback William Judson pour 33 yards, puis il trouve Francis pour 8 yards.

Craig porte exclusivement la balle par la suite, et l’attaque se retrouve en 4e&1. Walsh décide d’y aller, mais le coureur est stoppé pour un gain nul, rendant la balle aux champions AFC… au bout d’un drive de HUIT minutes.

 

Drive de Miami : 2:46, balle sur MIA 2

 

Marino remonte le terrain pour l’honneur en trouvant Rose, Moore et Nathan plusieurs fois pour 72 yards. Sur la dernière action, le snap est trop bas et le Super Bowl se termine par une image révélatrice : le Quarterback se jette sur son fumble, aussi perdu que son attaque dans ce match.

Au terme d’un dernier quart-temps sans point, les 49ers remportent leur deuxième Super Bowl alors que les Dolphins basculent dans un bilan négatif (2-3).

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 10 6 0 0 16
SAN FRANCISCO 49ERS 7 21 10 0 38

QT Tps Éq. Type Action Score
1 7:24 MIA FG Uwe von Schamann, 37y 30
1 3:12 SF TD Carl Monroe, 33y catch (PAT) 37
1 0:45 MIA TD Dan Johnson, 2y catch (PAT) 107
2 11:34 SF TD Roger Craig, 8y catch (PAT) 1014
2 6:58 SF TD Joe Montana, 6y run (PAT) 1021
2 2:05 SF TD Roger Craig, 2y run (PAT) 1028
2 0:12 MIA FG Uwe von Schamann, 31y 1328
2 0:00 MIA FG Uwe von Schamann, 30y 1628
3 10:12 SF FG Ray Wersching, 27y 1631
3 6:18 SF TD Roger Craig, 16y catch (PAT) 1638

 

La domination offensive des 49ers a été totale, la franchise californienne établissant plusieurs records du Super Bowl : record de points (égalé à 38) et record de yards (537) – qui appartenaient tous les deux aux Raiders – ainsi que le record de yards nets à la passe (326).

Cette dernière statistique suffit à désigner le meilleur joueur du match : malgré un énorme travail de Roger Craig avec 22 touches pour 135 yards et 3 touchdowns, c’est Joe Montana qui gagne sa deuxième récompense de meilleur joueur du match avec 24 passes réussies sur 35 tentées pour 331 yards et 3 touchdowns, ainsi que 5 courses pour 59 yards et 1 touchdown ; il rejoint ainsi Terry Bradshaw, le Quarterback de la dynastie des années 1970 des Steelers, au sommet de cette catégorie.

Et vu la qualité de l’équipe de San Francisco, rien ne dit qu’elle ne pourrait pas devenir la dynastie des années 1980. Pour Miami, c’est une défaite frustrante mais on promet un avenir brillant et d’autres finales au phénomène Dan Marino ; personne ne sait encore que c’était là sa seule opportunité.