Match de Légende : The Monday Night Miracle

MondayNightMiracle-Elliott

 

La présentation

 

Match Miami Dolphins @ New York Jets
Lieu Giants Stadium
Date 23 Octobre 2000
Occasion Week 8 Monday Night Football

 

La situation

 

Dolphins/Jets est une des rivalités de la NFL qui a donné le plus de matchs mémorables au cours de l’histoire de la ligue :

  • En 1982, les deux équipes se sont affrontées en finale AFC dans le fameux Mud Bowl.
  • En 1986, les deux Quarterbacks Dan Marino et Ken O’Brien, tous les deux draftés en 1983 ont lancé pour 880 yards nets et 10 touchdowns (des records qui ont longtemps tenu) dans une victoire 51-45 des Jets.
  • En 1994, le fameux Fake Spike Game a propulsé une spirale négative à New York qui a duré deux ans et demi.

En cette année 2000, les deux équipes se rencontrent en Week 8, postant le même record de 5-1 en tête de l’AFC East. Marino a pris sa retraite à la fin de la saison précédente et c’est Jay Fiedler qui le remplace au poste de Quarterback à Miami; mais c’est surtout la défense menée par Jason Taylor, Zach Thomas et Sam Madison qui tient la maison, n’ayant autorisé que 51 points en six matchs.

Du côté des Jets, le changement le plus notable est le remplacement de Bill Parcells par Al Groh au poste de Head Coach de la franchise. Sur le terrain, New York se repose surtout en attaque sur la polyvalence de son coureur Curtis Martin, l’ancien Patriot, mais Vinny Testaverde a également deux bons receveurs en Laveranues Coles et Wayne Chrebet.

 

Le match

 

QUART-TEMPS 1

 

Les Dolphins ouvrent le match sur un drive classique de leur part : beaucoup de courses de Lamar Smith et quelques passes précises de Fiedler; le QB trouve son receveur Oronde Gadsden pour 26 yards, ce qui positionne Miami à un yard de l’en-but des Jets. La défense de New York tient cependant le choc et le premier drive se termine par un Field Goal de 27 yards d’Olindo Mare.

Miami 3 – New York 0

Comme prévu, la défense intraitable des Dolphins domine l’attaque des Jets et après trois tentatives New York se dégage. Fiedler ne perd pas de temps : il se connecte de nouveau avec Gadsden pour 26 yards avant d’envoyer une longue passe au centre du terrain à Leslie Shepherd pour 42 yards et le premier touchdown du match ! En deux actions, Miami augmente son avance alors qu’il reste cinq minutes à jouer dans le premier quart-temps.

Miami 10 – New York 0

MondayNightMiracle-LamarSmithNew York essaie de repartir en attaque, mais le Cornerback des Dolphins Patrick Surtain plaque le receveur Dedrick Ward avant le First Down sur troisième tentative, forçant un nouveau punt des Jets. Shepherd remonte le punt jusqu’aux 32 yards de Miami, et sur l’action suivante Lamar Smith trouve une brèche à droite, raffûte le Defensive Back Scott Frost et marque un touchdown à la course de 68 yards !

C’est la stupeur totale au Giants Stadium : les visiteurs viennent de prendre un avantage de 17 points en 12 minutes avec 205 yards gagnés contre… 7 pour New York.

Miami 17 – New York 0

Testaverde n’a pas plus de réussite sur le drive suivant, et les Jets n’ont toujours pas de First Down. Cependant, pour la première fois la défense new-yorkaise répond en forçant un punt à son tour, et c’est sur cet échange que ce premier quart-temps à sens unique se termine.

 

QUART-TEMPS 2

 

Le deuxième quart-temps ne semble pas changer la donne : sur la première action, Testaverde se fait intercepter par Madison. Miami repart à l’offensive avec leur cocktail habituel, mais Fiedler manque de peu de se faire intercepter dans l’en-but; le drive donne finalement trois points grâce à un Field Goal de 42 yards.

Miami 20 – New York 0

Les Jets n’arrivent toujours pas à gagner un First Down, et sur la possession suivante Gadsden se fait de nouveau remarquer sur un gain de 29 yards. Une bonne défense des locaux pousse Mare à tenter un Field Goal de 36 yards, mais celui-ci passe à gauche. New York profite de cette réussite : au bout de 23 minutes, l’équipe gagne enfin un First Down avant que Curtis Martin ne gagne 34 yards sur une option. Malheureusement deux pénalités empêchent les Jets de tenter un Field Goal et ils sont obligés de punter.

MondayNightMiracle-ChrebetColes
Wayne Chrebet et Laveranues Coles

Si l’attaque n’arrive toujours à rien, la défense a au moins stoppé l’hémorragie et rend la balle à l’offensive… qui la redonne tout de suite quand Testaverde tente une passe trop longue et se fait intercepter par Surtain. Une nouvelle bonne performance défensive donne une autre chance au Quarterback alors qu’il ne reste que 1:44 à jouer. A l’aide d’une pénalité défensive contre Miami, il remonte le terrain et trouve Wayne Chrebet dans l’en-but; New York apparaît au tableau d’affichage juste avant la mi-temps.

Miami 20 – New York 7

Néanmoins, sur l’engagement suivant, le kicker John Hall envoie la balle directement en touche, une pénalité qui place les Dolphins sur leurs 40 yards. Il reste 53 secondes, ce qui est largement suffisant pour que Miami avance, notamment grâce à un scramble de Fiedler qui gagne 14 yards. Huit secondes avant la mi-temps, les Dolphins réussissent un Field Goal de 44 yards pour enfoncer le clou juste avant la pause.

Miami 23 – New York 7

 

QUART-TEMPS 3

 

Alors que la deuxième mi-temps commence, le futur Governator lui-même, Arnold Schwarzenegger, vient faire un tour rapide dans la cabine des commentateurs du match. Fan des Jets, il prédit que Chrebet va réussir quelque chose, et que New York va revenir dans le match… avant de faire un peu de pub pour A l’aube du sixième jour qui sort en salle.

A défaut de voir le retour fracassant voulu par Schwarzie, le troisième quart-temps commence par un échange de punts entre les deux équipes. Les Jets parviennent à avancer sur leur deuxième drive, mais après une passe de touchdown de Testaverde enlevée des mains de Ward par Surtain, le Quarterback envoie une passe bien trop haute qui trouve le Safety Brian Walker. Heureusement pour la franchise de Big Apple, Fiedler rend la pareille quelques actions plus tard sur une bombe trop courte magnifiquement interceptée au vol par le Cornerback Marcus Coleman.

MondayNightMiracle-ColemanINTSur le drive suivant, le coureur Richie Anderson manque le First Down de quelques centimètres sur une 3e&3 puis une 4e&inches, rendant la balle aux Dolphins sur les 35 yards des Jets. Miami ne se fait pas prier pour avancer et rajouter un touchdown sur une course de trois yards de Lamar Smith alors qu’il ne reste que quelques secondes au troisième quart-temps.

Miami 30 – New York 7

 

QUART-TEMPS 4

 

Les Jets repartent à l’attaque au début du dernier quart-temps, mais le temps presse. Testaverde trouve Ward pour 27 yards avant d’envoyer une passe lobée vers l’en-but sur un Laveranues Coles en double couverture. La passe, mal ajustée, tombe dans les mains de Sam Madison, mais il n’arrive pas à contrôler le cuir et Coles se saisit du ballon pour un touchdown improbable de 30 yards. Les Jets tentent déjà une conversion à deux points, mais elle est manquée.

Miami 30 – New York 13

Les Fins n’arrivent pas à avancer ensuite à cause, entre autres, d’une passe contrée par le rookie Defensive End Shaun Ellis. New York récupère la balle avec l’espoir de revenir à dix points de retard, ce qui serait déjà un exploit quand on voit les statistiques des Jets pendant trois périodes (165 yards contre 363 pour Miami et un Testaverde à 15/28, 102 yards, un touchdown et trois interceptions). Deux pénalités défensives maintiennent le drive en vie, alors que Chrebet et Anderson attrapent deux passes qui permettent à Testaverde de trouver Jermaine Wiggins pour un touchdown d’un yard. On ne joue que depuis cinq minutes dans le dernier quart-temps, et les Jets reviennent à dix points.

Miami 30 – New York 20

Les Dolphins continuent de s’entêter en attaque avec leur schéma classique et trois courses ne gagnent que cinq yards; le Giants Stadium retrouve de la voix et de l’espoir. De l’autre côté, la défense de Miami commence non seulement à craquer physiquement, ce qui permet à Testaverde de trouver ses receveurs facilement, mais aussi nerveusement : un gain de 23 yards de Coles est émaillé de deux fautes personnelles des Dolphins, rajoutant 15 yards. Chrebet convertit une 3e&10 avec un gain de 18 yards avant qu’une passe pour Curtis Martin au niveau de la ligne d’en-but ne glisse entre les bras du coureur. Les Jets doivent se contenter d’un Field Goal de 34 yards qui les ramène à sept points à 5:47 de la fin du match.

Miami 30 – New York 23

Le coach de Miami Dave Wannstedt finit enfin par appeler des passes, mais un holding offensif fait reculer l’attaque. Sur la troisième tentative, le Linebacker Brian Cox vient sacker Fiedler pour une perte de huit yards, et le punt suivant n’arrive même pas à repousser l’offensive de New York dans son propre camp; les Jets repartent sur les 39 yards des Dolphins avec la possibilité d’effacer un retard de 23 points.

Testaverde ne tarde pas à réaliser la “prophétie de Schwarzie” avec une passe de 15 yards pour Martin puis une merveille de passe lobée de 24 yards à Chrebet qui réussit une réception en plongeant par-dessus son épaule dans l’en-but !

MondayNightMiracle-ChrebetTDIl reste encore quatre minutes à jouer et c’est du délire dans Giants Stadium : les Jets sont revenus à égalité.

Miami 30 – New York 30

Miami doit réagir immédiatement sous peine de couler pour de bon : Brock Marion ramène le ballon sur les 46 yards des Jets grâce à un superbe retour, et sur l’action suivante Fiedler trouve à nouveau sa cible longue distance Leslie Shepherd pour un touchdown de 46 yards. Les Dolphins douchent la folie ambiante en reprenant l’avantage.

Miami 37 – New York 30

Cependant, la franchise de Floride a marqué très vite, laissant encore plus de trois minutes à l’horloge. Les Jets continuent en no-huddle pour garder la défense adverse sur les talons, et Testaverde, transfiguré dans ce quart-temps, s’appuie sur ses deux coureurs Martin et Anderson à la passe; Anderson réussit d’ailleurs une réception cruciale en dernière tentative à deux yards de l’en-but malgré un choc énorme. Après une course infructueuse, Testaverde feinte la remise à Martin et envoie une petite passe à… Jumbo Elliott, le Tackle éligible en bout de ligne ! Elliott jongle la balle avant de la contrôler et de retomber dans l’en-but. Les Jets égalisent à 42 secondes de la fin par le plus improbable des scoreurs (photo-titre).

Et les sueurs froides ne sont pas terminées : sur la transformation, le snap est horrible mais le Punter Tom Tupa arrive à remettre la balle de justesse en position pour Hall qui glisse après sa frappe… mais réussit la transformation.

Miami 37 – New York 37

C’est à ce moment que la tentative de conversion à deux points très tôt dans le quart-temps d’Al Groh revient le hanter : s’il avait marqué une transformation classique, les Jets mèneraient 38-37 à quelques secondes de la fin. Au lieu de cela, le match va en prolongations.

 

PROLONGATIONS (OVERTIME)

 

Miami remporte le toss et Marion remonte la balle aux 37 yards. Sur la 3e&5 suivante, Fiedler vise Gadsden mais il est intercepté par Marcus Coleman qui commence à courir vers l’en-but adverse. Il est plaqué presque immédiatement par l’ancienne gloire des Bills et futur Hall Of Famer Thurman Thomas, qui force le fumble du Cornerback. Le ballon roule vers la touche, et Gadsden se précipite pour la récupérer avant qu’elle ne sorte, ce qui redonne la possession à Miami et permet aux Dolphins de gagner un First Down par la même occasion.

MondayNightMiracle-ThomasGadsdenMiami pénètre dans le camp de New York sur les 43 yards des Jets. Fiedler recule et vise de nouveau Gadsden, mais la passe est courte et le receveur glisse en tentant de revenir vers le ballon, permettant à Coleman de surgir pour une nouvelle interception qui cette fois est bien réelle.

Dos au mur sur une 3e&3, Testaverde s’en remet à Chrebet qui attrape une passe et sprinte jusqu’aux 34 yards. Sur l’action suivante, Testaverde prend la pression de Lorenzo Bromell et tente une passe désespérée en cloche qui est récupérée par le Defensive Back Jerry Wilson… mais les arbitres annulent rapidement l’interception car la balle a effectivement touché le sol. Il s’en est fallu d’un rien, tout le stade respire et deux actions plus tard, John Hall rentre sur le terrain pour un Field Goal de 40 yards.

Il le réussit et les Jets l’emportent au terme d’un match mémorable.

Miami 37 – NEW YORK 40

 

Conclusion

 

Testaverde termine avec quatre touchdowns à la passe en quatrième quart-temps et un total de 378 yards, cinq touchdowns et trois interceptions. Les Jets ont scoré 30 points et ont réussi la bagatelle de 20 First Downs dans le dernier quart-temps.

Les Jets prennent à ce moment la tête de la division à 6-1 alors que les Dolphins tombent à 5-2. Cependant c’est la franchise au dauphin qui tirera son épingle du jeu : les Jets subiront deux séries de trois défaites pour finalement rater les playoffs à 9-7 alors que les Dolphins y participeront avec un record de 11-5. Ils perdront contre Oakland 27-0 en Divisional Round.

Ce match est le deuxième plus gros comeback en dernier quart-temps de l’histoire derrière les 25 points remontés par les Cardinals de Saint-Louis contre les Buccaneers de Tampa Bay en 1987, et reste le plus gros retour de l’histoire de Monday Night Football.

 

La box score

 

Equipes QT1 QT2 QT3 QT4 OT Final
Miami Dolphins 17 6 7 7 0 37
New York Jets 0 7 0 30 3 40