Match de Légende : The Hail Mary

HailMary-Pearson

 

La présentation

 

Match Dallas Cowboys @ Minnesota Vikings
Lieu Metropolitan Stadium
Date 28 Décembre 1975
Occasion NFC Divisional Playoff Round

 

La situation

 

Dans les années 1970, l’AFC est la conférence la plus forte de la NFL avec les Steelers de Pittsburgh, les Raiders d’Oakland et les Dolphins de Miami qui vont cumuler 7 Super Bowls dans la décennie. Mais la NFC compte également son lot d’équipes dominantes, et ce match de playoff de 1975 voit s’opposer deux de ces franchises : les Vikings du Minnesota, au sommet, et les Cowboys de Dallas, sur la pente ascendante.

Les Vikings restent sur une série remarquable de 4 Super Bowls en 8 ans, malheureusement tous perdus (dont le dernier en date – Super Bowl IX contre Pittsburgh). Leur Quarterback, Fran Tarkenton, a gagné les titres de MVP et Joueur Offensif de l’Année, alors que le coureur Chuck Foreman est 3e en yards au sol (derrière OJ Simpson des Bills et Lydell Mitchell des Colts). Les Cowboys, eux, ont perdu Super Bowl V en 1971 et sont en reconstruction.

AlanPagePurplePeopleEatersNéanmoins, cela risque d’être un match défensif, car si les attaques sont efficaces, on a une confrontation entre deux des meilleures défenses de la ligue : la Doomsday Defense de Dallas et les Purple People Eaters des Vikings (photo).

Minnesota a fini en tête de la NFC Central à 12-2, alors que les Cowboys ont fini deuxième de la NFC East à 11-3 derrière les Cardinals de Saint-Louis. Laquelle des deux équipes va l’emporter ? Est-ce que les Purple People Eaters vont dominer, ou est-ce que le héros de Dallas, le Quarterback Roger Staubach, va réussir un nouveau comeback dont il a le secret ?

 

Le match

 

QUART-TEMPS 1 & 2

 

Le 1er quart-temps est l’apanage des défenses, notamment les deux Defensive Lines qui parviennent à mettre la pression sur les deux Quarterbacks et à stopper les coureurs. Néanmoins, les attaques commettent également plusieurs erreurs de concentration (passes manquées, pénalités), et au final aucun point n’est marqué dans les 15 premières minutes de jeu.

HailMary-TarkentonForemanEn 2e quart-temps, la situation se débloque sur une énième erreur individuelle. Suite à un punt de Minnesota, le retourneur de Dallas Cliff Harris demande un arrêt de volée, puis décide finalement de laisser le ballon rebondir. Le rookie Offensive Lineman Pat Donovan croit que la balle a touché Harris, ce qui la rend vivante et potentiellement récupérable pour Minnesota. Il plonge maladroitement, rate la balle, la touche pour de bon (car elle n’avait pas touché Harris) et les Vikings se précipitent dessus. La franchise de Minneapolis récupère la balle sur les 4 yards des Cowboys : Chuck Foreman (photo) marque alors un touchdown pour donner l’avantage aux locaux.

Dallas 0 – Minnesota 7

Les Cowboys essaient de répondre immédiatement à ce touchdown, mais ils manquent un Field Goal. Tarkenton leur rend la balle en étant intercepté par le Cornerback Mel Renfro, mais Dallas manque une 4e tentative quand une course de Doug Dennison est stoppée par la défense. Les Cowboys récupèrent le ballon dans les dernières minutes de la mi-temps, mais le Defensive End Carl Eller sacke Staubach par trois fois.

Dans un match très défensif, le score en reste donc là à la mi-temps.

 

QUART-TEMPS 3

 

Les Cowboys répondent dès le début de la seconde mi-temps : Staubach mène un bon drive dans lequel l’attaque parvient enfin à freiner le pass rush des Vikings. Le coureur Dennison y tient une bonne part, et une passe au Tight End Billy Joe Dupree approche Dallas de l’en-but. Dennison termine lui-même le drive par un touchdown à la course.

Dallas 7 – Minnesota 7

Néanmoins, après cette égalisation, les défenses reprennent le dessus, et on atteint le dernier quart-temps sur ce score paritaire.

 

QUART-TEMPS 4

 

Le 4e quart-temps va être plus animé. Tout d’abord, les Cowboys produisent un bon drive et réussissent un Field Goal de 24 yards.

Dallas 10 – Minnesota 7

Après une belle opportunité ratée par l’attaque de Dallas quand Golden Richards relâche une bombe de Staubach, les Vikings vont répondre. Tarkenton dirige un drive de 70 yards qui se conclut par un touchdown à la course de Brent McClanahan; il reste alors 5:32 à jouer et Minnesota repasse devant.

Dallas 10 – Minnesota 14

Après un punt de Dallas, Minnesota a l’occasion de manger l’horloge. Ils y parviennent en partie en forçant Dallas à épuiser tous ses temps-morts pour stopper le chronomètre, mais pas complètement : sur une 3e&2, le safety Charlie Waters parvient à sacker Tarkenton pour une perte de 3 yards, forçant le punt de Minnesota.

Dallas récupère donc la balle sur ses propres 15 yards avec 1:51 à jouer. C’est l’heure pour Captain Comeback, Staubach, de réaliser un nouveau miracle. Une première passe à Drew Pearson gagne un First Down, mais sur l’action suivante un mauvais snap fait reculer Dallas. La situation devient critique quand les Cowboys font face à une 4e tentative et 16 yards sur leur propre 30 yards.

Staubach trouve de nouveau Pearson, qui a juste le temps d’attraper la balle et de poser un pied dans le terrain avant de se faire pousser dehors par le Cornerback Nate Wright. Les arbitres signalent un First Down suite à ce gain de 20 yards; les Vikings argumentent que Pearson n’a pas posé les deux pieds dans le terrain. Très justement, les officiels répondent que le défenseur l’a poussé dehors sans lui laisser la chance de compléter sa réception; c’est ce qu’on appelle un force out (une règle qui n’existe plus aujourd’hui).

C’est un premier petit miracle réussi par Staubach, cependant sans commune mesure avec celui qui arrive, après une passe manquée par le coureur Preston Pearson (aucun lien avec Drew).

 

L’action

 

Les Cowboys sont au milieu du terrain, sur les 50 yards. Il reste 32 secondes, et c’est une 2e tentative et 10. Staubach est en shotgun, reculé par rapport à la ligne, dans sa position préférée. Il n’y a aucun coureur à côté de lui, et tout le monde sait que ça va être une passe. Staubach recule, il feinte une première fois, puis il envoie une passe longue sur Pearson qui est encore en un-contre-un face à Wright.

Pearson et Wright sont au contact l’un de l’autre, et une fraction de seconde avant l’arrivée de la balle, on voit Wright plonger en avant. Pearson attrape la passe de justesse en la coinçant contre sa hanche et entre dans l’en-but. Immédiatement, les joueurs des Vikings se précipitent vers les arbitres pour demander une pénalité. Lorsque le ralenti apparaît sous un angle venant de l’en-but, il semble bien que Pearson pousse Wright dans le dos avant l’arrivée de la balle, ce qui constitue une interférence de passe offensive.

HailMary-TDQuoiqu’il en soit le touchdown est accordé alors qu’il reste 24 secondes.

Dallas 17 – Minnesota 14

 

Les conséquences

 

Les Vikings sont livides. Le safety Paul Krause, le plus proche de l’action, ne comprend pas que la pénalité n’ait pas été sifflée. Le Defensive Linemen Alan Page vocifère sur les arbitres, prend une pénalité de 15 yards et est exclu du match. Pour ajouter à la confusion, un objet orange semble voler au moment du contact, mais ce n’est pas un mouchoir de pénalité, juste un projectile venant des spectateurs.

HailMary-TerzianLa colère des fans va crescendo : une bouteille en verre est lancée des tribunes et vient frapper l’arbitre Armen Terzian à la tête, créant une plaie qui saigne abondamment. On fait entrer un arbitre remplaçant pour la fin du match qui ne donnera rien.

DALLAS 17 – Minnesota 14

A la suite du match, un journaliste demande à Staubach de décrire ce qu’il a ressenti au moment de l’action, et le Quarterback dit en blaguant :

J’ai juste fermé les yeux et j’ai dit un “Hail Mary“.

…autrement dit un “Je vous salue Marie”. Même si Staubach ironise, le fait qu’il soit un catholique pratiquant rend la chose crédible, et l’issue incroyable de ce match va faire entrer le terme dans le lexique du football américain : depuis cette action, une passe désespérée à la dernière seconde vers l’en-but s’appelle une Hail Mary.

Après ce succès, les Cowboys iront jusqu’au Super Bowl mais ils perdront contre la dynastie Steelers. Les Vikings auront du mal à se remettre et ne retourneront plus au Super Bowl malgré plusieurs saisons en playoffs.

Enfin, cette journée du 28 Décembre 1975 restera particulièrement terrible pour Fran Tarkenton, le Quarterback de Minnesota : il apprend le soir même que son père est mort d’une crise cardiaque pendant le 3e quart-temps.

 

La box score

 

Equipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Dallas Cowboys 0 0 7 10 17
Minnesota Vikings 0 7 0 7 14