Gameday : Matchs du Dimanche Week 6

Gameday 2015

 

Sommaire

 

San Francisco 49ers @ Atlanta Falcons
New England Patriots @ Cleveland Browns
New York Jets @ Green Bay Packers
Jacksonville Jaguars @ Indianapolis Colts
Minnesota Vikings @ Miami Dolphins
Cincinnati Bengals @ New Orleans Saints
Baltimore Ravens @ New York Giants
Tampa Bay Buccaneers @ Pittsburgh Steelers
Carolina Panthers @ Los Angeles Rams
Arizona Cardinals @ Seattle Seahawks
Buffalo Bills @ Kansas City Chiefs
Dallas Cowboys @ Philadelphia Eagles

 

San Francisco 49ers (3-2) @ Atlanta Falcons (2-3)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 19:00
Lieu Mercedes-Benz Stadium
Titre En tête de la meute
Prévision Météo Stade couvert

 

San Francisco est la seule équipe en positif dans une NFC West moins forte que prévue mais néanmoins compacte ; les californiens doivent continuer d’avancer face à des Falcons intéressants mais limités.

Stats SF Attaque ATL Défense
Points par match 21.6 16 24.4 20
Yards par match 339.0 20 393.0 27
Yards par passe tentée 7.6 8 6.9 23
Yards par course 4.6 13 4.6 19
Third Down % 40.909 11 47.143 27
Redzone TD % 57.143 17 57.143 15
Turnovers 6 10 7 13
Pressions 29 8 34 21
Sacks 9 10 8 25
Field Goal % 66.667 29 90.909 23
Extra Point % 92.308 21 100.000 17

Les Falcons n’en ont pas l’air, mais ils ont le chic pour rester dans les matchs. Les 49ers ont donc intérêt à rester sérieux, et cela commence par un jeu au sol qui progresse. La défense d’Atlanta doit monter son niveau général sinon elle va passer son temps sur le terrain, surtout au niveau du pass-rush pour aider une arrière-garde qui n’est pas sans talent.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/u_IcjMYvrpMey_FwCzTlT9siSz4=/0x0:6774x4516/1200x800/filters:focal(2351x138:3433x1220)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/70295244/1359898188.0.jpg

Stats ATL Attaque SF Défense
Points par match 23.6 10 12.2 1
Yards par match 331.4 25 249.2 1
Yards par passe tentée 7.5 9 5.2 3
Yards par course 5.1 7 3.0 1
Third Down % 39.623 17 30.000 3
Redzone TD % 61.111 9 40.000 6
Turnovers 8 22 7 13
Pressions 40 17 62 2
Sacks 12 19 21 1
Field Goal % 76.923 26 77.778 9
Extra Point % 100.000 1 50.000 1

La tâche va être très ardue pour les locaux face à une défense étouffante car Cordarrelle Patterson est toujours sur IR. Kyle Pitts pourrait revenir pour aider Marcus Mariota, et l’escouade de Californie va avoir plusieurs absents : Javon Kinlaw, Arik Armstead, Jimmie Ward et Emmanuel Moseley dont la saison est terminée. Tout va se jouer devant avec une ligne offensive en difficulté.

On ne peut jamais compter les Falcons hors du coup cette saison malgré leur bilan. San Francisco est favori mais va devoir prendre le large au score.

 

New England Patriots (2-3) @ Cleveland Browns (2-3)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 19:00
Lieu FirstEnergy Stadium
Titre Les Patriots en position fâcheuse
Prévision Météo Ciel dégagé

 

Rien n’est encore fait, mais il est surprenant de voir New England dernier d’AFC East après 5 matchs ; il y a moyen d’inverser la tendance contre des Browns qui ont du mal à domicile.

Stats NE Attaque CLE Défense
Points par match 20.6 19 25.0 23
Yards par match 345.8 17 353.8 19
Yards par passe tentée 8.0 5 6.9 21
Yards par course 4.6 12 5.3 30
Third Down % 38.182 21 35.185 12
Redzone TD % 40.000 28 57.895 19
Turnovers 10 29 4 26
Pressions 26 2 28 30
Sacks 9 10 9 23
Field Goal % 90.000 10 90.000 22
Extra Point % 100.000 1 100.000 17

New England sort d’une victoire convaincante face à Detroit, mais il est très improbable que Mac Jones joue. Bailey Zappe devrait donc reprendre du service, surtout que, de toute façon, c’est le jeu au sol qui va faire le show contre un front-7 en difficulté : Rhamondre Stevenson (et peut-être Damien Harris) auront à charge de mener l’offensive pour éloigner Myles Garrett du Quarterback.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/8F3EZExduKiJvfbt_KpT1DDgyKU=/0x0:3708x2472/1200x800/filters:focal(1468x373:2060x965)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/70141678/1353268351.0.jpg

Stats CLE Attaque NE Défense
Points par match 26.6 6 19.6 12
Yards par match 396.4 4 339.8 15
Yards par passe tentée 6.6 26 6.4 11
Yards par course 5.3 5 4.8 23
Third Down % 44.286 5 43.939 23
Redzone TD % 60.000 11 56.250 13
Turnovers 4 4 8 8
Pressions 28 6 37 16
Sacks 5 1 13 8
Field Goal % 80.000 21 100.000 27
Extra Point % 86.667 28 90.000 9

Même son de cloche à Cleveland : Nick Chubb et Kareem Hunt vont porter le cuir et il faut parier que Billou aura un plan pour les freiner ; sa défense est loin d’être imperméable au sol. Il a tout intérêt à forcer le match sur le bras de son ancien Quarterback Jacoby Brissett pour le pousser à faire des cadeaux à une couverture solide dans laquelle Jack Jones est la dernière surprise en date.

Les deux attaques terrestres auront la parole. C’est au Quarterback qui fera le moins de boulettes en complément, et on sait que Brissett peut en faire en fin de match.

 

New York Jets (3-2) @ Green Bay Packers (3-2)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 19:00
Lieu Lambeau Field
Titre Indigestion de pommes
Prévision Météo Couvert

 

Les Packers ont été surpris par les Giants à Londres et voilà les Jets qui se présentent à Lambeau ; ces derniers vont tenter de profiter d’une équipe de Green Bay dans les cordes.

Stats NYJ Attaque GB Défense
Points par match 23.2 11 19.2 11
Yards par match 356.0 12 303.4 5
Yards par passe tentée 6.5 27 6.7 15
Yards par course 4.1 23 4.8 22
Third Down % 38.356 19 30.189 4
Redzone TD % 70.588 5 58.333 21
Turnovers 9 26 4 26
Pressions 45 22 40 12
Sacks 12 19 12 11
Field Goal % 88.889 12 100.000 27
Extra Point % 92.308 21 100.000 17

La couverture des Packers est celle qui autorise le plus haut taux de complétion avec un seul petit turnover créé ; les Jets ont donc l’opportunité de confirmer que la tôle mise à Miami n’était pas un hasard. Zach Wilson devra se méfier du pass-rush et le playcall devra s’appuyer davantage sur un jeu au sol qui peut profiter d’un front-7 friable en face.

https://jetsxfactor.com/wp-content/uploads/2022/10/CJ-Mosley-NY-Jets-Packers-AJ-Dillon.jpg

Stats GB Attaque NYJ Défense
Points par match 19.4 22 23.6 18
Yards par match 362.2 9 320.2 10
Yards par passe tentée 7.1 16 6.7 16
Yards par course 5.0 10 4.0 5
Third Down % 42.105 8 48.387 28
Redzone TD % 61.111 9 68.750 26
Turnovers 7 18 9 5
Pressions 35 12 51 6
Sacks 11 16 10 18
Field Goal % 100.000 1 77.778 9
Extra Point % 100.000 1 92.857 15

En défense, la Grosse Pomme Verte sait voler le cuir, et les Packers devront faire attention. L’attaque continue d’alterner le chaud et le froid, et elle devra compter avec une défense aérienne globale qui contient de bons éléments avec Carl Lawson et Sauce Gardner ; une raison de plus de passer par le sol avec Aaron Jones et A.J. Dillon si ce n’était déjà pas assez clair… même si ce ne sera pas si facile.

Les deux équipes devront s’appuyer sur le jeu au sol, et tout dépend de la volonté de Green Bay de le faire.

 

Jacksonville Jaguars (2-3) @ Indianapolis Colts (2-2-1)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 19:00
Lieu Lucas Oil Stadium
Titre Déjà de retour
Prévision Météo Stade couvert
Match aller Week 2 : Jacksonville 24-0

 

Le premier match retour de la saison a lieu dans une AFC South qui se tient à peu de choses : Jacksonville et Indy poursuivent Tennessee.

Stats JAC Attaque IND Défense
Points par match 22.2 15 18.8 10
Yards par match 353.6 13 312.6 8
Yards par passe tentée 6.8 23 6.6 14
Yards par course 4.2 20 3.4 2
Third Down % 39.682 15 31.343 8
Redzone TD % 47.368 23 57.143 15
Turnovers 8 22 5 23
Pressions 24 1 36 19
Sacks 6 3 11 12
Field Goal % 90.000 10 80.000 12
Extra Point % 100.000 1 88.889 8

Il n’y avait pas eu de match aller, Jacksonville contrôlant totalement la rencontre. Mais depuis, les Jags ont un gros souci pour protéger le cuir ; la défense d’en face n’aura ni Kwity Paye ni Shaq Leonard, mais elle conserve des éléments capable de faire un gros match, surtout au sol. Ce sera vital pour freiner le duo Travis Etienne – James Robinson et pousser Trevor Lawrence à avancer via son bras ; la couverture n’est pas le secteur préféré des locaux en défense malgré Stephon Gilmore, mais si l’offensive adverse est unidimensionnelle, cela lui simplifiera la tâche.

https://www.thelines.com/wp-content/uploads/2022/10/colts-1.jpg

Stats IND Attaque JAC Défense
Points par match 13.8 32 16.0 4
Yards par match 333.0 24 313.8 9
Yards par passe tentée 7.1 17 6.5 12
Yards par course 3.6 29 3.7 4
Third Down % 36.232 24 37.705 14
Redzone TD % 40.000 28 57.143 15
Turnovers 11 30 9 5
Pressions 66 31 41 10
Sacks 21 31 10 18
Field Goal % 81.818 20 100.000 27
Extra Point % 100.000 1 85.714 5

La question est surtout de savoir si l’attaque d’Indy va avancer sachant que Jonathan Taylor et Nyheim Hines vont être absents. C’était déjà compliqué face à une défense de Floride où Devin Lloyd confirme déjà son premier tour, mais dans ces conditions Tavon Walker et Josh Allen vont pouvoir se concentrer uniquement sur le pass-rush afin de mettre à mal une ligne offensive toujours en difficulté… et, par rebond, pousser Matt Ryan à rajouter encore quelques INTs à son pire total dans la ligue.

Au risque de se répéter avec les deux matchs précédents… #RunTheDamnBall. Indy s’en sortira en courant et en stoppant la course.

 

Minnesota Vikings (4-1) @ Miami Dolphins (3-2)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 19:00
Lieu Hard Rock Stadium
Titre Choc interconférence
Prévision Météo Quelques nuages

 

Minnesota se fait peur mais continue de gagner, alors que Miami a pris une baffe avec son 3e Quarterback et devrait encore l’aligner comme titulaire.

Stats MIN Attaque MIA Défense
Points par match 23.0 12 26.2 29
Yards par match 361.0 10 386.8 25
Yards par passe tentée 6.8 21 7.9 30
Yards par course 4.2 21 4.1 9
Third Down % 42.857 7 49.206 30
Redzone TD % 57.895 16 70.588 27
Turnovers 6 10 4 26
Pressions 41 18 28 30
Sacks 8 6 9 23
Field Goal % 66.667 29 83.333 16
Extra Point % 91.667 23 100.000 17

La défense des Fins aura la plus grosse part du travail : contenir suffisamment l’offensive des visiteurs pour redonner le ballon à son attaque ; et même si ce n’est pas sa spécialité cette saison, voler quelques ballons ne fera pas de mal. Dalvin Cook doit s’attendre à rencontrer une opposition redoutable au sol, mais la couverture est loin d’être aussi solide malgré les playmakers. Le retour de Xavien Howard doit faire du bien contre un Kirk Cousins qui va avoir la possibilité de faire du dégât.

https://staticg.sportskeeda.com/editor/2022/10/93e7a-16659163221859-1920.jpg

Stats MIA Attaque MIN Défense
Points par match 23.0 12 20.4 14
Yards par match 347.8 16 369.8 24
Yards par passe tentée 8.0 4 7.8 29
Yards par course 3.9 24 4.4 15
Third Down % 40.741 12 36.207 13
Redzone TD % 66.667 6 76.923 29
Turnovers 6 10 7 13
Pressions 46 25 30 28
Sacks 9 10 11 12
Field Goal % 75.000 27 60.000 2
Extra Point % 92.857 19 100.000 17

Teddy Bridgewater est sorti du protocole commotion mais c’est bien Skylar Thompson qui va démarrer comme titulaire. La défense de Minnesota le sait et elle a une tâche principale : stopper une attaque au sol qui a du mal à avancer et forcer Thompson à gagner le match avec son bras. Les Vikes prendront garde à ne pas laisser d’espace à Tyreek Hill et Jaylen Waddle, surtout pour ce qui est de transformer les petits gains en big plays par leur vitesse.

La défense des Fins peut-elle en faire suffisamment pour aider son attaque ? Pas sûr, surtout si ladite attaque ne peut pas avancer balle en main. Minnesota est favori.

 

Cincinnati Bengals (2-3) @ New Orleans Saints (2-3)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 19:00
Lieu Caesars Superdome
Titre Bengueule de bois
Prévision Météo Stade couvert

 

Cincinnati découvre la vie après une accession au Super Bowl et a du mal à retrouver son mojo, alors que les Saints font ce qu’ils peuvent pour rester en course.

Stats CIN Attaque NO Défense
Points par match 21.6 16 25.6 25
Yards par match 335.6 22 341.8 16
Yards par passe tentée 7.0 18 6.8 18
Yards par course 3.3 30 4.5 17
Third Down % 45.833 4 29.851 2
Redzone TD % 56.250 19 33.333 2
Turnovers 7 18 5 23
Pressions 56 29 33 23
Sacks 19 29 10 18
Field Goal % 83.333 19 94.118 26
Extra Point % 88.889 24 80.000 2

Contrairement aux Saints, les Bengals sont en relative bonne santé et arrivent dans la Big Easy avec l’attaque au complet : c’est notamment important au sol où Joe Mixon va avoir un grand rôle à jouer contre une défense de Louisiane qui a connu des jours meilleurs. Quand on se rappelle ce que Geno Smith vient de faire contre la ouverture, c’est encore plus inquiétant pour une unité qui n’aura pas Marshon Lattimore : les visiteurs ont ce qu’il faut pour faire pleuvoir les ballons… si la ligne offensive ne retombe pas dans ses travers comme on l’a vu contre Baltimore.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/d2JX5udw_zibZ7dX6pqP20ac1Tg=/910x618:2721x1905/1200x800/filters:focal(1494x994:1974x1474)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/71484016/89806443.0.jpg

Stats NO Attaque CIN Défense
Points par match 23.0 12 17.8 8
Yards par match 379.0 7 327.0 13
Yards par passe tentée 7.8 6 6.0 7
Yards par course 5.0 9 4.2 11
Third Down % 39.682 15 32.812 9
Redzone TD % 80.000 2 41.667 8
Turnovers 13 32 8 8
Pressions 45 22 40 12
Sacks 14 24 8 25
Field Goal % 55.556 32 88.889 21
Extra Point % 100.000 1 83.333 3

On devrait encore avoir une bonne dose de Taysom Hill, car Michael Thomas, Jarvis Landry et très probablement Chris Olave vont rater le match face à la défense aérienne de Cincy qui fait un bon travail d’ensemble ; et ce même si le pass-rush a toujours un peu de mal à finir les actions par un plantage de Quarterbacks à la mode de chez eux. Hill et Alvin Kamara devraient mener l’assaut offensif des locaux, ce qui ne sera pas évident contre un front-7 actif. Si on ajoute que les Saints sont très généreux avec les possessions face à une défense qui les récupère volontiers, cela commence à faire beaucoup.

Difficile de ne pas donner Cincinnati légèrement favori dans ces conditions ; même si le pass-rush de New Orleans peut causer des problèmes, il faudra arrêter Mixon.

 

Baltimore Ravens (3-2) @ New York Giants (4-1)

 

Auteur K.C.
Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 19:00
Lieu MetLife Stadium
Titre New York New York
Prévision Météo Couvert

 

Le match surprise de cette semaine entre deux bonnes équipes verra s’affronter l’AFC et la NFC. Les Baltimore Ravens arriveront pour la deuxième fois de la saison à New York le plein de confiance, puisqu’ils y ont déjà gagné en Week 1 et qu’ils sortent d’une victoire convaincante face à leur bête noire. Pour les New York Giants, il s’agira de montrer que leur bilan est clairement mérité malgré des victoires de justesse jusqu’à présent.

Stats BAL Attaque NYG Défense
Points par match 27.6 4 18.6 9
Yards par match 352.4 14 326.0 12
Yards par passe tentée 7.2 15 6.3 9
Yards par course 5.4 3 5.0 27
Third Down % 41.379 9 31.148 6
Redzone TD % 64.706 7 41.176 7
Turnovers 6 10 6 19
Pressions 28 6 37 16
Sacks 9 10 11 12
Field Goal % 100.000 1 87.500 18
Extra Point % 93.750 17 100.000 17

Si les Ravens savaient tenir un score, ils seraient à 5-0. Au final, ils ont été menés 14 secondes depuis le début de saison, et sont à 3-2.

https://static.www.nfl.com/image/private/t_editorial_landscape_12_desktop/league/fyy6yitfjhn1eu0lfy55Alors qu’il avait commencé l’année sur les chapeaux de roue, ajoutant son nom aux prétendants pour le titre de MVP, Lamar Jackson (12 TDs, 5 int, et 2 TDs au sol) vient de réaliser un de ses plus mauvais matchs de ses dernières années. Il aura à coeur de montrer que ce n’était qu’une erreur de parcours. Sa ligne offensive est excellente, et le retour de Ronnie Stanley devrait solidifier un peu plus cela.

Cependant, les Ravens devront faire une nouvelle fois sans leur receveur #1, blessé au pied. Mark Andrews (349y, 4 TDs) devrait donc une nouvelle fois faire le plus gros du boulot, tandis que Devin Duvernay (226y, 3 TDs) voudra prouver une fois de plus qu’il a les épaules pour aider son équipe à tout moment, et ce quelque soit son rôle. Le rookie Tight End Isaiah Likely pourrait bénéficier des absences pour marquer son 1er TD en NFL.

Au sol, le retour de JK Dobbins fait beaucoup de bien, même s’il continue de voir son nombre de snaps limité. Mais sa polyvalence (1 TD au sol et 1 TD en réception en 2 matchs) font de lui une arme à ne pas sous-estimer. L’attaque des Ravens fonctionnent parfaitement (à moins d’être dans le 4e quart-temps) mais aura fort à faire face une défense qui leur rappellera des souvenirs – le Defensive Coordinator des Giants sort de plusieurs années chez les Ravens.

https://cdn.theathletic.com/app/uploads/2022/09/20001706/USATSI_19074614-scaled-e1663647461119-1024x683.jpgEt justement, cette défense des Giants est forte et bien huilée. Sans forcément avoir des superstars, elle parvient à tenir de bonnes attaques à peu de points. Le souci, c’est que son front-7 patine par moment et connaît certaines difficultés contre la course, ce qui n’est pas forcément idéal contre les Ravens. Les Linebackers Tae Crowder et Jihad Ward auront donc du pain sur la planche afin de limiter leur adversaire du jour. Le pass-rush est intéressant mais repose un peu trop sur un Dexter Lawrence (3 sacks) qui n’est pourtant pas un spécialiste du genre.

Le point fort des Giants provient donc de leur défense aérienne (– de 200y concédés par match) où Julian Love et Adoree Jackson font un travail monstre pour permettre à leur équipe de rester en vie, même s’il manque toujours des interceptions (0). Les blitz agressifs des Giants seront au coeur du résultat, mais si Lamar continue de briller sous la pression, cela pourrait ne pas suffire pour les Giants.

Stats NYG Attaque BAL Défense
Points par match 20.6 19 23.4 17
Yards par match 333.2 23 398.2 28
Yards par passe tentée 6.4 29 6.8 20
Yards par course 5.4 4 5.0 26
Third Down % 35.938 26 34.546 11
Redzone TD % 58.333 13 70.588 27
Turnovers 5 7 11 1
Pressions 50 27 38 15
Sacks 15 25 11 12
Field Goal % 84.615 18 87.500 18
Extra Point % 100.000 1 92.308 11

Les Giants sont eux aussi en pleine confiance, et voudront prouver une nouvelle fois à leurs détracteurs que leurs victoires ne sont pas dues à la chance. Daniel Jones continue d’alterner le chaud (2 TDs au sol) et le froid (3 TDs, 2 INTs à la passe), ce qui n’aide pas forcément son équipe dans les moments importants. Pourtant, sa ligne offensive est bonne mais le Quarterback prend souvent trop de temps et finit par se faire sacker.

https://www.nj.com/resizer/_Dbo_P5m7Nc3qRUv4BKE_KkR_uE=/1280x0/smart/cloudfront-us-east-1.images.arcpublishing.com/advancelocal/76XO2V6KYBBAFA5QEOOEDMOQXI.jpgA sa décharge, le talent n’est pas le mot qui vient à l’esprit quand on regarde son corps de receveurs. Richie James continue d’être son receveur le plus recherché, tandis que le rookie Tight End Daniel Bellinger fait ce qu’il peut (2 TDs). Darius Slayton pourrait se rappeler à ses bons souvenirs afin d’aider un peu cette attaque aérienne défaillante (avant-dernière de NFL).

Mais les Giants ont un as dans leur manche avec l’excellent Saquon Barkley, meilleur coureur de NFL cette saison. Que ce soit au sol (533y, 3 TDs) ou à la passe (18 réceptions, 143y), le coureur peut tout faire. Si Saquon va, alors tout va. Pour battre les Ravens, la screen pass pour le coureur est le meilleur moyen, et les Giants auraient tort de s’en priver avec ce playmaker dans leur rang.

https://ravenswire.usatoday.com/wp-content/uploads/sites/55/2020/10/USATSI_15005149.jpg?w=1000&h=600&crop=1Défensivement, les Ravens montrent de bien meilleures choses qu’en début de saison. Mais attention aux blessures à répétition (Marcus Williams dernièrement) qui pourraient les rattraper rapidement. Le front-7 connaît des hauts et des bas : la ligne défensive est excellente, avec notamment un Justin Madubuike qui se montre enfin régulier, mais les Linebackers connaissent quelques trous d’air. Le pass-rush est le principal souci de cette défense, même si l’arrivée de Jason Pierre-Paul semble faire du bien. Et quoi de mieux que de briller contre son ancienne équipe ?

La défense aérienne s’est bien améliorée, et le retour de Marcus Peters (1 INT, 1 sack, 1 FF, 1 FR) n’y est pas pour rien. Cela permet notamment à Marlon Humphrey de briller (0 TD concédé, 2 INTs, 1 FR). Les Ravens pourraient faire mal aux Giants, à condition de mettre un maximum de pression sur le Quarterback.

Toujours invaincus à l’extérieur cette saison, les Ravens partent favoris chez des Giants qui apprécient tout autant d’être outsider. Si Lamar va, on voit mal les Ravens perdre ce match… et pourtant, les Giants ne sont pas à 4-1 pour rien ; Barkley peut changer le cours du match à tout moment. Attention donc à ne pas se voir trop beaux pour les Ravens, ou le réveil pourrait faire mal.

 

Tampa Bay Buccaneers (3-2) @ Pittsburgh Steelers (1-4)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 19:00
Lieu Acrisure Stadium
Titre Pittsburgh touche le fond
Prévision Météo Ciel dégagé

 

Les Steelers sortent de leur plus grosse défaite depuis 1989 alors que les Bucs n’ont pas été convaincants contre Atlanta mais s’en sont tirés avec la victoire.

Stats TB Attaque PIT Défense
Points par match 20.6 19 25.6 25
Yards par match 337.6 21 416.8 30
Yards par passe tentée 6.8 22 7.5 27
Yards par course 3.1 32 4.3 14
Third Down % 39.706 14 46.575 26
Redzone TD % 57.143 17 52.632 12
Turnovers 6 10 10 4
Pressions 27 5 35 20
Sacks 7 4 10 18
Field Goal % 91.667 7 66.667 3
Extra Point % 100.000 1 85.714 5

Ce n’est déjà pas facile d’affronter Tom Brady, ça l’est encore moins quand vous avez quatre Defensive Backs sur la touche, surtout si Levi Wallace et Minkah Fitzpatrick sont dans la liste. Julio Jones devrait rater le match, mais le #12 aura ses autres cibles, plus Leonard Fournette, plus les arbitres si jamais on lui souffle dessus trop fort. Bonne chance, Pittsburgh.

https://static.clubs.nfl.com/image/private/t_editorial_landscape_12_desktop/buccaneers/aby0gckmrngveplanjk4

Stats PIT Attaque TB Défense
Points par match 15.4 30 16.6 6
Yards par match 295.8 28 309.0 6
Yards par passe tentée 6.1 31 5.4 5
Yards par course 3.9 25 4.4 16
Third Down % 36.364 23 41.892 20
Redzone TD % 46.154 25 76.923 29
Turnovers 9 26 9 5
Pressions 34 11 58 3
Sacks 11 16 19 3
Field Goal % 69.231 28 80.000 12
Extra Point % 100.000 1 100.000 17

Les Bucs auront également des absents en défense : Akiem Hicks, Sean Murphy-Bunting et Logan Ryan. Problème pour Pittsburgh : les Bucs ont largement ce qu’il faut pour compenser autour, et l’attaque des locaux est toujours en chantier. Si Kenny Pickett n’a pas apprécié la défense de Buffalo, celle-ci en va pas lui réussir beaucoup plus. Najee Harris va avoir un rôle important mais il va ramer lui aussi.

Pittsburgh serait mal embarqué avec tout le monde sur le pont ; les absences risquent d’être un peu lourdes.

 

Carolina Panthers (1-4) @ Los Angeles Rams (2-3)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 22:05
Lieu SoFi Stadium
Titre Les Cats ont fait leur mue
Prévision Météo Stade couvert

 

Matt Rhule n’est plus l’entraîneur de Panthers qui se déplacent chez les Rams ; comme Cincy, ces derniers ont du mal à repartir après le Super Bowl.

Stats CAR Attaque LAR Défense
Points par match 18.6 24 23.2 16
Yards par match 271.4 32 321.0 11
Yards par passe tentée 6.4 28 6.8 19
Yards par course 4.4 15 4.1 8
Third Down % 24.194 32 43.077 22
Redzone TD % 41.667 27 36.364 4
Turnovers 7 18 7 13
Pressions 45 22 29 29
Sacks 17 27 10 18
Field Goal % 91.667 7 83.333 16
Extra Point % 100.000 1 100.000 17

Baker Mayfield ne sera probablement pas disponible pour ce match, ce qui laisse P.J. Walker avec une attaque aérienne anémique contre une couverture qui a vu de meilleurs jours mais qui reste dangereuse ; ne serait-ce que parce qu’elle est assistée par le pass-rush mené par Aaron Donald. C’est surtout le duo Bobby Wagner – Ernest Jones qui fait un gros travail contre la course, ce qui pourrait limiter l’avancer de R&R CMC… du moins balle en main.

https://static.clubs.nfl.com/image/private/t_editorial_landscape_12_desktop/panthers/f0npbqsgilynlb4yyoak

Stats LAR Attaque CAR Défense
Points par match 16.0 29 24.4 20
Yards par match 299.8 26 356.2 20
Yards par passe tentée 6.9 20 6.4 10
Yards par course 3.2 31 4.3 13
Third Down % 41.270 10 42.105 21
Redzone TD % 40.000 28 50.000 9
Turnovers 12 31 5 23
Pressions 65 30 33 23
Sacks 21 31 8 25
Field Goal % 88.889 12 78.571 11
Extra Point % 100.000 1 91.667 10

Les Rams continuent de prendre des éclats sur la ligne offensive (Brian Allen sera indisponible), ce qui fait dérailler toute l’attaque avec pressions à gogo et un jeu au sol qui n’avance pas. Il n’est pas sûr que L.A. puisse progresser balle en main face à Brian Burns, Shaq Thompson et leurs amis, et il ne faut pas sous-estimer la couverture non plus ; les stats défensives sont plombées par l’attaque. Matthew Stafford va devoir lâcher la balle rapidement.

Les locaux devraient pouvoir s’en sortir mais la marge n’est pas si énorme que cela.

 

Arizona Cardinals (2-3) @ Seattle Seahawks (2-3)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 22:05
Lieu Lumen Field
Titre À l’ouest, on rame
Prévision Météo Ciel dégagé

 

Arizona et Seattle luttent pour faire le travail en défense, ce qui pourrait donner un match explosif.

Stats ARI Attaque SEA Défense
Points par match 21.0 18 30.8 31
Yards par match 352.2 15 430.0 32
Yards par passe tentée 5.7 32 8.6 32
Yards par course 4.3 18 5.0 28
Third Down % 36.111 25 49.180 29
Redzone TD % 56.250 19 60.000 22
Turnovers 3 3 8 8
Pressions 26 2 34 21
Sacks 8 6 8 25
Field Goal % 87.500 16 81.818 15
Extra Point % 100.000 1 86.667 7

Sans James Conner ni Darrel Williams, le sophomore coureur Eno Benjamin va avoir du pain sur la planche contre une défense des Hawks qui explose de toute part ; que ce soit contre la passe ou la course, tout ce qu’elle parvient à faire c’est de voler le cuir. Kyler Murray devrait pouvoir exploiter les difficultés des locaux pour progresser même s’il faudra attendre la semaine prochaine pour revoir Dédédé.

http://arizonasports.com/wp-content/uploads/2022/10/GettyImages-1354768376-e1665791513107.jpg

Stats SEA Attaque ARI Défense
Points par match 25.4 7 24.6 22
Yards par match 368.0 8 345.6 17
Yards par passe tentée 8.3 2 7.1 24
Yards par course 5.5 1 4.3 12
Third Down % 48.214 3 44.000 24
Redzone TD % 38.462 31 66.667 24
Turnovers 7 18 6 19
Pressions 35 12 31 26
Sacks 9 10 6 32
Field Goal % 88.889 12 100.000 27
Extra Point % 92.857 19 92.308 11

La perte du poissard coureur Rashaad Penny est dommageable pour une attaque terrestre qui sait progresser avec grande efficacité, surtout que les Cards ne sont pas les derniers pour stopper le jeu au sol. Cela risque de mettre un poids supplémentaire sur les épaules de Geno Smith qui, croyez-le ou non, est top NFL avec 75.2% de complétion et 113.1 de QB Rating. Arizona devra mettre un peu plus de pression que d’habitude pour le forcer à faire des boulettes.

Arizona tient la corde d’une courte tête car, en réalité, l’attaque de Seattle est la plus efficace des deux, mais sa défense est un vrai problème.

 

Buffalo Bills (4-1) @ Kansas City Chiefs (4-1)

 

Date et Heure Française Dimanche 16 Octobre, 22:25
Lieu GEHA Field at Arrowhead Stadium
Titre Pour la couronne d’AFC
Prévision Météo Quelques nuages

 

Bills vs. Chiefs est devenu un classique de la saison (et des playoffs) depuis quelques années : les deux équipes sont au sommet de l’AFC et l’une d’entre elles va prendre seule la tête de la conférence.

Stats BUF Attaque KC Défense
Points par match 30.4 2 25.0 23
Yards par match 440.4 1 339.2 14
Yards par passe tentée 8.1 3 6.2 8
Yards par course 5.1 8 4.1 7
Third Down % 55.738 1 38.462 15
Redzone TD % 55.556 21 81.250 31
Turnovers 9 26 4 26
Pressions 29 8 49 8
Sacks 8 6 13 8
Field Goal % 80.000 21 100.000 27
Extra Point % 100.000 1 100.000 17

Les Chiefs sont probablement au courant qu’il va falloir surveiller Gabe Davis, mais c’est toute la couverture qui va devoir élever son niveau, elle qui a déjà lâché 12 TDs (pire total) ; certes elle limite les yards par passe, mais le QB Rating est trop élevé (105.5 – 28e) quand on a Josh Allen qui arrive à Arrowhead, lui qui mène la ligue avec 1651 yards. Le pass-rush des locaux est efficace mais la protection d’Allen également, sans compter qu’il est aussi dangereux avec ses jambes ; Kansas City est solide contre la course mais cela ne fera pas de différence si le Quarterback fait ce qu’il veut avec son bras.

https://cdn.thefreeagent.fr/wp-content/uploads/2022/10/14192713/Allen-chiefs.jpg

Stats KC Attaque BUF Défense
Points par match 31.8 1 12.2 1
Yards par match 381.4 6 260.4 2
Yards par passe tentée 7.4 13 5.5 6
Yards par course 4.5 14 3.5 3
Third Down % 52.542 2 39.344 16
Redzone TD % 78.261 3 50.000 9
Turnovers 4 4 11 1
Pressions 36 15 49 8
Sacks 8 6 16 6
Field Goal % 77.778 25 66.667 3
Extra Point % 88.889 24 100.000 17

Patrick Mahomes sait une ou deux choses sur le fait de tyranniser les défenses avec son bras (et ses jambes), mais il sort d’un match à deux vitesses contre les Raiders, et cela pourrait ne pas pardonner contre une défense de Buffalo qui n’autorise pas beaucoup de points. La couverture est notamment redoutable pour intercepter le cuir, ce que Mahomes ne permet pas très souvent – mais toute INT pourrait inverse le sort du match avec l’attaque d’en face. Les visiteurs devront freiner la connexion avec Travis Kelce qui sort d’un gros match. À l’instar de Buffalo, l’attaque terrestre est moins efficace et la confrontation avantage l’escouade défensive, ce qui devrait limiter les yards au sol.

Deux attaques qui se ressemblent mais une des deux défenses est au-dessus de l’autre. Les Bills savent à quel point l’avantage du terrain dans les playoffs est important : ils ont perdu deux années de suite dans ce stade. Ils devraient venir avec un supplément d’âme pour frapper un grand coup.

 

Dallas Cowboys (4-1) @ Philadelphia Eagles (5-0)

 

Date et Heure Française Lundi 17 Octobre, 02:20
Lieu Lincoln Financial Field
Titre NFC Beast
Prévision Météo Quelques nuages

 

La division longtemps critiquée pour sa médiocrité est devenue un panier de crabes (… et Washington) ; elle nous propose l’autre gros carton de la semaine : les Cowboys se déplacent chez des Eagles toujours invaincus.

Stats DAL Attaque PHI Défense
Points par match 18.6 24 17.6 7
Yards par match 298.0 27 294.4 4
Yards par passe tentée 6.6 24 5.0 1
Yards par course 4.2 22 5.0 25
Third Down % 30.882 29 45.312 25
Redzone TD % 45.454 26 56.250 13
Turnovers 2 1 11 1
Pressions 33 10 52 5
Sacks 9 10 17 4
Field Goal % 92.857 6 50.000 1
Extra Point % 85.714 29 100.000 17

L’invincible Cooper Rush affronte son plus gros test à présent avec une couverture de Philly qui a un énorme abattage : l’absence de Derek Barnett a été absorbée et les acquisitions dans l’arrière-garde rendent de fiers services. Il n’est pas sûr que Dallas parvienne à avancer beaucoup par les airs, même si Rush protège bien le cuir ; d’ailleurs, comme vous le voyez, ce dernier point va être crucial dans ce match : les Boys ne lâchent pas leurs possessions, les Eagles en volent beaucoup.

Le seul vrai défaut des locaux est d’autoriser un peu trop de 3e tentatives, et de ne pas être dominateurs contre la course : c’est là où Ezekiel Elliott et Tony Pollard peuvent prendre le contrôle du tempo et inverser le domination de Philly au temps de possession.

https://theeagleswire.usatoday.com/wp-content/uploads/sites/69/2022/01/Trevon-Diggs-Eagles-Week-18.jpg?w=1000&h=600&crop=1

Stats PHI Attaque DAL Défense
Points par match 27.0 5 14.4 3
Yards par match 419.8 2 311.4 7
Yards par passe tentée 8.5 1 5.2 4
Yards par course 4.3 17 4.7 21
Third Down % 43.836 6 33.784 10
Redzone TD % 61.905 8 33.333 2
Turnovers 2 1 7 13
Pressions 39 16 67 1
Sacks 11 16 20 2
Field Goal % 85.714 17 80.000 12
Extra Point % 93.750 17 100.000 17

Le clash va être fameux entre une attaque des Eagles qui, elle aussi, protège bien le ballon et sait avancer par tous les moyens, et une défense des Cowboys qui crée la panique partout où elle passe. Néanmoins, il y a une possibilité par le sol : si le front-7 est redoutable pour mettre la pression, Philly pourrait se rabattre sur l’attaque terrestre menée par Jalen Hurts et un Miles Sanders top-10 NFL dans nombre de catégories.

Les visiteurs vont devoir couper cette voie et empêcher Hurts de partir en goguette… ce qui ne veut pas dire que ce sera plus facile de l’attraper ou de l’empêcher de trouver le Cyborg, DeVonta Smith ou Dallas Goedert qui avait fait grand mal aux visiteurs l’année dernière.

Comme le match ci-dessus, on a trois des quatre escouades qui brillent, donc la quatrième va détenir la clé (l’attaque de Dallas). Philly est logiquement favori car invaincu et à domicile, et dans un match où les deux équipes sont très précautionneuses avec le ballon, le moindre turnover pourrait faire la différence.