Snippets : Matchs de la Week 16

Snippets

Les snippets reviennent cette saison. Vous retrouverez tous les matchs de la semaine qui seront ajoutés au fur et à mesure des résultats, donc n’hésitez pas à revenir consulter l’article.

Légende :

  • c = courses, r = réceptions, t = touches (courses+réceptions), y = yards.
  • kr = retours de kick, pr = retours de punt.
  • fbl = fumble perdu.
  • tck = plaquage, TFL = plaquage à perte.
  • sk = sack, QBH = QB Hit, prs = pressions (sacks + QB Hits).
  • FF = fumble forcé, FR = fumble recouvré, PD = passe défendue.

NB : Les snippets se basent sur les données d’ESPN (c).

 

Sommaire

 

Houston Texans @ Tampa Bay Buccaneers
Buffalo Bills @ New England Patriots
Los Angeles Rams @ San Francisco 49ers
New York Giants @ Washington Redskins
New Orleans Saints @ Tennessee Titans
Pittsburgh Steelers @ New York Jets
Jacksonville Jaguars @ Atlanta Falcons
Baltimore Ravens @ Cleveland Browns
Carolina Panthers @ Indianapolis Colts
Cincinnati Bengals @ Miami Dolphins
Detroit Lions @ Denver Broncos
Oakland Raiders @ Los Angeles Chargers
Arizona Cardinals @ Seattle Seahawks
Dallas Cowboys @ Philadelphia Eagles
Kansas City Chiefs @ Chicago Bears
Green Bay Packers @ Minnesota Vikings

 

Houston Texans 23 @ 20 Tampa Bay Buccaneers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
HOUSTON TEXANS (10-5) 10 7 3 3 23
Tampa Bay Buccaneers (7-8) 3 14 3 0 20

QT Tps Éq. Type Action Score
1 14:12 HOU TD Bradley Roby, 27y INT return (PAT) 7-0
1 11:29 HOU FG Ka’imi Fairbairn, 32y 10-0
1 0:56 TB FG Matt Gay, 50y 10-3
2 9:22 HOU TD Carlos Hyde, 1y run (PAT) 17-3
2 1:57 TB TD Ronald Jones II, 4y run (PAT) 17-10
2 0:13 TB TD Justin Watson, 8y catch (PAT) 17-17
3 9:30 HOU FG Ka’imi Fairbairn, 25y 20-17
3 1:13 TB FG Matt Gay, 41y 20-20
4 7:11 HOU FG Ka’imi Fairbairn, 37y 23-20

Jameis Winston (25/48, 335y, 1TD, 4INT), comme d’habitude. Will Fuller blessé, comme d’habitude. Tampa qui gagne plus de yards (435 yards totaux) que son adversaire (229 yards totaux) mais qui perd, comme d’habitude. Les Texans qui remportent l’AFC South, presque comme d’habitude (4 fois en 5 ans et 2 fois de suite).

Un match totalement frappadingue en 1e MT avec pertes de balle sur big plays sur pertes de balle sur TDs et qui s’est calmé en 2e MT pour voir Houston l’emporter à l’arrachée au final. Avec un jeu au sol totalement annihilée par une défense de Tampa qui décidément donne de l’espoir en l’avenir (26c/68y/1TD), Deshaun Watson (19/32, 184y, 1INT + 7c/37y) a dû survivre avec Dédédé bien marqué et Fuller encore sur la touche, ce qui veut dire pas de jeu profond ; vous n’avez qu’à voir ses stats même si Kenny Stills (5r/57y) a encore une fois rentabilisé son échange. Le QB a été mis sous une grosse pression (5 sacks + 8 QB Hits) avec notamment Jason Pierre-Paul (4tcks + 3TFLs + 3sks + 3QBHs).

En parlant de rentabilisation, la renaissance de Breshad Perriman (7r/102y) continue de manière aussi spectaculaire qu’inattendue (quand on vous dit que parfois un changement d’air est salvateur, surtout pour d’anciens choix de premier tour qui n’arrivent pas à supporter ce poids particulier). Mais la seule vérité de ce match c’est que les Texans ont eu sacrément chaud : avec Mike Evans et Charles Godwin présents en face, ils auraient peut-être perdu la rencontre tant ils ont été pris à défaut en profondeur ; mais Winston, se ressentant peut-être de sa blessure au pouce, n’a pas réussi à suffisamment régler la mire pour faire vraiment mal à ses invités.

Sans J.J. Watt et Fuller, cette équipe des Texans manque de quelque chose qui pourrait lui coûter cher en playoffs… surtout si elle finit, disons, #4, et qu’elle doit recevoir une défense comme celle de l’équipe qui arrive.

 

Buffalo Bills 17 @ 24 New England Patriots

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Buffalo Bills (10-5) 3 7 7 0 17
NEW ENGLAND PATRIOTS (12-3) 7 3 3 11 24

QT Tps Éq. Type Action Score
1 9:16 BUF FG Stephen Hauschka, 35y 3-0
1 1:50 NE TD Matt LaCosse, 8y catch (PAT) 3-7
2 5:04 NE FG Nick Folk, 36y 3-10
2 0:01 BUF TD Dion Dawkins, 1y catch (PAT) 10-10
3 9:54 NE FG Nick Folk, 51y 10-13
3 7:25 BUF TD John Brown, 53y catch (PAT) 17-13
4 10:45 NE FG Nick Folk, 20y 17-16
4 5:06 NE TD Rex Burkhead, 1y run (2pt) 17-24

Caramba, encore raté. Et pourtant les Bills ont tenu la dragée haute aux Patriots, mais ils ont péri par leur faiblesse contre la course, permettant à Sony Michel (22t/101y) d’avancer et de manger le chrono (38:52) ; derrière, on a retrouvé un peu plus le Tom Brady (26/33, 271y, 1TD) que l’on connaît, cela grâce à – qui d’autre – Julian Edelman (5r/72y), mais aussi Rex Burkhead (9t/97y/1TD + 1fbl). Tout cela a aidé à progresser via un bon taux de 3e tentative (7/14). La bonne protection (0 sack + 4 QB Hits) a également joué son rôle afin de permettre au #12 de trouver ses cibles.

Tout ce qu’on aurait presque pu dire pour Buffalo, mais pas totalement, d’où l’écart final. Le jeu au sol n’a pas été dépourvu d’allant (23c/92y), mais Devin Singletary (16t/48y) n’a pas pesé suffisamment. La protection a été bien trop souvent mise à mal (4 sacks + 7 QB Hits), mettant régulièrement en mauvaise posture Josh Allen (13/26, 208y, 2TD + 7c/43y) ; et pourtant, malgré cela, le QB a encore démontré qu’il a progressé comme passeur – il lui reste à acquérir un certain toucher et une précision accrue sur les lancers longs, car les opportunités étaient là. Et enfin, l’attaque n’a pas soutenu assez de drives en chutant trop régulièrement sur 3e tentative (2/11).

11e titre de division consécutif pour NE qui va maintenant chasser une bye week, voire le #1, alors que Buffalo est définitivement verrouillé sur le #5 et ira affronter le #4 en Wild Card.

 

Los Angeles Rams 31 @ 34 San Francisco 49ers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Los Angeles Rams (8-7) 7 14 7 3 31
SAN FRANCISCO 49ERS (12-3) 3 21 0 10 34

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:08 LAR TD Brandin Cooks, 10y catch (PAT) 7-0
1 8:35 SF FG Robbie Gould, 26y 7-3
2 14:55 LAR TD Todd Gurley II, 5y run (PAT) 14-3
2 12:06 SF TD Deebo Samuel, 19y run (PAT) 14-10
2 6:47 LAR TD Todd Gurley II, 1y run (PAT) 21-10
2 2:21 SF TD Raheem Mostert, 16y run (PAT) 21-17
2 0:46 SF TD Fred Warner, 46y INT return (PAT) 21-24
3 5:06 LAR TD Cooper Kupp, 22y catch (PAT) 28-24
4 6:06 SF TD George Kittle, 7y catch (PAT) 28-31
4 2:30 LAR FG Greg Zuerlein, 52y 31-31
4 0:00 SF FG Robbie Gould, 33y 31-34

Trois matchs, trois résultats au couteau ; un sacré samedi. Celui-ci a été scellé par la botte de Robbie Gould à la dernière seconde d’un match qui est parti tambour battant en 1e MT avant de se calmer et de devenir un duel défensif. Le match a prouvé – pour qui en doutait encore – que Kyle Shanahan et Sean McVay peuvent monter un gameplan offensif.

Côté 49ers, le jeu au sol a avancé (23c/119y/2TD) et Jimmy Garoppolo (16/27, 248y, 1TD, 2INT) a pu compléter, c’est juste qu’il a commis plus d’erreurs qu’à l’accoutumée ; il a essayé de distribuer davantage que seulement à George Kittle (5r/79y/1TD), mais à la fin c’est tout de même vers lui et Emmanuel Sanders (3r/61y) qu’il s’est tourné pour deux drives décisifs. Il a été largement mis sous pression (6 sacks + 8 QB Hits) par notamment Dante Fowler Jr. (6tcks + 2.5TFLs + 2.5sks + 3QBHs + 1PD).

Côté Rams, McVay a envoyé Jared Goff (27/46, 323y, 2TD, 1INT) en vadrouille le plus possible via rollouts, l’éloignant de la pression ; une idée plutôt réussie (0 sack + 3 QB Hits)… mais encore une fois le jeu au sol a été largement ignoré (24c/72y/2TD), un thème pendant cette saison. On a quand même retrouvé le bon Goff, se connectant avec précision (du moins au début) avec Robert Woods (10t/123y) ou Tyler Higbee (9r/104y) et scorant via ses deux autres cibles. Mais, à l’image de toute l’épopée 2019, il aura toujours manqué quelque chose à cette équipe qui a semblé se réveiller offensivement certes, mais trop tard. Rater un FG dans un match serré n’aide pas.

San Francisco reprend temporairement la tête de la conférence en attendant le résultat de Seattle, alors que la défaite des Rams les élimine et qualifie Minnesota. Nous aurons un nouveau champion NFC cette année (pas de surprise – c’est le cas depuis 2015).

 

New York Giants 41 @ 35 Washington Redskins

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 OT Final
NEW YORK GIANTS (4-11) 14 14 7 0 6 41
Washington Redskins (3-12) 7 7 7 14 0 35

QT Tps Éq. Type Action Score
1 12:21 NYG TD Sterling Shepard, 23y catch (PAT) 7-0
1 7:37 WAS TD Steven Sims Jr., 10y catch (PAT) 7-7
1 6:46 NYG TD Saquon Barkley, 67y run (PAT) 14-7
2 14:56 WAS TD Hale Hentges, 6y catch (PAT) 14-14
2 9:16 NYG TD Saquon Barkley, 33y catch (PAT) 21-14
2 0:38 NYG TD Cody Latimer, 10y catch (PAT) 28-14
3 6:38 WAS TD Steven Sims Jr., 7y catch (PAT) 28-21
3 3:40 NYG TD Kaden Smith, 9y catch (PAT) 35-21
4 14:30 WAS TD Adrian Peterson, 1y run (PAT) 35-28
4 0:29 WAS TD Case Keenum, 1y run (PAT) 35-35
OT 4:15 NYG TD Kaden Smith, 3y catch (no 2pt) 41-35

Les Redskins ne peuvent pas être laissés tranquille ; dès qu’un truc a l’air de bien tourner, hop, on vous l’enlève. Dwayne Haskins (12/15, 133y, 2TD) continue de progresser avec sa troupe de cibles improbables menée par Terry McLaurin (7r/86y) et Steven Sims Jr. (6r/64y/2TD), mais il a dû sortir blessé ; Case Keenum (16/22, 158y, 1TD) a été efficace en remplacement dans un des matchs les plus offensifs de la journée.

Il faut dire que les QBs des Reds n’ont pas été épargnés par le pass-rush féroce des G-men (3 sacks + 11 QB Hits), et c’est bien Daniel Jones (28/42, 352y, 5TD) qui a fini par voler la vedette avec le meilleur match de sa jeune carrière, grâce notamment à un Saquon Barkley (26t/279y/2TD) monstrueux et retrouvé.

 

New Orleans Saints 38 @ 28 Tennessee Titans

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
NEW ORLEANS SAINTS (12-3) 0 10 21 7 38
Tennessee Titans (8-7) 14 0 7 7 28

QT Tps Éq. Type Action Score
1 7:55 TEN TD Jonnu Smith, 41y catch (PAT) 0-7
1 4:50 TEN TD A.J. Brown, 49y run (PAT) 0-14
2 13:36 NO FG Wil Lutz, 47y 3-14
2 2:23 NO TD Jared Cook, 61y catch (PAT) 10-14
3 14:00 NO TD Alvin Kamara, 40y run (PAT) 17-14
3 7:08 NO TD Alvin Kamara, 1y run (PAT) 24-14
3 4:25 TEN TD Tajae Sharpe, 36y catch (PAT) 24-21
3 1:18 NO TD Jared Cook, 16y catch (PAT) 31-21
4 7:27 TEN TD Tajae Sharpe, 7y catch (PAT) 31-28
4 2:10 NO TD Michael Thomas, 2y catch (PAT) 38-28

On a un moment cru que les Saints allaient tomber dans le piège des Titans à domicile… puis l’équipe s’est réveillée d’un seul coup pour scorer 24 points de suite, et n’a plus lâché prise, étant juste un peu plus efficace que Tennessee. En parlant de réveil de coureur, Alvin Kamara (17t/110y/2TD) est aussi revenu aux affaires pendant que Michael Thomas (12r/136y/1TD) devenait (sans surprise) le recordman de réceptions en une saison.

Drew Brees (27/38, 279y, 3TD) a remis la machine en route, et Ryan Tannehill (17/27, 272y, 3TD) a vu la sienne caler de même. L’absence de Derrick Henry n’a pas tant pesé dans l’efficacité (26c/149y/1TD) – Dion Lewis (16t/87y) n’a pas été mauvais – mais surtout dans la capacité d’éreinter la défense ; et Tannehill n’a pas été aidé par sa protection (5 sacks + 6 QB Hits).

Et l’ironie veut que cette défaite améliore quand même la position de Tennessee en playoffs grâce à la défaite de Pittsburgh, ce qui nous amène à…

 

Pittsburgh Steelers 10 @ 16 New York Jets

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Pittsburgh Steelers (8-7) 0 10 0 0 10
NEW YORK JETS (6-9) 7 3 3 3 16

QT Tps Éq. Type Action Score
1 10:27 NYJ TD Robby Anderson, 23y catch (PAT) 0-7
2 14:15 NYJ FG Sam Ficken, 54y 0-10
2 1:18 PIT FG Chris Boswell, 49y 3-10
2 0:04 PIT TD Diontae Johnson, 29y catch (PAT) 10-10
3 6:30 NYJ FG Sam Ficken, 37y 10-13
4 3:11 NYJ FG Sam Ficken, 42y 10-16

… une transition toute trouvée avec le carrousel au poste de QB qui finit par faire craquer les hommes de Mike Tomlin. Devlin Hodges (11/17, 84y, 2INT) a été mis sur le banc après un début terrible, mais Mason Rudolph (14/20, 129y, 1TD) a juste eu le temps de compléter le retour avant de devoir sortir sur blessure, remettant “Duck” sur le terrain. Les QBs de Pittsburgh ont subi la pression (4 sacks + 7 QB Hits), les coureurs ont été majoritairement inoffensifs (25c/75y), mais Diontae Johnson (8r/81y/1TD) continue son ascension.

La défense a donc essayé de tenir un maximum, mettant la pression (2 sacks + 7 QB Hits) par le duo infernal sur Sam Darnold (16/26, 183y, 1TD + 1fbl) et limitant Le’Veon Bell (29t/93y), mais au final les Jets ont réussi plus de drives, moins de pertes de balle, et l’emportent. Désormais Pittsburgh a besoin d’aide pour aller en playoffs.

 

Jacksonville Jaguars 12 @ 24 Atlanta Falcons

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Jacksonville Jaguars (5-10) 0 3 3 6 12
ATLANTA FALCONS (6-9) 14 3 0 7 24

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:27 ATL TD Devonta Freeman, 17y run (PAT) 0-7
1 9:28 ATL TD Devonta Freeman, 8y catch (PAT) 0-14
2 9:12 JAC FG Josh Lambo, 40y 3-14
2 0:10 ATL FG Younghoe Koo, 23y 3-17
3 2:29 JAC FG Josh Lambo, 27y 6-17
4 13:36 ATL TD Qadree Ollison, 3y run (PAT) 6-24
4 12:00 JAC TD Chris Conley, 42y catch (no 2pt) 12-24

Atlanta a démarré fort avant de tenir bon jusqu’à la fin du match. Matt Ryan (32/45, 384y, 1TD, 2INT) a pu compter sur le jeu au sol (27c/135y/2TD) mené par Devonta Freeman (22t/127y/2TD) et le duo Austin Hooper (7r/82y) – Julio Jones (10r/166y), même si cela manquait de finish ; Houlio devient d’ailleurs le joueur le plus rapide à 12000 yards en réception. En face, c’est à se demander pourquoi le jeu au sol n’a pas été plus utilisé (24c/115y) derrière Leonard Fournette (18t/105y) ; Gardner Minshew II (13/31, 181y, 1TD) s’est réveillé trop tard.

 

Baltimore Ravens 31 @ 15 Cleveland Browns

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
BALTIMORE RAVENS (13-2) 0 14 7 10 31
Cleveland Browns (6-9) 0 6 3 6 15

QT Tps Éq. Type Action Score
2 11:53 CLE TD Demetrius Harris, 1y catch (no 2pt) 0-6
2 1:18 BAL TD Mark Andrews, 39y catch (PAT) 7-6
2 0:09 BAL TD Mark Andrews, 14y catch (PAT) 14-6
3 7:36 BAL TD Mark Ingram II, 12y catch (PAT) 21-6
3 3:25 CLE FG Austin Seibert, 47y 21-9
4 11:32 BAL FG Justin Tucker, 31y 24-9
4 8:01 CLE TD Odell Beckham Jr., 3y catch (no 2pt) 24-15
4 3:39 BAL TD Justice Hill, 18y run (PAT) 31-15

Comme les matchs peuvent tourner rapidement. Baltimore est perplexe pendant presque une mi-temps, mené 6-0… puis en 3 drives et 3 TDs autour de la pause, l’affaire est reglée. Cette équipe essaie toutes les manières de gagner un match, et y arrive une grosse majorité du temps. Que dire sinon que le jeu au sol a encore été dominateur (40c/243y/1TD), qu’on ne voit pas comment le MVP peut échapper à Lamar Jackson (20/31, 238y, 3TD + 17c/103y + 1fbl) – attention aux fumbles – et que Mark Andrews (6r/93y/2TD) continue sa magnifique saison. Et tout ce petit monde va pouvoir se reposer deux semaines maintenant, assuré du #1.

Cleveland a un peu trouvé comment arrêter l’attaque adverse, mais pas comment marquer soi-même : le jeu au sol a été englouti (20c/49y) et Baker Mayfield (20/33, 192y, 2TD, 1INT) n’a pas pu réussir suffisamment d’actions, comme en atteste le taux de 3e tentative (3/12).

 

Carolina Panthers 6 @ 38 Indianapolis Colts

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Carolina Panthers (5-10) 0 3 3 0 6
INDIANAPOLIS COLTS (7-8) 14 7 3 14 38

QT Tps Éq. Type Action Score
1 9:28 IND TD Jacoby Brissett, 1y run (PAT) 0-7
1 7:41 IND TD Nyheim Hines, 84y punt return (PAT) 0-14
2 10:18 CAR FG Joey Slye, 27y 3-14
2 5:14 IND TD Marlon Mack, 2y run (PAT) 3-21
3 10:59 IND FG Chase McLaughlin, 35y 3-24
3 4:16 CAR FG Joey Slye, 50y 6-24
4 7:16 IND TD Nyheim Hines, 71y punt return (PAT) 6-31
4 3:10 IND TD Jordan Wilkins, 1y run (PAT) 6-38

Une victoire pour du beurre ? Demandez aux Titans et aux Raiders si c’est le cas, car le succès d’Indy est un gros danger pour les premiers et un espoir pour les deuxièmes. La première titularisation de Will Grier (27/44, 224y, 3INT) a été difficile car il n’a eu que Christian McCaffrey (28t/173y) comme support, lui qui vient de battre son propre record de réceptions pour un coureur en une saison (109) ; Grier verra Pierre Desir (5tcks + 5PDs + 2INTs) dans ses cauchemars. De l’autre côté, les coureurs ont tout fait : de Marlon Mack (18t/101y/1TD) au match phénoménal sur retours de punt de Nyheim Hines (3pr/195y/2TD), Jacoby Brissett (14/27, 119y + 3c/37y/1TD) a juste eu à compléter sans faire d’erreurs.

 

Cincinnati Bengals 35 @ 38 Miami Dolphins

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 OT Final
Cincinnati Bengals (1-14) 0 6 6 23 0 35
MIAMI DOLPHINS (4-11) 14 7 7 7 3 38

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:32 MIA TD Christian Wilkins, 1y catch (PAT) 0-7
1 5:00 MIA TD DeVante Parker, 7y catch (PAT) 0-14
2 10:49 CIN FG Randy Bullock, 20y 3-14
2 2:20 MIA TD Mike Gesicki, 31y catch (PAT) 3-21
2 0:02 CIN FG Randy Bullock, 57y 6-21
3 8:24 MIA TD Mike Gesicki, 13y catch (PAT) 6-28
3 3:38 CIN TD Tyler Boyd, 34y catch (no 2pt) 12-28
4 11:12 MIA TD Myles Gaskin, 2y run (PAT) 12-35
4 6:11 CIN TD C.J. Uzomah, 8y catch (PAT) 19-35
4 0:29 CIN TD Tyler Boyd, 3y catch (2pt) 27-35
4 0:00 CIN TD Tyler Eifert, 25y catch (2pt) 35-35
OT 0:00 MIA FG Jason Sanders, 37y 35-38

C’était évident que Cleveland et Miami allaient nous offrir le match le plus fou de la semaine… non ? Miami a mené sa barque parfaitement derrière la Merveille Barbue Ryan Fitzpatrick (31/52, 419y, 4TD, 1INT), encore une fois privé d’un jeu au sol potable (34c/96y/1TD) mais possédant toujours DeVante Parker (5r/111y/1TD) et un bon Mike Gesicki (6r/82y/2TD).

Et puis un truc marrant est arrivé : Cincinnati a scoré 23 points en 4e QT dont 16 en 29 secondes avec un onside kick réussi au milieu (!) pour forcer la prolongation. Andy Dalton (33/56, 396y, 4TD), lui aussi sans jeu au sol (25c/59y), a réussi le miracle grâce au trio Tyler Boyd (9r/128y/2TD) – John Ross III (6r/84y) – Tyler Eifert (4r/57y/1TD), mais il a calé en prolongations, et Cincy est officiellement #1 de la draft.

 

Detroit Lions 17 @ 27 Denver Broncos

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Detroit Lions (3-11-1) 3 7 7 0 17
DENVER BRONCOS (6-9) 0 10 3 14 27

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:59 DET FG Matt Prater, 26y 3-0
2 10:52 DET TD Jamal Agnew, 64y punt return (PAT) 10-0
2 6:04 DEN TD Royce Freeman, 1y run (PAT) 10-7
2 0:25 DEN FG Brandon McManus, 34y 10-10
3 10:23 DEN FG Brandon McManus, 26y 10-13
3 3:51 DET TD Kenny Golladay, 3y catch (PAT) 17-13
4 13:08 DEN TD DaeSean Hamilton, 3y catch (PAT) 17-20
4 6:39 DEN TD Phillip Lindsay, 27y run (PAT) 17-27

Denver a fini par prévaloir dans ce match mal parti grâce surtout à la performance de Phillip Lindsay (21t/118y/1TD) ; Drew Lock (25/33, 192y, 1TD) a été solide sinon spectaculaire. David Blough (12/24, 117y, 1TD) et l’attaque des Lions n’ont pas pu vraiment se dépêtrer de la défense des locaux (191 yards totaux).

 

Oakland Raiders 24 @ 17 Los Angeles Chargers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
OAKLAND RAIDERS (7-8) 7 7 7 3 24
Los Angeles Chargers (5-10) 0 7 7 3 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 10:57 OAK TD Hunter Renfrow, 56y catch (PAT) 7-0
2 1:54 LAC TD Melvin Gordon, 1y run (PAT) 7-7
2 0:08 OAK TD Derek Carr, 3y run (PAT) 14-7
3 6:11 OAK TD DeAndre Washington, 5y run (PAT) 21-7
3 1:04 LAC TD Melvin Gordon, 1y run (PAT) 21-14
4 8:28 OAK FG Daniel Carlson, 48y 24-14
4 1:29 LAC FG Michael Badgley, 27y 24-17

Et, croyez-le ou non… les Raiders sont toujours en vie pour les playoffs. Leur démarrage à 14-0 a été suffisant pour tenir jusqu’au bout : Derek Carr (26/30, 291y, 1TD) a encore une fois été efficace grâce au retour remarqué de Hunter Renfrow (7r/107y/1TD) ainsi qu’aux productions de Tyrell Williams (4r/82y) et DeAndre Washington (25t/106y/1TD). Chez les Bolts, c’est une défaite serrée de plus, Philip Rivers (27/39, 279y) n’a pas perdu le cuir, mais il n’a pas été assez aidé : Melvin Gordon (15t/47y/2TD) a été absent à part pour finir les drives. L’attaque des Bolts a été anémique sur 3e tentative (3/11).

 

Arizona Cardinals 27 @ 13 Seattle Seahawks

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
ARIZONA CARDINALS (5-9-1) 7 10 3 7 27
Seattle Seahawks (11-4) 7 0 0 6 13

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:50 SEA TD Nick Bellore, 3y catch (PAT) 0-7
1 8:33 ARI TD Kenyan Drake, 80y run (PAT) 7-7
2 4:16 ARI TD Larry Fitzgerald, 21y catch (PAT) 14-7
2 0:22 ARI FG Zane Gonzalez, 22y 17-7
3 11:36 ARI FG Zane Gonzalez, 46y 20-7
4 14:56 SEA FG Jason Myers, 30y 20-10
4 10:02 SEA FG Jason Myers, 51y 20-13
4 4:18 ARI TD Kenyan Drake, 3y run (PAT) 27-13

Vous êtes 4-9-1 et vous perdez votre QB titulaire à Seattle ? Game over, pas vrai ? Non, car ces Cardinals continuent de montrer qu’ils ont quelque chose sous Kliff Kingsbury. D’aucuns diront qu’ils ont profité de l’hécatombe en face : le jeu au sol a été annihilé sous les blessures, forçant Russell Wilson (16/31, 169y, 1TD) à passer et à courir pour sa vie ; Chandler Jones (6tcks + 3TFLs + 4sks + 6QBHs + 2FF) a failli finir avec une indigestion tellement il s’est gavé. Et ce n’est pas faux, car les Hawks ont semblé inarrêtables au début.

Mais ce serait oublier que Kyler Murray (11/18, 118y, 1TD + 6c/40y) a fait un match solide étant donné l’environnement, que Kenyan Drake (27t/184y/2TD) continue de prouver que sa signature était un coup de génie, que Brett Hundley (4/9, 49y + 6c/35y) a su mener les drives nécessaires pour assurer la victoire, et que la défense a fait sa part du travail. Tout cela confirme d’ailleurs que les Hawks ont un GROS problème contre la course qui pourrait les plomber ; déjà en Week 17 et ensuite en playoffs.

 

Dallas Cowboys 9 @ 17 Philadelphia Eagles

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Dallas Cowboys (7-8) 0 6 0 3 9
PHILADELPHIA EAGLES (8-7) 10 0 7 0 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 9:32 PHI FG Jake Elliott, 36y 0-3
1 4:03 PHI TD Dallas Goedert, 6y catch (PAT) 0-10
2 12:56 DAL FG Kai Forbath, 49y 3-10
2 0:03 DAL FG Kai Forbath, 32y 6-10
3 0:06 PHI TD Miles Sanders, 1y run (PAT) 6-17
4 7:59 DAL FG Kai Forbath, 49y 9-17

Dallas a dominé Dallas, et Dallas se positionne en tête de la NFC East, forçant Dallas à espérer de l’aide. Pardon, ce n’était pas clair : le premier “Dallas” est Dallas Goedert (9r/91y/1TD), le TE des Eagles, le deuxième “Dallas” est la franchise des Boys. Avec un Zach Ertz blessé, le jeune TE a pris la suite comme Ertz le faisait avec Brent Celek avant lui ; Carson Wentz (31/40, 319y, 1TD) l’a beaucoup recherché (et trouvé) dans un match plutôt réussi du #11, mais qui ne s’est pas forcément retranscrit sur le tableau d’affichage à cause d’un mauvais taux de 3e tentative (6/14). Miles Sanders (25t/156y/1TD) a été l’autre grand artisan de ce succès, confirmant qu’il est le coureur du futur pour Philly, et n’oubliez pas l’ex-QB-devenu-recevuer Greg Ward Jr. (4r/71y) qui a le chic pour être là quand on a vraiment besoin de quelqu’un.

En parlant de mauvais taux de 3e tentative, regardez donc celui de Dallas (3/14). Les Boys n’ont jamais trouvé la solution, même pas en redzone (0/2), devant se contenter de FGs à chaque fois. C’est criminel ce que cette équipe produit avec le talent dans l’effectif (on se demande pourquoi !) : le jeu au sol a été éteint par les Eagles (16c/54y), Tony Pollard a porté le ballon deux fois pour un fumble (yikes) et Dak Prescott (25/44, 265y) a fait ce qu’il a pu avec Michael Gallup (5r/98y) ou Randall Cobb (5r/73y). Ezekiel Elliott (20t/84y) n’a pas été assez décisif. Dans le money time, personne ne l’a été… non attendez, pourquoi parler au passé comme si c’était juste l’histoire d’un match ? Autant utiliser le présent de la Vérité Vraie et Générale(tm) : dans le money time, personne n’est décisif à Dallas, c’est le problème.

 

Kansas City Chiefs 26 @ 3 Chicago Bears

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
KANSAS CITY CHIEFS (11-4) 7 10 0 9 26
Chicago Bears (7-8) 0 0 3 0 3

QT Tps Éq. Type Action Score
1 1:30 KC TD Patrick Mahomes, 12y run (PAT) 7-0
2 11:41 KC FG Harrison Butker, 56y 10-0
2 0:52 KC TD Travis Kelce, 6y catch (PAT) 17-0
3 0:00 CHI FG Eddy Pineiro, 46y 17-3
4 10:05 KC TD Damien Williams, 14y catch (no 2pt) 23-3
4 1:40 KC FG Harrison Butker, 32y 26-3

Le saviez-vous ? Patrick Mahomes (23/33, 251y, 2TD + 2c/14y/1TD), ce qui en Missourien signifie “celui qui danse autour de Khalil Mack pour faire tomber la foudre”, a été drafté après Mitchell Trubisky (18/34, 157y + 6c/20y). La défense des Chiefs a fait le reste, étouffant les locaux (234 yards totaux).

 

Green Bay Packers 23 @ 10 Minnesota Vikings

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
GREEN BAY PACKERS (12-3) 3 6 8 6 23
Minnesota Vikings (10-5) 3 7 0 0 10

QT Tps Éq. Type Action Score
1 13:11 MIN FG Dan Bailey, 23y 0-3
1 2:00 GB FG Mason Crosby, 42y 3-3
2 13:33 MIN TD Stefon Diggs, 21y catch (PAT) 3-10
2 7:00 GB FG Mason Crosby, 33y 6-10
2 0:00 GB FG Mason Crosby, 19y 9-10
3 2:03 GB TD Aaron Jones, 12y run (2pt) 17-10
4 5:51 GB TD Aaron Jones, 56y run (no 2pt) 23-10

Un match assez particulier, puisque la performance la plus complète des deux côtés du ballon de Green Bay a été totalement minée par les pertes de balle (3 turnovers), faisant penser que Minnesota allait s’envoler vers la victoire, mais Minnesota n’y est pas arrivé pas à cause d’une indigence offensive abyssale (139 yards totaux), les 10 points venant grâce à des positions très préférentielles suite aux ballons volés, jusqu’à ce que l’attaque de Minnesota semble enfin monter un drive potable en 2e MT… et c’est à ce moment que Cousin Machin a tout fait capoter avec une INT bien moche. À partir de cet instant, les Packers ont fermé la boutique pour une victoire décisive et la couronne de NFC North.

Oui, même si le match a été un gros duel défensif, nous maintenons ce fait : cela faisait un moment que Green Bay n’avait pas avancé de manière aussi régulière dans un match, ne connaissant pas vraiment sa classique période de ronflette ; ce sont vraiment les pertes de balle qui ont plombé les visiteurs… et ont sauvé les locaux de la bulle. Car l’attaque des Vikes a été totalement unidimensionnelle : les absences de Dalvin Cook et Alexander Mattison ont été rédhibitoires, poussant Kirk Cousins (16/31, 122y, 1TD, 1INT) a lancé plus que de raison derrière une protection totalement à la rue (5 sacks + 7 QB Hits) ; Za’Darius Smith (7tcks + 5.5TFLs + 3.5sks + 5QBHs) voudrait vous rappeller qu’il n’a pas été élu au Pro-Bowl. Ajoutez un Adam Thielen encore fantomatique, et c’était trop pour une équipe incapable de tenir la balle (22:28).

Les playmakers des Packers n’ont pas eu un début de match facile non plus (3 pertes de balle par les 3 meilleurs offensifs), mais ils ont rebondi : Aaron Rodgers (26/40, 216y, 1INT) continue de rater des lancers de manière assez incompréhensibles – à commencer par cette INT bien moche – mais il a pu compter sur les deux autres : Aaron Jones (25t/160y/2TD) est un tourbillon et Davante Adams (13r/116y) est un roc. De plus, Allen Lazard (5r/45y) prend de plus en plus de place ; mais attention aux drops car le ressuscité doit encore avoir les mains un peu ankylosées.