Snippets : Matchs de la Week 11

Snippets

Les snippets reviennent cette saison. Vous retrouverez tous les matchs de la semaine qui seront ajoutés au fur et à mesure des résultats, donc n’hésitez pas à revenir consulter l’article.

Légende :

  • c = courses, r = réceptions, t = touches (courses+réceptions), y = yards.
  • kr = retours de kick, pr = retours de punt.
  • fbl = fumble perdu.
  • tck = plaquage, TFL = plaquage à perte.
  • sk = sack, QBH = QB Hit, prs = pressions (sacks + QB Hits).
  • FF = fumble forcé, FR = fumble recouvré, PD = passe défendue.

NB : Les snippets se basent sur les données d’ESPN (c).

 

Sommaire

 

Pittsburgh Steelers @ Cleveland Browns
Atlanta Falcons @ Carolina Panthers
Dallas Cowboys @ Detroit Lions
Jacksonville Jaguars @ Indianapolis Colts
Buffalo Bills @ Miami Dolphins
Houston Texans @ Baltimore Ravens
Denver Broncos @ Minnesota Vikings
New York Jets @ Washington Redskins
New Orleans Saints @ Tampa Bay Buccaneers
Arizona Cardinals @ San Francisco 49ers
Cincinnati Bengals @ Oakland Raiders
New England Patriots @ Philadelphia Eagles
Chicago Bears @ Los Angeles Rams
Kansas City Chiefs @ Los Angeles Chargers

 

Pittsburgh Steelers 7 @ 21 Cleveland Browns

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Pittsburgh Steelers (5-5) 0 0 7 0 7
CLEVELAND BROWNS (4-6) 7 7 0 7 21

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:07 CLE TD Baker Mayfield, 1y run (PAT) 0-7
2 9:55 CLE TD Jarvis Landry, 1y catch (PAT) 0-14
3 5:39 PIT TD Jaylen Samuels, 3y catch (PAT) 7-14
4 5:25 CLE TD Stephen Carlson, 8y catch (PAT) 7-21

Cela faisait probablement depuis le Wild Card 2015 entre Pittsburgh et Cincy que l’on n’avait pas vu un match qui a multiplié les mauvais gestes avant de partir totalement en live à la fin. Cela a commencé avec plusieurs “casque contre casque” avant l’éruption finale et lunaire qui a valu notamment à Myles Garrett d’être suspendu jusqu’à la fin de la saison.

En attendant, il y a eu un match avant (si), même s’il n’a pas été fameux. L’attaque des Steelers était déjà en manque de playmakers et elle a eu le malheur de voir James Conner et JuJu Smith-Schuster quitter le terrain sur blessure ; la défense des Browns s’est lâchée sur Mason Rudolph (23/44, 221y, 1TD, 4INT) – enfin, légalement pour commencer – avec un pass-rush qui ne l’a pas laissé tranquille (4 sacks + 11 QB Hits). Joe Schobert (10tcks + 2TFLs + 1sk + 2QBHs + 4PDs + 2INTs) a été le symbole de l’effort monstre des visiteurs.

En face, on ne peut pas dire que Baker Mayfield (17/32, 193y, 2TD) ait été étincelant, mais encore une fois il a su protéger le cuir, il n’a pas été si mal protégé et il a même échappé à la pression ici ou là ; le TD pour Stephen Carlson est un beau spécimen de score à l’arrache à l’image de la saison de Cleveland. Le duo Nick Chubb (27t/92y) – Kareem Hunt (12t/58y) a fait le travail contre la solide défense de Pittsburgh. Mais bien entendu, ce n’est pas de tout cela dont on parlera, ni même du fait que Cleveland n’est pas encore perdu pour les playoffs et que Pittsburgh connaît un coup d’arrêt.

 

Atlanta Falcons 29 @ 3 Carolina Panthers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
ATLANTA FALCONS (3-7) 10 10 6 3 29
Carolina Panthers (5-5) 0 0 0 3 3

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:39 ATL FG Younghoe Koo, 38y 3-0
1 0:59 ATL TD Kenjon Barner, 78y punt return (PAT) 10-0
2 5:42 ATL FG Younghoe Koo, 23y 13-0
2 1:34 ATL TD Qadree Ollison, 2y run (PAT) 20-0
3 6:40 ATL TD Calvin Ridley, 6y catch (no 2pt) 26-0
4 13:00 CAR FG Joey Slye, 31y 26-3
4 7:01 ATL FG Younghoe Koo, 29y 29-3

Oh hello les trolls de la NFC South, vous voilà de retour. Atlanta continue sa démolition inattendue de la division : attaque, défense, équipes spéciales, tout le monde y a été de sa participation contre Carolina. Christian McCaffrey (25t/191y) a avancé mais en vain, Kyle Allen (31/50, 325y, 4INT) est définitivement retombé de son nuage, et même toujours sans jeu au sol ni Austin Hooper, Matt Ryan (21/31, 311y, 1TD) a fait le travail avec notamment Calvin Ridley (8r/143y/1TD). Les deux pass-rushs ont été présents, que ce soit à Atlanta (5 sacks + 10 QB Hits) ou Carolina (3 sacks + 9 QB Hits), mais c’est bien le réveil de la défense d’Atlanta qui a permis de l’emporter.

 

Dallas Cowboys 35 @ 27 Detroit Lions

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
DALLAS COWBOYS (6-4) 3 21 3 8 35
Detroit Lions (3-6-1) 7 7 7 6 27

QT Tps Éq. Type Action Score
1 12:33 DET TD Bo Scarbrough, 5y run (PAT) 0-7
1 2:18 DAL FG Brett Maher, 30y 3-7
2 14:10 DAL TD Tony Pollard, 21y catch (PAT) 10-7
2 7:46 DET TD Jeff Driskel, 2y run (PAT) 10-14
2 4:37 DAL TD Ezekiel Elliott, 1y run (PAT) 17-14
2 0:27 DAL TD Randall Cobb, 19y catch (PAT) 24-14
3 9:15 DET TD Marvin Jones Jr., 11y catch (PAT) 24-21
3 5:00 DAL FG Brett Maher, 34y 27-21
4 7:56 DAL TD Ezekiel Elliott, 17y catch (2pt) 35-21
4 5:49 DET TD Marvin Jones Jr., 25y catch (no 2pt) 35-27

Quand on vous dit que ces Lions sont accrocheurs, ils ont même réussi à (presque) freiner Ezekiel Elliott (18t/73y/2TD + 1fbl) – même s’il a marqué deux fois. Cela n’a pas été suffisant parce que les Boys ont enfin retenu la leçon : mettre le sort du match dans les mains de Dak Prescott (29/46, 444y, 3TD) quand il joue comme ça. Avec un Amari Cooper diminué, ce sont Michael Gallup (9r/148y) et Randall Cobb (4r/115y/1TD) qui en ont profité pour écoeurer la couverture de Detroit. Pourtant le duo improbable Jeff Driskel (15/26, 209y, 2TD + 8c/51y/1TD) – Bo Scarbrough (14c/55y/1TD) a donné quelques sueurs froides, avec l’intenable Marvin Jones Jr. (4r/43y/2TD) en soutien, mais sans surprise c’était trop juste pour les locaux.

 

Jacksonville Jaguars 13 @ 33 Indianapolis Colts

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Jacksonville Jaguars (4-6) 7 0 0 6 13
INDIANAPOLIS COLTS (6-4) 7 3 14 9 33

QT Tps Éq. Type Action Score
1 6:53 JAC TD DJ Chark Jr., 34y catch (PAT) 7-0
1 0:35 IND TD Marlon Mack, 13y run (PAT) 7-7
2 8:26 IND FG Adam Vinatieri, 34y 7-10
3 8:46 IND TD Marcus Johnson, 1y catch (PAT) 7-17
3 0:58 IND TD Jacoby Brissett, 5y run (PAT) 7-24
4 12:42 IND TD Nyheim Hines, 7y run (PAT) 7-31
4 0:59 JAC TD DJ Chark Jr., 20y catch (no 2pt) 13-31
4 0:59 IND PATR Bobby Okereke PAT return 13-33

Le retour de Nick Foles (33/47, 296y, 2TD, 1INT) n’a pas été si mauvais que cela, mais il lui manque clairement du temps de jeu avec d’autres receveurs que DJ Chark Jr. (8r/104y/2TD). Ajoutez un Leonard Fournette (15t/57y) rapidement mis sous l’éteignoir, et c’est bien le retour de Jacoby Brissett (15/24, 148y, 1TD, 1INT + 2c/12y/1TD) qui est couronné de victoire. Cependant, comme vous le voyez, il n’a pas eu à beaucoup s’employer : la raison, c’est que l’OL des Colts a décidé de remettre le bleu de chauffe et d’oublier sa mauvaise passe ; le tank bleu et blanc a remis la marche avant, menant un jeu au sol destructeur (36c/264y/3TD) – et elle a même failli marquer via Quenton Nelson mais il a été stoppé juste avant l’en-but. Marlon Mack (14c/109y/1TD) puis Jonathan Williams (14t/147y) s’en sont donnés à coeur joie, mais la blessure du premier est la seule ombre au tableau.

 

Buffalo Bills 37 @ 20 Miami Dolphins

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
BUFFALO BILLS (7-3) 6 17 7 7 37
Miami Dolphins (2-8) 0 14 0 6 20

QT Tps Éq. Type Action Score
1 12:04 BUF FG Stephen Hauschka, 51y 3-0
1 4:29 BUF FG Stephen Hauschka, 34y 6-0
2 13:09 BUF TD John Brown, 40y catch (PAT) 13-0
2 7:41 BUF FG Stephen Hauschka, 21y 16-0
2 3:39 MIA TD Kalen Ballage, 3y run (PAT) 16-7
2 1:23 BUF TD Dawson Knox, 23y catch (PAT) 23-7
2 1:09 MIA TD Jakeem Grant, 101y kick return (PAT) 23-14
3 6:55 BUF TD Josh Allen, 8y run (PAT) 30-14
4 14:35 MIA TD Jakeem Grant, 7y run (no 2pt) 30-20
4 10:38 BUF TD John Brown, 9y catch (PAT) 37-20

Rien ne ressemble à un match entre Josh Allen (21/33, 256y, 3TD + 7c/56y/1TD) et Ryan Fitzpatrick (32/45, 323y), une vraie aventure en technicolor. Mais, sans surprise et malgré la résistance des Fins, le match a été comme attendu : Buffalo est la meilleure équipe, et elle l’a emporté, ce qui est un progrès quand on connaît les habitudes des Bills. Allen a fait son meilleur match (et de loin), alors que Fitz a été quasi-héroïque, sans AUCUN jeu de course (13c/23y/2TD) et littéralement bombardé par le pass-rush (7 sacks + 14 QB Hits) ; vous pouvez relire la stat, elle fait peur. Il n’a jamais lâché, bien aidé par DeVante Parker (7r/135y) et Jakeem Grant (2 TDs cumulés). En face, John Brown (9r/137y/2TD) fait sans bruit la meilleure saison de sa carrière (merci “Big Shot” Allen), et Buffalo continue sa marche en avant.

 

Houston Texans 7 @ 41 Baltimore Ravens

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Houston Texans (6-4) 0 0 0 7 7
BALTIMORE RAVENS (8-2) 0 14 13 14 41

QT Tps Éq. Type Action Score
2 9:17 BAL TD Seth Roberts, 15y catch (PAT) 0-7
2 2:14 BAL TD Mark Andrews, 18y catch (PAT) 0-14
3 11:33 BAL TD Mark Ingram II, 25y catch (PAT) 0-21
3 6:52 BAL FG Justin Tucker, 34y 0-24
3 1:30 BAL FG Justin Tucker, 46y 0-27
4 9:50 BAL TD Mark Ingram II, 12y catch (PAT) 0-34
4 7:10 HOU TD Carlos Hyde, 41y run (PAT) 7-34
4 4:01 BAL TD Gus Edwards, 63y run (PAT) 7-41

La guerre de Troie n’aura pas lieu, disait Jean Giraudoux, le gros choc de l’AFC n’a pas eu lieu non plus. Lamar Jackson (17/24, 222y, 4TD + 9c/86y) a mis une période à trouver la bonne carburation, mais par la suite il a été injouable, tout comme Gus Edwards (8c/112y/1TD) et Mark Ingram II (16t/85y/2TD) et Mark Andrews (4r/75y/1TD) et même Seth Roberts (1r/15y/1TD) a rappelé qu’il était là. Sans pass-rush viable, la couverture de Houston a explosé ; Deshaun Watson (18/29, 169y, 1INT) aurait aimé pouvoir affronter la même chose, mais vous vous rappelez de son OL ? Elle a explosé elle aussi (7 sacks + 10 QB Hits) ; l’infernal Matthew Judon (7tcks + 4TFLs + 2sks + 4QBHs) a mené la charge, et quand il n’est pas arrivé jusqu’au #4, c’est la couverture qui a été quasi-parfaite (bien qu’on ne sache toujours pas ce qu’est une interférence de passe en NFL visiblement).

 

Denver Broncos 23 @ 27 Minnesota Vikings

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Denver Broncos (3-7) 10 10 3 0 23
MINNESOTA VIKINGS (8-3) 0 0 7 20 27

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:32 DEN FG Brandon McManus, 47y 3-0
1 4:39 DEN TD Troy Fumagalli, 3y catch (PAT) 10-0
2 12:21 DEN TD Andy Janovich, 1y run (PAT) 17-0
2 1:06 DEN FG Brandon McManus, 29y 20-0
3 11:29 MIN TD Irv Smith Jr., 10y catch (PAT) 20-7
3 4:23 DEN FG Brandon McManus, 41y 23-7
4 13:25 MIN TD Dalvin Cook, 3y run (no 2pt) 23-13
4 10:21 MIN TD Stefon Diggs, 54y catch (PAT) 23-20
4 6:01 MIN TD Kyle Rudolph, 32y catch (PAT) 23-27

Existe-t-il plus cliché que le match divisé en deux mi-temps ? Pourtant c’est le cas : les Vikes se sont enterrés dans les erreurs et dans la défense des Broncos en 1e MT avant de se réveiller drastiquement et d’opérer un retour de -20 victorieux ; pendant ce temps, Denver est passé en mode tortue contre une défense qui ne demandait que ça. Pourtant les visiteurs ont fait l’essentiel en éteignant Dalvin Cook (16t/57y/1TD) – le premier coureur des Vikes à 1000+ yards depuis Peterson, mais il a quand même rendu la play-action crédible.

De fait, Kirk Cousins (29/35, 319y, 3TD + 1fbl) en a profité pour allumer banderille sur banderille en 2e MT ; Stefon Diggs (5r/121y/1TD) et Kyle Rudolph (5r/67y/1TD) approuvent. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir mis la pression sur le QB (5 sacks + 5 QB Hits) avec notamment le tractopelle fou Shelby Harris (5tcks + 3TFLs + 3sks + 3QBHs + 1FF). Du côté de l’attaque de Denver, il est étonnant de ne pas avoir plus vu Phillip Lindsay (18t/75y), alors que Brandon Allen (17/39, 240y, 1TD, 1INT) s’est surtout reposé sur Tim Patrick (4r/77y) et le multicarte Courtland Sutton (1/1, 38y + 5r/113y) ; oui, il lance des passes en plus – que ne sait-il pas faire ? Mais cela n’a pas empêché les Broncos de subir un nouvel écroulement, et le drive avorté de la victoire en explique une des causes : l’efficacité en redzone (2/5).

 

New York Jets 34 @ 17 Washington Redskins

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
NEW YORK JETS (3-7) 6 14 0 14 34
Washington Redskins (1-9) 0 3 0 14 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 11:50 NYJ TD Daniel Brown, 20y catch (no PAT) 6-0
2 14:01 NYJ TD Robby Anderson, 6y catch (PAT) 13-0
2 9:05 WAS FG Dustin Hopkins, 44y 13-3
2 0:36 NYJ TD Ryan Griffin, 16y catch (PAT) 20-3
4 13:11 NYJ TD Jamison Crowder, 29y catch (PAT) 27-3
4 12:15 NYJ TD Le’Veon Bell, 1y run (PAT) 34-3
4 9:59 WAS TD Derrius Guice, 45y catch (2pt) 34-11
4 1:11 WAS TD Jeremy Sprinkle, 1y catch (no 2pt) 34-17

Sam Darnold (19/30, 293y, 4TD, 1INT) a eu quelques accrocs, mais dans l’ensemble il s’en est bien tiré malgré la pression de Ryan Kerrigan (4tcks + 2TFLs + 2sks + 2QBHs + 1FF) ; Ryan Griffin (5r/109y/1TD) et Jamison Crowder (5r/76y/1TD) se sont montrés alors que Le’Veon Bell (20t/92y/1TD) a fait son match. L’infernal Jamal Adams (4tcks + 3TFLs + 3sks + 4QBHs) et la défense ont fait le reste pour éteindre la majorité du match une équipe des Reds à la dérive qui est restée 16 QTs consécutifs sans marquer un quelconque TD. Dwayne Haskins (19/35, 214y, 2TD, 1INT) a vu sa meilleure action pour Terry McLaurin (3r/69y) annulée par une pénalité (11 pénalités pour 66 yards), le jeu au sol n’est – comme attendu – allé nulle part (20c/54y), et vivement 2020 dans la capitale ; au moins le TD de Derrius Guice a été sympathique.

 

New Orleans Saints 34 @ 17 Tampa Bay Buccaneers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
NEW ORLEANS SAINTS (8-2) 13 7 7 7 34
Tampa Bay Buccaneers (3-7) 0 7 10 0 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:45 NO FG Wil Lutz, 44y 3-0
1 0:50 NO FG Wil Lutz, 26y 6-0
1 0:00 NO TD Michael Thomas, 16y catch (PAT) 13-0
2 5:13 NO TD Jared Cook, 3y catch (PAT) 20-0
2 2:42 TB TD Peyton Barber, 6y catch (PAT) 20-7
3 11:08 TB FG Matt Gay, 55y 20-10
3 5:27 NO TD Ted Ginn Jr., 6y catch (PAT) 27-10
3 1:22 TB TD Chris Godwin, 30y catch (PAT) 27-17
4 5:07 NO TD Marcus Williams, 55y INT return (PAT) 34-17

Cette fois les Saints ont appuyé sur l’accélérateur et n’ont pas relâché : la défense a annihilé le jeu au sol des Bucs (8c/36y) et le pass-rush (2 sacks + 12 QB Hits) a forcé le match sur le bras de Jameis Winston (30/51, 313y, 2TD, 4INT) ; même si la plus improbable des INTs n’est pas pour lui, le résultat est le même. En face, Drew Brees (28/35, 228y, 3TD) a fait le job avec Michael Thomas (8r/114y/1TD) – qui d’autre – et le retour en forme d’Alvin Kamara (23t/122y) qui a permis de dévorer l’horloge (37:00).

 

Arizona Cardinals 26 @ 36 San Francisco 49ers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Arizona Cardinals (3-7-1) 9 7 3 7 26
SAN FRANCISCO 49ERS (9-1) 0 10 7 19 36

QT Tps Éq. Type Action Score
1 10:31 ARI FG Zane Gonzalez, 26y 3-0
1 4:04 ARI TD Larry Fitzgerald, 5y catch (no PAT) 9-0
2 9:03 ARI TD Pharoh Cooper, 5y catch (PAT) 16-0
2 7:52 SF TD Ross Dwelley, 4y catch (PAT) 16-7
2 0:00 SF FG Chase McLaughlin, 43y 16-10
3 11:07 SF TD Ross Dwelley, 5y catch (PAT) 16-17
3 2:54 ARI FG Zane Gonzalez, 43y 19-17
4 12:14 SF TD Kendrick Bourne, 2y catch (no 2pt) 19-23
4 6:30 ARI TD Kyler Murray, 22y run (PAT) 26-23
4 0:31 SF TD Jeff Wilson Jr., 25y catch (PAT) 26-30
4 0:00 SF TD D.J. Reed Jr., 4y fumble return (no 2pt) 26-36

Le match retour a ressemblé un peu au match aller, à ceci près que les Cards ont fini plus de drives, d’où un match serré plus longtemps. La défense du désert a encore réussi à limiter grandement l’apport au sol (19c/34y), ce qui a forcé Jimmy Garoppolo (34/45, 424y, 4TD, 2INT) à prendre les choses en main, mais pas sans mal : Kyler Murray (24/33, 150y, 2TD + 8c/67y/1TD) a navigué autour de la pression (4 sacks + 5 QB Hits) pour trouver ses cibles et a cavalé à bon escient, alors que Kenyan Drake (22t/80y) a porté le cuir pour faire progresser Arizona vers une avance inattendue de 16-0.

Puis les californiens ont su se réveiller des deux côtés du ballon (surtout en attaque), avec trois belles perfs autour de Garo : Deebo Samuel (8r/134y) qui prend une place de plus en plus grande, Ross Dwelley (4r/14y/2TD) qui a remplacé George Kittle, et… Kyle Juszczyk (7r/63y) car vive les Fullbacks. Malgré la jeunesse environnante et ses propres erreurs, le QB a su toujours rebondir pour mener les drives nécessaires, dont le dernier de la victoire, alors qu’il n’a pas forcément été ménagé non plus (2 sacks + 7 QB Hits).

 

Cincinnati Bengals 10 @ 17 Oakland Raiders

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Cincinnati Bengals (0-10) 7 0 3 0 10
OAKLAND RAIDERS (6-4) 0 14 0 3 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 3:03 CIN TD Joe Mixon, 3y run (PAT) 7-0
2 6:50 OAK TD Foster Moreau, 2y catch (PAT) 7-7
2 1:37 OAK TD Derek Carr, 3y run (PAT) 7-14
3 7:25 CIN FG Randy Bullock, 40y 10-14
4 9:12 OAK FG Daniel Carlson, 20y 10-17

Parfois il faut savoir gagner moche, surtout que les Raiders n’ont pas le droit de chipoter sur la manière d’incrémenter la colonne des victoires. Mais Oakland a quand même eu de la peine à scorer, même arrivé dans la redzone adverse (2/4) – avec un fumble en prime. La défense des Bengals a vaillamment lutté même si les stats finales sont largement à l’avantage des locaux : il suffit de comparer les lignes de stats de Derek Carr (25/29, 292y, 1TD, 1INT) et de Ryan Finley (13/31, 115y, 1INT + 3c/47y). Le duel des coureurs a été sympa entre Josh Jacobs (26t/124y) et Joe Mixon (16t/103y/1TD), alors que Tyrell Williams (4r/82y) et Darren Waller (5r/78y) ont été présents en réception. En défense, le rookie Maxx Crosby (5tcks + 4TFLs + 4sks + 4QBHs + 1FF) a été inarrêtable.

 

New England Patriots 17 @ 10 Philadelphia Eagles

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
NEW ENGLAND PATRIOTS (9-1) 0 9 8 0 17
Philadelphia Eagles (5-5) 3 7 0 0 10

QT Tps Éq. Type Action Score
1 13:38 PHI FG Jake Elliott, 42y 0-3
2 12:36 PHI TD Dallas Goedert, 5y catch (PAT) 0-10
2 8:37 NE FG Nick Folk, 35y 3-10
2 3:21 NE FG Nick Folk, 22y 6-10
2 1:44 NE FG Nick Folk, 39y 9-10
3 10:49 NE TD Phillip Dorsett II, 15y catch (2pt) 17-10

Un petit drive (OK, deux) et puis s’en va : l’attaque de Philly s’est noyée dans la défense des Patriots, un peu comme celle de New England dans celle des Eagles. Les deux équipes n’ont pas avancé au sol, ce qui a laissé les QBs se battre avec des corps de receveurs parfois suspects contre des couvertures motivées ; oui, même celle des locaux ! En fait, la plus belle passe a été lancée par… Julian Edelman (1/1, 15y, 1TD + 5r/53y) pour le TD de Phillip Dorsett II (3r/33y/1TD) ; le TD de la victoire.

Malgré Zach Ertz (9r/94y), Carson Wentz (20/40, 214y, 1TD + 1fbl) n’a pas pu faire grand-chose de plus, mis sous pression par le pass-rush des Pats (5 sacks + 12 QB Hits) qui est venu de toute part. Tom Brady (26/47, 216y) n’a pas eu un match forcément plus facile, mais comme souvent il n’a pas perdu le cuir et en a fait juste assez pour aider l’équipe à l’emporter.

 

Chicago Bears 7 @ 17 Los Angeles Rams

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
Chicago Bears (4-6) 0 0 7 0 7
LOS ANGELES RAMS (6-4) 0 10 0 7 17

QT Tps Éq. Type Action Score
2 11:31 LAR FG Greg Zuerlein, 38y 0-3
2 3:28 LAR TD Todd Gurley II, 1y run (PAT) 0-10
3 7:10 CHI TD Tarik Cohen, 14y catch (PAT) 7-10
4 3:31 LAR TD Malcolm Brown, 5y run (PAT) 7-17

En parlant de gagner moche un peu plus haut, les Rams prennent la victoire sans réfléchir. Que ce soit Chicago (267 yards totaux) ou L.A. (283 yards totaux), les deux défenses ont été intransigeantes, ne laissant pas passer grand-chose ; et si vous rajoutez les soucis traditionnels des Bears dans le jeu au pied avec le match d’Eddy Pineiro (0/2 FG + 1/1 XP), c’est encore plus dur. Attaque, défense, équipes spéciales, les californiens ont été légèrement au-dessus de A à Z.

Jared Goff (11/18, 173y, 1INT) a souffert, mais il a réussi quelques lancers longs importants, contrairement à Mitchell Trubisky (24/43, 190y, 1TD, 1INT) qui a visé tellement court qu’à un moment il s’est envoyé la balle dans le pif. Todd Gurley II (28t/133y/1TD) confirme son retour. Aaron Donald (4tcks + 2TFLs + 2sks + 4QBHs + 1PD) a encore été monstrueux. L’ironie c’est que les Rams ont perdu un ballon de plus, mais comme eux ont capitalisé sur la seule perte de balle de Chicago (contrairement aux Bears), cela a suffi.

 

Kansas City Chiefs 24 @ 17 Los Angeles Chargers

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Final
KANSAS CITY CHIEFS (7-4) 0 10 14 0 24
Los Angeles Chargers (4-7) 3 6 8 0 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 9:31 LAC FG Michael Badgley, 27y 0-3
2 8:45 KC TD LeSean McCoy, 6y run (PAT) 7-3
2 5:01 LAC FG Michael Badgley, 26y 7-6
2 1:43 KC FG Harrison Butker, 41y 10-6
2 0:00 LAC FG Michael Badgley, 49y 10-9
3 9:29 KC TD Darrel Williams, 6y run (PAT) 17-9
3 4:56 KC TD Travis Kelce, 23y catch (PAT) 24-9
3 1:44 LAC TD Keenan Allen, 7y catch (2pt) 24-17

Un autre chapitre dans la longue histoire des défaites courtes des Bolts (en fait, toutes leurs défaites cette saison ont été à une possession d’écart ou moins), et une autre implosion de Philip Rivers (28/52, 353y, 1TD, 4INT) avec cette INT lors du drive de l’égalisation. Mais c’est assez fou qu’il ait eu à lancer autant quand le jeu au sol avance bien (19c/93y) contre une défense poreuse ; Melvin Gordon (14c/69y) était présent alors qu’Austin Ekeler (13t/132y) est toujours aussi remuant. Mike Williams (2r/76y) et Keenan Allen (8r/71y/1TD) ont aussi aidé, mais cela n’a pas suffi dans la zone de vérité.

Encore plus fou, c’est que L.A. n’était qu’à 9 points inscrits après 300+ yards gagnés en 1e MT. Les erreurs et les occasions manquées notamment en redzone (1/4) ont été rédhibitoires quand l’attaque des Chiefs s’est réveillée. Et encore, elle n’était pas à son meilleur niveau : Patrick Mahomes (19/32, 182y, 1TD, 1INT) a perdu plusieurs armes comme Tyreek Hill, LeSean McCoy ou Damien Williams ; de fait il a dû faire avec les moyens du bord, Travis Kelce (7r/92y/1TD) en tête. Kansas City a été à l’économie (310 yards totaux), ce qui explique pourquoi malgré un turnover differential de +3, il a fallu un stop en fin de match pour l’emporter.