Fiche SB : Super Bowl XXXVI

 

Présentation

 

Match Saint-Louis Rams 1720 New England Patriots
Date 3 Février 2002
Lieu Louisiana Superdome, New Orleans, Louisiane
MVP Tom BRADY, Quarterback, New England Patriots
Ligne Vegas Saint-Louis Rams, +14
Arbitre Bernie KUKAR

 

Le champion AFC : New England Patriots

 

Head Coach Bill BELICHICK
Record 11-5 (1er AFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Oakland Raiders, 16-13 (OT)
Conference Championship : vs. Pittsburgh Steelers, 24-17

 

Décidément, les Patriots adorent le Louisiana Superdome : après les Super Bowls XX et XXXI, c’est la troisième fois que la franchise atteint la grande finale, et la troisième fois qu’elle le joue dans le dôme de New Orleans. Mais la simple présence de l’équipe est déjà un petit miracle : personne ne donnait cher de l’équipe du Head Coach Bill Belichick, un élève de Bill Parcells qui avait mené l’équipe à ce stade en 1995, quand elle a perdu son Quarterback titulaire Drew Bledsoe sur blessure tôt dans la saison.

Tom Brady et Bill Belichick

Est alors entré en piste un 6e tour de la draft 2000, Tom Brady, qui a surpris toute la ligue avec un style jeu déjà digne d’un vétéran ; et avec un brin de chance comme lors de cette décision arbitrale contestée pendant le Divisional Round contre Oakland (The Tuck Rule). Brady mène une attaque sous-cotée qui possède le jeu au sol puissant d’Antowain Smith, le remuant receveur Troy Brown et une solide ligne offensive. La défense possède aussi du talent avec les Defensive Linemen Richard Seymour et Bobby Hamilton, les excellents Linebacker Tedy Bruschi et Mike Vrabel, ainsi qu’une arrière-garde très bonne avec Otis Smith, Ty Law et Lawyer Milloy ; plusieurs d’entre eux étaient déjà là en 1995.

Titulaires :

  • Quarterback : Tom BRADY.
  • Coureurs : Antowain SMITH, Marc EDWARDS.
  • Receveurs : Troy BROWN, David PATTEN.
  • Tight End : Jermaine WIGGINS.
  • Centre : Damien WOODY.
  • Guards : Mike COMPTON, Joe ANDRUZZI.
  • Offensive Tackles : Matt LIGHT, Greg RANDALL.
  • Defensive Tackles : Brandon MITCHELL, Richard SEYMOUR.
  • Defensive Ends : Bobby HAMILTON, Anthony PLEASANT.
  • Middle Linebacker : Tedy BRUSCHI.
  • Outside Linebackers : Mike VRABEL, Roman PHIFER.
  • Cornerbacks : Ty LAW, Otis SMITH.
  • Safeties : Lawyer MILLOY, Tebucky JONES.
  • Kicker : Adam VINATIERI.
  • Punter : Ken WALTER.

 

Le champion NFC : Saint-Louis Rams

 

Head Coach Mike MARTZ
Record 14-2 (1er NFC West)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Green Bay Packers, 45-17
Conference Championship : vs. Philadelphia Eagles, 29-24

 

https://i.pinimg.com/236x/03/e7/88/03e788adc3b2e2efee0ef2ea2c4194e8--nfl-football-st-louis.jpg
Mike Martz

Après le titre glané il y a deux ans, le Head Coach des Rams Dick Vermeil est reparti en retraite avec le sentiment du devoir accompli, laissant les clés au Coordinateur Offensif Mike Martz. Malgré une attaque toujours extraterrestre, la saison 2000 a été plus compliquée, mais l’équipe s’est remise dans le droit chemin en 2001 : elle a posté le meilleur bilan de NFL à 14-2.

Encore une fois, l’attaque mène la ligue en points (503) et en yards (6930), derrière le Most Valuable Player Quarterback Kurt Warner et l’Offensive Player Of The Year coureur Marshall Faulk. Le trio de receveurs Torry Holt – Isaac Bruce – Az-Zahir Hakim est toujours là, comme la ligne offensive comprenant Tom Nütten, Adam Timmerman et Orlando Pace. La défense a vu quelques modifications pour se renforcer comme l’ajout du Cornerback Aeneas Williams, tout en se reposant sur des vétérans de l’équipe avec Jeff Zgonina, Grant Wistrom, London Fletcher et Dexter McCleon. Sans surprise, les Rams sont favoris de ce Super Bowl avec l’expérience de la finale et une qualité intrinsèque supérieure.

À noter que c’est le premier Super Bowl joué début février ; les attentats du 11 septembre 2001 ont poussé la NFL à décaler la saison régulière d’une semaine en hommage aux victimes.

Titulaires :

  • Quarterback : Kurt WARNER.
  • Coureur : Marshall FAULK.
  • Receveurs : Torry HOLT, Isaac BRUCE.
  • Tight Ends : Ernie CONWELL, Jeff ROBINSON.
  • Centre : Andy MCCOLLUM.
  • Guards : Tom NÜTTEN, Adam TIMMERMAN.
  • Offensive Tackles : Orlando PACE, Rod JONES.
  • Defensive Tackles : Brian YOUNG, Jeff ZGONINA.
  • Defensive Ends : Chidi AHANOTU, Grant WISTROM.
  • Middle Linebacker : London FLETCHER.
  • Outside Linebackers : Don DAVIS, Tommy POLLEY.
  • Cornerbacks : Aeneas WILLIAMS, Dexter MCCLEON.
  • Safeties : Adam ARCHULETA, Kim HERRING.
  • Kicker : Jeff WILKINS.
  • Punter : John BAKER.

 

1er Quart-Temps
Saint-Louis 0 – New England 0

 

Adam Vinatieri de New England donne le coup d’envoi, et Yo Murphy le remonte 38 yards jusqu’aux 39 yards des Rams ; une bonne première position de départ.

 

Drive de Saint-Louis : 14:48, balle sur STL 39

 

La première passe de Kurt Warner est relâchée par Torry Holt, mais le receveur se reprend avec un gain de 18 yards malgré le gros impact du Safety Tebucky Jones. La défense stoppe Marshall Faulk après 2 yards, puis le Tight End Ernie Conwell est pénalisé pour une interférence de passe offensive qui fait reculer l’attaque de 10 yards.

Warner tente une passe longue vers Holt, mais Tebucky Jones et le Cornerback Ty Law couvrent parfaitement le receveur. Le Quarterback essaie ensuite de prendre la défense à revers avec une petite passe pour Faulk, mais la défense répond en limitant le gain à 11 yards, forçant un punt. Beau travail de John Baker avec un dégagement qui sort sur les 3 yards des Patriots.

 

Drive de New England : 12:13, balle sur NE 3

 

Tom Brady décide de gagner un peu d’espace en trouvant son receveur Troy Brown sur une passe rapide, mais ce dernier fait mieux : il prend la poudre d’escampette pour 21 yards. Antowain Smith ajoute 9 yards au sol grâce à d’excellents blocks sur la gauche, et Brown se fait remarquer de nouveau avec une réception de 10 yards ; aucun semblant de trac chez le Quarterback de deuxième année.

http://www.bostonherald.com/sites/default/files/styles/gallery/public/media/ap/2018/01/26/45d7902419b74e6983c7f9b684e1526f.jpg?itok=g0VW2nn7Le jeu au sol continue d’avancer avec 3 yards de Smith, mais sur l’action suivante, une screen pass pour Kevin Faulk est stoppée par le Cornerback Dre’ Bly qui plaque le coureur pour une perte d’un yard. La défense des Rams couvre les cibles de Brady qui scramble et ne gagne que 3 yards, provoquant un punt des Patriots qui termine en touchback.

 

Drive de Saint-Louis : 8:15, balle sur STL 20

 

Passe rapide de Warner pour Holt et 8 yards ; Faulk court 2 yards et gagne le first down. Le Quarterback trouve ensuite Isaac Bruce pour 3 yards, puis Faulk gagne 3 yards au sol. Warner, qui sent de plus en plus la pression arriver sur lui, parvient néanmoins à l’éviter et à trouver Bruce pour 11 yards et le first down.

Il se connecte ensuite avec Faulk pour un gain de 17 yards, mais la défense des champions AFC ne compte pas se laisser faire : une screen pass vers Conwell est stoppée pour un gain nul par le Defensive End Bobby Hamilton et le Linebacker Roman Phifer. Le Fullback James Hodgins fait une apparition inattendue à la réception pour 8 yards, mais le drive cale définitivement quand l’arrière Terrance Shaw couvre parfaitement le receveur Ricky Proehl, forçant une passe incomplète.

Jeff Wilkins entre sur le terrain pour tenter un Field Goal de 50 yards ; il est réussi pour les premiers points du match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Saint-Louis Rams 3 3
New England Patriots 0 0

 

Saint-Louis réengage et New England repart de ses propres 19 yards.

 

Drive de New England : 3:10, balle sur NE 19

 

Brady voit sa passe déviée sur la ligne de scrimmage par le Defensive Tackle Brian Young, puis Antowain Smith gagne 4 yards à la course. Les Rams appellent un blitz sur la 3e tentative et le Quarterback tente une passe trop imprécise qui ne donne rien. C’est un 3&out pour New England.

 

Drive de Saint-Louis : 1:59, balle sur STL 22

 

Faulk démarre bien le drive suivant en gagnant 15 yards en trois courses. La dernière action du premier quart-temps est moins couronnée de succès, puisque le pass-rush finit par arriver sur Warner qui est sacké pour une perte de 5 yards par Hamilton.

Cette première période est passée très rapidement ; les Rams l’ont dominée avec quasiment 10 minutes de possession, mais ils ne mènent que de 3 points.

 

2e Quart-Temps
Saint-Louis 3 – New England 0

 

Terrance Shaw fait de nouveau une action importante en empêchant Az-Zahir Hakim d’assurer sa prise sur la balle pour un first down. Cependant, il ne peut rien faire sur la passe suivante : Hakim trouve de l’espace et gagne 29 yards. Warner tente ensuite de combiner avec Conwell, mais cette fois c’est le Safety Lawyer Milloy qui joue les perturbateurs, provoquant une passe incomplète ; la défense des Patriots n’hésite pas à cogner dur et fort dès qu’elle le peut pour casser le rythme offensif des Rams.

Le Quarterback garde ensuite la balle pour 5 yards, mais son lancer sur 3e tentative est déviée par le Defensive End Richard Seymour. Jeff Wilkins est à nouveau appelé pour tenter un Field Goal de 52 yards, mais celui-ci est raté sur la gauche des poteaux.

 

Drive de New England : 13:12, balle sur NE 42

 

Antowain Smith commence avec deux courses pour 7 yards, et une pénalité du Safety Kim Herring pour holding défensif offre le first down à New England. Malheureusement, juste derrière, le Guard Mike Compton est pénalisé pour un holding lui aussi, ce qui donne une 1e&20.

La défense de Saint-Louis en profite immédiatement pour plaquer Antowain Smith pour une perte de 3 yards, rendant le reste du drive très compliqué : Smith court 6 yards, puis Brady est forcé de lancer la balle en touche sous la pression des défenseurs. C’est de nouveau un punt pour une attaque des Patriots qui a énormément de mal à trouver son rythme.

 

Drive de Saint-Louis : 10:08, balle sur STL 19

 

Faulk repart au travail avec deux courses pour 20 yards sur lesquelles il fait montre de son habituelle rapidité et agilité pour esquiver les plaqueurs. Mais c’est à ce moment que l’agressivité défensive des Patriots va enfin porter ses fruits : lors d’un blitz, le Linebacker Mike Vrabel a un chemin ouvert tout droit sur Warner ; le Quarterback le voit arriver et tente une passe rapide vers l’extérieur à Bruce, mais elle est ratée et arrive dans les mains de Law.

https://imgc.allpostersimages.com/img/print/posters/ty-law-super-bowl-xxxvi-interception-td_a-G-13273913-0.jpgComme souvent avec les passes extérieures interceptées, le Cornerback n’a que du vert devant lui. Il peut remonter 47 yards pour le premier touchdown du match, et contrairement à toute attente, il est pour les champions AFC !

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Saint-Louis Rams 3 0 3
New England Patriots 0 7 7

 

New England rend la balle à Saint-Louis qui repart de ses 28 yards.

 

Drive de Saint-Louis : 8:49, balle sur STL 28

 

Après ce coup de bambou pris sur la tête, l’attaque des Rams essaie de remettre la marche avant. Faulk court pour 2 yards, puis Warner trouve Holt qui fait un gros effort pour 11 yards. Hakim, forcé de revenir pour attraper la passe de Warner, sort du terrain après avoir gagné 9 yards alors qu’il avait le first down facile.

Cela va avoir de grosses conséquences : Faulk est plaqué par le Linebacker Tedy Bruschi pour un gain nul en un-contre-un, et la passe longue du Quarterback pour Proehl est presque interceptée par Milloy (il pose un pied en touche). C’est donc un punt pour Saint-Louis.

 

Drive de New England : 6:10, balle sur NE 15

 

Antowain Smith couvre 11 yards pour un first down, lançant une belle série des deux coureurs, Smith et Marc Edwards : ce dernier réussit une réception de 5 yards, puis Smith court pour 4 et Edwards pour 5. La défense décide que cela suffit : Young plaque Smith pour une perte d’un yard, puis les Defensive Linemen Leonard Little et Tyoka Jackson sackent Brady pour une perte de 7 yards.

Les Patriots se dégagent alors qu’on s’approche de la fin de la première mi-temps.

 

Drive de Saint-Louis : 1:52, balle sur STL 15

 

Les Rams ont un peu moins de deux minutes pour remonter le terrain et essayer de passer devant avant la pause. Cela démarre avec une course surprise de Hakim qui gagne 5 yards, puis Vrabel est pénalisé pour une infraction en zone neutre, donnant un first down à Saint-Louis.

Sur l’action suivante, Warner atteint Proehl pour 15 yards au milieu du terrain, mais la défense continue d’être ultra-physique et le receveur fumble sur l’impact d’Antwan Harris. La balle est récupérée par Terrell Buckley qui la remonte 15 yards pour placer son attaque sur les 40 yards des Rams.

 

Drive de New England : 1:20, balle sur STL 40

 

La situation est totalement inversée : maintenant ce sont les Patriots qui menacent de créer un gros écart juste avant la mi-temps. Brady trouve Brown sur une screen pass qui gagne 16 yards, puis il combine avec le Tight End Jermaine Wiggins pour 8 yards. Une tentative dans l’en-but vers David Patten ne donne rien, mais une belle course patiente sur les extérieurs de l’autre Faulk du match (Kevin) offre le first down pour 8 yards.

Brady transforme la perte de balle en touchdown avec une passe pour Patten qui fait un superbe parcours en deux mouvements pour lâcher son défenseur, Dexter McCleon. Autant dire que c’est la grosse sensation : les champions AFC, donnés perdants de 14 points, mènent de 11 !

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Saint-Louis Rams 3 0 3
New England Patriots 0 14 14

 

New England tape le renvoi et Saint-Louis repart de ses 6 yards.

 

Drive de Saint-Louis : 0:31, balle sur STL 6

 

Groggy, Saint-Louis met un genou au sol et rentre aux vestiaires en essayant de comprendre ce qui vient de leur tomber sur la tête : ces 3 points représentent leur plus petit total de la saison en première mi-temps.

L’agressivité de la défense du spécialiste Belichick et sa capacité à provoquer des pertes de balle sont les différences majeures dans ce Super Bowl.

 

3e Quart-Temps
Saint-Louis 3 – New England 14

 

Jeff Wilkins donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, et Patrick Pass le remonte 35 yards pour placer les Patriots sur leurs 32 yards.

 

Drive de New England : 14:47, balle sur NE 32

 

La défense de Saint-Louis doit immédiatement répondre pour ne pas laisser l’écart se creuser davantage. Cela semble mal parti quand Antowain Smith démontre une belle patience et une capacité à slalomer pour engranger 21 yards en deux courses. Brady essaie d’utiliser cette efficacité pour feinter avec une play-action, mais sa passe longue pour Patten est trop longue.

Le Defensive End Grant Wistrom surgit pour plaquer le coureur J.R. Redmond pour 3 yards, puis Brown ne peut que gagner 8 yards sur une screen pass, ce qui pousse New England à se dégager.

 

Drive de Saint-Louis : 11:58, balle sur STL 16

 

Warner trouve Holt pour 18 yards mais Conwell est à nouveau pénalisé pour holding, ayant du mal à contenir son adversaire direct. Néanmoins, cette attaque n’est pas le Greatest Show On Turf pour rien : Hakim transforme une passe de 12 yards en gain de 20 grâce à son agilité, puis Bruce engrange 22 yards.

Le Cornerback Otis Smith est ensuite pénalisé pour une interférence de passe défensive, offrant un nouveau first down, mais le pass-rush des Patriots n’est jamais très loin de Warner : Seymour et Vrabel sackent le Quarterback pour une perte de 7 yards. Le #13 tente de répondre avec une passe longue vers Holt que le receveur attrape, mais il est hors du terrain. Sur l’action suivante, le blitz permet à Phifer de dévier la passe du Quarterback.

https://cbsnews3.cbsistatic.com/hub/i/r/2007/01/25/4fa374fa-a642-11e2-a3f0-029118418759/resize/620x465/640b30604ca115264f9aa810d1ed6cc2/image2398204.jpgMalgré un bon début de drive, l’agressivité des Patriots finit encore par avoir le dessus, empêchant toujours l’attaque de trouver un rythme suffisant pour marquer un touchdown. Punt des Rams.

 

Drive de New England : 9:31, balle sur NE 19

 

Et, plus inquiétant pour les champions NFC, le jeu au sol des Patriots commence à vraiment trouver des brèches. Antowain Smith profite de bons blocks pour gagner 17 yards, puis Patten prend la défense par surprise sur une reverse pour ajouter 22 yards. Smith porte deux fois la balle pour 6 yards, puis Brady cherche Patten sur un tracé court, mais Bly se détend bien et dévie la passe.

Malgré cette belle avancée au sol les Patriots doivent se dégager.

 

Drive de Saint-Louis : 6:40, balle sur STL 20

 

Warner va-t-il enfin être protégé suffisamment longtemps pour faire avancer l’attaque ? La meilleure protection est un jeu au sol qui avance : Faulk y parvient avec des gains de 12, 6 et 12 yards respectivement. La défense réagit enfin : Hamilton plaque Faulk pour un gain nul, puis Otis Smith stoppe Holt après une réception de 5 yards.

Arrive alors une action qui souligne bien la pression mentale que met la défense de New England sur Warner et ses receveurs : une mauvaise communication entre le Quarterback et Holt envoie la balle directement dans les mains d’Otis Smith ; il la remonte jusqu’aux 33 yards de Saint-Louis. C’est la troisième perte de balle pour une attaque des Rams avec la tête à l’envers.

 

Drive de New England : 3:25, balle sur STL 33

 

Brady trouve immédiatement Brown pour 11 yards et un first down. Wistrom réussit un nouveau plaquage à perte sur Faulk (3 yards), puis Wiggins laisse tomber une passe, et Faulk ne peut gagner que 7 yards malgré un snap direct au coureur.

La défense des champions NFC limite donc la casse en n’encaissant qu’un Field Goal de 37 yards d’Adam Vinatieri.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Saint-Louis Rams 3 0 0 3
New England Patriots 0 14 3 17

 

New England tape le réengagement et Saint-Louis repart de ses 23 yards.

 

Drive de Saint-Louis : 1:18, balle sur STL 23

 

Désormais l’équation est simple pour l’attaque des Rams : marquer deux touchdowns, et surtout ne plus perdre la balle ; tous les points des Patriots ont été marqués suite à des possessions volées. Warner termine ce quart-temps avec des passes de 15 yards pour Bruce, et 7 yards pour Faulk.

 

4e Quart-Temps
Saint-Louis 3 – New England 17

 

Faulk court pour 2 yards à l’orée du dernier quart-temps, mais un faux départ du Tight End Jeff Robinson fait reculer l’attaque en 3e&5. Warner efface ce problème avec une passe de 14 yards pour Hakim, puis il réussit un petit miracle en gardant la balle 11 secondes – évitant un sack de Seymour – avant de trouver Conwell pour 9 yards ; Hodgins convertit le first down avec une course de 3 yards.

Sur l’action suivante, le Quarterback envoie un laser pour Faulk qui engrange 22 yards au milieu de la défense, après quoi il combine avec Robinson pour 6 yards. Bien mieux protégé, il retrouve son rythme habituel et les Patriots ne peuvent couvrir éternellement ; néanmoins le terrain à défendre rapetisse au fur et à mesure, ce qui aident les défenseurs : Milloy et Law manquent deux interceptions sur les deux passes suivantes dans l’en-but.

C’est donc une 4e tentative à 3 yards de la terre promise pour les Rams, et elle tourne à la catastrophe : sans solution, Warner essaie d’y aller tout seul, mais il est plaqué par Phifer qui force le fumble ; Tebucky Jones le récupère et remonte tout le terrain pour un touchdown de 97 yards qui scelle probablement le résultat du match.

Sauf que les arbitres sont intervenus : Willie McGinest s’est rendu coupable d’un holding défensif, ce qui annule l’action et donne un first down aux Rams à un yard de l’en-but. McGinest se reprend en stoppant Faulk sur l’action suivante, mais Warner finit par avoir le dernier mot en fonçant tout droit pour marquer le touchdown de l’espoir.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Saint-Louis Rams 3 0 0 7 10
New England Patriots 0 14 3 0 17

 

Saint-Louis donne le coup de renvoi et New England redémarre de ses 25 yards.

 

Drive de New England : 9:31, balle sur NE 25

 

Le Safety Adam Archuleta limite une passe de Brady vers le coureur Edwards pour 2 yards ; Antowain Smith ajoute 6 yards, mais la 3e tentative est bien trop imprécise vers Patrick Pass. L’élan est désormais du côté des champions NFC qui forcent un 3&out ; néanmoins, une pénalité pour holding sur le retour de punt repousse les Rams sur leurs 7 yards.

 

Drive de Saint-Louis : 7:44, balle sur STL 7

 

La défense a fait son travail, mais l’attaque va devoir remonter 93 yards contre une escouade féroce pour égaliser. Après une premier passe manquée vers Holt, Warner atteint son receveur pour 7 yards, puis Bruce pour 5 et un first down. Le danger n’est cependant jamais très loin : la couverture continue de faire un énorme travail physique sur les receveurs, et le pass-rush harasse Warner qui doit éviter plusieurs joueurs avant d’envoyer la balle en touche.

Il en faut plus pour décourager le double MVP : il combine avec Proehl pour 30 yards sur un blitz bien contenu, puis c’est Robinson qui gagne 12 yards sur une réception. Néanmoins, à force de danser pour éviter la pression, elle vous rattrape : Warner essaie d’échapper à Seymour, mais il recule beaucoup et finit par être sacké par McGinest pour une perte de 16 yards cruciale ; elle empêche les Rams de tenter un potentiel Field Goal.

Warner ne peut trouver Holt en double couverture sur la 3e tentative, ce qui force un dégagement alors qu’il reste moins de 4 minutes à jouer.

 

Drive de New England : 3:44, balle sur NE 20

 

New England doit désormais épuiser un maximum de temps pour officialiser une des plus grosses surprises de l’histoire du Super Bowl (elle ne sera pas de la taille ni de l’importance de celle du SB III, mais elle sera assez énorme quand même).

Sans surprise, c’est le jeu au sol qui est utilisé, mais Antowain Smith est rapidement plaqué pour une perte de 2 yards par Archuleta. Brady se connecte ensuite avec Smith pour 4 yards, puis Wistrom stoppe le coureur sur 3e tentative après un gain de 3 yards. New England n’aura pas réussi à garder la balle jusqu’au bout, et doit se dégager avec deux minutes à jouer.

Le punt n’est pas excellent, laissant les Rams démarrer sur leurs propres 45 yards.

 

Drive de Saint-Louis : 1:51, balle sur STL 45

 

Pour la seule fois du match, l’attaque des Rams va rappeler pourquoi elle est la meilleure depuis trois ans en NFL : Warner se connecte avec Hakim qui utilise toute son agilité afin d’éviter le plaquage de Vrabel, puis tourne le coin et joue les funambules le long de la touche pour 18 yards ; il sort du terrain dans le but d’arrêter l’horloge (les Rams n’ont plus de temps-morts).

Warner vise à nouveau court pour Murphy qui engrange 11 yards et sort lui aussi du terrain. Sur l’action suivante, Proehl et Bruce sont alignés côte à côte et font des parcours croisés ; les arrières se rentrent dedans sans savoir qui couvrir, et Proehl se retrouve seul. Il attrape la balle, s’arrête net pour repiquer à l’intérieur en esquivant Terrance Shaw et Tebucky Jones, et plonge dans l’en-but pour le touchdown égalisateur de 26 yards !

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Saint-Louis Rams 3 0 0 14 17
New England Patriots 0 14 3 0 17

 

Saint-Louis renvoie la balle à New England, qui démarre de ses 17 yards.

 

Drive de New England : 1:30, balle sur NE 17

 

Le seul point noir du drive des Rams, c’est que, finalement, il a été trop rapide ; de plus, à force de sortir du terrain à cause de ce manque de temps-morts, Saint-Louis a laissé 90 secondes aux Patriots pour remonter le terrain et marquer un Field Goal. La défense pourra-t-elle forcer la première prolongation de l’histoire du Super Bowl face à un Quarterback de deuxième année ?

Brady donne une première réponse : il ne cède pas sous la pression et parvient à trouver Redmond juste avant d’être plaqué ; le coureur gagne 5 yards, avant de rempiler pour une réception de 8 yards et un first down. L’horloge continue de tourner (les Patriots n’ont plus de temps-morts non plus), ce qui force le Quarterback à faire un spike pour l’arrêter. Redmond continue d’être le héros improbable de ce drive : Brady le vise encore pour 11 yards ; les Rams semblent avoir du mal à le prendre en compte dans leur couverture.

La passe suivante résulte d’une mauvaise communication car elle tombe dans un carré de terrain vide. 2e&10 sur les 41 yards des Patriots alors qu’il reste 29 secondes à jouer ; il manque environ 25 yards pour un Field Goal de Vinatieri dans un dôme. Brady gagne cette distance quasiment en une passe vers Brown ; 23 yards de plus. Le Quarterback rapproche encore un peu plus son Kicker avec une complétion de 6 yards pour Wiggins, puis il arrête l’horloge avec un dernier spike.

https://timeincsecureuds-a.akamaihd.net/rtmp_uds/2157889318001/2157889318001_4790770666001_64-adam-vinatieri.jpg?pubId=2157889318001&videoId=4772718287001Il reste 7 secondes à jouer quand Adam Vinatieri pénètre sur le terrain pour un Field Goal de 48 yards. Le Kicker ne tremble pas et frappe au milieu des poteaux, offrant le premier Super Bowl de l’histoire aux Patriots et créant une des plus grosses surprises de l’histoire de la grande finale !

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Saint-Louis Rams 3 0 0 14 17
NEW ENGLAND PATRIOTS 0 14 3 3 20

QT Tps Éq. Type Action Score
1 3:10 STL FG Jeff Wilkins, 50y 30
2 8:49 NE TD Ty Law, 47y INT return (PAT) 37
2 0:31 NE TD David Patten, 8y catch (PAT) 314
3 1:18 NE FG Adam Vinatieri, 37y 317
4 9:31 STL TD Kurt Warner, 2y run (PAT) 1017
4 1:30 STL TD Ricky Proehl, 26y catch (PAT) 1717
4 0:00 NE FG Adam Vinatieri, 48y 1720

 

Vinatieri entre dans l’histoire : c’est la première fois qu’un Super Bowl se gagne via des points inscrits sur la dernière action du match (ce que, par exemple, le malheureux Scott Norwood n’aivait pas réussi au SB XXV). Personne ne sait encore que c’est juste le début de la longue histoire de ces Patriots (et celle – moins longue – de Vinatieri) avec le Super Bowl.

Kurt Warner a pourtant fait tout ce qu’il a pu, établissant la deuxième meilleure marque du Super Bowl avec 365 yards à la passe ; derrière son propre record de 414 yards au SB XXXIV. Les Rams ont largement dominé les Patriots dans les statistiques, avec 26 first downs à 15 ou 427 yards à 267, mais les trois pertes de balle de Saint-Louis ont été rédhibitoires ; la défense de New England a été agressive de la première à la dernière minute.

Grâce à ce magnifique drive final plein de maîtrise malgré son manque d’expérience, le Quarterback Tom Brady est nommé meilleur joueur avec 16 passes réussies sur 27 tentées pour 145 yards et 1 touchdown.