Fiche SB : Super Bowl XXIX

 

Présentation

 

Match San Diego Chargers 2649 San Francisco 49ers
Date 29 Janvier 1995
Lieu Joe Robbie Stadium, Miami, Floride
MVP Steve YOUNG, Quarterback, San Francisco 49ers
Ligne Vegas San Francisco 49ers, +18.5
Arbitre Jerry MARKBREIT

 

Le champion AFC : San Diego Chargers

 

Head Coach Bobby ROSS
Record 11-5 (1er AFC West)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Miami Dolphins, 22-21
Conference Championship : @ Pittsburgh Steelers, 17-13

 

Natrone Means

Après quatre années de variations différentes sur le thème « la NFC East vs. Buffalo », le Super Bowl XXIX décide de raconter une autre histoire connue : l’équipe expérimentée vs. l’équipe surprise. Ce sont les San Diego Chargers qui jouent le deuxième rôle : la franchise était brillante en AFL, disputant la moitié des finales de la ligue (pour un titre), mais depuis la fusion avec la NFL, c’était bien moins reluisant. À part une période dorée entre 1979 et 1982 dont deux finales de conférence perdues contre Oakland et Cincinnati, elle n’a pas eu beaucoup de succès.

En 1992, le Head Coach Bobby Ross est arrivé, et en 1994, l’équipe surprend tout le monde en allant jusqu’au Super Bowl. L’arme offensive la plus importante est le coureur Natrone Means, alors que le Quarterback Stan Humphries lance à une brochette intéressante de cibles : Shawn Jefferson, Mark Seay, Tony Martin ou Alfred Pupunu. La défense est menée par un front-7 contenant Chris Mims, Leslie O’Neal et le Linebacker Junior Seau ; l’arrière-garde est dangereuse avec Darrien Gordon et le rookie Rodney Harrison. Mais personne n’en voudra aux bookmakers de leur préférer le champion NFC.

Titulaires :

  • Quarterback : Stan HUMPHRIES.
  • Coureurs : Natrone MEANS.
  • Receveurs : Shawn JEFFERSON, Mark SEAY.
  • Tight End : Duane YOUNG, Alfred PUPUNU.
  • Centre : Courtney HALL.
  • Guards : Isaac DAVIS, Joe COCOZZO.
  • Offensive Tackles : Harry SWAYNE, Stan BROCK.
  • Defensive Tackles : Shawn LEE, Reuben DAVIS.
  • Defensive Ends : Chris MIMS, Leslie O’NEAL.
  • Middle Linebacker : Dennis GIBSON.
  • Outside Linebackers : David GRIGGS, Junior SEAU.
  • Cornerbacks : Darrien GORDON, Dwayne HARPER.
  • Safeties : Darren CARRINGTON, Stanley RICHARD.
  • Kicker : John CARNEY.
  • Punter : Bryan WAGNER.

 

Le champion NFC : San Francisco 49ers

 

Head Coach George SEIFERT
Record 13-3 (1er NFC West)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Chicago Bears, 44-15
Conference Championship : vs. Dallas Cowboys, 38-28

 

Steve Young

Après deux échecs consécutifs en finale NFC contre les futurs champions Cowboys, les 49ers ont finalement réussi à écarter la montagne de leur chemin dans une victoire 38-28. Ce résultat a notamment été vital pour celui qui a remplacé la légende Joe Montana sur le terrain, le Quarterback gaucher Steve Young ; sans cesse comparé à Joe Cool, il court derrière un trophée Lombardi pour légitimer sa place auprès des fans (il a déjà remporté un titre de Most Valuable Player en 1992). S’il pouvait le faire, il permettrait aussi à son équipe de devenir la plus titrée au Super Bowl avec cinq, dépassant les Cowboys et les Steelers.

Autour de lui, depuis le Super Bowl XXIV, certaines choses ont changé : le jeu au sol est assuré par le duo Ricky Watters – William Floyd, et la ligne offensive a trois nouveaux joueurs ; mais le trio John Taylor – Jerry Rice – Brent Jones est toujours présent. La défense a signé plusieurs joueurs de talent, tels l’ex-Redskin Defensive End Charles Mann, l’ex-Bear Defensive End Richard Dent (MVP du Super Bowl XX), l’ex-Saint Linebacker Rickey Jackson, l’ex-Cowboy et double champion en titre Linebacker Ken Norton Jr, l’ex-Falcon Cornerback et retourneur extraordinaire « Neon » Deion Sanders (Defensive Player Of The Year)… ou même l’ex-Charger Linebacker Gary Plummer qui va affronter son ancienne équipe dans un derby californien. Ajoutez les talents déjà en place, et on comprend mieux pourquoi les 49ers ont le meilleur bilan de la ligue à 13-3.

Titulaires :

  • Quarterback : Steve YOUNG.
  • Coureurs : Ricky WATTERS, William FLOYD.
  • Receveurs : John TAYLOR, Jerry RICE.
  • Tight End : Brent JONES.
  • Centre : Bart OATES.
  • Guards : Jesse SAPOLU, Derrick DEESE.
  • Offensive Tackles : Steve WALLACE, Harris BARTON.
  • Defensive Tackles : Bryant YOUNG, Dana STUBBLEFIELD.
  • Defensive Ends : Dennis BROWN, Rickey JACKSON.
  • Middle Linebacker : Gary PLUMMER.
  • Outside Linebackers : Lee WOODALL, Ken NORTON JR.
  • Cornerbacks : Eric DAVIS, Deion SANDERS.
  • Safeties : Tim MCDONALD, Merton HANKS.
  • Kicker : Doug BRIEN.
  • Punter : Klaus WILMSMEYER.

 

1er Quart-Temps
San Diego 0 – San Francisco 0

 

John Carney de San Diego donne le coup d’envoi, et San Francisco bénéficie d’un premier avantage : une pénalité pour une grille faciale attrapée coûte 15 yards de plus aux Chargers ; les 49ers démarrent sur leurs 45 yards.

 

Drive de San Francisco : 14:50, balle sur SF 45

 

San Francisco démarre le match au sol avec une course de 4 yards de William Floyd. Steve Young n’attend pas plus longtemps pour utiliser son bras : il trouve John Taylor pour 11 yards. Sur l’action suivante, le play-action force un temps d’arrêt dans la défense, et c’est déjà trop tard : Young envoie une passe longue sur un Jerry Rice ouvert au centre du terrain ; les Safeties Stanley Richard et Darren Carrington ne le rattraperont plus.

Ce touchdown de 44 yards après seulement 1:24 de jeu devient le plus rapide de l’histoire du Super Bowl ; le Field Goal de Tony Franklin des Patriots au SB XX reste l’action la plus rapide à ouvrir le score (1:19).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 0 0
San Francisco 49ers 7 7

 

San Francisco rend la balle à San Diego ; le retour n’est pas bon et les Chargers doivent repartir de leurs 15 yards.

 

Drive de San Diego : 13:28, balle sur SD 15

 

San Diego démarre aussi au sol avec Natrone Means qui gagne 4 yards. Mais le reste du drive ne va pas être du niveau de celui de San Francisco : Stan Humphries se connecte avec Mark Seay pour 5 yards, mais la play-action suivante donne un lancer trop imprécis pour Shawn Jefferson. Il est dommage de ne pas avoir donner la balle à Means en 3e&1, et les Bolts doivent se dégager.

 

Drive de San Francisco : 11:58, balle sur SF 21

 

Ricky Watters est vite stoppé pour un petit gain d’un yard, après quoi Floyd tourne une réception en gain de 6 yards. Young ne trouve pas de solution en 3e tentative, alors il utilise une arme presque aussi dangereuse que son bras : ses jambes ; il court pour 21 yards.

https://cdn-s3.si.com/s3fs-public/images/38-ricky-watters.jpgSon bras marchant très bien aussi, il effectue une nouvelle play-action qui lui permet de trouver Watters au centre du terrain. Le coureur résiste aux plaquages des deux Safeties – qui passent vraiment un sale début de match – et score un touchdown de 51 yards dans une véritable explosion offensive !

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 0 0
San Francisco 49ers 14 14

 

Les 49ers tapent le réengagement, et les Chargers le remontent jusqu’à leurs 22 yards.

 

Drive de San Diego : 9:55, balle sur SD 22

 

Après ce début de match catastrophique de la défense, l’attaque des champions AFC doit immédiatement réagir. Le drive est plutôt bien lancé avec deux passes de Humphries pour les coureurs Duane Young et Ronnie Harmon, ainsi qu’un scramble du Quarterback pour un first down. Means ajoute 6 yards au sol avant que Humphries ne complète une nouvelle passe vers Harmon pour 17 yards au milieu du terrain.

Une passe de 4 yards pour Seay, un hors-jeu contre le Defensive Tackle Dana Stubblefield et une course de Harmon pour 10 yards continuent de faire avancer San Diego ; l’escouade trouve son rythme avec des gains modérés, mais réguliers. Means prend en charge la suite avec trois courses pour 15 yards. Humphries tente de viser Jefferson dans l’en-but ; le receveur est retenu par Deion Sanders qui est pénalisé pour interférence et la balle est placée à un yard.

Means se fait un plaisir de concrétiser un énorme de drive de 13 actions, 78 yards et environ 7:20. Le touchdown ramène San Diego dans le match, et rappelle pourquoi les Chargers sont arrivés jusque-là.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 7
San Francisco 49ers 14 14

 

San Diego renvoie la balle à San Francisco qui remonte jusqu’à ses 30 yards.

 

Drive de San Francisco : 2:34, balle sur SF 30

 

Les 49ers ne relâchent pas la pression sur la défense de leurs homologues californiens : après une play-action, Young trouve Rice pour 19 yards. Le receveur reçoit ensuite la balle sur une reverse et engrange 10 yards pour un nouveau first down. Le gaucher Quarterback manque une passe pour son Tight End Brent Jones, mais il atteint Taylor pour 12 yards.

Le seul offensif de San Francisco qui a du mal est Watters au sol, plaqué pour une perte d’un yard par le Linebacker Dennis Gibson et le Cornerback Dwayne Harper, mais Steve Young n’a pas ce souci : une autre course, un block et une feinte lui permettent de couvrir 15 yards. C’est sur cette action que se termine un premier quart-temps démarré tambour battant par les 49ers avant que les Chargers ne parviennent à répondre.

 

2e Quart-Temps
San Diego 7 – San Francisco 14

 

Sur la première action du deuxième quart-temps, le Cornerback Darrien Gordon stoppe Rice pour un gain minimal de 3 yards. Malheureusement, le Defensive Tackle Reuben Davis est pénalisé pour hors-jeu, donnant une 2e&2 pour San Francisco ; Floyd et Young convertissent en un first down avec deux petites courses.

Les deux joueurs combinent ensuite pour un nouveau touchdown sur une passe de 5 yards ; les 49ers n’ont aucune envie de laisser les Chargers revenir sur eux.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 0 7
San Francisco 49ers 14 7 21

 

San Francisco tape le renvoi que San Diego ramène sur ses 20 yards.

 

Drive de San Diego : 12:53, balle sur SD 20

 

À ce rythme, il n’est pas sûr que l’attaque des Bolts puisse jouer à « attrape-moi si tu peux » avec celle des 49ers, surtout quand Humphries est sacké par Stubblefield pour une perte de 9 yards. Cela met les champions AFC dans un trou trop profond pour en sortir : Means ne gagne qu’un yard et le Quarterback manque d’être intercepté par Tyronne Drakeford. 3&out et punt pour San Diego.

 

Drive de San Francisco : 11:30, balle sur SF 44

 

Young essaie de punir de suite le raté de l’attaque adverse, mais sa passe longue pour Taylor est mal ajustée. Le gaucher essaie de combiner avec Ed McCaffrey, qui remplace Rice sorti suite à une blessure contractée à l’épaule sur la reverse plus tôt (même s’il a continué à jouer derrière) ; la première passe est réussie pour 5 yards mais la deuxième est manquée (et presque interceptée. A défaut de pouvoir voler la balle, la défense force un punt des 49ers.

 

Drive de San Diego : 10:30, balle sur SD 18

 

L’offensive des champions AFC est bloquée au point mort : Means est plaqué pour un gain nul par Rickey Jackson, et en plus le Guard Isaac Davis est pénalisé pour brutalité après l’action. Cela place les Bolts en 2e&19, alors que le pass-rush et la couverture de San Francisco continuent de prendre le match à leur compte : Humphries est obligé de lancer deux passes imprécises à Harmon et au Tight End Alfred Pupunu.

C’est un nouveau 3&out des Chargers ; pour ne rien arranger, le punt est légèrement dévié et San Francisco repart dans le camp adverse.

 

Drive de San Francisco : 9:35, balle sur SD 49

 

Floyd démarre ce drive par une course de 2 yards, puis Young gagne un first down avec une passe de 8 yards vers Brent Jones. Après une belle défense de Gordon sur Rice (qui est revenu sur le terrain), Young trouve le légendaire receveur sur la classique route intérieure pour 11 yards.

Le Quarterback est dans le rythme idéal pour mener la West Coast Offense : il vise Taylor pour 4 yards et Rice pour 8. Floyd et Watters ajoutent 7 yards au sol pour un first down, puis le gaucher concrétise cette belle position sur le terrain en battant le blitz via une petite passe de touchdown pour Watters de 8 yards.

C’est déjà la quatrième passe de Young qui termine dans l’en-but, alors qu’on ne joue que depuis 26 minutes ! Une domination offensive absolue du champion NFC.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 0 7
San Francisco 49ers 14 14 28

 

Les 49ers tapent le réengagement et les Chargers le remontent jusqu’à leurs 25 yards.

 

Drive de San Diego : 4:34, balle sur SD 25

 

Il y a un gros risque que le match ne soit plus compétitif si San Diego ne peut pas répondre par un touchdown. Means court 2 yards, mais vu le score il faut passer à la vitesse supérieure. Humphries se connecte avec Seay pour 17 yards et un bel effort du receveur. Jefferson utilise une reverse pour ajouter 10 yards au sol, avant qu’une screen pass pour Eric Bienemy ne rapporte 33 yards le long de la touche grâce à de bons blocks.

https://i.pinimg.com/originals/e7/e7/1b/e7e71bf60e985feea1ee0bc7dda84be0.jpgSan Diego n’est qu’à 13 yards de l’en-but : Humphries a du temps et tente de viser Tony Martin dans l’en-but, mais le receveur est gêné par l’intervention d’Eric Davis. Le Quarterback essaie ensuite de combiner avec Seay, mais le receveur ne peut contrôler la balle en plongeant ; enfin, la passe pour Pupunu est défendue par Tim McDonald.

Ces deux réceptions ratées de Martin et Seay font mal car les Chargers doivent se contenter d’un Field Goal après cet excellent drive ; John Carney le réussit de 31 yards, mais cela semble ne pas suffire si la défense ne réagit pas de l’autre côté.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 3 10
San Francisco 49ers 14 14 28

 

San Diego réengage et San Francisco repart de ses 23 yards.

 

Drive de San Francisco : 1:35, balle sur SF 23

 

Young commence fort avec une magnifique passe lobée de 33 yards le long de la touche pour Brent Jones ; le Tight End était pourtant positionné comme receveur écarté au début de l’action. Le Quarterback trouve alors Floyd pour 6 yards puis Rice pour 5 et un nouveau first down ; le receveur sort du terrain pour arrêter l’horloge. Watters ajoute 4 yards au sol, mais le drive s’arrête là ; Young n’atteint ni son coureur ni Brent Jones, ce qui amène le Kicker Doug Brien sur le terrain.

La tentative de 47 yards du rookie est totalement ratée : trop court et trop à droite.

 

Drive de San Diego : 0:30, balle sur SD 37

 

San Diego tente de remonter rapidement le terrain pour, qui sait, réduire l’écart à 11 points avant la mi-temps ; Humphries tente une bombe vers Martin qui est en avance sur Eric Davis, mais la passe est trop courte et c’est le Cornerback qui l’intercepte. Il en perd le contrôle en tombant au sol, mais cela ne change rien car, à l’époque, le sol ne peut créer de fumble si le ballon est contrôlé avant.

 

Drive de San Francisco : 0:10, balle sur SF 20

 

Steve Young met un genou au sol à la fin d’une première mi-temps ultra-dominée par l’attaque du Coordinateur Mike Shanahan : 16 first downs à 9, 304 yards à 137 et 28 points à 10.

 

3e Quart-Temps
San Diego 10 – San Francisco 28

 

Doug Brien donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, et une pénalité pour un block illégal du Charger Rodney Harrison fait reculer l’attaque sur ses 10 yards.

 

Drive de San Diego : 14:51, balle sur SD 10

 

Means et Bienemy couvrent 8 yards en deux courses, ce qui est un début plutôt sympathique, mais Martin tue le drive avec une nouvelle passe échappée. À peine revenus des vestiaires, les Chargers doivent déjà se dégager.

 

Drive de San Francisco : 13:20, balle sur SF 38

 

Young ne perd pas de temps à capitaliser : il trouve Rice pour 16 yards. Un sack de Raylee Johnson pour 8 yards n’est qu’une péripétie, car le Quarterback décoche une nouvelle flèche vers Rice tout seul pour 22 yards, effaçant aisément cette perte. Le gaucher utilise ensuite sa mobilité pour se connecter avec Taylor qui gagne 16 yards. Watters ajoute 2 yards, puis le Defensive End Leslie O’Neal est pénalisé pour un hors-jeu.

Les 49ers n’ont vraiment pas besoin de cadeaux pour avancer, surtout que Watters trouve enfin des brèches au sol : il court 9 yards pour un nouveau touchdown ; malgré les 20 minutes de jeu restantes, il semble bien que le match soit déjà plié.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 3 0 10
San Francisco 49ers 14 14 7 35

 

Les 49ers renvoient le ballon aux Chargers qui repartent de leurs 37 yards.

 

Drive de San Diego : 9:25, balle sur SD 37

 

Seul l’honneur peut maintenant pousser les champions AFC à continuer pour faire meilleure figure. Humphries réussit deux passes vers Means et Pupunu pour 27 yards cumulés, après quoi le coureur gagne 3 yards. Le Quarterback tente ensuite de trouver Seay (passe trop imprécise) et Jefferson (bien défendue par McDonald). N’ayant plus le choix, Bobby Ross tente la 4e&7, mais Eric Davis dévie la passe pour Martin. San Diego rend donc la balle à San Francisco.

 

Drive de San Francisco : 7:20, balle sur SF 33

 

Les 49ers repartent de l’avant : Floyd obtient un first down avec une réception de 9 yards et une course de 2. Young rate complètement sa passe vers Rice, puis il est sacké par Junior Seau pour une perte de 4 yards. Sur la 3e tentative, nouveau cadeau de la défense : Gordon commet une interférence de passe sur Rice ; elle coûte 22 yards et un first down.

Watters ajoute 13 yards, puis Young en fait de même sur un nouveau scramble qui prend la défense à revers. Le drive semble caler pour de bon quand Watters est poussé dehors pour une perte de 3 yards et Young ne trouve pas Taylor, mais le Quarterback reprend ses esprits après un temps mort et il se connecte avec Rice pour un touchdown de 15 yards.

https://i.pinimg.com/originals/95/8e/d1/958ed1b80dec6f125d588bddb0bce85a.jpgAvec cette cinquième passe de touchdown, Steve Young égale le record de son prédécesseur Joe Montana dans un seul Super Bowl… et s’il peut le battre histoire d’enfoncer le clou, il ne se privera pas.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 3 0 10
San Francisco 49ers 14 14 14 42

 

San Francisco frappe le renvoi : Andre Coleman slalome avant de partir sur le côté gauche ; il esquive le kicker Doug Brien et personne ne le rattrapera. C’est un retour de kickoff de 98 yards qui égale le record établi par Fulton Walker des Dolphins lors du SB XVII. Les Bolts tentent alors une conversion à deux points réussie grâce à une passe de Humphries pour Seay ; la première dans l’histoire du Super Bowl.

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 3 8 18
San Francisco 49ers 14 14 14 42

 

San Diego frappe le renvoi et San Francisco repart de ses 28 yards.

 

Drive de San Francisco : 2:53, balle sur SF 28

 

Young essaye peut-être de chasser un peu trop ce record qui lui permettrait de laisser sa marque indélébile dans l’histoire du Super Bowl : sa première passe pour Taylor est incomplète, il est sacké par Raylee Johnson, et sa troisième passe pour Watters perd 2 yards sur un beau plaquage de Willie Clark. 3&out et punt rapide des 49ers.

 

Drive de San Diego : 1:22, balle sur SD 28

 

Il est plus logique de voir Humphries passer en mode 100% aérien vu la situation : il n’atteint pas Jefferson sur la première, et ne peut que gagner 9 yards avec Jefferson et Pupunu par la suite. Bobby Ross tente de nouveau la 4e tentative, et il se heurte de nouveau à un mur : Means est plaqué pour une perte de 4 yards par le Linebacker Lee Woodall et le Defensive Back Dana Hall. La possession revient à San Francisco alors que le troisième quart-temps touche à sa fin.

 

Drive de San Francisco : 0:08, balle sur SD 32

 

Watters gagne 8 yards pour terminer un nouveau quart-temps dominé par les 49ers qui sont sur le point d’écrire l’histoire du Super Bowl.

 

4e Quart-Temps
San Diego 18 – San Francisco 42

 

Watters continue d’engranger les yards au sol avec 17 en deux courses. Cela place idéalement Young pour obtenir le record qu’il cherche tant : après une première passe manquée vers Rice, il décroche la timbale avec une passe de 7 yards pour ce dernier qui joue pourtant clairement diminué, se relevant lentement après chaque contact.

Cette fois il y est parvenu : Steve Young établit un record du Super Bowl avec six passes de touchdown.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 3 8 0 18
San Francisco 49ers 14 14 14 7 49

 

San Francisco rend la balle à San Diego qui la remonte jusqu’à ses 38 yards.

 

Drive de San Diego : 12:40, balle sur SD 38

 

Humphries essaie de remonter le terrain pour l’honneur : il complète deux passes vers Harmon pour 5 et 7 yards, mais sur une tentative longue vers Jefferson, Bryant Young tord la cheville du Quarterback qui doit quitter le terrain. C’est Gale Gilbert qui le remplace avec une course de 8 yards puis des passes pour Seay (6) et Harmon (20 + 4).

Cela amène les Bolts sur les 7 yards des 49ers en 2e&6, mais deux passes successives ne trouvent pas preneur avec deux belles défenses de Drakeford et Sanders. Sur la 4e tentative, San Francisco envoie un blitz, et l’arrière Toi Cook force une passe en cloche de Gilbert qui est interceptée par Sanders.

 

Drive de San Francisco : 9:41, balle sur SF 14

 

Floyd court trois fois pour 11 yards, puis Watters est plaqué à perte, amenant une 3e&13. Young ne trouve pas Deion Sanders, aligné comme receveur, et San Francisco punte. Gordon fumble la balle mais la récupère.

 

Drive de San Diego : 6:47, balle sur SD 28

 

Humphries revient sur le terrain, mais il a vite fait de rendre la balle aux 49ers : sur une tentative de passe longue vers Martin, Toi Cook intercepte le cuir.

 

Drive de San Francisco : 6:08, balle sur SF 28

 

Young ayant obtenu son record, il laisse sa place à son remplaçant Elvis Grbac. Watters continue son match difficile avec une nouvelle perte de 2 yards, Floyd en récupère 5, mais Grbac n’atteint pas Nate Singleton. 3&out et punt.

 

Drive de San Diego : 4:21, balle sur SD 33

 

Humphries monte un drive pour l’honneur : il vise Seay pour 8 yards, Pupunu pour 4, Martin pour 12, Seay pour 22 et finalement Martin pour 30 yards et le touchdown. La conversion à deux points est réussie sur une passe de Humphries pour Pupunu.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 3 8 8 26
San Francisco 49ers 14 14 14 7 49

 

Les Chargers tentent un onside kick qui est récupéré par le 49er Ed McCaffrey.

 

Drive de San Francisco : 2:15, balle sur SD 38

 

Rapide 3&out de 49ers qui alignent un bon nombre de remplaçants ; les titulaires font déjà la fête depuis plusieurs minutes sur la touche.

 

Drive de San Diego : 1:39, balle sur SD 8

 

Humphries tente un dernier baroud, trouvant Seay pour 13 yards, Pupunu pour 18, Martin pour 17 et Harmon pour 9. Mais ses trois dernières passes sont incomplètes, et le temps s’écoule complètement.

San Francisco devient la première équipe à remporter cinq Super Bowls, dépassant les Steelers et surtout (de manière ironique) les Cowboys avec qui ils ont eu tant de batailles homériques.

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
San Diego Chargers 7 3 8 8 26
SAN FRANCISCO 49ERS 14 14 14 7 49

QT Tps Éq. Type Action Score
1 13:36 SF TD Jerry Rice, 44y catch (PAT) 07
1 10:05 SF TD Ricky Watters, 51y catch (PAT) 014
1 2:44 SD TD Natrone Means, 1y run (PAT) 714
2 13:02 SF TD William Floyd, 5y catch (PAT) 721
2 4:44 SF TD Ricky Watters, 8y catch (PAT) 728
2 1:44 SD FG John Carney, 31y 1028
3 9:35 SF TD Ricky Watters, 9y run (PAT) 1035
3 3:18 SF TD Jerry Rice, 15y catch (PAT) 1042
3 3:01 SD TD Andre Coleman, 98y kickoff return (2pt) 1842
4 13:49 SF TD Jerry Rice, 7y catch (PAT) 1849
4 2:25 SD TD Tony Martin, 30y catch (2pt) 2649

 

Beaucoup de records tombent pour ce match : le premier a déjà été évoqué avec le cinquième Super Bowl de San Francisco. Le match a vu 75 points, 10 touchdowns et 2 conversions à deux points ; de plus, c’est la première fois que chaque équipe marque des points dans chacun des quarts-temps.

Du côté des Chargers, Andre Coleman a réussi un match record pour un retourneur : 8 retours de kickoff pour 244 yards dont un touchdown de 98 yards. À l’opposé, il y a l’histoire assez terrible du Quarterback remplaçant Gale Gilbert : il était dans l’effectif de Buffalo entre 1989 et 1993, ce qui fait de lui le premier joueur à perdre cinq Super Bowls (et, qui plus est, d’affilée !).

Du côté des 49ers, Jerry Rice a égalé son propre record avec 3 touchdowns dans un match, et il a été rejoint par Ricky Watters ; mais le receveur a surtout continué de creuser son avance en carrière avec 28 réceptions, 512 yards et 7 touchdowns dans la grande finale.

Mais le héros du match est Steve Young, qui est élu meilleur joueur : 24 passes réussies sur 36 tentées pour 325 yards et ce record de 6 touchdowns. Il sort enfin de l’ombre de Joe Montana, et un des moments iconiques du Super Bowl le montre, sur la touche, demander à un partenaire de « lui retirer le singe sur son dos » ; une expression qui signifie se débarrasser d’une situation pesante.