Fiche SB : Super Bowl XLVI

 

Présentation

 

Match New York Giants 2117 New England Patriots
Date 5 Février 2012
Lieu Lucas Oil Stadium, Indianapolis, Indiana
MVP Eli MANNING, Quarterback, New York Giants
Ligne Vegas New England Patriots, +2.5
Arbitre John PARRY

 

Le champion AFC : New England Patriots

 

Head Coach Bill BELICHICK
Record 13-3 (1er AFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Denver Broncos, 45-10
Conference Championship : vs. Baltimore Ravens, 23-20

 

Les Patriots confirment leur statut d’équipe du nouveau millénaire : ils se qualifient pour leur cinquième Super Bowl depuis 2001 (le sixième au total), cherchant leur quatrième titre. Ils ont terminé en tête de l’AFC à 13-3, ont facilement disposé de Denver en Divisional Round mais doivent à un Field Goal des Ravens raté à la dernière seconde d’avoir remporté la finale AFC dans le temps réglementaire. À la tête de l’équipe se trouve toujours le duo formé par le Head Coach Bill Belichick et le Quarterback Tom Brady ; il établit un record avec cinq Super Bowls joués ensemble, mais court toujours après sa quatrième bague pour rejoindre Chuck Noll et Terry Bradshaw.

Aaron Hernandez et Rob Gronkowski

Dans le reste de l’effectif, il y a eu quelques changements depuis la dernière finale en 2007 : le rôle de receveur #1 est désormais occupé par… le fantasque et dominateur Tight End Rob Gronkowski qui a établi des records NFL en yards (1327) et touchdowns (17) au poste. À ses côtés, les receveurs Wes Welker, Deion Branch, Chad Ochocinco et l’autre Tight End Aaron Hernandez ont servi de cibles pour Brady. Le jeu au sol a été porté par BenJarvus Green-Ellis avec, lui aussi, de multiples appuis : Stevan Ridley, Danny Woodhead, et l’ensemble de la ligne offensive avec les vétérans Logan Mankins et Matt Light. La défense a été un peu plus suspecte, notamment en encaissant 6577 yards (avant-dernière), et ce malgré les présences de Vince Wilfork, Jerod Mayo, Rob Ninkovich, Devin McCourty ou Kyle Arrington.

Titulaires :

  • Quarterback : Tom BRADY.
  • Coureurs : BenJarvus GREEN-ELLIS.
  • Receveurs : Wes WELKER, Deion BRANCH.
  • Tight Ends : Rob GRONKOWSKI, Aaron HERNANDEZ.
  • Centre : Dan CONNOLLY.
  • Guards : Logan MANKINS, Brian WINTERS.
  • Offensive Tackles : Matt LIGHT, Sebastian VOLLMER.
  • Defensive Tackles : Vince WILFORK, Kyle LOVE.
  • Defensive End : Brandon DEADERICK.
  • Inside Linebackers : Brandon SPIKES, Jerod MAYO.
  • Outside Linebackers : Tracy WHITE, Rob NINKOVICH.
  • Cornerbacks : Devin MCCOURTY, Kyle ARRINGTON.
  • Safeties : James IHEDIGBO, Patrick CHUNG.
  • Kicker : Stephen GOSTKOWSKI.
  • Punter : Zoltan MESKO.

 

Le champion NFC : New York Giants

 

Head Coach Tom COUGHLIN
Record 9-7 (1er NFC East)
Playoffs Wild Card : vs. Atlanta Falcons, 24-2
Divisional Playoff : @ Green Bay Packers, 37-20
Conference Championship : @ San Francisco 49ers, 20-17 (OT)

 

Autant dire que les fantômes du passé doivent hanter New England avant le match, puisque leur adversaire n’est autre que les Giants qui avaient brisé leur rêve de perfection quatre ans plus tôt. Cette affiche NY Giants-New England (SB XLII & XLVI) devient la cinquième à concerner plusieurs Super Bowls, après Dallas-Pittsburgh (SB X & XIII & XXX), Miami-Washington (SB VII & XVII), San Francisco-Cincinnati (SB XVI & XXIII) et Dallas-Buffalo (SB XXVII & XXVIII).

http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Chris+Canty+New+York+Giants+v+Dallas+Cowboys+q8Cw661BtDUl.jpg
Chris Canty et Justin Tuck

Les Giants ont fait une saison encore moins bonne qu’il y a quatre ans : ils ont terminé 9-7, devenant la troisième équipe de l’histoire après les 1979 Rams et 2008 Cardinals à atteindre le Super Bowl avec moins de 10 victoires sur une saison à 16 matchs ; encore plus incroyable, ils ont posté une différence de points négative de -6, une première pour un participant à la grande finale. L’attaque est toujours menée par Eli Manning qui, à part Brandon Jacobs, a une nouvelle batterie d’armes : le coureur Ahmad Bradshaw ou les receveurs Cruz – Nicks – Manningham et le Tight End Jake Ballard ; l’offensive a été compétente, finissant top-10 en yards et points. La défense a été bien plus limite, avec comme principales forces un pass-rush terrible mené par le quatuor Tuck – Joseph – Canty – Pierre-Paul, et 20 interceptions grâce aux arrières Corey Webster, Kenny Phillips ou Aaron Ross.

Titulaires :

  • Quarterback : Eli MANNING.
  • Coureurs : Ahmad BRADSHAW, Henry HYNOSKI.
  • Receveurs : Victor CRUZ, Hakeem NICKS.
  • Tight End : Jake BALLARD.
  • Centre : David BAAS.
  • Guards : Kevin BOOTHE, Chris SNEE.
  • Offensive Tackles : David DIEHL, Kareem MCKENZIE.
  • Defensive Tackles : Linval JOSEPH, Chris CANTY.
  • Defensive Ends : Justin TUCK, Jason PIERRE-PAUL.
  • Middle Linebacker : Chase BLACKBURN.
  • Outside Linebacker : Michael BOLEY.
  • Cornerbacks : Corey WEBSTER, Aaron ROSS.
  • Safeties : Kenny PHILLIPS, Antrel ROLLE, Deon GRANT.
  • Kicker : Lawrence TYNES.
  • Punter : Steve WEATHERFORD.

 

1er Quart-Temps
New York 0 – New England 0

 

Stephen Gostkowski donne le coup d’envoi que Jerrel Jernigan remonte 21 yards jusqu’aux 23 des Giants.

 

Drive de New York : 14:54, balle sur NYG 23

 

Une des marques de fabrique des Giants au Super Bowl a été de manger l’horloge avec de longs drives : ils ont possédé la balle 34:39 lors de leur victoire au SB XXI (bien plus que la moyenne), 40:33 lors de leur victoire au SB XXV (le record), et ont réussi un drive de 9:59 lors de leur victoire au SB XLII (record aussi). Vont-ils à nouveau contrôler le temps ?

Le premier drive semble le confirmer, car après une course pour un gain nul d’Ahmad Bradshaw bien plaqué par le Linebacker Brandon Spikes, Eli Manning enclenche son jeu de passes courtes : il se connecte avec le Tight End Bear Pascoe pour 4 yards, puis le receveur Victor Cruz pour 8 yards et le Tight End Jake Ballard pour 9 yards ; Bradshaw convertit le first down avec une course d’un yard.

Le bulldozer Brandon Jacobs avance de 3 yards, puis Manning décide d’allonger : il trouve Hakeem Nicks qui pivote sur lui-même pour gagner au final 19 yards. Mais la défense des Patriots décide de montrer enfin les dents : le Defensive End Brandon Deaderick sacke le Quarterback pour une perte de 2 yards, le Cornerback Kyle Arrington stoppe Bradshaw pour une perte d’un yard, et Mark Anderson sacke à nouveau Manning pour une perte de 6 yards.

Cette perte cumulée de 9 yards empêche Lawrence Tynes de tenter un Field Goal, et malgré un bon premier drive, les Giants doivent se dégager. Ils parviennent tout de même à plaquer New England contre son en-but.

 

Drive de New England : 9:00, balle sur NE 6

 

Ce punt parfaitement placé va de suite jouer un rôle crucial : sur la première action du match des Patriots, Tom Brady recule dans l’en-but après une play-action, mais aucun receveur ne se libère ; le Defensive End Justin Tuck finit par se précipiter sur lui, et Brady envoie une passe longue qui tombe dans un grand espace vide.

Les arbitres discutent un petit moment et décrètent que c’est un intentional grounding : Brady s’est débarrassé de la balle pour éviter le sack. C’est une pénalité qui a eu lieu dans l’en-but, ce qui veut dire safety ! C’est le septième safety de l’histoire du Super Bowl, le deuxième sur une pénalité après celui du SB XLIII, et le deuxième à ouvrir le score après celui du SB IX.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New York Giants 2 2
New England Patriots 0 0

 

Comme la règle le veut, les Patriots rendent la balle aux Giants sur un safety punt qui place New York sur ses 22 yards.

 

Drive de New York : 8:46, balle sur NYG 22

 

Les champions NFC ont démarré avec un drive de 6 minutes puis, en une action, ont récupéré le cuir ; ce n’est pas bon signe pour New England. Manning se tourne vers son rookie Fullback Henry Hynoski qui casse quelques plaquages sur une réception de 13 yards, puis il continue de viser ses coureurs avec D.J. Ware qui accumule 8 yards. Bradshaw porte ensuite le ballon, casse un plaquage, profite des beaux blocks du Guard Kevin Boothe et de Hynoski pour prendre les extérieurs et gagner 24 yards.

Ware ajoute 6 yards au sol lui aussi, et les hommes de Tom Coughlin ont mis le rouleau-compresseur offensif en route ; Manning se connecte facilement avec Pascoe pour 9 yards et le first down. Jacobs engrange 3 yards par une course puissante, puis Nicks réussit sa première réception du match pour 5 yards.

http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Victor+Cruz+Super+Bowl+XLVI+j8EXNOFbDROl.jpgArrive alors un autre tournant du match : sur une réception, Cruz se fait arracher la balle par le Cornerback Sterling Moore, et la possession est récupérée par les Patriots… qui sont cependant pénalisés pour avoir aligné 12 joueurs sur l’action ; une erreur très inhabituelle pour une équipe de Bill Belichick. Cela donne un first down à 6 yards de l’en-but, et les G-men en profitent de suite : Bradshaw avance de 4 yards, puis Manning combine avec Cruz pour un touchdown de 2 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New York Giants 9 9
New England Patriots 0 0

 

New York réengage et New England retourne la balle jusqu’à ses 29 yards.

 

Drive de New England : 3:18, balle sur NE 29

 

La deuxième action des Patriots est tout juste meilleure que la première : le coureur BenJarvus « BJGE » Green-Ellis est plaqué par le Cornerback Aaron Ross pour une perte d’un yard. Il se rachète avec une réception de 7 yards sur une screen pass, puis Brady complète son premier lancer vers le receveur Deion Branch pour 15 yards. Le Quarterback enchaîne de suite avec son fidèle Wes Welker qui accélère pour 19 yards ; BJGE en ajoute 4 au sol.

La dernière action du quart-temps est une tactique surprise avec une end around pour Welker qui engrange 10 yards. Le déséquilibre est déjà massif au niveau des statistiques : New York mène 19-7 en actions, 108-48 en yards, 11:30-3:30 (environ) en temps de possession et 9-0 au score… mais les Patriots sont à portée d’en-but.

 

2e Quart-Temps
New York 9 – New England 0

 

Brady trouve son Tight End Aaron Hernandez pour 2 yards, puis BJGE ajoute 4 yards au sol. En 3e&4, la passe du Quarterback est déviée par le Defensive End Jason « JPP » Pierre-Paul ; cela limite New England à un Field Goal de 29 yards de Stephen Gostkowski.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New York Giants 9 0 9
New England Patriots 0 3 3

 

New England tape le renvoi qui termine en touchback.

 

Drive de New York : 13:48, balle sur NYG 20

 

Manning manque Jacobs à la passe, ce qui met fin à sa série de 9 complétions consécutives pour démarrer un Super Bowl (un record). Le coureur porte ensuite la balle, ce qui marche mieux : il gagne 11 yards en cassant plusieurs plaquages dans son style classique de tractopelle. Le Quarterback cherche ensuite Bradshaw à la passe mais le coureur laisse tomber le ballon ; Jacobs doit à nouveau avancer au sol pour 4 yards.

Nicks occupe les actions suivantes : une réception de 18 yards au milieu du terrain, une réception ratée à cause de la belle couverture du Safety Patrick Chung, et une pénalité pour substitution illégale. Malheureusement, c’est cette dernière action qui est la plus dommageable : Bradshaw est freiné par Arrington et le Linebacker Rob Ninkovich puis est plaqué pour un gain nul ; en 3e&15, le coureur gagne seulement 11 yards sur une réception. C’est donc un punt pour les Giants.

 

Drive de New England : 10:00, balle sur NE 20

 

JPP continue de jouer le volleyeur de service en contrant une autre passe de Brady, puis une course de Danny Woodhead ne gagne que 3 yards. Welker réussit un bel effort pour attraper la passe suivante à une main en plongeant, mais il lui manque un yard pour le first down ; c’est un 3&out et un dégagement rapide des Patriots.

 

Drive de New York : 8:24, balle sur NYG 23

 

Bradshaw reprend la marche en avant avec 15 yards en trois courses, avec une passe de Manning à Hynoski pour un gain de 6 yards au milieu ; deux first downs de plus. Le coureur ajoute 8 yards sur une réception, mais Jacobs ne trouve pas le first down avec une course de seulement un yard. Il se reprend et trouve la brèche pour 10 yards par la suite, mais il y a une bonne raison à cela : Boothe est pénalisé pour un holding.

Cela repousse les Giants en 3e&10, et Manning ne peut se connecter avec Mario Manningham sur une passe longue ; Moore est là pour l’empêcher. Les Giants doivent donc à nouveau se dégager, mais encore une fois Steve Weatherford fait un travail excellent : la balle sort sur les 4 yards de New England.

 

Drive de New England : 4:03, balle sur NE 4

 

Brady ne doit déjà pas se sentir confortable par rapport à la dernière fois où il s’est retrouvé dans cette situation, mais en plus le Guard Logan Mankins est pénalisé pour un faux départ. Cependant, il en faut plus pour perturber un joueur de son pedigree : il atteint Welker pour 7 yards, puis Woodhead gagne le first down avec une course de 6 yards.

Le Quarterback se tourne enfin vers son arme fatale, diminuée par une blessure à la cheville : le Tight End Rob Gronkowski engrange 20 yards sur sa première réception du match (après 26 minutes), après quoi Woodhead ajoute 4 yards. Mais c’est surtout grâce à l’alter-ego du « Gronk » que Brady se fâche définitivement : il se connecte avec Hernandez deux fois pour 18 yards en tout. Une pénalité pour holding du Guard Brian Winters le freine à peine : il lance deux nouvelles passes pour Hernandez qui cumulent 20 yards.

Il reste une minute à jouer et la balle est sur les 33 yards des Giants. Woodhead ne gagne qu’un yard, puis le #12 évite un sacke pour trouver Welker qui se rend disponible ; une réception de 10 yards. Ce drive vintage Brady continue avec le show du coureur #39 : deux complétions de 19 yards avant d’être repoussé d’un yard par un JPP explosif.

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Kenny+Phillips+Danny+Woodhead+Super+Bowl+XLVI+4TGY5kIea4ul.jpgIl ne reste plus que 15 secondes à jouer et les Patriots sont en 3e&3 : bien protégé, Brady a tout le temps de se diriger vers (qui d’autre) Woodhead qui réussit un touchdown de 4 yards. Aussi incroyable que cela puisse paraître quand on se remémore le premier quart-temps, New England passe devant au score au bout d’un fantastique drive de 14 actions et 96 yards ; cette dernière marque égale le record du plus long drive au Super Bowl (même si, officieusement, il a été de 98 yards à cause de la pénalité au début).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New York Giants 9 0 9
New England Patriots 0 10 10

 

New England rend la balle à New York qui ne va pas pouvoir faire grand-chose avec quatre secondes restantes.

 

Drive de New York : 0:04, balle sur NYG 26

 

Eli Manning met un genou à terre, et les Giants peuvent être frustrés d’une première mi-temps qu’ils ont dominé en majeure partie, mais sans véritablement parvenir à concrétiser ; les Patriots sont revenus du diable Vauvert pour faire le drive qu’il fallait juste avant la pause.

 

3e Quart-Temps
New York 9 – New England 10

 

Lawrence Tynes donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps ; Julian Edelman l’attrape sur la ligne d’en-but et le remonte 21 yards.

 

Drive de New England : 14:54, balle sur NE 21

 

Les Patriots ont la possibilité de réussir le fameux « double score autour de la mi-temps », celui qui peut complètement renverser le cours d’un match. Brady commence bien en trouvant Chad Ochocinco pour 21 yards, puis BJGE pour 8 yards. Le coureur profite ensuite de beaux blocks du Right Tackle Sebastian Vollmer et de Welker pour partir sur la droite et accumuler 17 yards ; ce dernier revient ensuite à sa spécialité pour une réception de 5 yards.

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Super+Bowl+XLVI+2dr_ZgyoYLhl.jpgLes champions AFC reprennent là où ils s’étaient arrêtés avant la mi-temps : Woodhead et BJGE gagnent 8 yards au sol puis Brady complète une autre passe vers Welker pour 8 yards. Le Quarterback termine un nouveau drive classique avec une passe de touchdown de 12 yards vers Hernandez ; les Patriots sont totalement en contrôle de la rencontre.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New York Giants 9 0 0 9
New England Patriots 0 10 7 17

 

Les Patriots frappent le réengagement que les Giants remontent jusqu’à leurs 35 yards.

 

Drive de New York : 11:13, balle sur NYG 35

 

Les Giants viennent de prendre un cinglant 17-0 en 20 minutes de jeu avec notamment deux drives de 96 et 79 yards… bref, New York doit réagir de suite. Jacobs débute par une course de 5 yards, puis Manning gagne le first down avec deux passes vers Ballard et Nicks (9 yards au total). Le Quarterback trouve ensuite Pascoe pour 8 yards, et Bradshaw convertit en first down avec une course de 7 yards.

Une complétion rapide pour Nicks gagne 11 yards, mais le drive cale : deux tentatives sont manquées vers Nicks (gros impact de Chung) et Ballard (pression sur Manning). Le #10 se connecte avec Manningham, mais cela n’engrange que 5 yards grâce à l’intervention de Moore ; Lawrence Tynes entre sur le terrain pour un Field Goal réussi de 38 yards. Ce n’est pas la meilleure réponse, mais c’est une réponse.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New York Giants 9 0 3 12
New England Patriots 0 10 7 17

 

New York renvoie le ballon à New England qui repart de ses 17 yards.

 

Drive de New England : 6:37, balle sur NE 17

 

C’est à la défense de la Grosse Pomme de se réveiller maintenant… et elle le fait : après une course de 2 yards de BJGE, elle crée un petit événement quand le Defensive Tackle Chris Canty force Brady à manquer une passe, ce qui casse la série de 16 complétions consécutives du Quarterback (un record). Et il n’a pas plus de réussite sur la suivante : la couverture permet au pass-rush, via Tuck, de sacker Brady pour une perte de 4 yards.

C’est un 3&out et un punt des Patriots qui laisse les Giants en très bonne position.

 

Drive de New York : 5:36, balle sur NYG 48

 

52 yards jusqu’à l’en-but : c’est le moment idéal pour revenir complètement dans la partie. Jacobs gagne un yard, puis Manning combine avec Nicks au milieu du terrain pour 13 yards. La fortune sourit ensuite aux champions NFC : Jerod Mayo force un fumble que Hynoski récupère, poursuivant le drive.

Jacobs se met en mode « 4 roues motrices » et gagne un first down à lui tout seul avec 10 yards en deux courses, puis Pascoe se révèle encore être une cible précieuse avec une réception de 12 yards ; le ballon est à 11 yards de l’en-but. Bradshaw rentre sur le terrain mais il a moins de succès : il n’engrange que 2 yards en deux courses. Sous pression sur la 3e tentative, Manning est sacké par Ninkovich et Anderson pour une perte de 6 yards.

Les Giants doivent donc se contenter d’un nouveau Field Goal alors qu’ils étaient à quelques yards de reprendre l’avantage ; Lawrence Tynes le réussit de 33 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New York Giants 9 0 6 15
New England Patriots 0 10 7 17

 

Les Giants réengagent directement en touchback.

 

Drive de New England : 0:35, balle sur NE 20

 

Brady ne parvient pas à combiner avec Hernandez, mais il réussit avec Branch pour 11 yards. BJGE ajoute 7 yards au sol alors que ce troisième quart-temps très serré prend fin sur cette courte avance pour les Patriots.

Et voici une petite statistique à garder en tête pour les 15 dernières minutes : Eli Manning a établi un record NFL avec 15 touchdowns en dernier quart-temps cette saison.

 

4e Quart-Temps
New York 15 – New England 17

 

Le coureur aux quatre initiales ajoute 5 yards pour un first down et la poursuite du drive… qui va se terminer de manière on ne peut plus brutale : dans un rappel au fameux Helmet Catch d’il y a quatre ans, Brady échappe à la prise du Defensive Tackle Linval Joseph et prend le temps de tenter la passe longue vers Gronkowski.

Mais la fin est totalement différente : le Linebacker Chase Blackburn prend la position préférentielle et intercepte le ballon. C’est la première perte de balle du match.

 

Drive de New York : 14:17, balle sur NYG 8

 

Manning essaie de punir cette erreur de suite avec une passe longue pour Nicks, mais elle est trop courte. Sur l’action suivante, Bradshaw court sur sa droite, et le plaquage de Spikes fait gicler le ballon ; encore une fois, les Giants le récupèrent grâce au Guard Chris Snee. Autre signe que les choses tournent lentement en faveur des champions NFC : une passe vers Cruz est manquée, forçant un punt, mais Ninkovich est pénalisé pour un hors-jeu, ce qui transforme la 3e&7 en 3e&2.

Le Quarterback ne se fait pas prier pour en profiter : il se connecte avec Nicks pour 12 yards et un first down. Après une course de Bradshaw de 2 yards, Manning continue la distribution : deux passes vers Cruz pour 15 yards, une vers Manningham pour 12 et une vers Nicks pour 5 ; certaines passes extrêmement précises dans le trafic prouvent que le #10 a élevé son niveau de jeu en quatrième quart-temps cette saison, et dans les playoffs en général.

Néanmoins, il peut toujours arriver un petit grain de sable pour enrayer la mécanique : Manningham court sa route trop près de la touche et met un pied dehors malgré une belle réception, puis les Giants doivent prendre leur deuxième temps-mort, ce qui pourrait être crucial dans les dernières minutes. Boothe est pénalisé pour un faux départ, et la 3e tentative vers Manningham est défendue par Moore.

Tout cela force un punt de New York qui arrive néanmoins à plaquer les Patriots à 8 yards de leur en-but.

 

Drive de New England : 9:24, balle sur NE 8

 

Brady commence à en avoir l’habitude dans ce match ; il doit juste faire attention à la pression gigantesque de la ligne défensive des Giants. Après une passe manquée, il trouve Welker pour 5 yards puis Woodhead pour 19 tout en évitant le pass-rush et les blitz. BJGE gagne 3 yards, puis l’end around avec Welker fait sa réapparition pour 11 yards.

Le duo de Tight Ends Gronkowski-Hernandez enregistre un nouveau first down avec deux réceptions pour 10 yards en tout, avant que BJGE soit stoppé pour une perte d’un yard. Brady essaie ensuite de se connecter avec Welker qui est tout seul pour un gain substantiel, mais le receveur doit se contortionner en l’air pour attraper le cuir, et il la laisse retomber.

C’est une action cruciale qui place New England en 3e&11 : Brady vise Branch ; le Cornerback Corey Webster empêche la réception. Cela stoppe le drive et force un punt qui rend la balle aux Giants sur leurs 12 yards.

 

Drive de New York : 3:46, balle sur NYG 12

 

Manning a une deuxième possibilité pour réussir son spécial de la saison : un retour au quatrième quart-temps. Il démarre de la plus belle des façons : il envoie une merveille de passe lobée vers Manningham qui, cette fois, court sa route parallèle à la touche et non vers la touche. Cela lui permet de rester dans le terrain quand le lancer ultra-précis de son Quarterback retombe dans la cabine téléphonique formée par ses bras, la touche, Moore et Chung ; un gain de 38 yards.

http://www4.pictures.zimbio.com/gi/Super+Bowl+XLVI+67fTgEN0sukl.jpgLa connexion suivante entre le duo presque homonyme ne fonctionne pas aussi bien ; passe incomplète. Pas de panique : ils règlent la mire et se trouvent pour deux réceptions et 18 yards. Nicks est ensuite visé par le Quarterback juste derrière le blitz pour 14 yards et un nouveau first down, confirmant que le #10 est entré dans sa zone du quatrième quart-temps.

Bradshaw ajoute 7 yards au sol pour changer le rythme, puis Manning revient à la passe en trouvant Nicks pour 4 yards et un first down. La balle est désormais sur les 7 yards des Patriots, et le but principal est de marquer un touchdown pour mettre New England hors de portée d’un Field Goal victorieux ; surtout qu’il va rester probablement une minute à jouer. Bradshaw court pour un yard afin de laisser un peu tourner le chronomètre.

Intervient alors un des moments les plus cocasses de la grande finale : conscient que sa défense est sur le reculoir, Belichick demande à son escouade de laisser les Giants marquer sur la prochaine action pour économiser un maximum de temps sur l’horloge. Bradshaw, qui se retrouve avec la balle dans les mains, voit un boulevard s’ouvrir devant lui et avance. Il finit par se rendre compte du stratagème, mais il réagit trop tard : il s’arrête juste avant la ligne d’en-but pour continuer à épuiser le temps, mais il est emporté par son élan et marque le premier « touchdown involontaire du postérieur » de l’histoire du Super Bowl.

http://www3.pictures.zimbio.com/gi/Super+Bowl+XLVI+lo4WDS92e4rl.jpgCoughlin tente la conversion à deux points : elle est manquée quand Ware est plaqué avant l’en-but.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
New York Giants 9 0 6 6 21
New England Patriots 0 10 7 0 17

 

Les Giants envoient le ballon en touchback.

 

Drive de New England : 0:57, balle sur NE 20

 

La situation est un peu plus critique que celle d’il y a quatre ans : au lieu d’une quarantaine de yards à faire en 29 secondes pour égaliser, les Patriots doivent couvrir 80 yards en 57 secondes pour l’emporter. Et cela démarre mal : Branch laisse tomber une passe de Brady derrière lui – peut-être déviée par le Safety Kenny Phillips, puis Hernandez laisse tomber à son tour une passe bien plus précise. Ces erreurs mentales sont punies sur l’action suivante, quand Tuck sacke Brady pour une perte de 6 yards.

En 4e&16 sur les 14 yards de New England avec 39 secondes à jouer, Brady n’a pas dit son dernier mot : il délivre une passe de 19 yards à Branch qui maintient le drive en vie. Hernandez se rachète ensuite avec un gain de 11 yards, et Brady jette la balle au sol pour stopper l’horloge. 2e&10, 44 yards des Patriots, 19 secondes restantes : Brady tente une passe longue vers Hernandez manquée, mais les Giants sont pénalisés pour 12 joueurs sur le terrain, ce qui ajoute 5 yards.

2e&5 sur les 49 yards, 9 secondes restantes : Branch attrape la balle près de la touche mais n’arrive pas à poser ses deux pieds dans le terrain, ce qui donne une passe incomplète. C’est la dernière chance pour New England : la Hail Mary est déviée par Phillips et Gronkowski ne peut l’atteindre.

Les Giants confirment leur statut de bête noire des Patriots en remportant leur deuxième titre en quatre ans et leur quatrième au total ; New England voit son bilan au Super Bowl repasser sous l’équilibre à 3-4.

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
NEW YORK GIANTS 9 0 6 6 21
New England Patriots 0 10 7 0 17

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:52 NYG SAF Intentional grounding in the end zone 20
1 3:24 NYG TD Victor Cruz, 2y catch (PAT) 90
2 13:48 NE FG Stephen Gostkowski, 29y 93
2 0:08 NE TD Danny Woodhead, 4y catch (PAT) 910
3 11:20 NE TD Aaron Hernandez, 12y catch (PAT) 917
3 6:43 NYG FG Lawrence Tynes, 38y 1217
3 0:35 NYG FG Lawrence Tynes, 33y 1517
4 0:57 NYG TD Ahmad Bradshaw, 6y run (no 2pt) 2117

 

Énorme exploit des Giants qui deviennent la première franchise à gagner le Super Bowl en ayant moins de 10 victoires sur une saison régulière de 16 matchs. Tom Coughlin devient le Head Coach le plus âgé à remporter le trophée Lombardi à 65 ans, alors qu’Eli Manning termine avec 30 passes réussies sur 40 tentées pour 296 yards et 1 touchdown, remportant son deuxième titre de meilleur joueur de la grande finale.

Il rejoint ainsi au palmarès (entre autres) son adversaire du jour, Tom Brady, qui termine avec 27 passes réussies sur 41 tentées pour 276 yards, 2 touchdowns et 1 interception ; étant déjà devenu le premier Quarterback à jouer cinq Super Bowls, il devient aussi le premier à lancer une passe de touchdown dans chacun d’entre eux.

Le seul joueur qui a dépassé les 100 yards dans le match est Hakeem Nicks avec 10 réceptions pour 109 yards ; Ahmad Bradshaw termine, lui, avec 89 yards cumulés et 1 touchdown. Enfin, les Giants ont encore réussi à déséquilibrer totalement le temps de possession : 37:05 contre seulement 22:55 pour New England.