Fiche SB : Super Bowl LII

 

Présentation

 

Match Philadelphia Eagles 4133 New England Patriots
Date 4 Février 2018
Lieu U.S. Bank Stadium, Minneapolis, Minnesota
MVP Nick FOLES, Quarterback, Philadelphia Eagles
Ligne Vegas New England Patriots, +5.5
Arbitre Gene STERATORE

 

Le champion AFC : New England Patriots

 

Head Coach Bill BELICHICK
Record 13-3 (1er AFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Tennessee Titans, 35-14
Conference Championship : vs. Jacksonville Jaguars, 24-20

 

Une autre saison, une autre accession des Patriots au Super Bowl ; la franchise renchérit sur son propre record avec sa dixième participation et espère rejoindre les Pittsburgh Steelers avec son sixième trophée Lombardi. Le duo Bill Belichick – Tom Brady atteint sa huitième finale et espère décrocher son sixième titre ensemble, ce qui serait un nouveau record dans l’histoire de la NFL ; actuellement le duo est à égalité avec Vince Lombardi – Bart Starr des Packers à cinq.

New England a connu un début de saison compliqué, surtout en défense avec notamment la blessure du Linebacker Dont’a Hightower et le remplacement du Cornerback Logan Ryan par Stephon Gilmore, mais elle a rapidement trouvé la bonne carburation. L’échange pour le receveur Brandin Cooks a porté ses fruits, et les Patriots ont terminé en tête de la conférence à 13-3 ; Brady, meilleur passeur de la ligue avec 4577 yards, a été élu MVP pour la troisième fois de sa carrière à 40 ans (il devient par le fait le Quarterback le plus âgé à démarrer un Super Bowl, dépassant Peyton Manning au SB 50). La franchise a connu une petite frayeur en finale de conférence, menée 14-10 par les Jaguars à l’orée du dernier quart-temps, mais elle a opéré son retour habituel pour se qualifier.

Titulaires :

  • Quarterback : Tom BRADY.
  • Coureurs : Dion LEWIS, James DEVELIN.
  • Receveurs : Chris HOGAN, Brandin COOKS.
  • Tight End : Rob GRONKOWSKI.
  • Centre : David ANDREWS.
  • Guards : Joe THUNEY, Shaq MASON.
  • Offensive Tackles : Nate SOLDER, Cameron FLEMING.
  • Defensive Tackles : Lawrence GUY, Malcom BROWN.
  • Defensive End : Trey FLOWERS.
  • Middle Linebacker : Elandon ROBERTS.
  • Outside Linebackers : James HARRISON, Kyle VAN NOY.
  • Cornerbacks : Eric ROWE, Stephon GILMORE.
  • Safeties : Patrick CHUNG, Devin MCCOURTY, Duron HARMON.
  • Kicker : Stephen GOSTKOWSKI.
  • Punter : Ryan ALLEN.

 

Le champion NFC : Philadelphia Eagles

 

Head Coach Doug PEDERSON
Record 13-3 (1er NFC East)
Playoffs Divisional Playoff : vs. Atlanta Falcons, 15-10
Conference Championship : vs. Minnesota Vikings, 38-7

 

Le Super Bowl LII offre la revanche du Super Bowl XXIX, et les parallèles sont étonnants : à l’époque déjà, les Eagles se dressaient sur la route d’un deuxième titre d’affilée et d’un troisième titre en quatre ans pour les Patriots. Mais les choses ont bien changé depuis le 29 Janvier 1995 : la franchise de Pennsylvanie n’a pas régné sur la NFC, butant trois fois successivement en finale de conférence avant de décrocher sa place… au contraire ; si elle a une défense féroce depuis quelques temps, elle a dû nettoyer l’effectif suite à la période Chip Kelly, et sa présence est presque miraculeuse vu les circonstances.

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Nick+Foles+Carson+Wentz+Super+Bowl+LII+Philadelphia+eaQRupYb1Tql.jpg
Carson Wentz et Nick Foles

Son Head Coach, seulement dans sa deuxième saison, est l’ancien Quarterback Doug Pederson. Son Quarterback titulaire, le sophomore et candidat au MVP Carson Wentz, s’est blessé en cours de saison régulière ; Nick Foles le remplace. Son Left Tackle All-Pro, Jason Peters, ainsi que l’explosif Darren Sproles, le capitaine de la défense Jason Hicks ou le Kicker Caleb Sturgis ont aussi fini sur IR. Cependant, grâce à des ajouts très intelligents via la Free Agency ou la draft (Foles, Corey Clement, Jay Ajayi, LeGarrette Blount, Alshon Jeffery, Torrey Smith, Timmy Jernigan, Derek Barnett, Ronald Darby, Jake Elliott), l’équipe a survécu à ces pertes importantes et sest hissée en haut de la conférence avec un bilan de 13-3. Malgré ce parcours, elle a été outsider lors de ses trois matchs de playoffs et a « renversé » Atlanta et Minnesota pour accéder à son troisième Super Bowl, espérant ainsi décrocher son premier titre depuis 1960.

Titulaires :

  • Quarterback : Nick FOLES.
  • Coureur : LeGarrette BLOUNT.
  • Receveurs : Nelson AGHOLOR, Torrey SMITH, Alshon JEFFERY.
  • Tight End : Zach ERTZ.
  • Centre : Jason KELCE.
  • Guards : Stefen WISNIEWSKI, Brandon BROOKS.
  • Offensive Tackles : Halipoulivaati VAITAI, Lane JOHNSON.
  • Defensive Tackles : Timmy JERNIGAN, Fletcher COX.
  • Defensive Ends : Brandon GRAHAM, Vinny CURRY.
  • Linebackers : Nigel BRADHAM, Mychal KENDRICKS.
  • Cornerbacks : Jalen MILLS, Ronald DARBY.
  • Safeties : Corey GRAHAM, Rodney MCLEOD, Malcolm JENKINS.
  • Kicker : Jake ELLIOTT.
  • Punter : Donnie JONES.

 

1er Quart-Temps
Philadelphia 0 – New England 0

 

Stephen Gostkowski de New England donne le coup d’envoi remonté par Corey Clement jusqu’aux 26 yards.

 

Drive de Philadelphia : 14:54, balle sur PHI 26

 

Philly attaque le match par les airs : Nick Foles complète cinq passes sur six pour 45 yards et deux first downs, tout en sortant de la poche pour éviter la pression ; chaque membre du quatuor de cibles Nelson Agholor – Alshon Jeffery – Torrey Smith – Zach Ertz fait ses preuves. Jay Ajayi rajoute 10 yards au sol, puis une screen pass pour le rookie Clement gagne 16 yards et permet aux champions NFC de se poster à 5 petits yards de l’en-but.

L’ex-Patriot LeGarrette Blount court pour 3 yards, mais un faux départ d’Ertz fait reculer l’attaque. La défense des Patriots fait alors sa spéciale : résister aux abords de son en-but ; le Cornerback Eric Rowe (un ex-Eagle) dévie une passe pour Agholor et Philadelphie doit se contenter d’un Field Goal de 25 yards de Jake Elliott malgré ce long drive.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 3 3
New England Patriots 0 0

 

Les Eagles tapent le renvoi qui file en touchback.

 

Drive de New England : 7:55, balle sur NE 25

 

A l’image de Foles, Tom Brady démarre aussi le match à la passe : après une complétion de 15 yards pour le héros du Super Bowl LI James White et une pénalité contre Philly pour 12 joueurs en défense, le Quarterback feinte la course et trouve Chris Hogan ; le receveur a le champ libre sur un parcours croisé pour gagner 26 yards. Il ajoute 4 yards sur une course avant que le #12 ne fasse avancer le cuir par deux passes vers Rob Gronkowski et White de nouveau, plaçant à son tour la balle à moins de 10 yards de l’en-but adverse.

Mais là aussi la défense se rebiffe : White est stoppé par le Linebacker Nigel Bradham pour un gain nul, puis une passe vers le Gronk’ est défendue par Jalen Mills. Stephen Gostkowski réussit le Field Goal de 26 yards pour égaliser.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 3 3
New England Patriots 3 3

 

New England rend la balle à Philly qui la remonte sur ses 23 yards.

 

Drive de Philadelphia : 4:12, balle sur PHI 23

 

Foles repart à l’attaque avec une petite passe vers Agholor pour 7 yards avant que la digue ne cède complètement : Blount se rappelle au bon souvenir de ses anciens partenaires, utilisant les beaux blocks de la ligne offensive et cassant un plaquage pour cavaler sur 36 yards, inversant complètement la position de son équipe sur le terrain.

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Alshon+Jeffery+Eric+Rowe+Super+Bowl+LII+Philadelphia+_GKrXpTkWY9l.jpgSon Quarterback ne va pas tarder à capitaliser : il ne se déconcentre pas sous la pression et envoie une merveille de passe lobée dans l’en-but pour Jeffery ; cette fois, Rowe est trop court et Philly score le premier touchdown du match sur cette connexion de 34 yards. Seule ombre au tableau, le rookie Kicker Elliott manque la transformation.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 9
New England Patriots 3 3

 

Ré-engagement des Eagles qui n’est pas bien remonté par les Patriots, repartant de leurs 18 yards.

 

Drive de New England : 2:30, balle sur NE 18

 

Le drive commence mal : malgré un gain de 8 yards de Dion Lewis au sol, le Gronk’ est pénalisé pour un faux départ et la bombe de Brady pour Hogan est bien trop longue. Mais le Most Valuable Player n’a pas dit son dernier mot : il bouge dans la poche pour esquiver la pression et envoie une passe longue vers un Danny Amendola tout seul sur le côté gauche du terrain ; le receveur gagne 50 yards sur une erreur de couverture.

Hogan réussit une réception de 12 yards pour un nouveau first down, puis White engrange 8 yards en deux courses juste avant la fin d’un premier quart-temps mouvementé où il n’y a pas eu de round d’observation.

 

2e Quart-Temps
Philadelphia 9 – New England 3

 

Les Patriots sont à 9 yards de l’en-but mais ils doivent convertir une 3e&2. Ils tentent une diversion avec une course du receveur Brandin Cooks qui trouve de l’espace devant lui… sauf que, de manière assez incompréhensible, au lieu d’essayer d’esquiver le Safety Rodney McLeod, il tente de lui sauter par-dessus ; le défenseur voit le coup arriver, ne se baisse pas, attrape le joueur et le plaque bien avant la marque du first down.

Cela force Gostkowski à rentrer pour tenter un Field Goal de 26 yards, mais le snap est mal effectué ; le temps que le Punter Ryan Allen, qui joue le rôle de Holder, contrôle le cuir, cela casse la course d’élan du Kicker : sa tentative heurte le poteau.

 

Drive de Philadelphia : 14:13, balle sur PHI 20

 

Les champions NFC ne vont pas pouvoir capitaliser sur cette erreur : une course d’Ajayi est rapidement stoppée, puis la pression et la couverture forcent deux passes incomplètes. C’est le premier punt du match pour Donnie Allen.

 

Drive de New England : 13:11, balle sur NE 37

 

Malheureusement pour Cooks, son match a mal démarré et va se finir de suite : sur une belle réception de 23 yards, il ne voit pas arriver le Safety Malcolm Jenkins qui délivre un choc violent, principalement à l’épaule ; dans le mouvement, les deux casques rentrent en collision. L’ex-Saint doit sortir du terrain et ne reviendra pas sur le terrain.

Cela perturbe un peu l’attaque des Patriots : sur l’action suivante, Jenkins manque d’intercepter Brady sur une passe trop courte pour White. Lewis gagne 5 yards au sol avant un nouveau tour improbable sorti du sac de Bill Belichick et du Coordinateur Offensif Josh McDaniels : Brady remet la balle à Lewis, qui la transmet dans une reverse à Amendola… qui tente de retrouver un Brady totalement démarqué sur l’aile ! Malheureusement, la passe est trop longue de quelques centimètres, échappant aux mains du #12.

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Super+Bowl+LII+Philadelphia+Eagles+v+New+England+CqCaRthlDcLl.jpgFrustré par cette tentative ratée (et probablement échaudé par le Field Goal manqué), le Head Coach décide de jouer la 4e&8 à 22 yards de l’en-but des Eagles pour forcer le destin. Sous pression, Brady résiste et envoie une passe lobée le long de la touche droite pour le Gronk’ ; Mills est en couverture et la tentative est incomplète. C’est la deuxième occasion gâchée par les champions AFC alors que Philly récupère le cuir sur ses 35 yards.

 

Drive de Philadelphia : 11:53, balle sur PHI 35

 

Le drive ne démarre pas très bien avec deux courses pour 3 yards d’Ajayi. Foles doit donc passer par les airs, et il trouve Ertz libre de tout marquage au centre du terrain pour 19 yards. Bien protégé, le Quarterback manque néanmoins de précision sur une passe trop haute pour Jeffery, mais il se reprend vite : la suivante vers l’ex-Bear est une merveille que le receveur attrape par-dessus son épaule au milieu de trois défenseurs, continuant son merveilleux début de match.

De nouveau, les Eagles vont contourner le problème de la bonne défense de New England en redzone… en marquant depuis l’extérieur de celle-ci : Blount suit les superbes blocks de la ligne offensive ainsi que celui du Tight End Brent Celek pour transpercer la défense à gauche sur 21 yards et marquer un nouveau touchdown. La transformation ratée précédemment pousse Doug Pederson à chasser ce point perdu de suite (une décision un peu hâtive) ; il appelle une conversion à deux points qui échoue quand Rowe dévie la passe de Foles pour Jeffery.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 6 15
New England Patriots 3 0 3

 

Philly rend la balle à New England sur un touchback.

 

Drive de New England : 8:48, balle sur NE 25

 

Personne ne panique de voir les Patriots à -12 après le Super Bowl précédent, surtout quand on se rappelle les deux derniers drives ; il faut juste que les champions AFC terminent le travail sur ce drive pour revenir avant la pause. Une screen pass vers le coureur Rex Burkhead qui suit sa ligne et ses receveurs pour 46 yards aide largement à remettre New England à portée au moins d’un Field Goal.

Néanmoins, c’est tout ce que la franchise va pouvoir obtenir : Brady, toujours sous pression même s’il n’a toujours pas subi de sack, ne peut réussir qu’une petite passe de 2 yards pour Amendola en trois tentatives. Gostkowski ajoute 3 points sur un Field Goal de 45 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 6 15
New England Patriots 3 3 6

 

Nouveau touchback sur le ré-engagement des Patriots.

 

Drive de Philadelphia : 7:24, balle sur PHI 25

 

La défense de New England va-t-elle pouvoir aider un peu son attaque ? Cela commence plutôt bien en forçant un faux départ d’Ertz, puis en stoppant rapidement Clement pour un yard. Foles trouve Smith seul, mais il est stoppé au bout de 10 yards, ce qui donne une 3e&4. Encore une fois, Philadelphie trouve la solution par une course explosive : Ajayi voit l’ouverture au centre de la ligne et couvre 26 yards.

Suite à ce gain, le Quarterback tente le tout pour le tout : il essaie de trouver sa cible préférée dans ce match, Jeffery, le long de la touche à droite ; mais ce dernier, bien gêné par le marquage, jongle le cuir qui part en l’air et atterrit dans les mains de Duron Harmon pour la première perte de balle du match.

 

Drive de New England : 5:01, balle sur NE 10

 

C’est exactement le genre de coup du sort qui peut relancer les champions AFC, surtout s’ils peuvent enfin entrer dans l’en-but adverse ; mais il va falloir couvrir 90 yards. Cela semble mal parti avec une course de Lewis pour 4 yards puis deux passes incomplètes de Brady ; la dernière vient fortuitement avec un holding défensif de Mills sur Hogan, et donc un first down.

Lewis gagne 12 yards en deux courses, puis Mills est de nouveau ciblé : Hogan parvient à le prendre de vitesse sur une passe longue de 43 yards qui permet aux Patriots d’être menaçants à 26 yards de l’en-but. Brady remet alors la balle à White qui utilise les blocks et casse les plaquages de McLeod, Corey Graham et Mills pour marquer le premier touchdown de son équipe.

New England a enfin converti sa bonne position sur le terrain mais Gostkowski rate la transformation, prouvant que ce n’est vraiment pas la mi-temps des Kickers.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 6 15
New England Patriots 3 9 12

 

Les Patriots renvoient la balle que les Eagles remontent jusqu’à leurs 30 yards.

 

Drive de Philadelphia : 1:59, balle sur PHI 30

 

Philadelphie voit New England revenir, mais l’attaque de Pennsylvanie continue de trouver des failles dans une défense aux abois : après une complétion de 7 yards pour Ertz et une tentative mal contrôlée par Smith qui finit en touche, Foles dépose autre belle passe lobée dans les bras de Clement : l’explosif rookie bat le Safety Jordan Richards et repousse Brandon King ; il faut le retour en catastrophe de Patrick Chung pour le stopper après 55 yards.

Le coureur porte la balle deux fois de plus pour 7 yards, et les temps-morts nous amènent en 3e&1 avec 41 secondes à jouer à un petit yard de la terre promise. Les Eagles optent pour une passe vers Jeffery, mais Stephon Gilmore est tout proche et la passe est incomplète.

Pederson tente alors un coup de poker : il sait que contre New England, il faut parfois forcer le destin pour prendre le plus d’avance possible ; il décide donc de tenter la 4e&1. C’est Foles lui-même qui propose une tactique à son Head Coach : Philly Special ; ce dernier accepte. Sur cette tactique surprise, le Quarterback fait semblant de donner des instructions et se décale derrière son Right Tackle ; c’est une feinte : le ballon est directement envoyé sur Clement, qui le remet sur une end around au Tight End Trey Burton… qui trouve un Nick Foles totalement libre dans l’en-but !

https://media.gettyimages.com/photos/football-super-bowl-lii-aerial-rear-view-of-philadelphia-eagles-trey-picture-id914610498?k=6&m=914610498&s=612x612&w=0&h=LsCHRG3-fK1h84RiCpanKMaONkBUYrKn0C-k0DZDHk8=C’est une version quasi-similaire du trick play tenté par les Patriots plus tôt, mais celui-ci marche et le Quarterback marque le touchdown sans être inquiété ! C’est un des playcalls les plus osés de l’histoire du Super Bowl : un rookie coureur (non-drafté) qui remet la balle au troisième Tight End (zéro passe en NFL) qui lance une passe pour un Quarterback (zéro réceptions en NCAA ou NFL), tout cela sur 4e tentative ; cependant, il faut préciser que Burton jouait Quarterback au lycée (il a même lancé des passes de touchdown en NCAA), alors que Foles a joué Tight End au lycée.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 13 22
New England Patriots 3 9 12

 

Touchback sur le coup de pied de ré-engagement.

 

Drive de New England : 0:34, balle sur NE 25

 

La défense de Philadelphie fait un excellent travail pour limiter les gains de New England : Phillip Dorsett et Amendola ne peuvent gagner que 42 yards en deux réceptions, ce qui n’est pas suffisant pour être à distance de Field Goal.

C’est la fin de 30 minutes très offensives : les deux équipes ont déjà établi un record du Super Bowl avec 673 yards cumulés et 200+ yards à la passe pour les deux Quarterbacks en première mi-temps. On se demande où sont passées ces deux défenses féroces de la saison régulière ; du côté des Patriots, l’absence surprenante du Cornerback Malcolm Butler sur choix de Belichick commence à faire jaser.

 

3e Quart-Temps
Philadelphia 22 – New England 12

 

Jake Elliott donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps directement en touchback.

 

Drive de New England : 15:00, balle sur NE 25

 

Les défenses ont-elles des ajustements à offrir pour stopper l’explosion offensive ? La réponse est rapidement non du côté des Eagles car l’attaque des Patriots trouve enfin comment fournir la balle au Gronk’ : une première passe est trop longue puis Brady trouve sa machine à yards pour 25 et 24 yards.

Après une course de White de 4 yards et une passe manquée à cause de la pression, le Quarterback vise à nouveau son Tight End pour 14 yards et un first down. White fait avancer le cuir de 3 yards, et ce qui devait arriver arrive : Brady se connecte une dernière fois avec le Gronk’ dans l’en-but pour un touchdown de 5 yards qui ramène les Patriots à trois points.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 13 0 22
New England Patriots 3 9 7 19

 

L’engagement est remonté par les Eagles jusqu’à leurs 25 yards, mais un block dans le dos les fait reculer 10 yards.

 

Drive de Philadelphia : 12:08, balle sur PHI 15

 

Le coup de poker de Pederson juste avant la mi-temps s’avère payant quand on voit la facilité avec laquelle les Patriots ont remonté le terrain. La pression est sur l’attaque de Philly qui doit en faire autant : cela ne commence pas fort avec une course de Blount pour 4 yards puis une passe vers Agholor que le receveur relâche. Sur 3e&6, il se rachète en recevant la passe de Foles, puis en s’extirpant de l’emprise du Defensive Back Johnson Bademosi pour gagner 17 yards et un first down ; on parcourt les noms dans l’arrière-garde de New England alors que Butler est toujours « puni » sur le banc.

Blount continue de faire mal à la défense avec deux courses pour 15 yards, profitant du beau travail de la ligne offensive ; Ajayi ajoute 9 yards après une passe manquée vers Smith. Tout cela ouvre la play-action : Foles trouve Ertz sur le côté droit pour 14 yards. Blount ajoute 4 yards avant que le Quarterback ne tente de viser l’en-but : sans solution et après plusieurs secondes d’hésitation, il envoie une passe en touche.

Sa connexion avec Clement va encore se révéler gagnante avec une merveille de passe lobée droit dans les bras du coureur au fond de l’en-but. Le touchdown de 22 yards est revu à la vidéo, et si la balle semble changer de main, le rookie ne semble pas en perdre le contrôle ; Carl Cheffers valide et Philly reprend le large grâce notamment à trois conversions de 3e tentative.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 13 7 29
New England Patriots 3 9 7 19

 

Les Eagles renvoient le ballon directement en touchback.

 

Drive de New England : 7:13, balle sur NE 25

 

Visiblement, les deux défenses ont décidé de continuer à dormir en ce début de deuxième mi-temps, surtout celle des Patriots qui est incapable de mettre la pression sur Foles ; Brady, lui, a en général un peu moins de temps… mais il s’en sort tout aussi bien. Il est aidé par une pénalité pour holding contre le Linebacker Mychal Kendrics, après quoi il trouve Hogan pour 16 yards au milieu du terrain.

http://www4.pictures.zimbio.com/gi/Jalen+Mills+Chris+Hogan+Super+Bowl+LII+Philadelphia+xV7rEd625Pgl.jpgLewis ajoute 8 yards en deux courses, puis c’est au tour d’Amendola de se signaler avec une réception de 18 yards. Le festival continue avec Hogan qui laisse McLeod dans son sillage et marque un touchdown de 26 yards ; c’est un drive éclair qui remet une forte pression sur les champions NFC.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 13 7 29
New England Patriots 3 9 14 26

 

Nouvel engagement, et nouveau touchback.

 

Drive de Philadelphia : 3:23, balle sur PHI 25

 

Alors qu’on s’approche de la fin de la période, cela ressemble de plus en plus à deux mastodontes qui se regardent dans le blanc des yeux : le premier qui va cligner risque de le payer cher.

Foles démarre le drive par une nouvelle passe superbe le long de la touche pour Agholor, puis il délivre un laser au milieu du terrain pour Smith ; 41 yards en deux actions. Blount ajoute ensuite 2 yards sur une course classique et Agholor 9 sur une end around, résultant en un first down. Avec ce gain, cela fait 955 yards cumulés par les deux équipes, soit un record du Super Bowl… et le dernier quart-temps n’est même pas commencé !

Foles essaie de trouver l’en-but avec une passe lobée pour Ertz, mais elle est trop longue. Smith engrange 7 yards sur une passe rapide avant la fin d’un quart-temps prolifique qui a vu trois touchdowns, mais toujours aucune décision de faite.

 

4e Quart-Temps
Philadelphia 29 – New England 26

 

Philly attaque la dernière période en 3e&3 sur les 16 yards de New England ; une tentative sur laquelle la défense des champions AFC a été très permissive dans ce match. Elle va enfin montrer les crocs : une tentative de screen pass pour Agholor est totalement lue par le Linebacker Marquis Flowers qui stoppe le receveur pour une perte de 8 yards.

Cela force les Eagles à se « contenter » d’un Field Goal : Elliott le réussit de 42 yards ; dans le feu d’artifice offensif qu’est ce match, cela pourrait être un tournant.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 13 7 3 32
New England Patriots 3 9 14 0 26

 

Nouveau touchback sur le coup de pied de ré-engagement.

 

Drive de New England : 14:09, balle sur NE 25

 

Les hommes de Belichick ont la possibilité de frapper un grand coup s’ils peuvent aller jusqu’au bout de leur drive ; ils prendront la tête pour la première fois du match. De manière surprenante, c’est au sol qu’ils démarrent, et le choix est judicieux : la ligne offensive ouvre des brèches pour Burkhead qui gagne 18 yards en trois courses.

Et juste au moment où les Eagles se sont habitués, Brady change de braquet : une rapide screen pass pour Hogan puis trois passes pour un Amendola libre de tout marquage ajoutent 49 yards et approchent les Patriots à 8 yards de l’en-but.

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Rob+Gronkowski+Ronald+Darby+Super+Bowl+LII+ENdkKUI_E2sl.jpgLa suite semble écrite : après une course de White de 4 yards et une passe trop basse vers lui, Brady trouve le Gronk’ dans le coin de l’en-but ; Gostkowski réussit la transformation pour placer New England en tête.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 13 7 3 32
New England Patriots 3 9 14 7 33

 

Les champions NFC vont repartir de leurs 25 yards suite à un touchback.

 

Drive de Philadelphia : 9:22, balle sur PHI 25

 

Les Eagles vont-ils pouvoir répondre après avoir craqué et rendu l’avantage au score ? Ajayi avance de 4 yards, puis la passe longue de Foles pour Smith est incomplète. Le Quarterback reste calme et trouve Ertz sur une slant pour 7 yards et un first down, soit une nouvelle 3e tentative convertie. Blount ajoute 2 yards, puis Foles trouve Clement stoppé avant le first down par Chung et le Linebacker Kyle Van Noy. Nouvelle 3e tentative, et cette fois la chance semble tourner : mis enfin sous pression par un blitz de Van Noy, Foles lâche rapidement sa passe vers Smith et ce dernier est immédiatement plaqué par Devin McCourty ; c’est un gain nul.

Encore une fois, Pederson sait qu’il ne peut se permettre de ralentir dans cette course aux points, donc il tente la 4e&1 ; à nouveau pressé par deux joueurs, Foles parvient quand même à reculer et à atteindre Ertz pour un gain de 2 yards. Après une course de Blount d’un yard, c’est le show Agholor avec trois réceptions pour 38 yards ; que ce soit à droite, au milieu ou à gauche, le #13 fait un énorme match. Ajayi ajoute 2 yards au sol, puis une passe manquée dans le coin de l’en-but vers Jeffery remet Philadelphie en position connue : 3e tentative.

Sans pression, Foles peut déclencher une passe vers Ertz, aligné à l’extérieur et qui fait une slant ; le puissant Tight End bat la couverture de McCourty, attrape la balle et plonge dans l’en-but. Il relâche la balle en touchant le sol, mais il avait déjà fait plusieurs pas avant de plonger, s’établissant comme coureur, donc la révision vidéo donne le résultat attendu : touchdown. Pederson appelle une conversion à deux points pour rattraper cette fichue transformation manquée plus tôt, mais elle échoue à nouveau.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 13 7 9 38
New England Patriots 3 9 14 7 33

 

Touchback sur l’engagement.

 

Drive de New England : 2:21, balle sur NE 25

 

Toujours aucune panique de la part des fans des Patriots vu la dynamique du match… mais, comme de raison dans un match aussi offensif, le tournant crucial survient sur un exploit défensif : après une passe de 8 yards vers le Gronk’, le Defensive End Brandon Graham, aligné comme Defensive Tackle, se joue du Guard Shaq Mason et vient abattre sa main sur la balle tenue par Brady, l’arrachant à l’emprise du #12.

http://media.philly.com/images/1200*801/dixon-363953-e-wp-content-uploads-2018-02-1016376_185fb5b4417b3fd-1-e1517876037190.jpgC’est donc non seulement le premier sack du match, mais aussi le premier fumble ; il est récupéré par le rookie Defensive End Derek Barnett. En une fraction de seconde, non seulement le Super Bowl LII ne deviendra pas la première grande finale sans sack, mais son destin semble avoir basculé.

 

Drive de Philadelphia : 2:09, balle sur NE 31

 

Quand on se rappelle le playcall très critiqué des Falcons dans une situation un peu similaire l’année dernière, peut-on en vouloir à Pederson d’appeler trois courses pour manger un maximum de temps ? Philly n’obtient pas le first down, mais au moins le Field Goal de 46 yards de Jake Elliott est réussi (un record de distance pour un rookie Kicker au Super Bowl), et il place New England à -8.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Philadelphia Eagles 9 13 7 12 41
New England Patriots 3 9 14 7 33

 

Bill Belichick, sachant qu’il ne lui reste aucun temps-mort et environ une minute pour remonter le terrain, tente un coup de poker à son tour : sur le réengagement, Lewis attrape la balle et la remet à Burkhead sur une reverse. Mais la couverture des Eagles est excellente : Clement réagit de suite et freine Burkhead, ce qui permet aux Linebackers Bryan Braman et Najee Goode de venir plaquer le coureur sur les 9 yards des Patriots.

 

Drive de New England : 0:58, balle sur NE 9

 

Dans cette situation compliquée, la première passe de Brady manque d’un cheveu d’être un magnifique début : Hogan plonge mais est trop court ; une réception qui aurait déjà mis New England sur leurs 32 yards. La situation se détériore vite : sous l’énorme pression du pass-rush, deux nouvelles passes manquées amènent une 4e&10. Brady trouve Amendola pour 13 yards, mais c’est au milieu du terrain et il faut faire un spike pour arrêter l’horloge. Il ne reste que 26 secondes alors que les Patriots sont sur leurs 22 yards ; à moins d’un gros gain, il va falloir avancer suffisamment pour espérer un miracle sur une Hail Mary.

Brady trouve le Gronk’ à deux reprises pour 11 et 16 yards ; Philly fait son maximum pour empêcher une passe longue. Il reste 13 secondes restantes quand Brady échappe de peu à la correctionnelle : sa passe pour Dorsett manque de peu d’être interceptée par Ronald Darby. Le scénario attendu intervient : une Hail Mary d’au moins 51 yards avec 9 secondes restantes pour espérer ensuite une conversion à deux points et une deuxième prolongation consécutive au Super Bowl.

Graham manque de sacker le Quarterback qui parvient à se défaire de son emprise ; il s’écarte et lance la dernière passe du match. Le Gronk’ saute et semble proche d’attraper le cuir, mais la défense est tout autour de lui et dévie la balle ; le Cornerback Patrick Robinson joue un jeu dangereux en essayant de l’attraper, la renvoyant en l’air, mais finalement elle tombe dans l’en-but car Amendola arrive trop tard pour s’en saisir.

C’est officiellement la fin d’un des Super Bowls les plus fous de l’histoire, et la fête peut démarrer dans la ville de Pennsylvanie.

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
PHILADELPHIA EAGLES 9 13 7 12 41
New England Patriots 3 9 14 7 33

QT Tps Éq. Type Action Score
1 7:55 PHI FG Jake Elliott, 25y 30
1 4:17 NE FG Stephen Gostkowski, 26y 33
1 2:34 PHI TD Alshon Jeffery, 34y catch (no PAT) 93
2 8:48 PHI TD LeGarrette Blount, 21y run (no 2pt) 153
2 7:24 NE FG Stephen Gostkowski, 45y 156
2 2:04 NE TD James White, 26y run (no PAT) 1512
2 0:34 PHI TD Nick Foles, 1y catch (PAT) 2212
3 12:15 NE TD Rob Gronkowski, 5y catch (PAT) 2219
3 7:18 PHI TD Corey Clement, 22y catch (PAT) 2919
3 3:23 NE TD Chris Hogan, 26y catch (PAT) 2926
4 14:09 PHI FG Jake Elliott, 42y 3226
4 9:22 NE TD Rob Gronkowski, 4y catch (PAT) 3233
4 2:21 PHI TD Zach Ertz, 11y catch (PAT) 3833
4 1:05 PHI FG Jake Elliott, 46y 4133

 

Philadelphie décroche enfin son premier trophée Lombardi au terme du Super Bowl le plus explosif de l’histoire… voire même plus : les deux équipes ont cumulé 1151 yards (un record NFL absolu) dont 874 yards à la passe (un record des playoffs) ! Elles ont également établi un record du Super Bowl avec 4 conversions de touchdowns manquées (2 à un point et 2 à deux points), ainsi qu’égalé des records de la grande finale avec 54 first downs, 93 passes tentées et 7 passes de touchdowns.

Si les Patriots égalent les Broncos avec cinq défaites au Super Bowl, le plus fou est dans leurs autres records sur ce match : ils s’inclinent en ayant scoré 33 points (record du Super Bowl pour un perdant), engrangé 613 yards (record du Super Bowl) dont 505 à la passe via Brady (record des playoffs) et 3 joueurs à 100+ yards en réception (record du Super Bowl – Amendola 152 – Hogan 128 – Gronk 124), et sans jamais avoir punté (record du Super Bowl battu et record NFL égalé).

Chez les Eagles qui oublieront vite les trois transformations manquées (record du Super Bowl pour une équipe) et les 613 yards encaissés (record du Super Bowl pour un champion), Nick Foles suit dans les traces de Kurt Warner des Saint-Louis Rams et devient le héros de toute une ville ; il termine le match à 28 passes réussies sur 43 tentées pour 373 yards, 3 touchdowns, 1 interception et reçoit le titre de meilleur joueur. Il est également le premier joueur à lancer et à recevoir une passe de touchdown dans la grande finale.