Fiche SB : Super Bowl XVII

 

Présentation

 

Match Miami Dolphins 1727 Washington Redskins
Date 30 Janvier 1983
Lieu Rose Bowl, Pasadena, Californie
MVP John RIGGINS, Running Back, Washington Redskins
Ligne Vegas Miami Dolphins, +3
Arbitre Jerry MARKBREIT

 

Le champion AFC : Miami Dolphins

 

Head Coach Don SHULA
Record 7-2 (2e AFC)
Playoffs First Round : vs. New England Patriots, 28-13
Second Round : vs. San Diego Chargers, 34-13
Conference Championship : vs. New York Jets, 14-0

 

Comme indiqué ci-dessus, Super Bowl XVII arrive au terme d’une saison qui a été tronquée : sept semaines ont disparu suite à la grève des joueurs pour obtenir une plus grosse part des revenus de la NFL. De fait, les équipes ont été classées par conférence et les huit premières qualifiées pour les playoffs. Du côté de l’AFC, c’est une vieille connaissance qui en a profité pour accéder à son quatrième Super Bowl : les Miami Dolphins de Don Shula ont écarté New England, San Diego et les Jets dans le Mud Bowl.

C’est surtout la défense qui fait parler d’elle cette saison à Miami : elle est surnommée les Killer Bees car plus de la moitié des titulaires ont un nom qui commence par un B ; parmi eux, le Defensive End Kim Bokamper, le Linebacker Bob Brudzinski et les deux frères Safeties Glen & Lyle Blackwood. En attaque, c’est surtout le jeu de course qui fait le travail avec le duo Tony Nathan – Andra Franklin derrière une ligne offensive très solide menée par le duo intérieur Dwight Stephenson – Bob Kuechenberg. Malgré des receveurs sympathiques, le Quarterback David Woodley est plutôt vu comme un point faible.

Titulaires :

  • Quarterback : David WOODLEY.
  • Coureurs : Tony NATHAN, Andra FRANKLIN.
  • Receveurs : Duriel HARRIS, Jimmy CEFALO.
  • Tight End : Bruce HARDY.
  • Centre : Dwight STEPHENSON.
  • Guards : Bob KUECHENBERG, Jeff TOEWS.
  • Offensive Tackles : Jon GIESLER, Eric LAAKSO.
  • Nose Tackle : Bob BAUMHOWER.
  • Defensive Ends : Doug BETTERS, Kim BOKAMPER.
  • Inside Linebackers : A.J. DUHE, Earnest RHONE.
  • Outside Linebackers : Bob BRUDZINSKI, Larry GORDON.
  • Cornerbacks : Gerald SMALL, Don MCNEAL.
  • Safeties : Glenn BLACKWOOD, Lyle BLACKWOOD.
  • Kicker : Uwe VON SCHAMANN.
  • Punter : Tom OROSZ.

 

Le champion NFC : Washington Redskins

 

Head Coach Joe GIBBS
Record 8-1 (1er NFC)
Playoffs First Round : vs. Detroit Lions, 31-7
Second Round : vs. Minnesota Vikings, 21-7
Conference Championship : vs. Dallas Cowboys, 31-17

 

Après un Super Bowl XVI qui a offert une affiche 100% nouvelle, le SB XVII fait l’inverse en proposant une revanche : celle du SB VII qui a vu l’accès à l’immortalité des parfaits Dolphins (17-0). En effet, les Washington Redskins ont terminé en tête de la NFC et ont balayé Detroit, Minnesota et Dallas pour accéder à leur deuxième grande finale.

John Riggins et les Hogs

Reprise depuis le début de l’année par le Head Coach Joe Gibbs, l’équipe a surtout été intraitable en défense, n’encaissant que 128 points en 9 matchs. Dave Butz, Dexter Manley, Jeris White ou Mark Murphy (le futur président des Packers) ont abattu un énorme travail toute la saison. L’attaque est également très dangereuse : Joe Theismann a fini avec un bon QB Rating (91.3) grâce aux receveurs Charlie Brown et Art Monk (qui rate néanmoins les playoffs et le Super Bowl sur blessure) alors que John « Diesel » Riggins est un coureur punitif derrière une formidable ligne offensive surnommée les Hogs. Enfin, Washington possède le Most Valuable Player surprise d’une saison vraiment peu commune : le Kicker Mark Moseley.

Titulaires :

  • Quarterback : Joe THEISMANN.
  • Coureurs : Rick WALKER, John RIGGINS.
  • Receveurs : Alvin GARRETT, Charlie BROWN.
  • Tight End : Don WARREN.
  • Centre : Jeff BOSTIC.
  • Guards : Russ GRIMM, Fred DEAN.
  • Offensive Tackles : Joe JACOBY, George STARKE.
  • Defensive Tackles : Dave BUTZ, Darryl GRANT.
  • Defensive Ends : Mat MENDENHALL, Dexter MANLEY.
  • Middle Linebacker : Neal OLKEWICZ.
  • Outside Linebackers : Mel KAUFMAN, Rich MILOT.
  • Cornerbacks : Jeris WHITE, Vernon DEAN.
  • Safeties : Tony PETERS, Mark MURPHY.
  • Kicker : Mark MOSELEY.
  • Punter : Jeff HAYES.

 

1er Quart-Temps
Miami 0 – Washington 0

 

Jeff Hayes des Redskins donne le coup d’envoi que Lyle Blackwood remonte 17 yards jusqu’aux 25 yards de Miami.

 

Drive de Miami : 14:38, balle sur MIA 25

 

Le match commence par une grosse frayeur pour les Dolphins : sur la première action, la passe de David Woodley pour Tony Nathan est trop haute, et le receveur dévie la passe qui est presque interceptée par le Safety Mark Murphy. Andra Franklin est rapidement plaqué (2 yards), puis Woodley est forcé de courir sous la pression de Dexter Manley ; il ne gagne que 7 yards, à un yard du first down. C’est un 3&out et un punt de Miami.

 

Drive de Washington : 13:09, balle sur WAS 29

 

Le show Riggins & les Hogs démarre sans attendre : l’ensemble gagne 12 yards en trois courses pour un first down. Joe Theismann utilise cette belle avancée au sol pour feinter la course sur une play-action et compléter une screen pass vers le receveur Charlie Brown qui gagne 11 yards.

Mais les Killer Bees se rebellent : le Linebacker Bob Brudzinski parvient à freiner Riggins pour un seul yard, une passe longue pour le receveur Alvin Garrett est parfaitement défendue par Glenn Blackwood, et Theismann est sacké par le Linebacker Earnest Rhone. Washington doit se dégager à son tour.

 

Drive de Miami : 9:06, balle sur MIA 20

 

Nathan démarre le drive suivant par une course de 4 yards. Sur la 2e tentative, Woodley feinte la remise au coureur, bloque sur place la défense avec une feinte de passe, puis trouve Jimmy Cefalo qui s’est échappé le long de la touche derrière le Cornerback Jeris White et le Safety Tony Peters ; le receveur repique vers l’intérieur et sprinte pour un touchdown surprise de 76 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 7
Washington Redskins 0 0

 

Miami frappe le renvoi et Washington le remonte jusqu’au milieu du terrain grâce à un gros effort de Mike Nelms, mais une pénalité pour block dans le dos replace la balle sur les 25 yards des Redskins.

 

Drive de Washington : 7:45, balle sur WAS 25

 

Riggins suit ses Hogs pour gagner 9 yards en deux courses, mais Gibbs préfère passer par les airs pour convertir la 3e&1 : c’est une mauvaise idée car Theismann trébuche suite à un contact avec Bob Baumhower et le sack est terminé par Brudzinski. C’est un 3&out pour les champions NFC.

 

Drive de Miami : 6:00, balle sur MIA 38

 

C’est au tour des Dolphins de trouver les espaces au sol : Nathan court 12 yards, après quoi Franklin couvre 13 yards en deux courses. Miami aurait peut-être dû continuer dans ce sens : sur l’action suivante, Woodley est sacké par Manley et fumble la balle qui roule vers la ligne de touche. Le Defensive Tackle Dave Butz plonge sur le cuir juste avant qu’il ne sorte et récupère la possession pour Washington.

 

Drive de Washington : 3:55, balle sur MIA 46

 

Les hommes de la capitale essaient d’appuyer de suite là où ça fait mal : Theismann donne la balle à Riggins, qui la remet à Garrett sur une reverse, qui la redonne à Theismann ; la défense n’est pas complètement perdue et presse le Quarterback qui doit éviter un sack et s’échapper pour tenter de trouver Charlie Brown, mais la passe est incomplète. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Riggins et les Hogs gagnent 8 yards sur la tentative suivante.

Theismann ajoute le first down grâce à une passe rapide pour le Tight End Don Warren, après quoi le Diesel reprend du service, engrangeant 13 yards en deux courses pour un nouveau first down. La défense décide que cela suffit et tient bien le choc par la suite, ne concédant que 7 yards en deux courses, alors que le premier quart-temps touche à sa fin sur cet avantage pour Miami.

 

2e Quart-Temps
Miami 7 – Washington 0

 

Sur la 3e tentative, les Killer Bees répondent encore présent en stoppant Riggins collectivement pour un seul yard ; cela force un Field Goal de Mark Moseley de 31 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 0 7
Washington Redskins 0 3 3

 

Les Redskins remettent la balle en jeu ; Fulton Walker fait un excellent retour de 42 yards qui ramène quasiment la balle au milieu du terrain.

 

Drive de Miami : 14:07, balle sur MIA 47

 

Les Dolphins rappellent que eux aussi savent courir : Nathan gagne un first down avec 11 yards en deux courses. Woodley trouve le receveur Duriel Harris pour 8 yards, et Franklin ajoute un first down avec 2 yards de plus. Miami avance lentement mais sûrement : Woodley atteint Cefalo pour 6 yards, puis Harris de nouveau pour 7 yards ; uniquement des passes courtes pour éviter les sacks et les risques inconsidérés.

Les champions AFC grignotent le terrain grâce à deux courses de Franklin et une pénalité pour hors-jeu de Manley, jusqu’à se trouver à moins de 10 yards de l’en-but. Shula continue avec le jeu au sol : Franklin gagne 2 yards, puis Woodley scramble pour 3 yards. Malheureusement, le Quarterback ne trouve pas de solution en 3e tentative et envoie la passe en touche. Washington s’en sort bien au bout d’un drive énorme de 15 actions, 50 yards et 8:07 ; Miami doit se contenter d’un Field Goal de 20 yards de Uwe Von Schamann.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 3 10
Washington Redskins 0 3 3

 

Miami frappe le réengagement directement en touchback.

 

Drive de Washington : 5:36, balle sur WAS 20

 

Les Redskins cherchent à répondre immédiatement aux Dolphins : suite à une play-action, Theismann trouve le receveur Rick Walker tout seul qui gagne 27 yards avant d’être stoppé par les frères Blackwood. Walker ajoute 6 yards sur une end around avant que Riggins n’obtienne un first down. Diesel est également précieux à la passe, comme il le prouve juste après sur une screen pass qui engrange 15 yards.

C’est ensuite à Theismann de prouver qu’il peut courir à l’occasion ; ne trouvant pas de receveurs démarqués, il parcourt 12 yards pour rapprocher encore un peu plus les Reds de l’en-but. Riggins reprend du service pour 9 yards, et le Quarterback termine le travail par une passe lobée pour Alvin Garrett dans le coin de l’en-but. Les receveurs de Washington célèbrent avec leur fameux Fun Bunch alors que le score revient à égalité.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 3 10
Washington Redskins 0 10 10

 

Mais il ne va pas rester à l’équilibre bien longtemps. Sur le renvoi, Fulton Walker réussit enfin ce qu’il a menacé de faire depuis le début du match : le premier retour de kickoff pour un touchdown de l’histoire du Super Bowl, de 98 yards.

http://a.espncdn.com/photo/2016/1013/r139412_600x400_3-2.jpgMiami reprend l’avantage immédiatement.

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 10 17
Washington Redskins 0 10 10

 

Miami rend la balle à une équipe de Washington assommée : le retour n’est pas très bon, et en plus, un nouveau block dans le dos repousse l’attaque sur ses 7 yards avec 1:34 à jouer.

 

Drive de Washington : 1:34, balle sur WAS 7

 

Les champions NFC repartent au sol avec 7 yards pour Riggins et Clarence Harmon, avant un scramble de 10 yards de Theismann. Le Quarterback trouve ensuite Warren qui est rapidement plaqué pour seulement 4 yards par Mike Kozlowski. Le temps commence à presser pour Washington ; Theismann essaie de trouver Nick Giaquinto et échoue, mais Lyle Blackwood est pénalisé pour une interférence de passe défensive qui place la balle sur les 42 yards de Miami.

Le lanceur parvient à échapper au pass-rush et trouve Charlie Brown qui fait un énorme effort pour gagner 26 yards, poussant les Reds à prendre leur dernier temps-mort ; ils ont 14 secondes pour tenter un touchdown avant de taper le Field Goal. Mais les Killer Bees ne l’entendent pas de cette oreille : Theismann se décale et se connecte avec Garrett pour 9 yards ; le receveur sprinte vers la touche mais Glenn Blackwood le percute avant, l’empêchant de sortir.

Le chronomètre continue de tourner et atteint zéro avant que Washington ne puisse tenter quoi que ce soit. La mi-temps se termine sur le score de 17-10 pour Miami, un avantage qui tient surtout à deux grosses actions de Cefalo et Walker.

 

3e Quart-Temps
Miami 17 – Washington 10

 

Uwe Von Schamann donne le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, et Otis Wonsley le remonte jusqu’aux 33 yards de Redskins frustrés par le déroulement de la première mi-temps.

 

Drive de Washington : 14:50, balle sur WAS 33

 

Le début de la deuxième ne va pas les rassurer : Riggins est stoppé pour un gain nul par Larry Gordon, Theismann est sacké par un blitz de Baumhower, et le Quarterback ne trouve pas Charlie Brown sur 3e tentative. C’est un rapide 3&out pour Washington.

 

Drive de Miami : 14:00, balle sur MIA 31

 

Le jeu au sol de Miami gagne un first down en trois courses, mais le jeu de passe a des ratés : Woodley lance un peu trop fort pour Duriel Harris qui jongle la balle tout en tombant en touche, puis il lance trop loin pour le Tight End Joe Ross alors qu’il avait le chemin du touchdown ouvert.

Ces deux passes manquées font caler le drive et forcent les Dolphins à punter. Tom Orosz, blessé plus tôt, ne réussit pas un bon punt, ce qui permet aux Redskins de repartir de leurs 36 yards.

 

Drive de Washington : 11:17, balle sur WAS 36

 

Theismann commence par une screen pass pour Warren qui gagne 7 yards, puis le jeu au sol retrouve de sa verve grâce à une action surprise : après un gain de 4 yards de Riggins, une reverse de Garrett profite d’un magnifique block du Guard Russ Grimm sur Larry Gordon pour gagner 44 yards et placer l’attaque dans les 10 yards des Dolphins.

Néanmoins, les Killer Bees font à nouveau de la résistance : Riggins ne gagne que 2 yards, Theismann atteint Warren immédiatement plaqué par Earnest Rhone pour 4 yards, et le lanceur retente une passe lobée dans le coin de l’en-but pour Garrett, mais celle-là ne fonctionne pas. Mark Moseley rentre sur le terrain pour un Field Goal de 20 yards.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 10 0 17
Washington Redskins 0 10 3 13

 

Les Redskins ne prennent plus de risques sur les retours et envoient la balle sur Lyle Blackwood qui la remonte jusqu’aux 29 yards.

 

Drive de Miami : 8:00, balle sur MIA 29

 

La défense de Washington montre les dents pour aider son attaque : Nathan est plaqué à perte par le Defensive Tackle Darryl Grant, Jeris White dévie une passe pour Duriel Harris, et Tony Peters dévie une passe pour Tommy Vigorito. Orosz continue de lutter avec ses punts, ce qui permet à Washington de repartir quasiment au milieu du terrain.

 

Drive de Washington : 7:04, balle sur WAS 48

 

Heureusement pour l’attaque des floridiens, la défense se reprend : Riggins engrange seulement 4 yards sur deux courses, après quoi Theismann manque Charlie Brown sur une passe qui semblait, de toute façon, trop courte. Nouveau 3&out et punt des champions NFC, mais ils sont en train de remporter la bataille de la position sur le terrain.

 

Drive de Miami : 5:29, balle sur MIA 18

 

Franklin repart au travail, gagnant 6 yards en deux courses, mais Woodley tente une bombe bien trop longue pour Duriel Harris qui était bien couvert. Les escouades défensives ont décidé de prendre le match en main, et les attaques enchaînent les 3&out.

 

Drive de Washington : 3:55, balle sur WAS 38

 

La bonne nouvelle, c’est que les Redskins ne font pas un 3&out sur le drive suivant ; la mauvaise, c’est qu’ils font pire que ça : dès la première action, Theismann vise Warren au milieu du terrain mais ne voit pas du tout le Linebacker A.J. Duhe qui se détend, dévie la passe et la récupère au vol. Déjà héros de la finale AFC contre les Jets avec trois interceptions, Duhe inverse complètement la position des deux équipes sur le terrain et donne à son attaque une munition pour creuser l’écart.

 

Drive de Miami : 3:49, balle sur WAS 47

 

Woodley continue de viser long pour réussir un gros gain : cette fois, sa passe pour Cefalo est bonne, mais Jeris White lui fait relâcher la balle ; tout n’est pas perdu, car un nouveau hors-jeu de Manley avance Miami de 5 yards. Woodley scramble 5 yards pour gagner le first down, avant que Franklin ne soit plaqué à perte par Dave Butz pour une perte de 2 yards.

En 2e&12, les Dolphins sont obligés de passer : Woodley cherche à nouveau Cefalo sur une passe longue distance, mais celle-ci est déviée par le Cornerback Vernon Dean et attrapée en plongeant par Mark Murphy. Après avoir échangé les 3&out, les défenses sont montées d’un niveau et échangent les ballons volés.

 

Drive de Washington : 2:42, balle sur WAS 5

 

Riggins engrange 13 yards en deux courses pour donner un peu d’air à l’attaque de Washington. Sur l’action suivante, Theismann pense d’abord à passer sur sa droite, mais il se ravise ; la pression lui arrive dessus, et il se retourne pour tenter une passe vers sa gauche. La balle est déviée en l’air par Bokamper qui la localise et tend les bras pour la rattraper à 3 yards de l’en-but ; Theismann sauve le touchdown en frappant le ballon pour l’envoyer au sol avant que le Linebacker ne puisse s’en saisir.

https://farm2.staticflickr.com/1526/24089403703_5f31c97a6e_o.pngC’est une action cruciale qui laisse l’attaque des Redskins sur le terrain, et l’équipe de la capitale au contact au score. Après cette énorme frayeur, Harmon court 12 yards et offre un nouveau first down. Theismann se remet la tête à l’endroit avec une screen pass vers Charlie Brown pour 4 yards, et ce troisième quart-temps bien plus défensif se termine.

 

4e Quart-Temps
Miami 17 – Washington 13

 

Theismann trouve Warren pour 10 yards au début du dernier quart-temps. Riggins et les Hogs avancent pour 11 yards en deux courses ensuite, semblant enfin remettre la machine offensive en route. Mais elle va de nouveau se gripper : Theismann et Riggins exécutent un flea-flicker, et le Quarterback tente une bombe vers Charlie Brown ; la défense ne s’est pas laissée bernée, de plus la passe est un peu trop longue : Lyle Blackwood l’intercepte juste avant l’en-but, ce qui place Miami dans une position très compliquée.

 

Drive de Miami : 13:23, balle sur MIA 1

 

Les Dolphins essaient d’avancer au sol pour se donner de l’espace, mais Franklin n’en gagne que 3 yards en deux tentatives. Woodley essaie à son tour de réussir une longue passe pour le receveur Nat Moore, mais la couverture est excellente et elle est incomplète. La défense des Redskins a véritablement élevé son niveau en deuxième période, empêchant Miami de faire quoi que ce soit de constructif ; les champions AFC doivent une nouvelle fois punter.

 

Drive de Washington : 11:43, balle sur WAS 48

 

Washington se retrouve encore en position idéale, et cette fois il faut convertir pour passer devant au score. Riggins couvre 8 yards pour commencer, devenant le premier coureur NFC à gagner 100 yards dans un Super Bowl, mais Harmon est stoppé par Rhone pour un petit yard sur 3e tentative. Frustré de se retrouver en 4e tentative avec une si bonne position de départ, Gibbs décide de tenter un pari : il laisse l’attaque sur le terrain et appelle une course de Riggins.

Ce qui se passe ensuite, personne ne le voit venir : le Tight End Clint Didier, en mouvement, bloque Glenn Blackwood, Wonsley plonge pour bloquer Rhone alors que la ligne offensive et Rick Walker enterrent la ligne défensive ; cela ouvre une brèche à gauche pour Riggins. Le coureur profite du fait que le déplacement de Didier ait fait tomber le Cornerback Don McNeal qui le suivait à la trace ; en retard pour boucher le trou, le défenseur ne peut que tenter un plaquage trop faible que Diesel casse avant d’entamer une chevauchée de 43 yards jusqu’à l’en-but de Miami.

https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/9FHYA1Gj9ntsGlg2mwgUy8Zkm64=/1400x788/filters:format(jpeg)/cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_asset/file/9313373/1983_Redskins_Dolphins_John_Riggins_05832832.jpgSur une 4e&1, la tactique 70 Chip vient enfin de donner le premier avantage des Redskins du match (et, accessoirement, la plus longue course pour un touchdown de l’histoire du Super Bowl).

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 10 0 0 17
Washington Redskins 0 10 3 7 20

 

Washington rend la balle à Miami qui la remonte jusqu’à ses 22 yards.

 

Drive de Miami : 9:52, balle sur MIA 22

 

Si la défense des Dolphins a fini par craquer pour de bon dans cette deuxième mi-temps, celle des Redskins continue de maintenir une énorme pression : Franklin gagne 2 yards, Harris un seul sur une end around, puis le Guard Jeff Toews est pénalisé pour un faux départ. Cela force Woodley à tenter une passe sous pression à Harris qui ne donne rien.

L’attaque des champions AFC est au point mort depuis la reprise – c’est son cinquième 3&out consécutif – et, pour ne rien arranger, Orosz continue de lutter sur ses punts : Washington remonte jusqu’aux 41 yards de Miami.

 

Drive de Washington : 8:49, balle sur MIA 41

 

Increvables, Riggins et les Hogs continuent leur travail de sape et en récoltent les lauriers contre des Killer Bees fatiguées : le coureur engrange 18 yards en quatre courses. Sur la cinquième, il est stoppé pour un gain nul, mais Harmon prend le relais, gagnant un first down. Washington veut épuiser la défense et l’horloge en continuant au sol ; Theismann se permet une passe pour Charlie Brown dans le lot pour placer la balle sur les 9 yards de Miami avec seulement trois minutes à jouer.

Riggins gagne 3 yards, puis est stoppé par Larry Gordon et fumble ; mais heureusement pour lui, il était déjà déclaré down avant de relâcher la balle. Theismann termine cet énorme drive (12 actions – 41 yards – 6:54) de la meilleure des façons : il se déplace sur sa droite et trouve Charlie Brown dans l’en-but ; le receveur ne pose certes pas ses deux pieds au sol, mais les arbitres jugent que c’est à cause de la poussette du défenseur (la règle du force out qui n’existe plus de nos jours).

Washington creuse définitivement l’écart après avoir eu beaucoup de mal à démarrer dans ce match.

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 10 0 0 17
Washington Redskins 0 10 3 14 27

 

Washington tape le coup de renvoi que Miami remonte jusqu’à ses 35 yards.

 

Drive de Miami : 1:48, balle sur MIA 35

 

Woodley, qui a connu une deuxième mi-temps cauchemar avec ZÉRO passe réussie sur 8 tentées pour 1 interception, est remplacé par Don Strock. Mais c’est beaucoup demandé au remplaçant, et Shula semble avoir baissé pavillon en appelant une course pour commencer. Strock rate ses trois passes suivantes (et manque d’être intercepté), ce qui redonne la balle à Washington.

 

Drive de Washington : 1:12, balle sur MIA 39

 

Harmon termine le match par un dernier first down après 11 yards en trois courses, et Theismann peut mettre un genou au sol pour épuiser le reste du temps.

Washington prend sa revanche du Super Bowl VII et revient enfin sur le devant de la scène, gagnant son premier Super Bowl et son troisième titre NFL après 1937 et 1943 ; Miami bascule dans un bilan équilibré au Super Bowl (2-2) et Don Shula bascule dans un bilan négatif (2-3).

 

Boxscore finale

 

Équipes QT1 QT2 QT3 QT4 Score
Miami Dolphins 7 10 0 0 17
WASHINGTON REDSKINS 0 10 3 14 27

QT Tps Éq. Type Action Score
1 8:11 MIA TD Jimmy Cefalo, 76y catch (PAT) 70
2 14:39 WAS FG Mark Moseley, 31y 73
2 6:00 MIA FG Uwe von Schamann, 20y 103
2 1:51 WAS TD Alvin Garrett, 4y catch (PAT) 1010
2 1:38 MIA TD Fulton Walker, 98y kickoff return (PAT) 1710
3 8:09 WAS FG Mark Moseley, 20y 1713
4 10:01 WAS TD John Riggins, 43y run (PAT) 1720
4 1:55 WAS TD Charlie Brown, 6y catch (PAT) 1727

 

La défense de Washington a fait une deuxième mi-temps absolument incroyable : Miami a gagné deux first downs et 34 yards en 27 actions avec cinq 3&out. David Woodley a été complètement traumatisé, terminant la finale avec 4 passes réussies sur 14 tentées pour 97 yards, 1 touchdown et 1 interception.

Plus fou encore, l’équipe entière de Miami totalise 176 yards nets (en comptant les sacks), ce qui est moins que les 181 yards récoltés par le meilleur joueur de la rencontre : en plus d’une réception pour 15 yards, le coureur des Redskins John Riggins établit des records du Super Bowl avec 38 courses pour 166 yards, dépassant les marques de Franco Harris lors du SB IX.