Super Bowl LII Gameday Series : J-3 ~ Présentation des Patriots 2017

Aujourd’hui, nous jetons un coup d’oeil à la saison 2017-2018 des New England Patriots. Les champions AFC ont terminé en tête de la conférence avec un bilan de 13-3 avant de remporter deux victoires à domicile en playoffs.

Par K.C.

 

La Saison des Patriots

 

Week 1 Kansas City 42 @ NEW ENGLAND 27
Week 2 NEW ENGLAND 36 @ New Orleans 20
Week 3 Houston 33 @ NEW ENGLAND 36
Week 4 Carolina 33 @ NEW ENGLAND 30
Week 5 NEW ENGLAND 19 @ Tampa Bay 14
Week 6 NEW ENGLAND 24 @ NY Jets 17
Week 7 Atlanta 7 @ NEW ENGLAND 23
Week 8 LA Chargers 13 @ NEW ENGLAND 21
Week 9 BYE
Week 10 NEW ENGLAND 41 @ Denver 16
Week 11 NEW ENGLAND 33 @ Oakland 8
Week 12 Miami 17 @ NEW ENGLAND 35
Week 13 NEW ENGLAND 23 @ Buffalo 3
Week 14 NEW ENGLAND 20 @ Miami 27
Week 15 NEW ENGLAND 27 @ Pittsburgh 24
Week 16 Buffalo 16 @ NEW ENGLAND 37
Week 17 NY Jets 6 @ NEW ENGLAND 26
Wild Card BYE
Divisional Round Tennessee 14 @ NEW ENGLAND 35
Conference Championship Jacksonville 20 @ NEW ENGLAND 24

 

Les années se suivent et se ressemblent en NFL, et les Patriots seront une nouvelle fois présents au Super Bowl, leur troisième finale en quatre ans. Rien que cela.

Pour réussir cet exploit rarement fait, les Patriots ont vécu une saison très légèrement plus compliquée que d’habitude, mais assez aisée pour eux. Tout a commencé pendant l’inter-saison par l’amélioration d’un effectif déjà excellent. Ils ont ainsi vu l’arrivée de plusieurs joueurs majeurs, que ce soit grâce à la Free Agency (Stephon Gilmore), par le biais d’un échange improbable (Brandin Cooks), ou via la draft (avec le très bon rookie Deatrich Wise). La draft a justement été rapide pour les Patriots qui, après de nombreux échanges réalisés au cours de l’année, n’ont sélectionné que quatre joueurs. Et trouver un titulaire en puissance sur seulement quatre joueurs pris à partir du troisième tour, c’est une prouesse à noter.

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Tom+Brady+Brandin+Cooks+Houston+Texans+v+New+vf8NvVivfGpl.jpgLes blessures ont commencé à s’empiler, et la première mauvaise nouvelle est venue de leur meilleur receveur, Julian Edelman, se blessant aux ligaments du genou et devant manquer la saison entière. Heureusement pour eux, les Patriots avaient eu le nez fin en échangeant pour un autre receveur #1, Cooks. L’autre grosse blessure, du côté défensif, a vu leur leader Dont’a Hightower finir sur IR mi-saison suite à une blessure récurrente à l’épaule. Mais il en fallait plus pour démoraliser les troupes.

Une fois la saison lancée, les Patriots ont rapidement compris qu’ils allaient une fois de plus être l’équipe à abattre. Tombés sur plus forts, ou peut-être pas encore totalement prêts à en découdre face aux meilleurs, ils ont commencé la saison avec deux défaites en quatre matchs, ce qui est en général le nombre de défaites qu’ils réalisent sur toute l’année. Mais suite à cela, la machine s’est lancée et plus rien ne semblait pouvoir les arrêter. Une série de huit victoires consécutives est intervenue et New England s’est retrouvé tout en haut de l’AFC, le point culminant de leur saison régulière étant une victoire face aux Pittsburgh Steelers leur ayant permis de s’affirmer un peu plus comme seed #1 en AFC.

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/New+England+Patriots+v+Pittsburgh+Steelers+-FR4tPHyRxKx.jpgDisposant de cibles diverses et variées, les Patriots ont pu compter sur une grosse partie de leur effectif pour arriver là où ils sont cette saison. Par exemple, le jeu au sol a été partagé entre quatre coureurs, dont trois ayant au moins marquer 5 TDs pendant la saison. Et en plus de leurs cibles habituelles qui ont excellé (Rob Gronkowski avec 8 touchdowns et 1000+ yards pour ne citer que lui), les Patriots ont encore plus utilisé leurs coureurs afin de faire mal à leurs adversaires à coups de slants et de screen passes. Validant leur position de #1 à une journée de la fin de la saison régulière, les Patriots avaient une nouvelle fois la possibilité d’arriver en playoffs bien reposés.

Leur parcours durant ces playoffs a cependant donné des sueurs froides à leurs supporters. Alors qu’ils jouaient à domicile, les Patriots ont tout d’abord dû se défaire des Tennessee Titans, équipe en pleine confiance qui aura eu jusqu’à deux touchdowns d’avance avant de s’écrouler sous l’impulsion d’un Tom Brady toujours aussi excellent (32 touchdowns pendant la saison, 5 touchdowns en playoffs). Mais c’est bien leur dernier match, la finale de conférence, qui a fait douter les fans. Alors que les Jacksonville Jaguars ont mené pendant la quasi-totalité de la rencontre, les Patriots ont trouvé les ressources (dont Danny Amendola) pour revenir de l’enfer et passer devant dans les dernières minutes de la rencontre. Si cela n’est pas inhabituel du côté de New England, les difficultés offensives montrées ont fait craindre le pire.

Mais qui pouvait vraiment empêcher Bill Belichick et son équipe de continuer leur mainmise sur la NFL ? Personne en AFC apparemment, et ce sera donc aux Philadelphia Eagles d’essayer de relever ce défi qui les attend.

 

L’effectif des Patriots

 

HEAD COACH

 

http://www4.pictures.zimbio.com/gi/Bill+Belichick+New+England+Patriots+v+New+PYuGtlHM-u6l.jpgBill Belichick – 65 ans

A priori, tout amateur de NFL le connaît, mais le Head Coach des Patriots va disputer son huitième Super Bowl (nouveau record NFL), avec en plus la possibilité d’égaler deux Head Coaches de légende au nombre de championnats gagnés, George Halas et Curly Lambeau (tous deux avec six victoires, même si cela s’est passé bien avant l’ère du Super Bowl).

 

Coordinateur Offensif : Josh McDaniels
Coordinateur Défensif : Matt Patricia
Coordinateur des Équipes Spéciales : Joe Judge

Les deux premiers coordinateurs semblent disputer leur dernier match pour les Patriots, puisqu’ils sont sur le point d’accepter le poste de Head Coach pour d’autres équipes NFL (Indianapolis Colts pour McDaniels, Detroit Lions pour Patricia). Et le troisième, Judge, pourrait bien suivre l’un d’entre eux dans sa nouvelle aventure.

 

ATTAQUE

 

QB : Tom Brady (Michigan) – 40 ans

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Tom+Brady+Los+Angeles+Rams+v+New+England+Patriots+CHgBB7Sno-rl.jpgDrafté en 2000, il est déjà assuré d’être un des meilleurs Quarterbacks de l’histoire, si ce n’est le meilleur, et son duo avec Belichick restera gravé dans les mémoires. Cette année encore, l’âge ne semble pas être un problème puisque le QB semble se bonifier avec le temps. Voulant jouer encore quelques années en NFL, Brady pourrait bien exploser tous les records s’il continue à ce rythme (il détient déjà plusieurs records, dont le fait de participer à son huitième Super Bowl !).

RB : James White (Wisconsin) – 25 ans
RB : Dion Lewis(Pittsburgh) – 27 ans

Deux joueurs talentueux et dont la palette offensive est diverse et variée. Si leur profil est le même (petits coureurs, capables de gagner de gros gains sur des passes courtes), Lewis a progressivement gagné la place de #1 au sol, alors que White est un des plus gros dangers aériens des Patriots. A eux deux, les joueurs ont la possibilité de faire très mal à tout moment.

WR : Brandin Cooks (Oregon State) – 24 ans
WR : Danny Amendola (Texas Tech) – 32 ans

Drafté par les New Orleans Saints au premier tour il y a quelques années, Cooks a changé d’équipe pour son plus grand bonheur, lui qui est redevenu WR#1 au sein d’une équipe l’amenant directement au Super Bowl. Pour Amendola, le talent a toujours été là mais les blessures à répétition nous ont fait oublier qu’il pouvait très bien avoir les épaules pour porter l’attaque aérienne. A deux deux, ils peuvent réaliser quasiment toutes les routes possibles sur le terrain.

TE : Rob Gronkowski (Arizona) – 28 ans

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Rob+Gronkowski+New+England+Patriots+v+Miami+VEnqK8AsuLpl.jpgDrafté en 2010, le TE est sûrement le meilleur de NFL lorsqu’il est sur le terrain. Cela pourrait être un gros si vu les blessures que Gronk’ accumulent (blessé lors du dernier Super Bowl). Une commotion lors du dernier match a même fait peur à l’équipe, mais l’excellent géant devrait bien être présent. Brady et sa cible préférée pour un Super Bowl ? Attention aux dégâts.

LT : Nate Solder (Colorado) – 29 ans
LG : Joe Thuney (North Carolina State) – 25 ans
C : David Andrews (Georgia) – 25 ans
RG : Shaq Mason (Georgia Tech) – 24 ans
RT : Cameron Flemming (Stanford) – 25 ans

Une des lignes offensives les plus jeunes de NFL, et pourtant déjà une des meilleures. Protégeant parfaitement Brady cette saison, ils ont une chance inouïe de continuer cet exploit. Si Brady n’est pas limité et ne ressent pas la pression, alors l’adversaire a très peu de chances de l’emporter. Ce sera le but des « cinq gros » lors de ce match.

 

DÉFENSE

 

DE : Deatrich Wise (Arkansas) – 23 ans
DE : Trey Flowers (Arkansas) – 24 ans

http://www4.pictures.zimbio.com/gi/Trey+Flowers+New+England+Patriots+v+Oakland+fXzblZRmQc-l.jpgAlors que Flowers devient petit à petit le vrai leader au niveau du pass-rush, New England a décidé de drafter son ancien camarade d’université, Wise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a fonctionné puisque la paire semble redonner un peu d’air frais à un pass-rush qui avait du mal à mettre la pression il y a encore peu.

DT : Lawrence Guy (Arizona State) – 27 ans
DT : Malcom Brown (Texas) – 23 ans

Entre expérience et jeune prometteur, les Patriots semblent avoir trouvé leur duo d’ancrage au milieu du front-7 pour les années à venir. S’ils ne font pas de vagues, il ne faut pas les sous-estimer puisque leur complémentarité peut faire très mal.

LB : Kyle Van Noy (BYU) – 27 ans
LB : Elandon Roberts (Houston) – 23 ans

Un nouveau venu vétéran, et un jeune qui prend ses marques, voilà comment les champions AFC ont décidé de pallier à l’absence de Hightower. S’ils ont encore des progrès à faire, les deux joueurs ont montré de très bonnes choses cette saison et pourront compter sur leur très bonne ligne défensive pour les aider, si nécessaire.

CB : Malcolm Butler (West Alabama) – 27 ans
CB : Stephon Gilmore (South Carolina) – 27 ans

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Stephon+Gilmore+Malcolm+Butler+Miami+Dolphins+PBTxvYuRRUnl.jpgAprès le départ de Logan Ryan à l’inter-saison, on se demandait bien comment les Patriots allaient faire pour trouver un partenaire aussi complémentaire à Butler. Gilmore a eu toutes les peines du monde à se mettre en route, mais il a réalisé une seconde partie de saison exceptionnelle et redevient le shutdown Cornerback que l’on connaissait à Buffalo. Un duo qui va donc donner du fil à retordre aux receveurs adverses.

S : Patrick Chung (Oregon) – 30 ans
S : Devin McCourty (Rutgers) – 30 ans
S : Duron Harmon (Rutgers) – 27 ans

Perte d’un Linebacker ? Aucun problème pour les Patriots. Alors qu’il était jusqu’à présent un remplaçant de luxe, voilà que le Safety Duron Harmon se voit propulser au milieu de cette défense aérienne. Il a montré qu’il n’était pas là par hasard, et quand on a Chung et McCourty autour pour aider, cela facilite encore un peu plus la réussite. Avec ces trois-là derrière pour surveiller, les Eagles devront bien faire attention lors de leurs longues passes.

 

ÉQUIPES SPÉCIALES

 

K : Stephen Gostkowski (Memphis) – 34 ans
P : Ryan Allen (Clemson) – 27 ans
LS : Joe Cardona (Navy) – 25 ans

Le Kicker Gostkowski a fait une excellente saison à 37/40 en FGs et 45/47 en PATs, mais le Punter Allen a connu des saisons meilleures avec seulement 43.4 yards bruts et 40.6 yards nets en moyenne. Au moins, la couverture n’a encaissé aucun touchdown sur retour de coup de pied.

KR : Dion Lewis

L’année a été excellente pour les Patriots sur retours de kickoff : Lewis a une moyenne de 24.8 yards par retour avec un touchdown.

PR : Danny Amendola

Les retours de punt ont également été intéressant à 8.6 yards de moyenne avec un max de 40, même si aucun n’est allé jusqu’au bout. L’important c’est la constance.