Chargers/Rams : L’ouverture du nouveau stade repoussée en 2020

Mauvaise nouvelle pour les deux franchises de Los Angeles qui devront partager la même enceinte.

L’ouverture du nouveau stade, prévue en 2019, va finalement être repoussée d’un an et aura lieu pendant l’été 2020.

D’après le communiqué officiel, de grosses intempéries dans le sud de la Californie cet hiver ont retardé les travaux d’excavation et le calendrier. Par mesure de sécurité et en prévision d’autres problèmes de ce genre, il a semblé plus sûr pour les chefs du projet de décaler l’ouverture d’un an.  Cela pourrait donc faire coïncider en 2020 l’ouverture des nouveaux stades des deux franchises qui ont déménagé en 2017 : celui des Chargers à Inglewood et celui des Raiders à Las Vegas.

La première question à se poser est de savoir si cela va déranger les franchises. Si ce retard n’est pas si grave pour les Rams qui évoluent dans le Los Angeles Coliseum et ses 100,000 places (à part un potentiel problème pour les remplir si l’équipe ne s’améliore pas), ce sont les Chargers qui sont le plus dans l’embarras : cela veut dire qu’ils devront jouer trois saisons et non deux dans le stade de soccer du StubHub Center qui ne contient que 30,000 places.

Mais surtout, cela pose une seconde question plus cruciale : quid du Super Bowl 2020 qui doit avoir lieu dans ce nouveau stade ? En effet, le règlement de la NFL stipule qu’une enceinte ne peut accueillir la grande finale dans sa première année d’existence. Il devrait donc y avoir une demande de dérogation ; une telle chose avait eu lieu en 2014 pour le Super Bowl XLVIII car, le MetLife Stadium étant à ciel ouvert et dans le nord du pays, le temps qu’il ferait pendant le match n’était pas garanti.

A suivre, donc.