Draft NFL 2012: Chris Polk – RB – Washington

Fiche réalisée par Mlagree
Présentation
Chris Polk (Sénior)

 #1 – Running Back – Washington
Taille : 1m80
Poids : 101Kg
Né à Redlands (Californie), le 16 décembre 1989.
Statistique
-Saison 2008 : 2 matchs joués
Statistiques : 20 Courses / 33 Yards / 1 Réception / 0 Yard
-Saison 2009 : 12 matchs joués
Statistiques : 226 Courses / 1113 Yards / 5 TDs / 25 Réceptions / 171 yards
-Saison 2010 : 13 matchs joués
Statistiques : 260 Courses / 1415 Yards / 9 TDs / 22 Réceptions / 180 Yards
-Saison 2011 : 13 matchs joués
Statistiques : 293 Courses / 1488 Yards / 12 TDs / 31 Réceptions / 332 Yards / 4 TDs
Statistiques en carrière à Washington : 40 Matchs joués / 799 Courses / 4049 Yards / 26 TDs / 79 Réceptions / 683 Yards / 4 TDs

Analyse
Originaire de Californie, Chris Polk aurait pu choisir USC, UCLA ou Stanford mais sous l’influence de sa mère, qui avait étudié à l’université Washington, il a finalement choisi le programme de football du campus de Seattle. Après une première saison (2008) au cours de laquelle il a peu été utilisé, il a ensuite formé, en 2009 et 2010, un duo infernal avec le quarterback vedette de l’époque, un certain Jake Locker (1er tour de draft des Tennessee Titans en 2011). Auteur de 1465 yards au sol en 2010, sa production a légèrement baissé en 2011, en grande partie à cause de l’ecclosion, l’an dernier, du jeune QB Keith Price, plutôt qu’à une baisse de ses performances. Chris Polk en a d’ailleurs profité pour montrer une autre facette de son jeu, se transformant en une menace offensive sur réception (29 catchs pour 4 TDs en 2011). Il a terminé sa carrière universitaire avec plus de 4000 yards au sol (4049, exactement).
La qualité première de Chris Polk est son incroyable puissance. Classique running back “North-South”, il percute littéralement les défenses adverses. Grâce à son gabarit robuste et à un “stiff-arm” dévastateur, il atteint régulièrement l’open-field ou le second rideau défensif, celui des linebackers et du strong safety. Il possède également une excellente vision de jeu et de bons instincts, qui lui permettent de compenser son indéniable manque d’explosivité et de vitesse (4.57 sur 40 yards lors du dernier NFL scouting combine). Sa robustesse et sa capacité à renverser les défenseurs grâce à ses puissantes épaules en font une arme fatale sur les situations de 3rd downs et moins de 5 yards à faire. En 2011, il s’est aussi avéré une machine à TD dans la end-zone adverse, réussissant pas moins de 12 TDs. Chris Polk possède des mains sûres et il est capable d’effectuer d’excellents tracés sur les jeux de passe. Sa polyvalence, sa détermination et sa combativité, semaine après semaine, en feront surement l’un des running backs préférés des scouts NFL.
Toutefois, son manque de vitesse est évident sur les courses à l’extérieur et s’il a gagné beaucoup de yards au sol “outside”, c’est avant tout grâce à sa puissance. Saura-t-il faire pareil face aux puissants defensive ends et linebackers de la NFL ? Pas sûr. Son manque d’explosivité pourrait ainsi refroidir plusieurs équipes NFL. Blessé aux deux genoux et à l’épaule droite durant sa carrière universitaire, Chris Polk a rassuré tout le monde à propos de sa condition physique lors du NFL Scouting Combine et lors de son Pro Day. Sa santé et sa durabilité sont l’un des points d’interrogation le concernant. Très décevant lors du dernier Senior Bowl, Chris Polk a semblé très affuté lors du NFL Scouting Combine.
Mock Draft
Joueur ultra-physique, qui se fait rarement stopper sur le premier contact, Chris Polk pourrait être l’une des bonnes surprises de la prochaine draft NFL. Certains lui prédisent déjà une sélection au 1er tour comme second running back choisi, après Trent Richardson. Des équipes à la recherche d’un potentiel RB#1 comme les Bengals de Cincinnati, les Browns de Cleveland, les Buccaneers de Tampa Bay, les Chiefs de Kansas City, les Falcons d’Atlanta et les Packers de Green Bay pourraient ainsi être de possibles destinations pour Chris Polk.
Vidéo