Patriots at Raiders (Tchoupi)

Les pats gagnent sans briller
Hier les Pats n’ont pas été flamboyant dans l’ensemble mais ils ont su profiter des bonnes performances de certains joueurs et fermer la défense contre la course.

Et pourtant le match commençait bien mal pour la défense contre la course après qu’en début de match le Linebacker Jerod Mayo se blesse au genou et que Darren McFadden fasse une course pour 40 yards.
Mais ce sera le seul big play de McFadden qui sera ensuite limité à 35 yards et 0 TD.

Mais malgré ça on a découvert un jeu de passe chez les Raiders. Jason Campbell réussit à sortir un bon match face à la Patssoire, rendant une fiche de 25/39 344 yards et 1 TD. Cette performance étant entaché de deux interceptions qui font la différence au score final.

En plus de l’émergence de Campbell, les Raiders on joué avec un Fantome: Darrius Heyward-Bey. “Darrius Who??” comme rient certains. Mais auteur d’un bon début de saison, l’ancien premier tour de Draft est finalement arrivé à bon port avec quelques années de retard. Avec 115 yards en 4 receptions, il a profité du gros point faible des DBs des Pats (surtout McCourty): Les tracés tout droit dans le deep, tactique que les Bills avaient employés avec Stevie Johnson pour défaire les pats en week 3.

Coté Patriots, on notera la performance timide de Tom Brady qui ne lancera que 226 yards et 2 TD, encore sous le choc de ses 4 interceptions.
 

Mais quand Le Chef de meute n’est pass trop dans le coup, heureusement qu’il y a des individualités. Hier on a encore vu une Wes Welker en mode machine avec 9 receptions 158 yards et 1 TD (40 receptions 616 yards et 5TDs en 4 matchs). Et surtout Stevan Ridley, le RB rookie a profité de la blessure de Danny Woodhead pour confirmer sa très bonne présaison en courant 10 fois pour 97 yards et 1TD. Rob Gronkowski aura été inexistant, tantot en double couverture et tantot des passes imprécises de Brady (match vraiment très moyen de Brady).

Mais la satisfaction vient de la défense contre la course, si on a compris que la dèf contre la passe c’était pas encore ça, contre la course c’est une autre histoire surtout quand on sait que Albert Haynesworth n’était pas sur le terrain.

Et je voudrais faire une spéciale dédicasse et un gros gros (aussi gros que lui) Big Up à Vince Wilfork qui nous a gratifié de sa deuxieme interception en carrière et cela en trois matchs, il devient ainsi le deuxieme meilleur intercepteur des Pats cette saison.