Lions at Bears (Vladeo)

Detroit Lions 13 at 37 Chicago Bears
Les ours achèvent les lions
Math très important pour les deux équipes qui doivent obtenir cette victoire pour espérer avoir une petite avance pour une place en playoff.
Et c’est les Bears ouvrent la marque avec un TD de 6 yards de Matt Forte, après que la défense ait récupéré la balle grâce à un Forced Fumble de Julius Peppers sur le receveur Calvin “Megatron” Johnson, qui n’avait pas lâché un ballon depuis 2009.
Après 2 Field Goal, Devin Hester fait un retour de Punt pour un TD: 20-0. Les points se scorent très vite pour les Bears qui ont mis 10 points au premier quart temps et 10 au deuxième.
Les Lions ont besoin de quelques chose pour revenir, et c’est chose faite; Fumble de Jay Cutler qui donne le ballon à Detroit. Les Lions mettent un field goal après ne pas tenter le 4th & 1
Après avoir récupéré la balle à 2min fin du 2e QT, les Lions avancent vers l’en but et se trouve en redzone.
Après 2 passes incomplete sur Megatron, sack de sur Matthew Stafford par Julius Peppers
Les Lions mettent à nouveau un field goal, et le score est de 20 à 6 à la mi temps.
Les Lions en 2e mi temps, c’est l’équipe qui concède le moins de points et le 2e équipe qui en met le plus.
Début du 2 Quart temps, Detroit à la balle, et Matthew Stafford se fait intercepter par le strong safety Major Wright, qui remonte la balle vers la zone d’en but adversaire pour un touchdown.
Cette interception met un coup au moral à l’équipe de Detroit, en plus d’une grosse des Bears qui a empêché l’attaque d’avancer en première mi temps.
Sur le drive suivant, Stafford se fait encore intercepter, et à nouveau un “pick 6”; Touchdown Bears, celui ci par Charles Tillman.
Les Lions n’avancent pas, les Bears récupèrent la balle et marquent un Field Goal.
Une grosse passe de 40 yards de Stafford vers Johnson permettra à Detroit de se rapprocher de la end zone, et échouent en redzone a cause de drop, qui seront la bête noire du jeu à la passe de Detroit.
Turnover of down, après que les Lions éhcouent un 4th & 10.
Alors que le score est de 37 à 6, Stafford se fait intercepter à nouveau, et s’en suit une bagarre général, démarré par le defensive back D.J Moore après que Stafford, frustré, voudrant se débarrasser du block de Moore en lui tirant par l’arriere du casque. Le Defensive Back a réagit violamment et est éjecté du match.
Suite a ce turnover, les Bears n’avancent pas et rendent la balle aux Lions.
Les Lions arrivent en redzone, et encore une fois, drop dans l’en but, celui là par Nate Burleson.
Stafford se fait intercepté une ultime fois, dont sa première en redzone cette année.
Les Lions arrivent enfin dans l’en but des Bears pour un Touchdown, de Tony Schleffer, qui avait deja dropé 2 passes en redzone.
Pour enfoncer le couteau dans la plaie, les Bears font rentrer leur backup QB Caleb Hanie.
Les Bears avancent uniquement pas la course et Marion Barber convertit même un 4th & 6 en first down pour finir le match.
Le fait important de ce match est la défense de Detroit, qualifié de “dirty”, et qui n’a pas vraiment prouver le contraire. Il ne faut pas oublier que c’était un match de rivalité, et que les Bears n’ont pas été sans faute (cf; le hit casque contre casque de Briggs sur Calvin Johnson).
On a pu constater que l’attaque des Lions marchent beaucoup sur le morale; après la première interception de Stafford remonté en touchdown, les drop se sont enchaînés ainsi que les mauvais blocks. Matthew Stafford a rendu un bilan lamentable, ce qui est rare; 33 passes complétés sur 63 pour 1 touchdown et 4 interceptions ! Et un jeu au sol qui n’avance toujours pas depuis la blessure de Jahvid Best, faut d’un Maurice Morris (Morris²) trop limite.
Pour les Bears, on a vu que cette équipe n’était pas arrivé en playoff l’an dernier par hasard, possédant un des meilleurs front 7 de la NFL et qui pour une fois a été bon en protection de passes (merci les drops et le pass rush). Charles Tillman a très bien couvert le receveur star Calvin Johnson, qui a semblé hors du match.
Cependant, le petit point noir est l’offense, car sur les 37 points marqués, seul 7 reviennent à l’attaque. Matt Forte a été bloqué, et c’est toutes l’offenses qui s’en est trouvés paralysé (oui il a fait une course de 40 yards, mais tous les RB en font face aux Lions), mal gré la surprenante performance du receveur Earl Bennett (6 réceptions pour 81 yards). Jay Cutler fini avec 9 passes complétés sur 19 pour 123 yards (presque uniquement des gros gains).
Cette victoire est très importante pour les Bears qui se trouvent à 6-3 comme les Lions. ces deux équipes vont devoir se battre pour une place en Wild Card, les Green Bay Packers étant donné largement favoris pour la place de division. Ce n’est pas impossible que ces deux franchises prennent la place de Wild Card, mais il faudrait une contre performance des autres équipes de la NFC.
Pour moi, les Bears ont un petit avantage au niveau du calendrier. Et je l’avais dit: “don’t kick to Hester”, mais on ne m’écoute jamais.